L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit CanonLien fonctionnel : Le Réseau
Lien fonctionnel : Le ParcheminLien fonctionnel : Les Registres
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP ouvert] Il y avait bien longtemps
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Sainte Inquisition - Holy Inquisition - Heiligen Inquisition - -> AULA JARKOV : Accueil - Welcome - Accetazione
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Arnarion
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 4385
Localisation: Marche d'Ancône

MessagePosté le: Ven Fév 09, 2018 7:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tournant son regard vers le primat impérial et de répondre d'un air lointain.

Ne vous inquiétez pas, il s'est passé ici des choses bien plus horribles et deshonorantes que quelques miettes posées sur le précieux sol de l'Aula.

Et le comtois de continuer à écouter

Làs, Sire Clodeweck, il nous faut vous croire sur parole à défaut d'autre choses. Des récits se forment les histoires et d'elles se crée l'histoire ... mais je vous en prie, continuez.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Clodeweck



Inscrit le: 10 Juil 2006
Messages: 6215

MessagePosté le: Ven Fév 09, 2018 9:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'Ante-cardinal fit attention à ne pas laisser tomber de miettes, sait-on jamais.
Il écouta son Eminence Arnarion et répondit quand même.


Éminence, tout cela est consigné dans les archives de l'AEF, et celles un peu plus secrètes des Sainctes armées, où je passais quelques fois et où les propos de "Rat el" contre Falco et Vonafred furent consignés.

Éminence, je me trompe parfois mais je ne mens jamais, question de foy !


Le vieux se dit qu'il pouvait donc continuer
_________________
Clodeweck de Montfort, pèlerin,prêcheur, homme de foy contre l'adversité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Clodeweck



Inscrit le: 10 Juil 2006
Messages: 6215

MessagePosté le: Ven Fév 09, 2018 10:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Chapitre quatrième. A l’hallali !!!

J'avais fait entrer le loup dans la bergerie, entendez les Italiens dans la Curie.
Quarion fut un bon camerlingue posé et consciencieux Giarru aussi.
Cependant nous reçumes un jour un courrier, même deux, signés de Aaron pour l'un et Diftain pour l'autre.
En substance « votez français il faut reprendre la Curie aux Italiens »
SE Verty et moi avons de nouveau voté pour le candidat transalpin.
C'est pas bien !

Dans le même temps Eusaias candidat à l’élection royale avait ses chances d’être élu, le débat fait rage, surtout à l'AEF, car les cardinaux se sentent bien à l'abri.

La question était que faire si nous avons un Roi excommunié.
Certains pensaient que le mieux serait d'offrir le pardon de façon à éviter à tout prix cette situation préjudiciable à l'Eglise.
D'autres montaient sur leurs ergots et gonflaient la poitrine en disant que personne ne voudrait d'un roi excommunié.

Eusaias et madame, qui n'étaient pas idiots, viennent alors en place d'Aristote.

Là je cite SE Verty qui les reçus à cette époque :

«Personne ici, ne peut dire que nous n’avons pas toujours fait au mieux pour l’église Aristotélicienne, avec la plus grande honnêteté même si nous n’avons pas la prétention d’être parfait, après tout chaque homme ne peut faire que de son mieux ! 

Bien entendu, nous avons prit la chose très au sérieux. Lorsque, Eusaias et Agnes de st Just arrivèrent en place d’Aristote, mené par l’une des personnes les plus Aristotéliciennes qui soit, en l’occurrence Angélique de la Mirandole, l’affaire a fait grand bruit, puisque deux débats ont été ouvert simultanément l’un en place d’Aristote, l’autre à l’AEF. 

Canoniquement, il était de notre devoir de prendre une décision, et comme nous l’avons dit plus tôt, non seulement rien ne nous l’interdisait, mais notre charge nous y obligeait. 

La question était de savoir si le repentit affiché était sincère, sachant que nous courrions le risque si nous l’avions mis en doute d’avoir un couple royal excommunié. 

Je n’irais pas jusqu’à dire que de deux maux nous avons choisi le moindre, mais 
D’une part : Qui sommes nous pour estimer avoir le droit de douter ou de refuser un repentit ? 

D’autre part : Bender, Navigius, Naudeas, présent en place d’Aristote, ont envoyés ses gens là vers Clodeweck et moi. Notons, qu’aucun d’eux n’a demandé l’ouverture d’un débat. 

Il fallait, prendre une décision dans l’urgence, nous étions pressé par le temps, car si nous avions refusé d’accepter la demande de pardon, nous risquions d’avoir un Roy excommunié et il n’y avait pas de pire possibilité a envisager pour l’église. 

D’autant que rien ne permettait de mettre en doute leur sincérité, je rappelle qu’Eusaias est un ancien clerc, qu’à l’AEF, des gens dignes de foi, comme Bender, Yut, Aurélien, Hull19 etc… prêchaient pour le pardon, convaincu que le couple était sincère. 

La décision, a donc été mûrement réfléchie. 

Je demande au tribunal de bien vouloir constater que les gens qui nous reprochent aujourd’hui d’avoir fait notre travail, et de ne pas avoir ouvert de débat, ne l’ont pas ouvert non plus ! Il y a eut débat place d’Aristote et à l’AEF, et rien à la curie. Ou était Aaron, Diftain, Rehael… ? 

J’ajoute que la levée d’excommunication, a été prononcée le 5 novembre, et qu’elle n’a suscité aucune réaction avant que Diftain ne réclame le limogeage des chanceliers de l’inquisition. En disant : que tout les cardinaux exigeaient le respect des règles, mais sans préciser que la curie n’a ouvert aucun débat, ni n’a demandé que l’on justifie notre décision. 

Jamais la curie ne nous a demandé pourquoi nous avions fait notre devoir ? 

J’en termine en disant que nous avons eut raison de lever cette excommunication, car il était nécessaire de ramener ce roi dans la communauté Aristotélicienne, plutôt que de l’en exclure, action dont nous mesurons aujourd’hui les premiers effets. »

Fin de citation.

Je reviens sur le fait qu'on lève une excommunication au nom du Très Haut.
Que Vincent Diftain est frevenu sur le pardon accordé au nom de Dieu.

Vous connaissez la suite.

Eusaias a été élu, et l'église a gagné un roi excommunié et perdu dans le même temps deux cardinaux investis et efficaces.

Pensez vous que l'Eglise ait gagné dans ces décisions absurdes ?


Le Vieux baissa la tête pétri de douleur à l’évocation de ce gâchis orchestré par le trio Aaron-Reahel- Diftain.

Permettez moi de reprendre mon souffle
_________________
Clodeweck de Montfort, pèlerin,prêcheur, homme de foy contre l'adversité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Clodeweck



Inscrit le: 10 Juil 2006
Messages: 6215

MessagePosté le: Mar Fév 13, 2018 11:11 am    Sujet du message: Répondre en citant


Hallali suite et fin


Voila

Nous avons jusqu'au bout fait notre devoir et nous l'avons bien fait. Non seulement en gérant au mieux ce qui devait l’être, en nommant dans toutes les cures, en remplissant notre conseil diocésain et archidiocésain et en nommant des évêques. Mais nous étions aussi présents dans les cathédrales chaque semaine, sous les halles et dans la moindre de gargotes.
Il aura fallut quatre jours pour que des envieux des jaloux et des aigris mettent fin à tout ce labeur. Juste d'un claquement de doigt.
Et ce fut l’hallali, sonné par ceux qui voulaient se venger, ceux qui voulaient la place, ceux qui voulaient faire plaisir à ces derniers ...Bref une dizaine de personnes sur quarante qui se turent pour ne pas se faire mal voire des grands chef autoproclamés...
Quel gâchis !

Ensuite...

Ensuite la Curie et principalement Aaron va se vautrer dans la plus idiote des pantalonnade.

La Curie songeait que comme de coutume les exclus finiraient par mourir. Beaucoup effectivement, disparaissaient sans que l'on sache vraiment pourquoi après leur éviction.

C'était mal nous connaître. D'ailleurs suite à cette tentative il y eu une réaction que cette Curie n'avait pas prévue, les armées purent à la demande des régnants mettre en place les prélats qu'ils souhaitent.
Ce fut la première manifestation des effets à venir en réplique à la conduite de la Curie.

Deuxième manifestation, le Saint Père exigea que la Curie se justifie, par un procès, à la suite duquel il prendra sa décision.

Je cite :

S'il appert s'il ont si gravement fauté qu'ils doivent rendre leur chapeau de cardinal et leur mitre d'évêque, alors tel est ce qui adviendra,


Aussi prends-je la décision suivante que pour le règlement du statut et du cas de Clodeweck et de Verty, la Curie romaine doit incontinent, sous dix jours, réunir un tribunal collégial exceptionnel


Donc ce procès, bourré de mensonges et de vices de forme.
Il devait y avoir sept juges il n'y en n'eut que six qui de plus changèrent en cours de procès
Il dura plus de 15 mois
Aaron ne prouva jamais rien et y mentit effrontément. Il déclara que nous avions été avertis que nous dépassions les bornes, il vous est facile de voir aujourd'hui que cela n'a jamais été le cas, mais ni le président ni les juges n'avaient accès à la Curie. Les mensonges d'Aaron y sont pourtant clairs.
Les juges, bien récompensés, on donné leur avis, mais ce n'était pas à eux de prendre une décision, ils ne devaient donner que leur avis.
Le Pape devait décider il ne l'a jamais fait.
Le camerlingue n'était pas fondé à prononcer une excommunication
De plus durant le procès Aaron allègue des faits postérieurs à l’ouverture du procès. Et même postérieurs à notre limogeage. Il parle d'insulte contre les cardinaux, mais le prouve pas. Dire que Rehael a usé de sorcellerie n'est pas une insulte c'est une vérité.
Dire que l'on a divulgué des faits internes à la Curie, c'est normal c'est des faits pour notre défense etc.

Oui, nous avons œuvré après notre éviction dans une autre église aristotélicienne mais soyons sérieux.
Nous sommes des prélats aristotéliciens convaincus que voulez vous que nous fassions pendant la vingtaine de mois qui suivirent notre mise à l'écart ?
Ce n'est pas nous qui avons créé le fait que des prélats furent écartés, mais Rome !
Vous remarquerez d'ailleurs que dans ceux qui ont adhéré à l'Eglise aristotélicienne de France, Henriques, Asphodelle, Pie II, Orcus et bien d'autres, nous n'étions pas les chefs.

Je vais donc vous dire pourquoi je suis là aujourd'hui.

_________________
Clodeweck de Montfort, pèlerin,prêcheur, homme de foy contre l'adversité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Pie de Valence
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 4437
Localisation: Mâcon/Lyon

MessagePosté le: Mar Fév 13, 2018 11:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'archevêque de Lyon écoutait en silence. Ses sourcils se levèrent juste d'étonnement quand il entendit qu'il avait appartenu à l'Eglise de France. Certes, il avait fondé brièvement une Eglise Aristotélicienne Renaissante mais elle n'avait jamais été affiliée à l'Eglise de France. Cependant, il laissa continuer l'hôte des lieux sans l'interrompre, préférant écouter ce qu'il avait à dire.
_________________
"Le modernisme n'est ni une dérive, ni une horreur, ni une maladie honteuse. C'est le terreau de la rénovation de l'Eglise, la terreur des conservateurs, l'air pur qui vivifiera la foi" (Pie II de Valence)
"On n'est jamais dans le mensonge quand on prêche la paix et l'apaisement, toujours quand on prêche la haine d'autrui" (Pie II de Valence)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Clodeweck



Inscrit le: 10 Juil 2006
Messages: 6215

MessagePosté le: Mer Fév 14, 2018 7:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le vieux sentit comme une incompréhension naissante, des années de procès aident à sentir ce genre de chose.

Une petite précision sur les hétérodoxies ou présentées comme telles qui vire le jour durant notre prétendu procès à rallonge.

D'une part, nous demeurions aristotéliciens puisque non condamnés ni jugés et donc présumés innocents.
Mais nous n'étions plus "romains" puisque l'Eglise de Rome nous rejetait.

Alors où étions nous. ? Ou aurions nous du être ?

Je rappelle que si le tribunal avait respecté le droit canon et rendu son verdict sous quinzaine (cf DC, 1454 en vigueur faute d'autre texte) cette situation n'aurait pas existé.

Bien des gens dont Pie II ici présent étaient colères contre l’inaction des prélats et le laxisme de Rome.

Donc beaucoup ont cherché a exercer leur ministère comme ils le pouvaient.

Mais je pense que personne ne souhaite que j'expose les courriers reçus à cette époque.

Nous n'avons jamais demandé à être anti-cardinaux !

Autre fait.

Eusaias et Gnia ont demandé pardon et voulu réintégrer l’église.

Nous avons dit oui, la Curie est revenue sur un pardon donné au nom du Très Haut par un cardinal chancelier fondé à le faire.

C'est donc par sa faute que nous avons eu un roi excommunié et par voie de conséquence un ennemi de Rome.

Certains comme Pie ont fait marche arrière car ils l'ont pu.
D'autres ont disparus, l'ennui tue.
D'autres ont été au bout de leurs convictions.
Plusieurs noms ont été donné à ces communautés, difficile d'expliquer. Universelle, originelle, renaissante, de France (je n'ai pas voulu de celle là)

Nous avons continuer de crier et le faisons encore aujourd'hui contre les prélats absents et la lâcheté de la Curie.

Je précise que l'AEF fut à cette époque bien plus intelligente que ne le fut la Curie.

Avez vous remarqué que le Très Haut a frappé la Curie peu après ?

La faucheuse à fait sa plus belle moisson...Ne me dites pas que vous croyez à un hasard.


Un sourire

Cela n'a plus guère d'importance, personne ne réparera le mal qui a été fait, par si peu de personnes, hélas
_________________
Clodeweck de Montfort, pèlerin,prêcheur, homme de foy contre l'adversité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
estevan
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 01 Oct 2016
Messages: 2577
Localisation: Évêque de Toul

MessagePosté le: Mer Fév 14, 2018 10:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est qu'il en avait à raconter des choses l'anti Cardinal. Une histoire mouvementé sur la politique politicienne de la curie ? Peut être ou peut être pas. Après tout il s'agissait de la vaste question de savoir si l'excommunication devait être appliquer avec fermeté. Ou bien avec tacte et parcimonie. Voilà donc la morale de toute cette histoire. Ajoutons la question du pardon et nous avons l'ensemble.

Le Cardinal Pie venait de se joindre aux cardinaux présents. Finalement l'histoire intéressait bien du monde. Nous aurions mis un petit restaurant non loin de l'inquisition nous aurions eu du succès pensa Estevan.

Le blond prit la parole et dit.


Eminence Pie le bonjour. Vous aussi vous venez assister au discours de Messire Clodoweck ? Vous étiez curieux en apprenant qu'il était venu de lui même à Rome afin peut être de demander à réintégrer notre famille Aristotélicienne. Quel est votre avis sur la question ?

Vous devez en avoir un puisque vous êtes le Cardinal électeur national Français. Et comme Clodoweck dépend du consistoire que vous présidez...

Pour ma part je considère que tout homme qui souhaite revenir dans la communauté Aristotélicienne peut se voir reçu par la sainte inquisition. C'est même un de nos devoirs. Dans les cas les plus difficile. Ce qui est le cas pour Messire Clodoweck il convient de prendre le temps d'analyser l'ensemble des documents. Et voir si effectivement il ne faut pas solliciter la curie ou le Très Saint Père s'il est disponible.

_________________

Cardinal - Primat of Church of Holy Empire-Religious Advisor Pamelita is my Sister <3
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arnarion
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 4385
Localisation: Marche d'Ancône

MessagePosté le: Jeu Fév 15, 2018 10:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et le Valyria écoutait toujours, tendant parfois au désormais anti-cardinal quelques tranche de fromage.

J'avoue sans honte que vous étiez cardinal lorsque je n'étais que simple moine à l'abbaye thomiste. Votre histoire, je la connais à travers la bouche de mes aïeux feu leurs Eminences Aegon et Aristokolès, ainsi que par celles des vénérables cardinaux qui nous ont quitté il y a peu... Tout ceci pour vous dire, Sire Clodeweck, que je ne vous connais pas. En tout cas pas assez pour me faire mon propre jugement sur vous, et Christos professant l'humilité sur la passion, je me garderai bien de le faire, effaçant ma volonté derrière celle de la Sainte Eglise.

Ainsi, que pouvons-nous faire pour vous ou mieux, qu'attendez-vous de nous ? Vous avez mentionné dans votre narration celle dont la relation vous rendit célèbre et qui partagea votre destin. Compte-t-elle aussi venir ici ?

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Clodeweck



Inscrit le: 10 Juil 2006
Messages: 6215

MessagePosté le: Ven Fév 16, 2018 10:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pie semblait ne pas vouloir répondre à SE Estevan, dommage...Par Contre Arnarion posait une question sensible. Clodeweck allait donc tenter d'y répondre

Eminence, vous touchez là un point sensible.
Verty est sans aucun doute la femme la plus vertueuse que j'ai rencontrée. Elle fut sans doute le cardinal le plus honnête et le plus vertueux de toute la Curie passée présente et avenir et je pèse mes mots.
De tout ce que l'on peut voire d'elle dans les archives il ne ressort que sa pureté d’âme.
Elle passait sa vie en prière, elle ne ratait jamais une messe, elle ne laissait jamais un courrier sans réponse, elle allait au devant des fidèles dans les halles, les gargotes, les tavernes, les églises...
Jamais elle n'a cherché à intriguer
Jamais elle n'a été impliquée dans de la politique temporelle
Certes il y avait chez elle des pigeons mais jamais de mésanges dans sa volière.
Personne ici ne peut trouver une seule entorse à la vertu ou à la foy chez cette femme.
Elle n'a jamais souhaité être cardinal, elle ne l'a su qu'après avoir été élue
Elle a toujours fait son devoir.
Elle n'était pas là pour gagner des titres de noblesse ou de gloire
Elle ne se servait pas de l'Eglise pour le pouvoir elle servait l'église.
Rome a beaucoup perdu en la perdant. Car si Rome provoque la haine c'est par la conduite de certains prélats, alors que la conduite de SE Verty était à la limite de la sainteté.

Autant je peux pardonner à ceux qui voulaient ma place ou une petite vengeance de s'en être pris à moi.
Autant ce que certains ont fait à Verty c'est simplement abject et je pèse mes mots.
Son seul tort avoir voulu accorder le pardon sans penser à mal, de façon aristotélicienne, quand d'autres voulaient se servir de l'inquisition pour régner sur les régnants.
Ils ont réduit à néant en un claquement de doit six ans de vie
Pardonnez moi je m'emporte, mais cette femme a tellement souffert de cette haine.
Bien sur elle est resté et reste encore très pieuse, mais en dehors de Rome.
Elle restera pieuse toute sa vie.

Pour la petite histoire nous avons été mariés, puis les hasards de la guerre nous ont séparés, nous sommes rentrés dans les ordres. Mariage dissout.
Même si nous n'étions plus mariés ou amants il en restait une complicité qui devait créer des jalousies puisque certains l'avaient baptisée madame Clode, elle ne put qu'en rire.

Voilà Eminence, personne ne peut mesurer la portée du mal que l'on a fait à cette femme pour rien. Si cela en a amusé certains, moi cela ne m'a pas fait rire du tout, bien au delà de ce que je peux en dire ici.


Le vieux s'enferma un très bref instant dans les souvenirs douloureux, dans une brève prière, puis il releva la tête

Nul ne fut aussi vertueux qu'elle au sein de la Curie, éminence, jamais !

Maintenant, dois-je attendre que Pie II ait répondu où puis-je conclure mon très long discours ?

_________________
Clodeweck de Montfort, pèlerin,prêcheur, homme de foy contre l'adversité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Pie de Valence
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 4437
Localisation: Mâcon/Lyon

MessagePosté le: Ven Fév 16, 2018 3:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

[Très occupé IRL, peu de temps en ce moment pour participer à des RPs, d'où les réponses plus lentes que d'habitude]


Je peux vous répondre, j'attendais que mon confrère ait terminé.
Suis-je surpris ? Oui et non. Non, dans la mesure où l'excommunication a pour vocation de permettre à toute personne de prendre le temps de la réflexion avant de décider de son avenir religieux, oui dans la mesure où j'avais l'impression que SE Clodeweck s'éloignait un peu plus chaque jour de l'Eglise.
Dernièrement encore, Eminence, vous étiez présent, à ce que l'on m'a dit, au synode tenu par les Réformés dans les locaux de l'Université de Bourgogne et rien ne laissait présager un tel revirement.
Maintenant, s'il a lieu, je ne peux que me réjouir parce que trop de personnes ont été exclues un peu rapidement de notre Eglise sans faire la part entre ce qui était réellement schismatique et ce qui n'était qu'une manifestation d'impatience face à certaines lenteurs comme cela a pu être mon cas ou à certaines incohérences. De même, il est important que les sensibilités aristotéliciennes puissent s'exprimer au sein de l'Eglise parce que cette diversité peut être utile plutôt qu'à l'extérieur où elles finissent par se perdre.

Pour le reste, j'entends très bien vos explications et j'avoue ne pas connaître tous les aboutissants qui ont conduit à votre exclusion. S'il y a besoin de réexaminer les pièces du dossier, j'y suis prêt, cela ne me dérange pas. Si cela permet d'aider à votre réintégration, ce sera toujours une bonne chose.

_________________
"Le modernisme n'est ni une dérive, ni une horreur, ni une maladie honteuse. C'est le terreau de la rénovation de l'Eglise, la terreur des conservateurs, l'air pur qui vivifiera la foi" (Pie II de Valence)
"On n'est jamais dans le mensonge quand on prêche la paix et l'apaisement, toujours quand on prêche la haine d'autrui" (Pie II de Valence)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Clodeweck



Inscrit le: 10 Juil 2006
Messages: 6215

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2018 10:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

Clodeweck regarde Estevan, muet, et ne peut s'empécher de se demander s'il ne le fait pas exprès de laisser les autres s'exprimer pour en tirer un enseignement...Puis revient à PieII

Mon cher Pie, nous nous connaissons de longue date. Assez pour se souvenir que c'est n'est pas contre Rome dans son ensemble que j'exprime de la colère mais contre certains prélats qui ne sont pas à la hauteur de leur charge !
Je l'ai toujours fait. Lorsque j'étais Camerlingue, cela passait pour un excès de sévérité, lorsque nous fûmes en procès cela fut considéré comme des insultes.
J'admet que je n'aurais jamais du révéler que Reahel était sodomite...Mais c'est vrai et c'est fait.
Aller à la rencontre des spinozistes ou des réformés je l'ai toujours fait, c'est normal, ce n'est pas avec un placard d'excommunication que l'on ramène les gens à la foi.
N'oubliant pas que Falco eu l'humanité de me protéger, alors que nous étions "ennemis", lorsque Rome voulu me tuer !
Encore une fois je ne me suis jamais éloigné de l'Eglise, il y a juste eu une fronde d'une poignée de cardinaux contre Clodeweck, et Verty au passage.

Quelques semaines, avant une amie m'avait dit "attention à toi il parait que Rehael prépare quelque chose contre vous..." Comme c'était [HRP]... bref je n'en ai pas fait cas.


Le vieux attendit alors qu'Estevan prit la parole pour pouvoir conculre

_________________
Clodeweck de Montfort, pèlerin,prêcheur, homme de foy contre l'adversité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
estevan
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 01 Oct 2016
Messages: 2577
Localisation: Évêque de Toul

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2018 1:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Estevan écouta ce qui se disait et il finit par conclure.

Bien nous allons pouvoir commencer la procédure pour lever cette excommunication si personne n'y voit d'inconvénient. Après tant d'année je suppose qu'il est largement possible de lever cela pour tout homme et femme qui montre son envie d'aller de l'avant.

Peut être devrions nous même revoir le dossier au sein de la curie afin de réexaminer les pièces du dossier.

Par contre pour le cas de Dame Verty elle devra venir elle même à Rome pour défendre son cas. Nous ne pouvons pas régler son cas sans qu'elle ne soit présente. C'est du bon sens.

Je vais donc faire préparer une salle afin de recevoir en confession Messire Clodoweck.

_________________

Cardinal - Primat of Church of Holy Empire-Religious Advisor Pamelita is my Sister <3
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arnarion
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 4385
Localisation: Marche d'Ancône

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2018 1:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il serait plus judicieux je pense, face à l'ampleur de l'affaire et sachant qui elle concerne, de faire parvenir ce cas à la Curie afin d'en exposer les tenants et les aboutissements et d'en débattre avant toute chose.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
estevan
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 01 Oct 2016
Messages: 2577
Localisation: Évêque de Toul

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2018 1:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ouvre la salle pour permettre l'ouverture de la procédure simplement. Ensuite nous aviserons la curie de la question.

La curie par exemple voudra surement le témoignage écrit de Messire Clodoweck souhaitant vivement réintégrer notre communauté Aristotélicienne.

Ceci est un exemple parmi d'autres.

_________________

Cardinal - Primat of Church of Holy Empire-Religious Advisor Pamelita is my Sister <3
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Clodeweck



Inscrit le: 10 Juil 2006
Messages: 6215

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2018 5:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le vieux sourit

Je pense que vous êtes des gens de valeur, tous trois, attendu qu'il est évident que vous n'avez pas de jugement a priori.
Comme je l'ai souvent dit, Dieu seul a le pouvoir de juger en absolu, nous ne pouvons, nous simples mortels, que juger en droit. J'ajouterai quand nous en sommes capables.


Le sourir se fit plus appuyé

Pour finir et avant que vous ne portiez la chose auprès de la Curie je voudrais vous entretenir de fond de ma démarche.

Je ne suis pas venu quémander la levée d'une excommunication, dont je sais et je ne suis pas le seul hélas, qu'elle n'a aucun fondement dogmatique.
Après deux ans et demie de pèlerinage mon esprit est apaisé.

Je suis donc venu pour dire à l'Eglise Romaine que je lui pardonne.

Oui, je pardonne à une poignée de cardinaux ambitieux leur inconséquance

Certes nous sommes marqués au fer, mais qui se soucit encore de cette marque dans nos royaumes ?

Ce n'est pas nous au final qui avons perdu, mais l'Eglise.

Aujourd'hui je lui pardonne.

Je n'aspire qu'à une chose rentrer chez moi et y finir mes jours.

Si l'Eglise souhaite me garder comme ennemi, je continuerai mon chemin comme tel.

Si l'Eglise souhaite la paix, qu'il en soit fait ainsi.

Dans tous les cas je lui pardonne.


Le vieux en avait fini
_________________
Clodeweck de Montfort, pèlerin,prêcheur, homme de foy contre l'adversité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Sainte Inquisition - Holy Inquisition - Heiligen Inquisition - -> AULA JARKOV : Accueil - Welcome - Accetazione Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com