L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP] Je rends, tout

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Chancellerie Pontificale – Pontificia Cancellariae – Papal Chancellery -> Bureau des audiences ordinaires - Office of the ordinary audiences
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Ingeburge



Inscrit le: 30 Déc 2006
Messages: 9794
Localisation: L'alta città delle città reina

MessagePosté le: Jeu Nov 17, 2011 2:25 am    Sujet du message: [RP] Je rends, tout Répondre en citant

Un messager, venu de Bourgogne; livrée d'Auxerre et mine fatiguée... mais regard résolu. Il n'a pas le choix.

Citation:

    Au Souverain Pontife,
    Aux cardinaux du Sacré Collège de Rome,
    Salutations et bénédictions.



    Votre Lumineuse Sainteté,
    Vos Eminences,

    S'il plaît au Très-Haut de donner à Lyon un nouveau guide, dans quelques jours, dans quelques heures, je ne serai plus Primat des Gaules. Cela, je l'ai voulu, avec honnêteté et franchise, avec conviction et fermeté; bien plus qu'un an et demi auparavant quand j'avais déjà fait expression de quitter le siège archiépiscopal lyonnais et que l'on m'avait demandé de ne pas renoncer. J'ai peine à croire que ce sera bientôt fini mais je ne regrette rien, ma seule déception résidant en ce que les assemblées conciliaires concernées n'aient pas plus diligemment œuvrer pour me remplacer. Lyon méritait mieux que cette lenteur comme il méritait mieux que moi et je pensais, bien candidement, que mon départ serait bien plus vite encouragé. Mais soit. La possibilité que j'ai eu, malgré moi, de revenir sur ma décision, m'a tout au contraire permis d'affermir mon choix comme il m'a permis de réfléchir à la suite, posément.

    Adieu Lyon, adieu.

    Je ne sais ce que le Concile Episcopal du Saint-Empire et l'Assemblée Episcopale de France ont prévu pour moi et je n'ai pas la naïveté d'accroire qu'elle a en fait envisagé quoi que ce soit mais qu'il soit clairement su que je refuse tout éméritat. De même, je refuse, même si j'ai peine à croire que la question ait été débattue, que la Très Sainte Curie Romaine m'octroie un évêché in partibus. Je me souviens qu'il y a quelque temps de cela – mais c'est si vieux que je en saurais dire quand – j'avais parlé d'Ostie. Même Ostie, je n'en veux pas, Ostie restera pour moi un doux souvenir, le sable chaud sous mes pieds nus, la brise marine fouettant amoureusement mon visage, les embruns me piquant délicieusement les yeux mais rien de plus; ce n'est déjà pas si mal. Nous savons donc, vous et moi, ce que cela implique, et je le dis, de cela non plus je ne veux désormais. Je quitte le sacré collège, je renonce à ma charge cardinalice, je délaisse mes privilèges et cela m'est d'autant plus aisé et cela est d'autant plus incontestable que sans évêché je ne puis demeurer cardinal.

    Adieu Rome, adieu.

    Enfin, – non, ce n'est pas fini –, si tel était le cas, je ne m'adresserais en fait pas à vous car je le dis et je le répète, sans charge épiscopale, qu'elle soit active ou honorifique, je perds mes droits à prétendre à siéger au Palais des Papes. Au final, si je me tourne à vous, c'est que la prêtresse, la seule prêtresse que je suis désormais, souhaite être déliée de ses vœux. Et c'est même plus qu'un souhait, c'est un désir, une volonté, une conviction. Ma foi demeure et elle est plus forte maintenant que je suis retournée à l'essentiel – essentiel derrière lequel je cours depuis des mois, d'où mon éloignement progressif de Rome et finalement, du clergé dans son ensemble –, oui, plus forte. Et je suis tout autant persuadée que c'est à Rome qu'il revient de guider les aristotéliciens, que c'est à Rome et à ses plus hauts ministres, qu'a été confiée, depuis Saint Titus et les autres apôtres, la mission de garder et défendre la Seule et Unique Vraie Foi. Ce n'est pas un rejet de vous, nullement, c'est juste un mouvement logique. Je veux quitter le clergé pour moi, pour servir le Très-Haut autrement et non pas parce que je ne reconnais plus votre autorité. Ce n'est pas le propos. Je ne cherche pas non plus à satisfaire un désir prosaïque ou bassement matériel, j'ai plus de biens que je ne pourrais jamais en dépenser, j'ai une fille légitime qui pourra hériter de ma fortune et de mes terres, nul projet, donc, d'union ou d'arrangement du genre. Non, c'est pour moi. J'ai tout donné à Rome, délaissant même cette fille que j'évoque et je demande, bien humblement, que Rome me rende ma liberté, que vous brisiez mon serment et que je regagne ce statut de simple fidèle que j'ai certainement quitté pour de mauvaises raisons. Je vous prie donc, bien modestement, d'examiner ma requête et demeure, bien évidemment, prête à répondre aux questions éventuelles.

    Adieu... je rends, tout.


    Que le Très-Haut vous ait en Sa sainte garde.


    Donné le quatorzième jour de novembre de l'an de grâce MCDLIX.





_________________
Morte deux fois en trois jours, vise le triplé
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Clodeweck



Inscrit le: 10 Juil 2006
Messages: 6217

MessagePosté le: Jeu Nov 17, 2011 7:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Dubitatif devant la missive

Rien d'humain n'est éternel...

Dans un sens ou dans l'autre, mieux vaut que la Curie se décide au plus vite.
_________________
Clodeweck de Montfort, pèlerin,prêcheur, homme de foy contre l'adversité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Ingeburge



Inscrit le: 30 Déc 2006
Messages: 9794
Localisation: L'alta città delle città reina

MessagePosté le: Jeu Nov 17, 2011 1:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le messager, gardien de la lettre, à défaut d'autre chose, de s'incliner en reconnaissant un cardinal. Elle l'a plus que renseigné sur les usages comme elle l'a plus qu'abreuvé de consignes.
Ma maîtresse m'a dit de dire qu'elle peut répondre à des questions, Vot'Eminence.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Chancellerie Pontificale – Pontificia Cancellariae – Papal Chancellery -> Bureau des audiences ordinaires - Office of the ordinary audiences Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com