L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP] Manoir de l'Ordre Teutonique Sainte Marie-Madeleine

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> La place d'Aristote - Aristote's Square - Platz des Aristoteles - La Piazza di Aristotele -> Les faubourgs de Rome - The suburbs of Rome - Die Vororte von Rom - I Sobborghi di Roma
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Izidore



Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 1722

MessagePosté le: Lun Avr 13, 2009 9:57 pm    Sujet du message: [RP] Manoir de l'Ordre Teutonique Sainte Marie-Madeleine Répondre en citant








Les travaux semblaient enfin prendre fin sur les collines de Rome, à temps, car le cortège Teutonique devait arriver dans les jours prochains aux abords de Rome et peut-être voudraient-ils se reposer quelques peu avant de pénétrer dans la ville Sainte.

Le Hochmeister contemplait le résultat. Cela avait était long, très long mais ils avaient attentivement choisi cette vaste propriété pour son emplacement au pieds des collines et non loin des portes de la ville. Elle était vaste et délabrée lorsqu'ils l'achetèrent mais les jardins immenses et somptueux. Ils avaient tous travaillés de manière sérieuse et en employant nombres de paysans des environs de Rome.

Se serait peut-être là sont dernier acte public en tant que Grand-Maître de l'Ordre et il voulait que l'inauguration se fasse avant la passation de pouvoir.

Le lieu serait un lieu d'accueil des pélerins, un dispensaire y sera aménagé afin de pouvoir soigner les voyageurs avant leur entrée à Rome ou ceux ne pouvant recevoir de soins de la part d'autres autorités, un lieu d'écoute et d'information, où le peuple ou les clercs pourront poser toutes questions et venir s'informer sur l'Ordre Teutonique. Il pourra également servir d'antenne diplomatique de l'Ordre en cette ville avec les autres Ordres religieux. De lieu d'apprentissage, où certains ouvrages de l'Ordre serait copiés et mis a disposition.


Izidore profita des premiers rayons du soleil du printemps sur la terrase du manoir et si dirigea tout doucement vers l'entrée.

Un petit rassemblement et quelques teutoniques romains s'étaient rassemblaient.

Il présenta deux grandes toiles sur lesquelles un dessin et une peinture avaient été fait. Il s'agissait là d'une vue d'artiste de l'architecte ayant participé à rénover le manoir et les plans actuels de celui-ci.












Bienvenue à tous, romain, romain, voyageur lointain ou voisin, clerc ou laïc, pauvre comme riche vous êtes les bienvenue en ces lieux.

Le Manoir Teutonique est là pour vous. Pour vous accueillir si vous désirez le repos, vous soigner grâce à notre médicastre et nos soignant(e)s, vous instruire si vous désirer parcourir un ouvrage de notre bibliothèque, vous renseigner sur notre Ordre ou le rejoindre, si vous avez un message à nous transmettre ...

Vous le voyez, ce lieu sera un lieu nous l'espérons d'échange et de partage toujours ouvert peu importe les saisons.


Balisé [RP] par Kad.
_________________


Dernière édition par Izidore le Lun Avr 13, 2009 10:44 pm; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Izidore



Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 1722

MessagePosté le: Lun Avr 13, 2009 10:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'Hochmeister en profita pour dérouler deux parchemins et les afficher sur le panneau proche de la porte d'entrée principale du vaste manoir afin d'être vus de tous.



_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mammylou



Inscrit le: 23 Juil 2008
Messages: 64

MessagePosté le: Lun Avr 13, 2009 10:38 pm    Sujet du message: Arrivée de la schwester Mammylou Répondre en citant

Voilà enfin les travaux étaient terminé il ne restait maintenant plus qu'à inaugurer les lieux. Malou arriva sur place pour vois l'avancement des travaux et voir si tout avait été fait selon les plans et devis. Les hommes avaient si on peut dire fort bien travaillés. Elle y rencontra l'Hochmeister et le salua.

- Dominus Vobiscum Hochmeister Isidore. Alors l'endroit est comme vous le vouliez? Il ne reste maintenant qu'à accueillir ceux qui s'y présenteront.

Elle vit l'écriteau à l'accueil et se dit que cette maison serait fort utile pour les personnes qui cherche de l,aide comme des réponse. Sans compter que l'endroit pourrait bien être le lieu idéal pour nouer certains accords entre diplomates...


_________________

Il te faut vivre ta foi, elle te conduira toujours plus près de ceux qui en ont réellement besoin. Méfiez-vous des apparences car elles sont souvent trompeuse l'eau qui dort cache souvent un aspect bien différent...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gustavev



Inscrit le: 16 Sep 2008
Messages: 250

MessagePosté le: Mar Avr 14, 2009 12:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le Wärter Gustavev arriva a son tour dans cette magnifique demeure salua le Hochmeister Izidore ainsi que la Schwester Mammylou.
L'architecte avait réalisé un travail admirable puis voyant un petit nombre de curieux il s'adressa a eux et se présenta vu que la présentation des lieux avait été faite par le Hochmeister lui même.


Pax Vobiscum a vous tous mes Frères et Sœurs de Rome

Je me présente a vous Bruder Gustavev Wärter der heiligen Reliquien Français je serais l'un de vos interlocuteur pour toutes questions que vous pouvez être emmené a vous poser concernant l'Ordre Teutonique et son mode de fonctionnement ,osez soyez curieux & pour toute personne désireuse de rejoindre notre Ordre je serais là pour vous conseiller et vous aiguiller ,vous orientez pour vous permettre d'y accéder dans les meilleurs conditions .N'hésitez pas les questions sont là pour que l'on y répondent


Une fois son petit discours de présentation exposé il alla s'imprègne des lieux en scrutant les deux toiles que venait de présenter le Hochmeister
_________________



Ambassadeur apostolique de Franche-Comté
Diacre Sacristain de VESOUL
Archiviste de l'Archidiocèse métropolitain de Besançon
Procureur ecclésiastique l'Archidiocèse métropolitain de Besançon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mammylou



Inscrit le: 23 Juil 2008
Messages: 64

MessagePosté le: Mar Avr 14, 2009 12:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

Malou salua avec un petit sourire le nouveau venu. Elle ne se doutait point qu'il arriverait si vite même si elle l'espérait au fond d'elle-même. Elle admirait l'aisance qu'il avait à se présenter et à faire des contacts. Puis lorsqu'il approcha plus près elle lui dit:

- Pax Vobiscum Wärter Gustavev. Je ne croyais point que vous alliez venir si rapidement sinon je vous aurais offert de faire la route ensemble. Je n'ai point osé me présenté lui murmura t-elle car je ne savais trop si c'était le moment de le faire ça me gêne toujours.

Puis elle admira elle aussi les toile que l'Hochmeister avaient dévoilées.

- Elle sont magnifique vous avez vu tout ce travail en finesse c'est tout simplement admirable.

Elle leva le regard pour croiser celui du Wärter et voir s'il avait lui aussi vu le détail de l'ouvrage. Faut dire que cela était pour elle un chose naturelle que de reconnaître les traits et le travail. Ses métiers étaient pour quelque chose dans tout cela la minutie et l'exactitude étaient des choses essentielles pour faire un travail bien fait.

- Vous avez fait bon voyage au moins?


Elle le regarda encore un instant puis elle détourna le regard en rougissant vers l'accueil de la maison. Elle attendait elle aussi que les personnes qui s'étaient rendues, approcheraient pour en savoir plus sur la présence de ce nouvelle édifice.

_________________

Il te faut vivre ta foi, elle te conduira toujours plus près de ceux qui en ont réellement besoin. Méfiez-vous des apparences car elles sont souvent trompeuse l'eau qui dort cache souvent un aspect bien différent...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hagden



Inscrit le: 18 Juin 2008
Messages: 537

MessagePosté le: Dim Nov 22, 2009 11:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hagden se dirigea vers la Maison Teutonique. Il s'était égosillé en vain à Rome, en Salle d'EMSA et en Place d'Aristote. Mais cela n'avait servi à rien. Le Teutonique avait besoin de repos. Il lui fallait faire le point. A son habitude, il allait en forêt pour cela, mais ce jour là, il préféra se retirer là, dans cette Maison, ouverte depuis quelques temps déjà par ses Frères et Soeurs. Le Seneschall ne savait comment appréhender ce qui arrivait à Rome, son mutisme sur les affaires importantes qu'il remontait jusqu'à elle. Elle préférait de long procès inutiles... des silences assourdissants aux débats animés et constructifs. En somme elle sombrait gravement dans un état catatonique proche du pathétique... Elle s'approchait même de sa propre mort... sans s'en rendre même compte...

Pathétique, oui, c'était le mot...

Hagden entra dans l'édifice et chercha un coin, une fenêtre pour regarder cette Rome qui chutait, du haut de son arrogance, pendues à ses toiles telle une araignée, fondait sur des proies qui n'étaient pas les siennes, buvant son vin d'orgueil jusqu'à la lie... Arrogante, fuyante, fantomatique, dans son linceul de suffisance surrannée.

Le Teutonique soupira. Il pensait tel un hérétique. Mais y'avait de quoi douter en ce moment de Rome, de sa capacité intellectuelle à choisir ses priorités, ses ennemis, à se remettre en doute, en question.

Nombre de prélats et pas des moindres étaient morts, ou s'étaient laissés mourir, dans l'indifférence générale, sans que cela eusse provoqué la moindre réaction ou remise en question des survivants.... mal ensoutanés.

Enfin bref, le Teutonique en était là à soupirer. Sur sa Vie, sur son engagement...

Il était en résumé, perdu, dans des pensées qui n'étaient pas des plus réjouissantes, des pensées peu aristotéliciennes. Rome créée ses propres ennemis, dans ses propres rangs, c'était un fait. Falllait juste se pencher sur son passé pour le constater.

Mais le Teutonique, loin d'être et de devenir un de ses ennemis, n'en devenait pas moins défenseur encore plus ardent de cette Foi que cette Rome bafouait, foulait du pied, par son inaction, son aveuglement qui en devenait maladif, mortel... son manque de courage et son manque d'implication dans quelque affaire importante que ce fut...

Le Teutonique en était là, à voir par le jour qui se faisait dans l'encadrement... à soupirer et songer, à remuer ces idées, plus ou moins noires.

Il savait qu'il délaissait depuis un temps l'Ordre, mais cet Ordre il le chérissait tant ! Mais il ne pouvait plus faire quoi que ce soit pour lui... Il était paralysé, bloqué dans sa volonté de faire au mieux, au mieux pour ses Frères et Soeurs, au mieux pour les faibles et innocents, en Rouergue, en Béarn, Béarn qui virait sa cutie à la Réforme, peu à peu, et avec qui pourtant il avait combattu cette Engeance des Enfers...

Le jeune homme avait un dégoût de la Vie au bord des lèvres. Un dégoût qu'il n'avait pas connu depuis des lustres, qu'il croyait enterré sous le poids des années passées. mais apparemment cette amertume refaisait surface, depuis quelques jours.

Il était las, en somme de se battre... pourtant, ce n'était pas l'envie qui manquait, ou le corps qui se fatiguait. Non, c'était une de ces lassitudes qui vient quand on est plus écouté, entendu, soutenu...

Peu à peu ses yeux se fermèrent... dans une demi torpeur, parsemée de sursauts...

Il ne savait ce qu'il attendait vraiment...

_________________

Montbazon-Navailles, Ritter et Seneschall de l'Ordre Teutonique
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hagden



Inscrit le: 18 Juin 2008
Messages: 537

MessagePosté le: Dim Fév 28, 2010 10:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

[Plusieurs Semaines plus tard...]

Hagden revint à la Maison Teutonique. Il se souvint de son dernier passage, plus que triste et morose.

Mais cette fois, il avait une certaine mélancolie dans le regard.

Pas de cette mélancolie que l'on appelle nostalgie ou regret. Non, il n'avait rien à regretter de ces actions récentes. Il était parti défendre la Vraie Foi, en Béarn, Béarn qui était au bord de l'implosion, sur le point de laisser l'hérésie triompher en ses terres, en somme, à la faveur de ses divisions internes. Mais le Béarn avait repris courage, au retour des Frères Combattants, Teutoniques, ou non. D'alliés venus de toutes parts, de tout le royaume et même au-delà, pour venir défendre une terre, des hommes, des femmes et des enfants ignominieusement trompés par le Lion, sa fourberie. Le Béarn avait repris espoir. Hagden avait tout fait pour raviver la flamme béarnaise qui s'éteignait... Il y était parvenu, avec ses Frères, à redonner un avenir, une espérance à tout un peuple. Ce ne fut point facile, et la mobilisation fut longue, la lutte âpre, surtout en Gargote. Les épées n'avaient presque point été tirées cette fois. Mais le combat par le Verbe n'en avait pas moins été dur...

Mélancolie, il avait, car le monde, via une agence de presse vendue à l'hérésie et à la briganderie, balançait à la face du monde une vision de la fin de ce conflit tronquée. Pourquoi ? Parce que l'agence était peu à peu fagocitée, infiltrée par l'hérésie, la briganderie, qui trouvait là une vitrine pour louer à demi mot leurs actions, "bénéfiques", leurs pseudo "victoire", ici ou là... En Béarn, à Mâcon...

Mais il n'y eut pas de Victoire pour le Lion en Béarn, malgré ce que SES journalistes en dirent. Le Lion fut défait une première fois, pour ne pas dire humiliés. Mais ne le firent-ils pas un peu exprès de ne montrer aucune résistance ? Pour mieux passer pour martyrs de leur cause perdue d'avance, depuis le début ? Certes oui... ils furent défaits et de belles manières. Mais ils tentèrent néanmoins de reprendre avec plus ou moins de succès, Castel et mairie... Le Béarn fit pression sur eux, à coup de procès, et de lois. Pendant que ces Lions déversaient leurs insanes doctrine en Gargote... Mais le Béarn tint. Aidé des Saintes Armées, qui elles étaient présentes en masse, pour établir une pression militaire constante...

Ce fut payant. Le Lion abandonna le navire, ce Béarn "si cher" à leur coeur de damnés... Ils l'avaient aimé si fort, qu'ils en partaient heureux. Drôle d'attitude d'ailleurs de leur part de dire et clamer haut et fort leur attachement à une terre, qu'ils ne connaissaient que depuis quelques semaines...

Il partirent donc la queue entre les jambes, n'ayant obtenus, mais faut il parler d'une chose importante, le fait d'obtenir le bannissement d'un homme qu'ils étaient venus pourchassés, soi disant jusqu'en Béarn. Mais cet homme avait depuis des lustres quitter les pieds des Pyrénées et s'en été allé provoqué le Phare Sombre de Genève... bastion, "patrie" de ces mêmes Lions...

Les Lions clamaient leur victoire, alors qu'ils fuyaient devant la pression conjuguée du temporel et des Saintes Armées... pas parce qu'ils avaient obtenus gain de cause. Non. Mais c'était ce qu'il déclaraient dans les torchons édités par cette agence de presse...

Maintenant, le Lion était divisé, une partie était dans le Sud, du côté de cette Guyenne dont une part de ses élites cachaient plus ou moins finement leur attachement à cette hérésie en déroute... Une autre était rentrée au bercail, dans la mère patrie d'Helvétie. Genève qui se targuait il y a peu de mettre en procès tout Lion foulant son sol. Genève et son Avoyer semblait avoir encore prononcé vaines paroles. Car le Lion n'était pas mis en Procès, à Genève. Il ne l'a jamais été d'ailleurs, que pour duper Rome, ou le Monde. Pour se sortir d'une autre Croisade. Mais le Monde ne devait pas être dupe, dupé une nouvelle fois... Le Lion était fourbe, depuis sa création, et Genève n'était que l'image de la Duplicité incarnée, mais orientée toujours du côté de la Réforme. C'était un fait. Il fallait veiller sur lui, et sur elle, encore et toujours, et il et elle avait des alliés, plus ou moins puissants. Mais le Monde avait une arme non moins puissante pour lui faire face, à lui, le Lion, et à ses alliés de circonstances, ses sous fifres en quelque sorte, auxquels il promettait monts et merveilles, qu'il envoyait au front... de ci de là, au nom de sa cause absurde. Mais d'aucun de ces groupes ne paraissaient comprendre que le Lion se servait d'eux comme de pantins, de chair à fer de lance...

En ce moment Genève était assiégée, par des alliés du Lion, mais s'étaient fait refoulés. Quand donc le Lion cessera t-il de provoquer le monde en envoyant des larbins, et se mettra à attiser lui-même ce feu qu'il allume partout où il passe ? Etait il donc si lâche, si imbu de lui-même pour ne point combattre lui-même pour ses idéaux de papier ?

Hagden en était à ses pensées... Il n'était que de passage dans la Maison Teutonique.

Une chose était certaine dans toute ces affaires du Monde. C'est que le Chaos certes avançait, ce dont se félicitaient certains malades fanatiques... ou désespérés... Mais qu'en ce Chaos naissait toujours un espoir, une espérance...

Et le Teutonique savait que cet espoir, cet espérance, avait quelque chose à voir avec la Foi, la Vraie. Car cet espoir unissait, unirait de toute façon tous les êtres vivants, les hommes, un jour sous sa bannière, comme il l'avait fait en Béarn. Il espérait que cet espoir naisse enfin en Provence exsangue... et que Genève rompe définitivement, en mettant de côté son nombrilisme, narcissique et patriote poussé à l'extrême, avec ses propres démons, démons qui ensanglantaient depuis trop longtemps son âme... et la face de tout le Monde.

_________________

Montbazon-Navailles, Ritter et Seneschall de l'Ordre Teutonique
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hobb



Inscrit le: 17 Fév 2008
Messages: 3145
Localisation: Genève et Thorens /Savoie

MessagePosté le: Lun Fév 01, 2016 8:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

[ De la Taverne Romaine de Genève au Manoir Teutonique de Rome ]

-" Mann ! Gouck mal dass ! " (1)

C'est en ces termes que le Neuling Gunther s'exprima tout en descendant de cheval. Il venait pour la première fois à Rome, accompagnant le Ritter Hobb Siegfried VonKorwald.
Ce dernier devait recevoir le titre de Baron.
Très en retard il avait à peine eu le temps de se rendre à La basilique Saint Titus *.
Il envoya le jeune homme au Manoir pour déposer leurs affaires.
Le jeune homme s'annonça et s'occupa des montures. Il se prépara, et partit avec des chevaux reposés pour la basilique et y rejoindre le Teutonique Hobb.


(1) Regarde moi ça ! en platt deutsch



* http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=47716&start=0
_________________

Curé de Genève Maire de Genève (5 jours) - Dit "48%" ! Baron de Saltara
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> La place d'Aristote - Aristote's Square - Platz des Aristoteles - La Piazza di Aristotele -> Les faubourgs de Rome - The suburbs of Rome - Die Vororte von Rom - I Sobborghi di Roma Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com