L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Bienheureux Sénèque et son De Providentia

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> La Bibliothèque Romaine - The Roman Library - Die Römische Bibliothek - La Biblioteca Romana -> Salle Trufaldinienne - Secondary room
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Sainte Wilgeforte



Inscrit le: 17 Juil 2009
Messages: 6071

MessagePosté le: Jeu Déc 17, 2009 12:36 pm    Sujet du message: Bienheureux Sénèque et son De Providentia Répondre en citant




    Bienheureux Sénèque et son De Providentia

    L'AUTEUR :

    Sénèque vécut au 1er siècle après JC et naquit dans une famille romaine aisée installée en Espagne.
    Dès son plus jeune âge, il fut en contact avec le philosophe Sotion, un pythagoricien héritier d'Aristote fort versé dans l'étude des sciences par l'observation et la raison, et du philosophe stoïcien Attale dont Sénèque fut le grand introducteur au sein de notre religion et qui devait inspirer toute sa réflexion sur la toute puissance du divin, fatalité devant laquelle tout destin individuel devait plier.
    De l'enseignement de ces deux hommes, Sénèque devait tirer lui-même quelques découvertes qui le rendirent célèbres; c'est ainsi que, le premier, se fondant sur observation et raison, il énonça le fameux principe de Sénèque:
    " Tout corps plongé dans l'eau en ressort mouillé".
    Du reste, grâce, à lui, par l'usage de la raison, l'on en vint à découvrir d'autres principes tout aussi merveilleux, comme celle de son disciple Tarzan qui énonça, stoïque et fataliste, par le simple usage de sa raison, le fait suivant: " Quiconque ne sait pas nager est destiné à couler" !
    C'est donc à juste titre que l'on fait de Sénèque le père de la philosophie constativo-constative.

    Son talent finit par lui ouvrir la porte d'une carrière politique, freinée quelques temps par un exil en Corse dont le frappa l'empereur Claude.
    Cependant, la science de Sénèque était telle qu'il réussit à fabriquer une potion de son cru qui fut administrée en secret à l'empereur qui se retrouva transformé en citrouille !

    Rentré en grâce, il devint le précepteur de l'empereur Néron auquel il entrepris d'apprendre les vertus du juste milieu.
    Hélas, bientôt Sénèque commit l'erreur de confondre raison et raison d'État et cautionna, au nom du juste milieu, le meurtre d'Agrippine, mère de l'empereur, par celui-ci, sans se rendre compte de la pente glissante sur laquelle il s'était engagé.
    En effet, bientôt, ce fut à son tour d'être disgracié avant d'être condamné à se suicider, ce qu'il fit avec panache: en pur stoïcien, se soumettant au destin, il organisa un banquet entre amis à la fin duquel il s'ouvrit les veines.

    C'est durant sa période de disgrâce qu'il écrivit le De Providentia.


    LE DE PROVIDENTIA :

    Le De Providentia est un ouvrage dans lequel Sénèque démontre que rien de véritablement mauvais ne peut arriver à l'Homme de bien.
    Ce qui ressemble à l'adversité n'est en fait qu'un moyen par lequel le Très-Haut teste les vertus de chaque homme.
    À ce titre, celui qui est Homme de bien sortira de l'épreuve plus fort qu'auparavant.
    Aussi l'Homme sage est-il celui qui se soumet à la volonté divine, sans restriction, accepte le sort qu'il lui est fait et s'attache à écarter de lui toutes les actions qui le corrompent (crime, désir d'argent, désir de célébrité) et le rendent véritablement mauvais et sujet à la punition divine.
    Pour le reste, comme il le dit lui-même dans sa conclusion, " Si tu meurs pour avoir pris une tuile sur la tête, c'est que tel était ton destin providentiel, car la volonté divine étant toute puissance, nul doute que ce soit le Très-haut qui ait fait tomber cette tuile dans le but de te faire suivre un autre chemin".
    "Tout est au mieux dans le meilleur des mondes, disait-il aussi, réglé comme les sphères célestes qui se meuvent pour donner au monde sa hiérarchie et son ordonnance, comme nous l'enseigne Aristote. Ce qui nous arrive participe de ce plan divin".



Traduit et écrit par frère Jerem
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marco_Castello



Inscrit le: 21 Avr 2011
Messages: 1847

MessagePosté le: Jeu Juin 02, 2011 6:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Seneca il Beato e il suo De Providentia



L'AUTORE

Seneca visse nel I sec. dopo Christos; nacque da una famiglia romana che s'era stabilita in Spagna.
Durante gli anni della sua gioventù, egli frequentò il filosofo Sotione, un pitagorico erede di Aristotele, fortemente portato allo studio delle scienze attraverso l'osservazione e il ragionamento, e del filosofo stoico Attalo che fu colui che più di altri spinse Seneca ad aderire alla nostra religione e che avrebbe ispirato tutte la sua riflessione sull'onnipotenza divina, fatalità dinanzi alla quale tutti i destini individuali si debbono inchinare.

Dall'insegnamento di questi due uomini, Seneca stesso avrebbe tratto alcune delle scoperte che lo resero celebre: fu così che il primo, basandosi sull'osservazione e sul ragionamento, enunciò il famoso principio di Seneca:
"Ogni corpo immerso in acqua ne esce bagnato."
Inoltre, grazie a lui, con l'uso della ragione, siamo venuti a scoprire altri principi altrettanto meravigliosi, come quello della suo discepolo Tarzan che enunciò, stoico e fatalista, con il semplice utilizzo della sua ragione, il fatto seguente: "Chi non sa nuotare è destinato a colare a picco"!
E' quindi a buon diritto che si ritiene Seneca il padre della filosofia constativo-constativa.

Il suo talento finì per indirizzarlo alla carriera politica, ostacolata per qualche tempo dall'esilio in Corsica, dove lo aveva spedito l'imperatore Claudio.
Tuttavia, la scienza di Seneca era tale che riuscì a distillare una pozione di sua invenzione che venne somministrata segretamente all'imperatore, che si ritrovò trasformato in zucca!

Rientrato nelle grazie del potere, divenne precettore di Nerone, al quale si impegnò ad insegnare la virtù del giusto equilibrio.
Ahimè, ben presto Seneca commise l'errore di confondere la ragione con la Ragion di Stato e aderì, a nome del giusto mezzo, all'assassinio di Agrippina, madre dell'imperatore, lui solo, senza essere consapevole del pendio scivoloso sul quale si era spinto.
Infatti, ben presto fu il suo turno di cadere in disgrazia; prima che gli fosse ordinato di suicidarsi, cosa che fece con in puro stile stoico, inchinandosi ai voleri del destino, organizzò una cena con gli amici al termine della quale si aprì le vene.

Fu durante il periodo in cui cadde in disgrazia che scrisse il De Providentia.


IL DE PROVIDENTIA

Il De Providentia è un'opera in cui Seneca dimostra che nulla di veramente malvagio può accadere all'uomo retto.
Ciò che appare come avversità è soltanto un mezzo attraverso il quale l'Altssimo testa le virtù di ogni uomo.
In quanto tale, colui che è uomo retto uscirà dalla prova più forte di prima.
Così l'uomo saggio è colui che si sottomette alla volontà divina, senza alcuna limitazione, accettando il destino che gli è toccato e cerca di star lontano da tutte le fonti di corruzione (crimine, avidità di denaro , desiderio di fama) che lo possono trasformare in un essere malvagio e soggetto alla punizione divina.
Per il resto, come lui stesso dice nella sua conclusione: "Se muori per aver preso una tegola in testa, questo era il tuo destino divino, poichè la volontà divina è onnipotente, e non vi è alcun dubbio che fu l'Altissimo che ha lasciato cadere la tegola iallo scopo di farti seguire un altro percorso ".
"Tutto è per il meglio nel migliore dei mondi, disse anche, un mondo rgolato come le sfere celesti che si muovono per dare al mondo la sua gerarchia e il suo ordine, come Aristotele ci ha insegnato. Ciò che ci accadei è parte del disegno divino ".



Scritto e tradotto da Fratello Jerem
Tradotto in italiano da Padre Ariberto
_________________
[/url]
Ex. Juge Royal|Arch. Em.de Malines |[url=http://abbaye-thomiste.forumactif.org/]Thomiste
| Comte de Corinthe et Baron de La Vostice (Achaïe), Vicomte de Bailleul (France)
- MORT DÉFINITIVEMENT CETTE FOIS
Récipiendaire du Grand Chrisme d'Or
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> La Bibliothèque Romaine - The Roman Library - Die Römische Bibliothek - La Biblioteca Romana -> Salle Trufaldinienne - Secondary room Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com