L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP] Archibasilica of St.John in the Lateran
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> La place d'Aristote - Aristote's Square - Platz des Aristoteles - La Piazza di Aristotele -> Les faubourgs de Rome - The suburbs of Rome - Die Vororte von Rom - I Sobborghi di Roma
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Skip Lo Casalièr



Inscrit le: 25 Jan 2015
Messages: 80

MessagePosté le: Dim Jan 14, 2018 9:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les gens commence à arriver et Skip ne reconnait personne. Enfin... presque personne! Car Caton, leur ami qui était venu voir les travaux de Loches, venait d'arriver pour s'installer derrière eux. Se retournant, Skip lui sourit.

Bonjorn mon ami! Content de vous voir ici. J'espère que vous vous portez toujours aussi bien que la dernière fois que nous nous sommes vus!

Il se dit que c'est seulement dommage que ce qu'il avait entreprit à Loches avait dû être abandonné. Il n'avait pas vendu, il louait les lieux simplement, mais n'empêche. Souriant à nouveau, une idée lui vint!

Puisque nous sommes tous à Rome, pourquoi ne viendriez-vous pas nous rejoindre à la Villa d'Azayes après la cérémonie? Juste prendre un petit verre et manger une bouché. Qu'en dite vous?

Et voilà! Skip trouve l'occasion d'inviter des amis à la maison pour faire ripaille! La belle excuse pour manger encore!

_____________________
google trad:

People are starting to arrive and Skip is not recognizing anyone. Well ... almost anyone! For Cato, their friend who had come to see the work of Loches, had just arrived to settle behind them. Turning, Skip smiled at him.

Bonjorn my friend! Nice to see you here. I hope you always wear as well as the last time we met!

He thinks it's only a pity that what he did in Loches had to be abandoned. He had not sold, he rented the place simply, but does not prevent. Smiling again, an idea came to him!

Since we are all in Rome, why do not you come join us at Villa d'Azayes after the ceremony? Just have a quick drink and eat a clog. What about you?

And there you are! Skip finds the opportunity to invite friends to the house to make a feast! The nice excuse to eat again!
_________________
Commandeur de l'Ordre de St-Nicolas V
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cathelineau
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 21 Fév 2015
Messages: 1695

MessagePosté le: Dim Jan 14, 2018 11:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Breton arriva discrètement dans l’édifice et salua les personnes présentes. Puis il s’installe sur un banc attendant le début de la cérémonie en méditant .
_________________


Ne gomzont ket ar pesked peogwir e oaront pep tra
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Estrella.Luna



Inscrit le: 16 Juin 2016
Messages: 1227

MessagePosté le: Lun Jan 15, 2018 12:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

ES

Una figura esbelta y delgada, vestida con el atuendo negro de los jesuitas, se metió en el edificio. La mantilla atenúa el brillo de los ojos de jade, observa por un momento el lugar, siempre intimidada por la imponente presencia de edificios religiosos. Adoraba la atmósfera, la sensación de no ser nada ante la grandeza del Altísimo. Debajo de su cruz, ya no era la princesa de la sangre, el gran noble, el dignatario. Solo un fiel humilde y al servicio del Señor. Y así es como se sintió más satisfecha.

Después de un momento de contemplación, Estrella buscó un banco para colarse, sin querer molestar a nadie. Estaba particularmente ansioso por asistir al servicio y este momento de comunión con sus compañeros.


____________________________________________________________________________________________________________________________

FR

Une fine silhouette menue, vêtue de la noire tenue des jésuites vint se glisser dans l'édifice. La mantille atténuant l'éclat des prunelles de jade, elle observe un instant les lieux, toujours intimidée par la prestance des édifices religieux. Elle en aimait l'ambiance, ce sentiment de n'être rien devant la grandeur du Très Haut. Sous leurs traverses, elle n'était plus la princesse de sang, la haut noble, la dignitaire. Juste une fidèle humble et au service du Seigneur. Et c'est ainsi qu'elle se sentait le plus épanouie.


Après un instant de recueillement, Estrella chercha un banc où se faufiler, ne voulant déranger personne. Il lui tardait surtout d'assister à l'office et à cet instant de communion avec ses pairs.


____________________________________________________________________________________________________________________________

EN

A fine, slender figure, dressed in the black attire of the Jesuits, slipped into the building. The mantilla attenuating the brightness of the jade eyes, she observes for a moment the place, always intimidated by the imposing presence of religious buildings. She loved the atmosphere, the feeling of being nothing before the greatness of the Most High. Under their cross, she was no longer the princess of blood, the high nobleman, the dignitary. Just a faithful humble and in the service of the Lord. And that's how she felt most fulfilled.


After a moment of contemplation, Estrella searched for a bench to sneak in, not wanting to disturb anyone. She was particularly eager to attend the service and this moment of communion with his peers.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
silvio_1



Inscrit le: 19 Mar 2015
Messages: 956

MessagePosté le: Lun Jan 15, 2018 12:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

perfume of incense, of peace, monsignore Silvio enters silence in attended celebration

parfum d'encens, de paix, monseigneur Silvio entre en silence en attente célébration
_________________

Commendatore dell Ordine di S,Nicola V
Vicario Generale e Confessore itinerante nell'Arcidiocesi di Genova
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Charles_antoine



Inscrit le: 05 Aoû 2013
Messages: 358
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Lun Jan 15, 2018 2:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant



De bonne heure et de bonne humeur, le comte de Montegridolfo avait rallié le palais de sa soeur. Car s'il devait l'escorter et l'accompagner à la basilique Saint Jean du Latran, il avait apporté quelques biscuits fourrés pour partager avec elle une collation matinale avant l'office.
Tout était bon pour la mettre de bonne humeur.
Puis, après la collation pendant laquelle ils échangèrent les dernières nouvelles, ils prirent la direction de la basilique. Ils y allèrent à pied, la position idéale du palais Altemps le permettant.
Arrivé à la basilique, ils y pénétrèrent et Charles-Antoine répera vite l'endroit idéal où s'installer.
L'intégralité de la noblesse pontificale n'était pas encore présente. Aussi, le choix de la place était encore permis.

Il vint donc s'installer à côté d'Ellesya, saluant d'un signe de tête poli son accompagnant qu'il ne connaissait pas encore.


Bonjour Ellesya. Cette robe vous va à merveille. Vous êtes sublime.

Avec un peu de chance, cela passerait pour des salutations et des compliments d'usage entre vassaux de Sa Sainteté le Pape.

Se décalant pour laisser voir son éminente soeur, il rajouta :


Je vous présente Son Eminence Onaël d'Appérault, ma soeur...

Puis, il présenta Ellesya, ne sachant si sa soeur la connaissait.

Ma soeur, je te présente Ellesya de la Louveterie, comtesse de Cagli. Nous avons intégré la noblesse des états pontificaux en même temps.

Les présentations étaient faites avec quelques heures sur l'échéance prévue du souper du soir.

Ils n'eurent pas le temps d'échanger longtemps que la cérémonie commençait déjà. Charles-Antoine se leva à l'entrée de la procession et suivit du regard l'arrivée de Son Eminence Arnarion et surtout, l'entrée de Sa Sainteté le Pape. Ce n'était pas tous les jours que l'on était en présence du souverain pontife.








Early and in a good mood, the Count of Montegridolfo had rallied to his sister's palace. For if he had to escort and accompagn her to the Basilica of St. John Lateran, he had brought some stuffed biscuits to share with her a morning snack before the service.
Everything was good to put her in a good mood.
Then, after the snack during which they exchanged the last news, they took the direction of the basilica. They went by foot, the ideal position of the palace Altemps allowing it.
Arrived at the basilica, they penetrated there and Charles-Antoine identified quickly the ideal place where to seat.
The entirety of the pontifical nobility was not yet present. Also, the choice of the place was still allowed.

He came to settle next to Ellesya, nodding polite to his companion whom he did not yet know.


Hello, Ellesya. This dress suits you perfectly. You are sublime.

With a little luck, it would pass for greetings and compliments of use between vassals of His Holiness the Pope.

Shifting to let see his eminent sister, he added:


I present to you His Eminence Onaël d'Appérault, my sister ...

Then he introduced Ellesya, not knowing if her sister knew her.

My sister, I introduce you to Ellesya de la Louveterie, Countess of Cagli. We have integrated the nobility of the pontifical states at the same time.

The presentations were made with a few hours on the scheduled evening dinner.

They did not have time to exchange for a long time because the ceremony was already beginning. Charles-Antoine rose at the entrance of the procession and watched with eyes the arrival of His Eminence Arnarion and above all, the entrance of His Holiness the Pope. It was not every day that we were in the presence of the Pope.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Onael d'Appérault



Inscrit le: 19 Avr 2013
Messages: 2876
Localisation: Flandres: Malines

MessagePosté le: Lun Jan 15, 2018 10:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La jeune femme avait attendu son frère patiemment, afin de se rendre ensemble à l'office. L'dée de passer cette journée avec lui la réjouissait beaucoup. Depuis qu'elle n'était plus en charge d'un Diocèse, la Cardinale séjournait à Rome, et apprenait à en apprécier le climat tout autant que la Sainte Cité qu'elle connaissait peu finalement.
Le Palazzio Altemps lui donnait pour cela un pied à terre stratégiquement placé pour lui permettre de rallier aussi bien le Palais Apostolique que la Chancellerie.
Aussi, Charles Antoine décida qu'ils chemineraient à pied.

La météo s'y prêtant, elle n'en dit rien, préférant encore marcher que d'user du carrosse.
Son humeur était devenu moins soucieuse dès son arrivée, et les gâteaux fourrés furent accueillis par un sourire, même si elle songeait pertinemment qu'ils n'avaient d'autres but que de l'amadouer pour qu'elle passe une bonne journée et soit d'humeur cordiale le soir venu, au souper.
Après avoir cédé un gâteau à Bewaker et l'avoir confié aux bons soins de son Intendant, elle se résigna à le laisser pour suivre son frère dans les rues.
Bras sous le sien, elle savourait les instants de complicité qu'ils retrouvaient, même s'ils restaient timides, on pouvait sentir le lien qui la tenait à son frère rien qu'en les observant.
Sa tenue pour l'office était aussi modeste que les autres jours. Sa robe était violine, la couleur des Lescuriens, et seule sa cape,la mantille et la médaille qui ornait à présent son buste trahissaient son rang cardinalice. Rien ne laissait paraître le rang de la Comtesse Palatine, si ce n'est ses armes, finement brodées sur le devant de la Cape.

Arrivés à l'Archibasilique, ils entrèrent et Onael salua les visages qu'elle connaissait, cherchant du regard une place adéquate pour admirer le Pape et l'office. Car malgré le fait qu'elle siégeait à la Curie, rien n'ôtait au plaisir de se trouver dans la même pièce que Sa Sainteté, ni le sentiment de privilège qu'elle en retirait.
Apercevant le Chevalier Sénateur, tout en suivant son frère, elle s'étonna de les voir prendre une direction autre. Quand le teuton emboita le pas de la Champenoise dans une allée de bancs, elle le suivit, docilement.
Alors qu'elle saluait le Primat de Bretagne courtoisement, elle entendit son frère parler.
Elle reconnu alors Ellesya, et ne put réprimer un haussement de sourcil en entendant son frère la complimenter sur sa tenue. Avant, elle aurait eu le réflexe de lui mettre un coup de crosse, ou un taquet derrière la tête devant la familiarité qu'il utilisait auprès du Secrétaire Pontifical. Mais ça...c'était avant.

Alors qu'il se décalait pour la présenter, elle sourit poliment, et tenta de garder le sourire en avisant l'accompagnant de la Comtesse. Manquait plus que lui...Tentant de reporter comme elle put son regard sur la femme présentée, elle inclina poliment la tête pour les saluer tous les deux.


Oui...La Comtesse de Cagli est le Secrétaire Pontifical, je me souviens bien,nous l'avions croisé dans l'office de la Cité...

Rapide coup d'azur réprobateur sur le frangin avant de revenir sur la Comtesse.

Adishatz ma Fille. Je vous ai souvent croisé de loin. Je dois bien avouer que mon frère a raison, on a peu l'occasion de vous voir vêtue ainsi, cela vous sied plus que les tenues de soldats qui vous furent coutumières...Enfin,je crois...

Les mots moururent pour mieux trahir son hésitation. Après tout, sa propre mère préférait u'on la complimente sur ses tenues de monte, plutôt que les toilettes de nobles qu'elle devait parfois porter.
Secouant légèrement la tête pour sortir de ses pensées, elle para de nouveau ses lèvres d'un sourire courtois, avant de se pencher vers Charles Antoine pour lui glisser quelques mots inaudibles pour les autres à l'oreille.


N'aurions nous pas mieux été près du Chevalier Sénateur, ou même du Primat de Bretagne? Me faire asseoir près d'un Bourguignon...l'Archidiacre de Nevers ,qui plus est, avec qui j'ai eu de très vifs échanges quand je séjournais chez notre cousin, n'est pas trop pour me plaire...Et je gage que ça soit réciproque...

Hélas, cent fois hélas, ils ne purent changer de place, car l'Archichancelier et le Pape faisaient leur entrée.Un long soupir ponctua la brisure de sa bonne humeur à laquelle elle tenta de se raccrocher en se perdant dans l'observation du Pape et de l'office.[
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
caton



Inscrit le: 05 Fév 2014
Messages: 234

MessagePosté le: Lun Jan 15, 2018 11:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En prenant place, il avait attirer l'attention de Skip, qui se retourna pour lui parler. Voilà un petit bout de temps qu'ils se connaissaient et bien des passions les rapprochaient.

Bonjourn cher ami! Ravi de vous voir aussi! Cela fait un bout de temps? Et vos travaux, ça avance?

Ecoutant le doyen, le brun hocha la tete, avec un sourire

Ma fé, si c'est une invitation en bonne et due forme, je l'accepte bien volontiers, d'une part parce que vous etes un ami, d'autre part car je suis curieux de voir la villa d'Azayes!

Il baissa le ton, car la cérémonie allait commencer




In taking his place, he had caught the attention of Skip, who turned to talk to him. For a little while they knew each other and many passions brought them closer together.
 
Bonjourn dear friend! Nice to see you too! It's been a while? And your work, that advance?

Listening to the dean, he nodded, with a smile

Ma fé, if it's an invitation in good and due form, I accept it willingly, on the one hand because you're a friend, on the other hand because I'm curious to see the villa Azayes!

He lowered his voice because the ceremony was going to begin
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ellesya



Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 1386
Localisation: Dieu seul sait où.

MessagePosté le: Mar Jan 16, 2018 4:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

De l’avoir trop peu cotoyé depuis… depuis une éternité, Cagli s’étonnait toujours d’entendre sa voix sans le voir d’emblée, aussi étrange que cela puisse paraître. Un sourire enjoué étira ses lèvres.

Et un autre affirme que qui se lève matin, Dieu aide et prête la main.

Les porte s’ouvrirent et frère et soeur purent entrer. Il s’agissait de retrouvailles après une énième très longues coupures entre eux.
Si elle appréhendait un peu la soirée, du fait que Montegridolfo lui avait soufflé le chaud et le froid, lui donnant des instructions puis les retirant (elle avait coupé court car au final, il semblait plus tracassé qu’elle), avait malgré tout eu un effet dévastateur sur la sérénité relative de la duchesse. Cependant, il lui semblait que ce jour serait beau.
La noblesse devait se rassembler, même si elle désapprouvait quelques détails. Et ils seraient honorés de la présence du Saint Père, comme le jour de leur entrée au sein de la noblesse des Etats pontificaux. Voilà presque 3 années depuis que son « presque » voisin de fief, l’avait marqué par sa goujaterie. En y songeant tout en prenant place avec son cadet, sa bougonnerie s’était envolée. Elle rendit d’ailleurs son discret salut à Caton qu’elle appréciait malgré l’énigme, à ses yeux, de ses relations complexes avec celle qui avait était la demoiselle de la Louveterie-Acoma. Elle s’en chagrinait à la place de ne pas s’en soucier. L’arrivée de Melian et sa suite lui permit d’admirer les détails de sa mise qu’elle apprécia même si elle-même optait généralement pour plus simple. Elle la salua quand son attention passa sur les personnes présentes. Vint ensuite le cher Cathelineau et bien d’autres visages peu voire pas connus, mais rares.

Les lieux lui parurent merveilleusement parés, surtout avec les armoiries. Il arrivait souvent que le goût sûr de son parrain manqua à bien es officiants mais il fallait avouer que cette fois, elle se plaisait dans ce cadre.

Son sourire se fit plus fin mais aussi plus lumineux quand Charles-Antoine apparut dans sa rangée. Entrevoyant sa sœur avec lui, Ellesya se leva. Au compliment du lorrain, elle répondit, prise de court :


J’en ferai part à mon amie couturière dont les doigts sont d’or.

Etant face à Oanel, Sya se fendit d’une court révérence, autant que la place limitée le permettait sans avoir l’air ridicule.
Charles-Antoine enchaîna sur une anecdote ce qui reporta ses propres salutations.

Une petite voix lui intima de ne pas parler du canard du jour dont il était question. Aux propos d’Oanel sur ses tenues, elle ne put dissimuler entièrement sa surprise et laissa son discret sourire remonter jusqu’au regard. Signe de sincérité chez elle.


Le bon jour vous va, Votre Eminence.
Nous nous sommes déjà croisées, en effet, et je suis heureuse de faire ce jour votre connaissance. Et cela, quand bien même le comte de Montegridolfo ne chanterait pas vos louanges.


Tant qu’à faire, autant taquiner Charles-Antoine et sous-entendre à quoi point il était fier et heureux de l’avoir pour sœur. Il lui ferait probablement les gros yeux. Mais son regard à elle descendit brièvement sur sa robe avant de remonter pour croiser le regard du cardinal.

Certes, combattante, mais surtout chevalier. Comme votre frère, j’ai l’honneur et le poids d’avoir chaussé les éperons d’or. C’est pour respecter ce statut, entre autres, qu’il m’arrive de délaisser régulièrement les robes, non point par fantaisie malvenue. Mais je ne vais pas vous ennuyer plus longtemps sur le sujet.

Faisant à son tour, un peu de place pour permettre de terminer les présentations.

Je vous présente mon jeune frère, Miguaël Enguerrand, comte palatin et vicomte dans les Etats pontificaux.

Le moment parfait pour oublier à la fois sa charge actuelle depuis puisqu’il n’était plus archidiacre, il lui semblait, et ses éventuelles responsabilités actuelles. Bon, au pire, il râlerait. Ce n’était pas comme si le ciel de leur relation avait toujours été au beau fixe. Loin de là.

De toute manière, il n’était plus temps de discourir et Sya reprit place lorsqu’Arnarion, sa suite, et enfin Sa Sainteté firent leur entrée. Avec ces prémices de l’office, la jeune femme se détendit. Le contexte aurait été différent, elle aurait profité des plis de sa robe pour effleurer très brièvement l’auriculaire de son voisin, d’Appérault. Pour marquer, entre autres, le bonheur de partager cet office avec lui, rappel d’une autre cérémonie prestigieuse. En lieu et place, la duchesse profita simplement d’être bien entourée en ce jour. Pour une nostalgique de nature, cela était à marquer d’une pierre blanche.




[résumé en anglais plus tard]
_________________

[hrp : Hors français et allemand, les traductions viennent de Reverso.]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
_V_Per_Vendetta_



Inscrit le: 04 Déc 2015
Messages: 40

MessagePosté le: Mar Jan 16, 2018 1:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sire Massimo De Giustiniani Borgia, arrived in the basilica of St. John,
accompanied by his nephew monsignor Maria Azzurra officer of the Ordre de St-Nicolas V, they entered and took they place.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Skip Lo Casalièr



Inscrit le: 25 Jan 2015
Messages: 80

MessagePosté le: Mar Jan 16, 2018 11:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'était donc entendu! Ce soir, un repas sera donné dans la Villa d'Azayes! Et s'ils croisent d'autres gens amicaux, il sera intéressant de les invités aussi, n'est-ce pas? Mais là, ce sera de l'ordre du pure hasard ou de la volonté du Très-Haut. Skip approuve donc de la tête et sourit en voyant le Cardinal Arnarion entrer, suivie d'une armée de clerc, puis, enfin, Sa Sainteté en personne qui s'avance. Il a l'impression que ce sera une belle cérémonie. Longue! Très certainement, vu le Ban Papale, mais une belle cérémonie quand même, à ne pas en douter.

Enfin, il pense à Anna! Elle va vouloir le tuer! Il pense a ce qu'il pourra offrir à manger. Il n'ont fait les courses que pour leur "petite" famille, sans penser avoir d'inviter. Mais il ne s'agit que d'un invité après tout. Et il sait la penderie garnis de saucissons. Le pain manquera peut-être par contre, pourtant, il se souvient d'avoir aussi des pains sans levain que les peuples arabe aime bien et qui se conserve, d'une façon surprenante, plutôt bien. Avec de l'huile d'olive et quelque fruit sec, ce sera une collation agréable en attendant le repas principale.

Toujours, il pense encore à Anna. Elle sert la famille depuis suffisamment longtemps, environ 17 ans!, pour savoir que plus est mieux que pas assez. Il sait qu'elle va préparer plus que nécessaire en prévoyant les écuelles pour les mendiants de la rue. Alors pourquoi s'inquiéter? Et s'il juge que ce qu'il à fournis comme repas n'est pas suffisant dans la rue, il saura bien offrir quelques écus pour ceux ayant encore faim.

Donc, pas d'inquiétude à avoir! Tout le monde mangera bien ce soir!

Enfin rassuré, Skip se concentre sur le Saint Père en serrant doucement la main de son épouse dans la sienne.



_________
Google trad:

It was therefore heard! Tonight, a meal will be given in Villa d'Azayes! And if they meet other friendly people, it will be interesting to the guests too, will not it? But here it will be pure chance or the will of the Most High. Skip approves of the head and smiles seeing Cardinal Arnarion enter, followed by an army of clergy, then, finally, His Holiness in person who advances. He feels like it will be a beautiful ceremony. Long! Certainly, considering the papal ban, but a beautiful ceremony anyway, not to doubt it.

Finally, he thinks of Anna! She's going to want to kill him! He thinks what he can offer to eat. He only went shopping for their "little" family, without thinking of having to invite. But this is only a guest after all. And he knows the wardrobe stuffed with sausages. The bread may be lacking, however, he remembers to have also unleavened bread that the Arab people likes and that is preserved, in a surprising way, rather well. With olive oil and some dry fruit, it will be a nice snack while waiting for the main meal.

Still, he still thinks of Anna. She has been serving the family for long enough, about 17 years, to know that more is better than not enough. He knows that she will prepare more than necessary by providing the bowls for the beggars of the street. So why worry? And if he judges that what he has provided as a meal is not enough in the street, he will be able to offer a few crowns for those still hungry.

So, do not worry! Everyone will eat well tonight!

Finally reassured, Skip focuses on the Holy Father by gently squeezing the hand of his wife in his.

_________________
Commandeur de l'Ordre de St-Nicolas V
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arnarion
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 4615
Localisation: Marche d'Ancône

MessagePosté le: Mer Jan 17, 2018 12:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

The Pope helped by his Archancellor stood up and went to the great altar. Both knelt before the Holy Cross. While the Pope clamb the steps, Arnarion stood at the foot. All around them were grey clouds of incenses that reached the ceiling of the Basilica envelopping the altar and all the nave in an unreal sea.


**Introibo ad altare Dei - whispered the Pope. He prayed the Almighty to come and illuminate the heart of men with his love. Immediately Arnarion answered to him.
/Ad Deum qui laetificat juventutem meam.

Iúdica me, Deus, et discérne cáusam meam de gente non sancta: ab hómine iníquo et dolóso érue me.
/Quia tu es, Deus, fortitúdo mea: quare me repulísti, et quare tristis incédo, dum afflígit me inimícus?

Emítte lucem tuam et veritátem tuam: ipsa me deduxérunt et adduxérunt in montem sanctum tuum, et in tabernácula tua.
/Et introíbo ad altáre Dei: ad Deum qui lætíficat iuventútem meam.

Confitébor tibi in cíthara, Deus, Deus meus: quare tristis es anima mea, et quare contúrbas me?
/Spera in Deo, quóniam adhuc confitébor illi: salutáre vultus mei, et Deus meus.

Glória Patri, Altissimi creatorem Mundi.
/Sicut erat in princípio, et nunc, et semper: et in saecula sæculórum. Amen.

Adiutórium nostrum in nómine Dómini.
/Qui fecit cælum et terram.


After having pronunced the first prayers at the bottom of the altar, then they began to pronunce the first public oration, whose purpose was to allow people to ask pardon for himslef and the whole world to the mercyful God.

*Confiteor Deo omnipotenti,
beatæ Aristotelæ semper luminosi,
beato Iesui Christo,
beato Sancti Nicolasi Pontifae,
sanctis Apostolis Tito et Paulo,
omnibus Sanctis,
et tibi, Pater,
quia peccavi nimis cogitatione,
verbo et opere:

*mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa.*

Ideo precor beatam Aristotelam semper Benedictem,
beatum Iesum Christum,
beatum Sanctum Nicolas Pontifex,
sanctos Apostolos Titum et Paulum,
omnes Sanctos, et Te, Pater,
orare pro me ad Dominum Deum nostrum.



* I will go to the altar of God.
/ God Who makes the joy of my youth.

Judge me, my God, separate my cause from that of the ungodly: from the unjust and deceitful, deliver me.
/ For you are my strength, my God. Why have you rejected Me and why am I sad when the enemy afflicts me?

Send your light and your truth: they will lead me to your holy mountain, to your tabernacles.
/ I will go to the altar of God, of God Who is the joy of my youth.

I will praise you with the zither, God, my God. Why be sad, my soul? Why trouble yourself?
/ Hope in God, for I will praise Him again, He, my Savior and God.

Glory to the Father, Most High Creator of the World;
/ As he was in the beginning, now and always, and for ever and ever. Amen.

Our help is in the Name of the Lord.
/ Who made heaven and earth.


**I confess to Almighty God
to Blessed Aristotle always bright,
to Blessed Jeshua Christos,
to Blessed Saint Nicolas Pope
to the Holy Apostles Titus and Paulus,
to all Saints,
and to you, Father,
That I have sinned a lot by thoughts,
by words and actions.

It's my fault, it's my fault, it's my great fault,
That's why I beg blessed Aristotle always bright,
Blessed Jeshua Christos,
Blessed Saint Nicolas Pope,
the Holy Apostles Titus and Paulus,
All Saints, and You, Father,
to pray for me the Lord our God.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
estevan
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 01 Oct 2016
Messages: 3267
Localisation: Évêque de Toul

MessagePosté le: Mer Jan 17, 2018 7:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Estevan était présent. Il était arrivé à l'heure saluant les personnes présente à la cérémonie prenant place observant alors le Souverain Pontife très âgée aidé du Cardinal Archichancelier de Rome.

La cérémonie suivait son cours et le primat était très attentif.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
caton



Inscrit le: 05 Fév 2014
Messages: 234

MessagePosté le: Jeu Jan 18, 2018 12:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

A son tour, il dodelina envers skip, et ne put se retenir de passer une langue gourmande sur ces lèvres. ce repas le faisait saliver d'avance. Ah, les joies de Rome! Qu'est ce qu'il aimait cette ville, faite de mystère, de surprises, et de droit canon!

Son regard se porta sur la procession, puis un instant retomba sur la comtesse - ou duchesse? Le doute soudain - de Cagli. Si il y parvenait, il essayerait de se glisser vers elle un instant à la fin de l'office, histoire d'avoir des nouvelles de leur filleule commune, et pourquoi pas de lui toucher un mot sur la mère de ladite filleule.

Enfin, la cérémonie commença et Arnarion, de sa voix puissante de stentor, de male valyrien au coffre si puissant déclama, et il récita à sa suite

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Charles_antoine



Inscrit le: 05 Aoû 2013
Messages: 358
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Jeu Jan 18, 2018 3:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Raté ! A la vue du regard réprobateur de sa soeur, ce n'était pas passé pour un compliment usuel entre nobles pontificaux. Ce n'était que partie remise. A l'issue de la cérémonie, il essaierait d'aller complimenter Mélian pour sa magnifique tenue. Cela ne demanderait pas trop d'effort au regard de la qualité de la vesture du chevalier sénateur. Ainsi, cela donnerait le change...

Et re-raté ! Charles-Antoine ne savait aucunement que sa soeur n'aimerait pas l'accompagnant d'Ellesya. Et pour cela, il n'avait aucune solution de secours. Car il ne désirait pas spécialement changer de place, et d'ailleurs, le commencement de la cérémonie ne leur en donnerait pas l'occasion.

Il adressa un rapide sourire contri à sa soeur, priant pour qu'elle n'oublie pas les biscuits fourrés sur lequel il fondait beaucoup d'espoir pour maintenir la bonne humeur du cardinal en ce début de matinée.

Il s'effaça autant que possible pour laisser les deux femmes se présenter l'une à l'autre et échanger, ce qui paraissait cette fois sincèrement être des compliments d'usage entre nobles.
Ainsi, Charles-Antoine faisait la connaissance du frère d'Ellesya. Après la cousine, un frère, et maintenant Miguaël Enguerrand, il allait bientôt avoir fait le tour de la famille...
Il adressa un sourire aussi discret que possible au comte et vicomte, afin de ne point s'attirer les foudres de son éminente soeur.


La cérémonie commençait, et après la première prière d'introduction, Charles-Antoine récita le confiteor. S'il s'agissait de se faire pardonner ses erreurs, il commençait à réaliser que la place qu'il avait choisi n'était peut-être pas idéale finalement ; il lui faudrait retenir sa main gauche d'aller se poser sur celle de sa voisine de droite. Sa soeur avait raison, il n'aurait pas eu ce problème avec le chevalier sénateur et encore moins avec le primat de Bretagne...
Il se concentra sur la suite de la cérémonie...

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Portalis



Inscrit le: 02 Déc 2016
Messages: 766

MessagePosté le: Jeu Jan 18, 2018 11:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

A weakened shade, in a black cassock too big for him, was brought by his help to the basilica, where he took his place next to a black raven mantilla, which, despite his deficient health, he had spotted and whose path he had recognized among a thousand others.

Toulon had himself discreetly installed next to him, to follow the ceremony.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> La place d'Aristote - Aristote's Square - Platz des Aristoteles - La Piazza di Aristotele -> Les faubourgs de Rome - The suburbs of Rome - Die Vororte von Rom - I Sobborghi di Roma Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com