L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit CanonLien fonctionnel : Le Réseau
Lien fonctionnel : Le ParcheminLien fonctionnel : Les Registres
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

San Giacomo de Rupinaro

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> La Bibliothèque Romaine - The Roman Library - Die Römische Bibliothek - La Biblioteca Romana -> Le Dogme - The Dogma
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Sainte Wilgeforte



Inscrit le: 17 Juil 2009
Messages: 6071

MessagePosté le: Jeu Mai 20, 2010 9:03 pm    Sujet du message: San Giacomo de Rupinaro Répondre en citant




    San Giacomo de Rupinaro


    Dans la contrée de Rupinaro nait le petit Giacomo, le 13 novembre 988, fils de Ubaldo Fiorelli et Marzia Antigoni. Ubaldo meurt quelques temps après la naissance, laissant le fils orphelin en plein âge tendre et Marzia veuve. Cette dernière va être aidée par l'oncle paternel Francesco qui prend alors soin de l'enfant.

    Dès l'âge de 15 ans, Giacomo passe une grande partie de ses journées dans la prière et dans la lecture du livre des Vertus, et il se met en quatre pour subvenir aux besoins de sa famille.

    La vie de Giacomo constitue un exemple de charité et d’humilité grâce à ses actions vertueuses qu'il accomplit en de multiples occasions, montrant l'exemple aux autres de ce que demande Dieu. « Nous devons sentir la nécessité et le besoin et nous devons nous alimenter de l'essentiel seulement ! » a-t-il l'habitude de répéter.

    Il décide vers l'âge de 18 ans de prendre l’habit de moine et il vit alors dans la plus absolue humilité. Ce qu'il aime particulièrement est de rendre visite aux frères malades pour leur porter réconfort et assistance.
    Il se distingue en outre par la pratique sévère de la pénitence : il ne consomme par exemple que la nourriture indispensable pour survivre, refusant le péché de gourmandise et tout ce qui peut apporter plaisir au palais.
    Jusqu'à la fin de ses jours Giacomo mène ce style de vie.

    Un beau jour, cinq évêques le questionnent, il reste alors longuement sans parler.
    Lorsque les évêques lui font remarquer que son silence peut être marque d'humilité mais également manque de charité, il répond : « le Très Haut nous parle continuellement de sa Création, il nous instruit par le moyen du Livre des Vertus, il nous enseigne ce que nous devons faire, en nous menacent des châtiments et en nous promettant des récompenses divines. Que pourrais-je ajouter à tout cela ? ».

    Il vit pauvrement en se mortifiant, faisant de ces actes le sel de sa vie.

    Il Secourt avec charité toutes sortes de misères et de souffrances.
    Dans la biographie du Saint, on narre même un miracle qui souligne son amour pour les pauvres, et qui est arrivé aux débuts de sa vie monastique.

    Le témoin de cet évènement est un moine se prénommant Franc, lequel en fin de vie raconte aux frères que pendant un hiver étrangement rigoureux pour sa ville, il a vu dans un champ enneigé auprès d'un arbre gelé Giacomo avec une multitude de pauvres.
    Le froid intense de l'hiver met en danger ces pauvres, lorsque des milliers de feuilles commencent à tomber des branches d'arbres gelés et se mettent lentement à recouvrir les indigents en les chauffant. Quelques instants plus tard, ces mêmes branches se remplissent de gros fruits juteux.
    Giacomo aide tous les pauvres à se nourrir et en se tournant vers le moine Franc il lui demande d'être avec les autres moines de son couvent miséricordieux avec les pauvres.

    La fête de san Giacomo est célébrée à Chiavari le 25 novembre en souvenir de ce glacial hiver où le saint accomplit son premier miracle.

    Encore aujourd'hui dans la ville, le verger du saint est admirable pour sa richesse et sa grandeur.

    Il meurt le 3 Mars d'une année indéterminée, sans doute en 1033. Sa dépouille mortelle est déposée dans l'église de Rupinaro, non loin de sa maison natale. Bien des années après sa mort, le 9 septembre 1200, ses reliques sont transportées dans la chapelle du monastère où il avait vécu. Dans les premières années qui suivirent, il ne fut pas objet d’un grand culte, mais au XIIIème siècle, sa vénération grandit. Dans la ville bien vite on prit l’habitude de célébrer trois messes solennelles dédiées à la mémoire du saint : le 3 Mars (anniversaire de sa mort), le 9 septembre (transfert des reliques) et le 25 novembre (commémoration du premier miracle).
Traduit par frères Angelo de Montemayor et Tibère d'Arcis
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sainte Wilgeforte



Inscrit le: 17 Juil 2009
Messages: 6071

MessagePosté le: Jeu Mai 20, 2010 9:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant




    San Giacomo de Rupinaro


    Nella contrada di Rupinaro nacque il piccolo giacomo,il 13 novembre 988 dai coniugi Ubaldo Fiorelli e Marzia Antigoni. Ubaldo uscirà presto dalla scena lasciando il figlio orfano ancora in tenera età e Marzia vedova per la seconda volta. A prendersi cura del bambino subentrerà lo zio paterno Francesco.

    DAll'eta' di 15 anni Giacomo prese a trascorrere gran parte delle sue giornate in preghiera e nella lettura dei sacri libri delle Virtu', e per aiutare la sua amata famiglia non disdegno' i lavori manuali ed i servizi più umili.

    La vita di Giacomo costituì un mirabile esempio di carità, umiltà e mortificazione, virtù che lo caratterizzarono in molteplici manifestazioni e
    dimostrava agli altri che si può essere scelti dal Signore, come veri suoi discepoli e
    seguaci. "Dobbiamo sentire la necessità, il bisogno, l’anelito ad alimentarci di questo!" era solito ripetere .

    Intraprese dunque,verso i 18 anni, la vita monastica e visse in assoluta umiltà. Un compito assegnatogli che gradì particolarmente fu la visita ai confratelli ammalati per portare loro conforto ed assistenza. Si distinse inoltre per la pratica severa della penitenza: assumeva infatti esclusivamente il cibo indispensabile per sopravvivere, rifiutando ciò che poteva solleticare in qualche maniera il palato.
    Sino al termine dei suoi giorni Giacomo condusse questo stile di vita.

    Una volta, interrogato da 5 vescovi stette a lungo senza parlare.
    Quando i suoi intervistatori gli fecero notare che il suo silenzio poteva essere segno di umiltà ma anche mancanza di carità, rispose: «l'Altissimo ci parla continuamente per mezzo del creato; ci istruisce per mezzo dei Libri delle Virtu'; ci insegna quel che dobbiamo fare, spaventandoci con la minaccia dei castighi e spronandoci con la promessa dei premi divini. Che cosa potrei io aggiungere a tutto ciò?».
    Egli viveva poveramente e si mortificava, E faceva di queste cose lo scopo della sua vita.

    Soccorse con inesausta carità ogni sorta di miserie e di sofferenze.
    Nella biografia del Santo, si narra anche un miracolo che sottolinea il suo amore per i poveri, accaduto proprio agli inizi della sua vita monastica.

    Il protagonista di questo evento è un monaco di nome Franco, il quale in fin di vita raccontò ai confratelli ormai pronti per la sepoltura che anni prima, durante un inverno stranamente rigido per la sua citta', aveva visto, in un campo innevato e ricco di alberi ghiacciati Giacomo con una moltitudine di poveri.
    L'intenso freddo invernale metteva a repentaglio quelle misere vite, quando dai rami ghiacciati degli alberi iniziarono a cadere migliaia di foglie che lentamente ricoprirono i derelitti scaldandoli e sempre quei rami si riempirono di rubicondi e succosi frutti. Giacomo inizio' a sfamare tutti e rivolgendosi al monaco Franco lo consiglio' di ricordare ai rimanenti monaci del suo convento di essere misericordiosi nei confronti dei poveri.
    La festa di san giacomo è celebrata a Chiavari il 25 novembre in ricordo di quel gelido inverno in cui il santo compi' il suo primo miracolo.

    Ancora oggi nella citta' il frutteto del santo e' ammirabile per la ricchezza dei suoi frutti.


    Morì infine il 3 marzo di un anno imprecisato, generalmente viene preferito il 1033. Le sue spoglie mortali trovarono degna sepoltura nella chiesa della contrada di Rupinaro, non lontana dalla casa natia soltanto molti anni dopo la sua morte,il 9 settembre 1200 circa. Per molto tempo le sue reliquie furono infatti conservate nella cappella del monastero dove aveva vissuto. Nei primi anni non fu oggetto di grande culto, ma dal XII secolo la venerazione nei suoi confronti crebbe grandemente . Nella citta' ben presto si iniziarono a celebrare tre solenni ricorrenze dedicate alla memoria del santo : il 3 marzo (anniversario della morte), il 9 settembre (traslazione delle reliquie) ed il 25 novembre° (commemorazione del primo miracolo).
Translated by Tacuma
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> La Bibliothèque Romaine - The Roman Library - Die Römische Bibliothek - La Biblioteca Romana -> Le Dogme - The Dogma Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com