L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit CanonLien fonctionnel : Le Réseau
Lien fonctionnel : Le ParcheminLien fonctionnel : Les Registres
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP] Un mariage à la Spartiate
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Basilique Saint Titus - St.Titus Basilica - Sankt-Titus-Basilika - La Basilica di San Tito -> Chapelle Saint Nicolas V
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Arnarion
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 4198
Localisation: Marche d'Ancône

MessagePosté le: Mer Avr 04, 2018 11:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors que la chapelle commençait à résonner des échos des paroles de tout le monde qui venait, déambulait et s'installait, le cardinal fit son apparition. Vêtement de cérémonie oblige, de sa pourpre cardinalice d'un sombre rouge sanguin, revêtu d'une aube de dentelle blanche que d'usage portaient les prélats lors des cérémonies. Il n'était cependant pas drapé dans sa capa magna, large et longue manteau de soie pourpre revêtu d'hermine qui marquait la dignité, le rang et la juridiction des Princes de l'Eglise. Ici, dans la Cité Sainte, coeur du monde aristotélicien, un seul homme avait juridiction. Et celui-ci ne s'habillait pas de pourpre mais de blanc. Alors qu'il s'avançait dans la chapelle, il vit quelques têtes connus et d'autres moins, des têtes désirées et d'autres moins, comme une parfaite illustration de la vie.
Bien sûr la chapelle en cette occasion réunissant le gratin des couronnés de ce côté-ci du monde connu, était parfaitement décorée. Ses larges murs d'orinaires nus, recouvert des bannières de soie et de drap de laine colorée frappées aux armes des Spartes et des Monbazon-Navailles, étaient méconnaissables. Les cierges dressés comme des pics brûlaient déjà et éclairaient l'espace, chassant la pénombre et la reléguant aux bas-côtés des transepts voisins. Les vitraux eux, filtrant la lumière, distillant la lumière et la projetant au sol, créaient un patchwork de couleur bleutée semblables aux féeries des vieilles légendes populaire. Enfin, quelques fleurs, en bouquet, ça et là soigneusement disposés au coeur de la chapelle, de l'autel au baptistère renvoyaient une impression de fraicheur. Cette ondulation odorifère qui, se mêlant à l'odeur orientale de l'encens brûlant enfermé dans les encensoirs, formait cette odeur si particulière aux églises.

Or donc le Cardinal était à présent arrivé de l'autre côté du parapet faisant face à l'autel qui, trônant en haut des marches, semblait porter le poids de l'immense croix qui dominait tout le monde présent. La procession se mit en branle à l'annonce de l'orgue qui, faisant trembler ciel et terre, donnait à l'homme l'impression tangible de la puissance invisible.
Arrivé au pied de l'autel, il s'en vint à se mettre à genoux et à prier, ouvrant ainsi la cérémonie. Une petite chorale avait été constituée pour l'occasion, braves enfants de choeur d'une livrée de dentelle impeccable par-dessus leur aube rouge, ils étaient guidée par un maître de choeur qu'on nommait aussi maître de la chapelle. Ces voix d'anges entonnaient à présent le Credo dans toute sa pureté, invitant les fidèles à faire acte de Foi à leur tour.


Introibo ad altare Dei.*
/Ad Deum qui laetificat juventutem meam.

Iúdica me, Deus, et discérne cáusam meam de gente non sancta: ab hómine iníquo et dolóso érue me.
/Quia tu es, Deus, fortitúdo mea: quare me repulísti, et quare tristis incédo, dum afflígit me inimícus?

Emítte lucem tuam et veritátem tuam: ipsa me deduxérunt et adduxérunt in montem sanctum tuum, et in tabernácula tua.
/Et introíbo ad altáre Dei: ad Deum qui lætíficat iuventútem meam.

Confitébor tibi in cíthara, Deus, Deus meus: quare tristis es anima mea, et quare contúrbas me?
/Spera in Deo, quóniam adhuc confitébor illi: salutáre vultus mei, et Deus meus.

Glória Patri, Altissimi creatorem Mundi.
/Sicut erat in princípio, et nunc, et semper: et in saecula sæculórum. Amen.

Adiutórium nostrum in nómine Dómini.
/Qui fecit cælum et terram.



Credo in Deum,
Altissimum Omnipotentem,
Creatorem caeli et terrae,
Inferos et paradisi,
Ultima hora animae judicem nostrae

Et in Aristotelem, prophetam,
Nicomaqui Phaetique filium,
Missum ut sapientiam et universi
Divas leges errantibus hominibus erudiret


Credo etiam in Christum,
Natum ex Maria et Ioseph,
Vitam dedit ut nobis paradisi viam monstraret
Sic, postquam sub Pontio passus est
Propter salutem
Nostram martyr perivit
Consecutus est Solem
Ubi Aristoteles ad Altissimi dexteram eum expectabat

Credo in Divinam Actionem,
Sanctam Ecclesiam aristotelicianam, romanam, unam et indivisibilem
Sanctorum communionem,
Peccatorum remissionem,
Vitam aeternam.


AMEN



traduction a écrit:
*J'irai vers l'autel de Dieu.
/De Dieu Qui fait la joie de ma jeunesse.

Jugez-moi, mon Dieu, séparez ma cause de celle des impies : de l'homme injuste et trompeur, délivrez-moi.
/Car Vous êtes ma force, mon Dieu . Pourquoi m'avez-Vous rejeté et pourquoi m'en vais-je triste lorsque l'ennemi m'afflige?

Envoyez Votre Lumière et Votre vérité : elles me conduiront vers Votre montagne sainte, vers Vos tabernacles.
/J'irai vers l'autel de Dieu, de Dieu Qui fait la joie de ma jeunesse.

Je Vous louerai avec la cithare, Dieu, mon Dieu. Pourquoi être triste, mon âme ? Pourquoi te troubler?
/Espère en Dieu, car je Le louerai encore, Lui, mon Sauveur et mon Dieu.

Gloire au Père, Très-haut créateur du Monde;
/Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et pour les siècles des siècles. Amen.

Notre secours est dans le Nom du Seigneur.
/Qui a fait le ciel et la terre.

Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyre pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Éternelle.

AMEN

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alexandre.M.de.Sparte



Inscrit le: 28 Fév 2018
Messages: 8

MessagePosté le: Jeu Avr 05, 2018 1:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Docilement et respectueusement, le Duc immédiat de Liège et de Breslau fait le credo.

Introibo ad altare Dei.
/Ad Deum qui laetificat juventutem meam.

Iúdica me, Deus, et discérne cáusam meam de gente non sancta: ab hómine iníquo et dolóso érue me.
/Quia tu es, Deus, fortitúdo mea: quare me repulísti, et quare tristis incédo, dum afflígit me inimícus?

Emítte lucem tuam et veritátem tuam: ipsa me deduxérunt et adduxérunt in montem sanctum tuum, et in tabernácula tua.
/Et introíbo ad altáre Dei: ad Deum qui lætíficat iuventútem meam.

Confitébor tibi in cíthara, Deus, Deus meus: quare tristis es anima mea, et quare contúrbas me?
/Spera in Deo, quóniam adhuc confitébor illi: salutáre vultus mei, et Deus meus.

Glória Patri, Altissimi creatorem Mundi.
/Sicut erat in princípio, et nunc, et semper: et in saecula sæculórum. Amen.

Adiutórium nostrum in nómine Dómini.
/Qui fecit cælum et terram.


Credo in Deum,
Altissimum Omnipotentem,
Creatorem caeli et terrae,
Inferos et paradisi,
Ultima hora animae judicem nostrae

Et in Aristotelem, prophetam,
Nicomaqui Phaetique filium,
Missum ut sapientiam et universi
Divas leges errantibus hominibus erudiret

Credo etiam in Christum,
Natum ex Maria et Ioseph,
Vitam dedit ut nobis paradisi viam monstraret
Sic, postquam sub Pontio passus est
Propter salutem
Nostram martyr perivit
Consecutus est Solem
Ubi Aristoteles ad Altissimi dexteram eum expectabat

Credo in Divinam Actionem,
Sanctam Ecclesiam aristotelicianam, romanam, unam et indivisibilem
Sanctorum communionem,
Peccatorum remissionem,
Vitam aeternam.

AMEN
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Starkel



Inscrit le: 03 Sep 2014
Messages: 30

MessagePosté le: Sam Avr 07, 2018 3:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le Duc Impérial de Pyrmont arriva, légèrement en retard, et sourit en saluant discrètement quelques connaissances puis il reprit le Credo...
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tymothé de Nivellus



Inscrit le: 22 Nov 2017
Messages: 216
Localisation: Archevêque métropolitain d'Embrun

MessagePosté le: Dim Avr 08, 2018 8:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Monseigneur Tymothé de Nivellus, était là présent, il avait salué les quelques personnes qu'il connaissait. Montbazon-Navailles et Sparte avait un lien avec sa famille. C'était un beau mariage. Il s'était placé dans le fond afin d'être le plus discret. C'était le moment de réciter le crédo, Tymothé le répétait à voix basse.


Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyre pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Éternelle.

AMEN

_________________

Vice Primat en charge la bonne marche des procédures électives
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Alazaïs



Inscrit le: 17 Juin 2007
Messages: 37

MessagePosté le: Lun Avr 09, 2018 11:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'évêque non romain de Rodez - qui se trouve être une Montbazon-Navailles - n'avait pas pu se rendre aux derniers évènements familiaux pour diverses raisons qui n'étaient que prétexte. Mais elle ne pouvait décemment pas être absente au mariage d'une hérissonne. Elle avait donc prit ses dispositions - et profiter d'avoir un sommet inter religieux à prévoir à Rome - pour effectuer ce voyage loin de son Occitanie natale.

Effectivement, c'était dépaysant : Rome était très différente de Paris, l'Eglise formant une ville dans la ville. Et qu'est-ce que ca avait changé en 15 ans! Là ou les fous et hérétiques manifestaient, des gardes patrouillaient désormais sans relâche. La Bonne Femme ressenti une once de nostalgie pour ces fougueuses années. Mais elle n'était pas là pour ca et le véhicule la déposa devant la double porte de la Chapelle Saint Nicolas V avec sa fille de 9 ans.

La mère et la fille était majoritairement vêtue de blanc, couleur des Cathares, agrémentés de broderies et d'accessoires mais sans fioritures indiquant leur rang. D'un regard circulaire, Alazaïs chercha ses cousin(e)s mais n'en distingua aucun. Probablement qu'ils n'étaient pas encore arrivés... Alors elle entraina la fillette en milieu de rang, à bord de l'allée centrale. A défaut elles verraient parfaitement la mariée!

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arnarion
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 4198
Localisation: Marche d'Ancône

MessagePosté le: Ven Avr 13, 2018 10:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La Profession de Foi à présent prononcée, le cardinal posa son regard vers les futurs mariés, descendit les marches, ouvrit son saint bouquin et commença la lecture profonde et mystérieuse, comme une psalmodiation que d'aucun onomatopéiste pourrait qualifier de "mégnémégné".
Il traça pour finir une croix, fendant l'air de ses doigts, et parla tout haut.


Le mariage suppose que les deux époux s'engagent l'un vers l'autre librement et sans contrainte, qu'ils se promettent amour mutuel et respect pour toute la vie, qu'ils accueillent les enfants que Dieu leur donne, et les éduquent selon les écrits d'Aristote et la pensée de Christos. Alexandre et Eloan, est-ce bien ainsi que vous voulez vivre dans le mariage ?

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sybille



Inscrit le: 09 Fév 2018
Messages: 3

MessagePosté le: Sam Avr 14, 2018 1:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ecoute la cérémonie et sourit en pensant à ce qui pourrait se passer dans l'avenir puis un léger regarde sur son père, elle attendra un peu ne voulant pas le rendre triste.

Puis vient le moment de réciter le credo qu'elle continuait de réciter quotidiennement de peur de l'oublier et en baissant la tête.


Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyre pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Éternelle.

AMEN


Relève son visage et ne rate rien de comment un mariage se déroule vu que c'est son premier.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Greenwarrior



Inscrit le: 03 Aoû 2009
Messages: 4

MessagePosté le: Sam Avr 14, 2018 1:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon alors le latin... Comment dire... Le latin n'était pas du comtois et ne l'est toujours pas d'ailleurs. Alors Green regardait tout autour de lui pour comprendre ce qu'Arnarion disait.

Et puis soudain, certains se mirent à parler en langue courante, sauvé. En plus Sybille qui faisait sa pastorale le connaissait pour l'étudier tous les jours, alors c'est ensemble, en coeur qu'ils prièrent.


Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyre pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Éternelle.

AMEN


Tout en priant, il la regardait, intrigué, amusé, heureux et fier. Il voyait qu'elle était en train d'apprendre. Inscrivant dans son esprit chaque position, chaque geste, chaque phrase... Le reste... Il ne voulait pas y penser. Quoi qu'un peu puisque lui aussi pensait à son futur. Un avenir radieux même. Du moins aux trois-quarts.
Il regardait alors la robe de la mariée et en était impressionné. Puis, chahuteur, il se retourna pour admirer le retard de celles et ceux qui entraient encore dans la chapelle. Revenant à l'office et sans s'en rendre compte, il avait le bras collé à celui de sa fille.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Eloan



Inscrit le: 18 Mar 2018
Messages: 4

MessagePosté le: Dim Avr 15, 2018 12:00 am    Sujet du message: Répondre en citant


    Puis remontée l'allée au bras de son père, les yeux fixés droit devant elle sur le Sparte, sur son époux. Enfin pas encore, mais d'ici quelques minutes, il le sera.

    La foule derrière elle, ses yeux se posèrent sur l'officiant.
    Elle écoutait chaque parole puis quand vient leur tour, c'est en latin qu'elle récita le crédo :

    Introibo ad altare Dei.
    /Ad Deum qui laetificat juventutem meam.

    Iúdica me, Deus, et discérne cáusam meam de gente non sancta: ab hómine iníquo et dolóso érue me.
    /Quia tu es, Deus, fortitúdo mea: quare me repulísti, et quare tristis incédo, dum afflígit me inimícus?

    Emítte lucem tuam et veritátem tuam: ipsa me deduxérunt et adduxérunt in montem sanctum tuum, et in tabernácula tua.
    /Et introíbo ad altáre Dei: ad Deum qui lætíficat iuventútem meam.

    Confitébor tibi in cíthara, Deus, Deus meus: quare tristis es anima mea, et quare contúrbas me?
    /Spera in Deo, quóniam adhuc confitébor illi: salutáre vultus mei, et Deus meus.

    Glória Patri, Altissimi creatorem Mundi.
    /Sicut erat in princípio, et nunc, et semper: et in saecula sæculórum. Amen.

    Adiutórium nostrum in nómine Dómini.
    /Qui fecit cælum et terram.


    Credo in Deum,
    Altissimum Omnipotentem,
    Creatorem caeli et terrae,
    Inferos et paradisi,
    Ultima hora animae judicem nostrae

    Et in Aristotelem, prophetam,
    Nicomaqui Phaetique filium,
    Missum ut sapientiam et universi
    Divas leges errantibus hominibus erudiret

    Credo etiam in Christum,
    Natum ex Maria et Ioseph,
    Vitam dedit ut nobis paradisi viam monstraret
    Sic, postquam sub Pontio passus est
    Propter salutem
    Nostram martyr perivit
    Consecutus est Solem
    Ubi Aristoteles ad Altissimi dexteram eum expectabat

    Credo in Divinam Actionem,
    Sanctam Ecclesiam aristotelicianam, romanam, unam et indivisibilem
    Sanctorum communionem,
    Peccatorum remissionem,
    Vitam aeternam.

    AMEN


    Puis la question fatidique.
    Les yeux se posèrent sur son blond de voisin, puis sur l'officiant, les joues enflammées.

    "Oui, c'est ainsi."

    En dire trop, pas assez. Tant pis, il est maintenant trop tard, le timbre tremblotant s'en est allé.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alexandre.M.de.Sparte



Inscrit le: 28 Fév 2018
Messages: 8

MessagePosté le: Dim Avr 15, 2018 12:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un sourire taquin se dessine sur les lippes du Dragon Sparte. Il voulait faire une petite taquinerie à Eloan, il attendait tout de même le bon moment pour le faire.

Genre qu'il n'allait pas mettre un peu de piment dans l'histoire. Il était certain qu'il le ferait.

À son tour.


Oui, effectivement.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sybille



Inscrit le: 09 Fév 2018
Messages: 3

MessagePosté le: Lun Avr 16, 2018 12:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Après avoir regardé un peu partout impressionnée par la chapelle se met a regarder le marié puis de la mariée au bras d'un homme.

C'est alors qu'elle pris celui de son papounet et sourit. Oui un jour cela sera le leurs. Non pas ensembles, mais lui avec Anastasia et elle avec son vieux loup... Du moins elle l'espère.

Assise reprend le crédo.


Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut.

Je crois en l'action divine ;
En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Éternelle.

AMEN
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Greenwarrior



Inscrit le: 03 Aoû 2009
Messages: 4

MessagePosté le: Lun Avr 16, 2018 4:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il sentait le bras de sa fille passer sous le sien et il la regarda. Vu son regard et son sourire. Les pensées de Sybille devaient se trouver à la fois sur la cérémonie mais aussi sur d'autres lieux.
Bon au moins elle était heureuse, c'était l'essentiel.

Mais alors, quand elle récita de nouveau le credo. C'est un père intrigué qui l'écoutait faire.


Hum... Tout va bien?

Aucune pique cette fois. Il avait cru comprendre ces derniers temps qu'elle n'était pas dans son assiette et il pensait que de ce fait, aucune chamaillerie n'aurait été bien placée dans son état.
Il préférait se questionner sur les raisons de cette répétition.

Il fixait son regard avec une tendresse toute paternelle.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
thibaud.



Inscrit le: 18 Mar 2018
Messages: 3

MessagePosté le: Mer Avr 18, 2018 10:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il était tombé sur un cas. Elle se prenait pour la petite princesse. Techniquement, elle en était une en quelque sorte mais quand même. Le barbu ne comptait pas se laisser faire si facilement non plus. Il sortit pour la laisser se préparer et pour s'occuper de ses cheveux révoltés. En revenant vers la chambre, la porte s'ouvrit et la voilà prête au départ. Il lui prit le bras avant de se diriger vers les escaliers puis la sortie d'un pas pressé.

J'espère que vous aimez marcher. La chapelle est à 3 km. Nous irons bien entendu à pieds.

Un petit sourire en coin avant de prendre la première ruelle à gauche et de se retrouver en face de la belle cathédrale.

Bon, j'exagérais peut-être un peu. Nous sommes néanmoins en retard donc essayons d'être discret. Bien qu'au fond, je ne sais pas comment faire dans le discret quand c'est le témoin qui est autant en retard. On dira que c'est votre faute, ça passera bien.

Un grand sourire apparait sur le visage du barbu. Il en était tout à fait capable. Il laissa la blonde pénétrer en premier le lieu de culte puis lui murmura pour lui indiquer leur place à l'avant. Tout le monde était en train de prier déjà. Alors que les deux s'assoient, il se pencha à nouveau vers la blonde et lui murmure

J'espère que vous connaissez vos prières hein. Il ne faut pas me faire honte !

Et puis de commencer à prier à son tour

Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyre pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Éternelle.

AMEN
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lilly.



Inscrit le: 19 Mar 2018
Messages: 3
Localisation: France

MessagePosté le: Mer Avr 18, 2018 4:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Est-ce un semblant de contrarité qu'elle avait pu voir... La blonde n'y pretta aucunement attention, elle s'en fiche de toute façon. Elle prit le bras qu'il lui tendit et se retient de s'étouffer de rage quand il parla des 3 kms ... bonne éducation ... Râlage ou pas ... Retient toi, un sourire contraint ... Elle suivit quand, elle comprit ... Chouette, un comique. Manquait plus que ça.

Vous êtes un marrant, vous. Ça promet pour la suite. Et puis, ma faute... J'ignorez que vous étiez du genre à devoir vous trouver une excuse. Assumez que vous dormiez au lieu de me laisser le champs libre pour me préparer. Vous êtes un homme, affirmez-vous, quoi. Vu vos attributs, je suis sûre que vous pouvez largement endosser cette responsabilité. Sauf si vous êtes juste brave en apparence.Tourne doucement la tête vers lui et lui sourit en coin

Puis, sans un mot, alors qu'il l'invite a entrer au sein de la Cathédrale, elle passa devant lui en laissant traîner une légère odeur de violette. La blonde prit un instant pour que ses émeraudes se familiarisent avec la pénombre ambiante...puis, le suivit pour prendre place aux plus prêt des mariés. Elle remarqua juste que c'est son cureton préféré et adoré qui était là pour officier. Un coucou de la main, un sourire et elle ferma les yeux ou moment ou son voisin rajouta un détail. Un grognement de la blonde. Jamais il se tait celui-là.

Un simple sourire forcé et elle répondit


Si je me plante, vous pourrez en toucher deux mots au cureton. J'ai du les apprendre avec lui. Pour le reste, je suis sûre que vous êtes grandement capable de vous y mettre dans tout seul comme un grand.

Un nouveau grand sourire à son attention, elle se tut et pria à son tour

Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyre pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Éternelle.

AMEN
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alazaïs



Inscrit le: 17 Juin 2007
Messages: 37

MessagePosté le: Jeu Avr 19, 2018 10:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Eloan était passée devant elles au bras de son père. Elle était concentrée sur la cérémonie et ne vit pas l'enfant qui lui faisait signe,s'extasiant devant la jolie robe blanche et bleue: J'aimerais bien avoir la même! murmura-t-elle.

Alazaïs se retourna vers elle et la serra par les épaules.
Ecoutons la suite, nous la verront plus tard.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Basilique Saint Titus - St.Titus Basilica - Sankt-Titus-Basilika - La Basilica di San Tito -> Chapelle Saint Nicolas V Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com