L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit CanonLien fonctionnel : Le Réseau
Lien fonctionnel : Le ParcheminLien fonctionnel : Les Registres
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Parce qu'un jour, faut bien que les choses se fassent...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Saint-Office - Causes of Saints - Kanonisierung von Heiligen - Santi -> Antichambre de Saint Théodule — Antechamber of Saint Theodule
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Beeky d'Apperault



Inscrit le: 22 Sep 2008
Messages: 120
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Mer Mar 29, 2017 11:49 am    Sujet du message: Parce qu'un jour, faut bien que les choses se fassent... Répondre en citant

Cela n'avait pas été simple de retrouver le chemin de ce que l'on nommait naguère, l'Office de Saint Cornichon, mais à force de persévérance la dame était parvenue à ses fins. Elle était là, bien là ! Acte I scène 1, tout va bien. Acte I, scène 2, il lui fallait trouver la bonne personne...

Aheum... le bon jour à vous ! dit-elle après s'être éclaircie la voix.

Je souhaiterais me renseigner sur les formalités qu'il convient de remplir afin de faire recognoistre ce que je sais être deux reliques, sans toutefois en n'avoir jamais fait établir l'authenticité.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arnarion
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 3171
Localisation: Marches d'Ancône

MessagePosté le: Sam Avr 01, 2017 6:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Onael ! Non !! Pas par là !Un cri, un ordre. Un éclair blanc. L'Antichambre fut témoin du débarquement d'un canard en furie, voletant dans les airs et courant sur le sol d'un refrein endiablé. Il finit par percuter de plein fouet la visiteuse.

Je suis affreusement désolé, ma Dame ... dit le cardinal accourant vers elle, prêt à l'aider. Onael n'est pas méchante, ne lui en voulez pas. Elle est parfois ... tête brûlée et dès qu'elle a quelque chose en tête, il faut qu'elle l'accomplisse.

Il soupira. Enfin quoiqu'il en soit, j'ai réponse à votre demande.

Il sortit son fameux calepin qu'il avait gardé des chapelles et griffonna quelques mots avant d'en arracher la feuille et de lui tendre.

Voici. Vous trouverez toute la marche à suivre.

Citation:
1/ Il faut avoir l'aval de l'Evêque ayant juridiction sur la paroisse concernée.
2/ L'Evêque doit adresser la demande à l'Office.
3/ Une étude est effectuée par les membres et une conclusion est donnée.
4/ La relique est ou non reconnue.


Ah et ... il arrêta un clerc qui s'en venait les bras chargés de documents et retira un vélin coincé entre deux gros codex.

Votre Evêque aura besoin de ça.

Citation:
    Demande de validation d'une relique.

    Nous <Nom>

    A la suite des informations nous étant parvenues
    Grâce aux pouvoirs nous étant conferées par la Sainte Curie Romaine

    Demandons officiellement la reconnaissance par la CDF de la suivante relique de <Ex>

    [poster l(es)'image(s) de la relique + [url=Link vers l'hagiographie] <Nom> [/url] ]


    <Nom, Titre et fonction religieuse.
    Date et lieu + sceau

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Beeky d'Apperault



Inscrit le: 22 Sep 2008
Messages: 120
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Dim Avr 02, 2017 7:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dans sa vie, elle en aura vu des vertes et des pas mûres mais avouez qu'oncques elle n'aurait songé possible de se faire percuter par un canard en les locaux du cornichon... Mais pas que, la bestiole se nommait comme sa nièce, Onael, et ça c'était encore moins banal, quoique...

Sourire gêné, geste furtif afin de chasser deux trois plumes accrochées à sa houppelande toute neuve qui lui avait coûté un bras et la dame de prendre la main du cardinal afin d'en baiser l'anneau. En fidèle bien élevée en toutes circonstances, elle se sentit de dire.


Eminence, je suis fort aise de faire votre encontre.


et de rajouter.


Par contre, il me faut bien vous confesser qu'oncques il ne m'a été donné jusqu'alors de faire icelle d'un animal de basse cour me fonçant dessus bille en tête !

Ce disant, la dame tendit la main vers le feuillet que lui donna le cardinal et elle la retendit pour prendre le vélin. Lisant en diagonale pour se faire une idée de la chose, elle sourit, semblant satisfaite ce qui est suffisamment rare pour être signalé !

Eminence, vous êtes ma providence et je vous en sais infiniment gré. Il ne me reste plus qu'à trouver mon archevêque et lui faire part de mon souhait.

Franc sourire, cette fois, oublié le canard et la dame de se pencher afin de prendre congé en rebaisant l'anneau cardinalice.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arnarion
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 3171
Localisation: Marches d'Ancône

MessagePosté le: Lun Avr 03, 2017 8:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Après avoir doucement sourit à ce rare hommage qui lui était rendu, Arnarion ramassa son canard qui commençait à tourner de la tête. Tout en le gardant dans ses bras, il se tourna vers la visiteuse.

Mais pardon, où ais-je la tête ? ... regardant le canard. Certainement avec lui. Méchante Onael. Oui, je vais te refiler aux italiens ... ou pire ! Aux Evêques du Sud de la France et ils vont te manger ! C'est tout ce que tu mérites. Vilain canard !

Il releva ses yeux vers l'autre tenant de l'espèce humaine. Je me présente. Je suis Arnarion de Valyria-Borgia, Vice-chancelier de cette Congrégation ... mais seul Dieu est providence, je n'en suis qu'un outil disposé selon son bon vouloir.

Il lui sourit. Et dans son infinie bonté, il a bien voulu que ce canard-là se prenne de folie et dans sa course insensée, s'en fût à vous ... Vraiment, quel Bon Dieu nous avons là. Rajouta-t-il malicieusement.

Il lui sourit une nouvelle fois tandis qu'elle prenait congé. Il reposa le canard à terre et sortit de la salle non sans un dernier
Méchant canard !...

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Talona



Inscrit le: 09 Oct 2008
Messages: 517

MessagePosté le: Lun Avr 17, 2017 1:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

*L'archeveque de Reims avait pris connaissance de la demande de madame Beeky d'Apperault, et il avait demandé à examiner la relique. Avec tous les documents en sa possession, et après avoir sollicité son vicaire général, le clergé de Reims a apporté sa bénédiction pour la reconnaissance de la relique. C'est alors que l'archeveque se décida à envoyer une lettre pour engager le procès en reconnaissance auprès de Rome*



Objet: Demande de validation d'une relique.


Citation:

Nous, Archeveque de Reims, protecteur de la Sainte Ampoule,
Et nous, Maximusdefrance, Vicaire général de la province de Reims,

A la suite des informations nous étant parvenues
Grâce aux pouvoirs nous étant conférées par la Sainte Curie Romaine

Demandons officiellement la reconnaissance par la CDF de la suivante relique de LA SAINTE LANCE, qui repose actuellement dans la chapelle Saincte Louis d'Attigny en attendant Sa reconnaissance officielle.

Il est convenu que la relique serait préservée dans le lieu mentionné ci-dessus, afin de la protéger contre le pillage.



Mgr Talona De Vir, Archeveque de Reims
Mgr Maximusdefrance, Doyen du Seminaire et Vicaire général de Reims

Le 17 Avril 1465



_________________
Mgr Talona De Vir,
Archevêque métropolitain (Alcoolique) de la Province de Reims
Protecteur de la ..hips!... Sainte-Ampoule
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Talona



Inscrit le: 09 Oct 2008
Messages: 517

MessagePosté le: Lun Avr 17, 2017 1:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

*documentation supplémentaire, ajouté à la lettre : les écrits de dame beeky*

Citation:
Adoncques, cela commence sous le règne de Carolus Magnus, dict Charlemagne, un homme fort pieux que l’on disait avoir la barbe fleurie. A cette époque Attigny, dont je suis ce jour la châtelaine, était résidence impériale carolingienne et la présence de Charlemagne y est citée à de nombreuses fêtes de Noël ou du renouveau.

Alors qu'il était vieux et malade, l’empereur voulut une dernière fois séjourner au palais et c’est donc fin 813 qu'il y laissa son épée. Afin que la chose ne soit aucunement contestée, il fit préparer des documents qui authentifiaient ce précieux legs dont mes prédécesseurs ont traduit la teneur inscrite au dos du croquis d’inventaire.


Inventaire des possessions régaliennes de Charlemagne.



Traduction du texte écrit au dos de l'inventaire



Citation:

Charlemagne meurt le mois suivant de pleurésie et sera inhumé à la basilique d'Aix-la-Chapelle.
Comme le rapportent les Saintes Ecritures (la vie de Christos), trahi par l’apôtre Daju et accusé d’être un élément de désordre dans la cité, Christos fut traduit devant le procurateur romain, Pierre Ponce, qui, excédé, le condamna à la crucifixion. Conduit sur le lieu du supplice il fut insulté, frappé (une lance aurait percé le flanc du Christos lorsqu'il fut supplicié), fouetté, écartelé puis cloué à une croix où il agonisa et rendit l’âme.

Adoncques, la tradition orale a porté jusqu'à nous la chanson de Roland, laquelle corrobore les documents trouvés en la Chapelle Saint Louis du castel d'Attigny. A savoir, le pommeau de "Joyeuse" contenait de saintes reliques dont notamment un morceau de la Sainte Lance et la tête d’un clou qui fut retiré de la saincte croix.


Citation:
Traduction de la laisse CLXXXIII de la Chanson de Roland

Nous avons fort à dire sur la sainte lance
Dont Notre Seigneur fut blessé sur la Croix.
Charles, grâce à Dieu, en a la pointe.
Il l'a fait enchâsser dans un pommeau d'or. ;
En raison de cet honneur et de cette grâce,
Le nom de Joyeuse fut donné à l'épée.
Les barons français ne doivent pas l'oublier :
C'est de là que vient « Montjoie », leur cri de guerre
C'est pourquoi aucun peuple ne peut leur résister.


Citation:

C'est ainsy que Joyeuse reposa des siècles durant en la chapelle Saint Louis tant et si bien qu'il fallut se résigner à confectionner une réplique de la fameuse épée pour le sacre des Rois de France. Devenu ainsi lieu de pélerinage, il se tint à Attigny plusieurs conciles, entre autres celui suite auquel lequel Louis le Débonnaire fit pénitence publique (822) dicte pénitence d’Attigny .

C'est pourquoi je répondrai qu'étant dépositaire de "Joyeuse" et héritière d'une longue tradition, il me semble juste et bon de diffuser la chose à la communauté des Fidèles et afin de me mettre en règle avec l'EA, de faire répertorier très officiellement le contenu du pommeau de l'épée de Charlemagne comme reliques avérées.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Talona



Inscrit le: 09 Oct 2008
Messages: 517

MessagePosté le: Lun Avr 17, 2017 1:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'archeveque et le vicaire général de Reims ont d'abord émis une réserve sur la réalité de cette relique. Cependant, après avoir enquêté, nous souhaitons désormais rendre public cet échange auprès des autorités Romaines pour la reconnaissance officielle de la relique.

Citation:


Comment être sûr qu'il s'agit d'un fragment de la sainte lance ? C'est simple, Charlemagne au IX siècle avait été recognu comme possédant des reliques dans le pommeau de son épée "Joyeuse" et la chose fut dicte, chantée et louée des siècles bien avant que d'autres ne ressortent leur pointe de lance quasiment flambante neuve ou plus ou moins entière des siècles plus tard et sans qu'il fut revendiqué, à l'origine, le caractère sainct de cet objet, comme celle de Nuremberg, (Die heilige Lanze des Longuinus ) notamment ?

Ce qui accrédite l'authenticité de ce fragment de la lance contenu dans le pommeau de l'épée de Charlemagne, c'est la trace vérifiable qu'elle laisse dans l'histoire.

En effet, on la trouve associée à plusieurs personnages importants de l'histoire romaine à commencer par l'empereur Théodose qui s'en serait servi pour mater les Goths en 385. La lance quitta Rome en 410 après la mise à sac de la cité par Alaric Ier pour tomber dans les mains des Germains. A partir de là, elle va réapparaître régulièrement au cours de l'histoire des nations barbares et guerrières de l'Europe du Nord. Le général franc Charles Martel l'avait en sa possession quand, après avoir écrasé les Arabes à Poitiers en 733, il voulut imposer la vraie foi dans toute l'Europe occidentale. Ensuite, la lance resta parmi les Francs jusqu'au règne de Charlemagne, le premier saint empereur romain au début du IXe siècle. La possession de la lance aurait assuré les fondations de la dynastie carolingienne. En 47 victoires, elle n'aurait jamais quitté Charlemagne, mais elle la lâcha au retour de ce qui aurait du être son ultime bataille et Charlemagne mourut dans les jours qui suivirent. Tout ceci est consigné dans les archives conservées à la bibliothèque royale.

Cette chute ne prouve-t-elle poinct qu'il s'était défait peu de temps auparavant de "Joyeuse" à Attigny ?


Attigny a su conserver l'épée depuis des siècles alors que Rome fut mise à sac et perdit la saincte lance. Je me souviens encore de l'incendie de notre cathédrale de Reims lorsque la horde des "Bourrins" avait pris notre castel... * Elle s'en souvient d'autant mieux que c'est elle qui avait offert la grande rosace que l'on peut toujours admirer. Quand ça vous coûte un bras, c'est pas un truc anodin ! * alors qu'oncques ne s'est fait fort de faire tomber Attigny. Par contre, comme à l'époque de Louis le débonnaire, Attigny fut toujours ouverte aux pélerins de tout poil.

Après, je n'en suis que la dépositaire, le fragment de la lance est propriété romaine, il va de soit.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Saint-Office - Causes of Saints - Kanonisierung von Heiligen - Santi -> Antichambre de Saint Théodule — Antechamber of Saint Theodule Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com