L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP] Parfois, il faut savoir partir
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Chancellerie Pontificale – Pontificia Cancellariae – Papal Chancellery -> Bureau des audiences ordinaires - Office of the ordinary audiences
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Camille Fauve d'Anclair



Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 604

MessagePosté le: Mar Aoû 21, 2012 9:46 pm    Sujet du message: [RP] Parfois, il faut savoir partir Répondre en citant

Sincères salutations Eminences,

Je m'avance devant vous afin de vous demander solennellement mon défroquage. En effet, je viens annoncer mon souhait de renoncer à la prêtrise.

Je continuerai à me consacrer au service de l'église mais d'une manière différente. Je crois toujours au Très-Haut que j'honore toujours avec la même ferveur. Mais le recul que j'ai pris sur une série d’événements m'a ouvert les yeux et je souhaite abandonner la vie de prêtre.

Je sais que ma demande peut surprendre aux vues de mon investissement profond au sein de notre Eglise mais je sais que le choix que je fais est judicieux, je ne sais pas encore si j'aurai l'appui de mon Archevêque Monseigneur Hugo, mais je remets mon destin entre vos mains.

Je remercie Monseigneur Tadeus d'avoir essayé de m'en dissuader, mais des événements récents m'ont ouvert les yeux sur des attitudes au sein du clergé qui m'ont poussée à ne pouvoir cautionner certaines décisions. Mon serment de prêtre est sans appel et pour ne prendre le risque de le briser en ne respectant pas mon devoir d'obéissance à ma hiérarchie, je préfère me retirer.

Je vous remercie de prêter attention à ma requête et vous prie de bien vouloir la prendre en considération.


Pace e Bene,

Camille d'Anclair Mariemont
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
uriel



Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 3727

MessagePosté le: Mar Aoû 21, 2012 10:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Uriel traînait par là ... mais où ne traînait-il pas, telle était la question.
En fait dans plein d'endroits, mais toujours est-il qu'il était là à ce moment là et entendit la supplique de la jeune fille.

Bonsoir Camille,

Ce que j'entends là me chagrine beaucoup.
J'imagine que vous avez bien pesé le pour et le contre de cette décision qui sera l'une des plus importantes de votre vie.
Car cela n'est pas qu'une simple formalité.

Souhaitez-vous que nous en discutions, posément ?
Vous me connaissez assez, je pense, pour savoir que je ne suis pas là pour vous juger ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Camille Fauve d'Anclair



Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 604

MessagePosté le: Mar Aoû 21, 2012 10:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Camille vit arriver Uriel et inspira profondément.

Cette décision est en effet très difficile et me déchire mais il n'est parfois pas d'autre choix. J'y réfléchis depuis plusieurs jours. J'en ai discuté avec Messeigneurs Tadeus, Asphodelle, Angelo et Yut avec qui je travaille à Rome. Je veux bien en discuter en privé avec vous mais j'avoue ne pas voir d'autre issue.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
uriel



Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 3727

MessagePosté le: Mer Aoû 22, 2012 9:30 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il constata le désarroi de la jeune fille et ne put - en tant que bon aristotélicien - qu'y compatir.

On a toujours le choix, le tout est de considérer les choses à plus long terme et de voir les possibilités d'avenir.
Si vous n'en voyez plus dans la voie que vous vous êtes tracée jusqu'à présent, alors il faut recourrir au conseil ; ce qui a été fait, me semble-t-il ; et si vous l'avez fait auprès de ces quatre personnes, qui sont tant différentes par leurs aspirations que par leur charge, alors l'avis reçu ne peut être que constructif.

Sachez que je suis disponible si besoin est, car il y a bien souvent des solutions.
N'y voyez pas de ma part de curiosité malsaine, bien entendu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Camille Fauve d'Anclair



Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 604

MessagePosté le: Mer Aoû 22, 2012 9:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Camille essayait de mettre à plat ses pensées une nouvelle fois. Après tout en discuter avec Uriel n'allait pas la tuer et autant expliquer le cheminement qui l'avait mené ici.

Eminence, je n'ai jamais été avide de titre et de pouvoir, tous ceux qui ont travaillé avec moi pourront vous le dire. Si j'ai rejoins la prêtrise, alors que j’œuvrais déjà depuis longtemps au sein de notre Eglise c'est car j'avais une profonde Foi en notre système et l'envie d'y oeuvrer de toute mon âme avec l'assurance d'agir pour le bien de tous. J'ai malheureusement été confrontée à la réalité d'un terrain que je ne soupçonnais pas. Des comportements qui impliqueraient pour les tolérer des compromissions de ma part allant à l'encontre du bien de certaines de mes ouailles. Et c'est une chose que je ne peux accepter. Je suis sans doute trop entière et utopique, on me l'a dit plusieurs fois mais c'est aussi car je suis ainsi que je m'implique tant pour le bien de notre Eglise. Mais ce caractère fait aussi que je me retrouve en opposition avec les clauses du serment de prêtre ce qui ne peut être. Je ne peux laisser faire certaines choses sans me battre mais je ne peux défendre mes ouailles sans aller à l'encontre de mes voeux. Le dilemme est sans issue. J'y longuement songé. Mon respect de notre Eglise est trop grand pour que je risque de la ternir par mes actes ou mes paroles. Voici pourquoi je suis ici devant vous. J'ai parlé avec messeigneurs car j'oeuvre ici pour la plupart d'entre eux. Je sais que je peux continuer à servir l'Eglise tout en revenant à la laïcité. Certes je vai perdre le prestige de nombreuses charges mais ce ne sont que titres. Je pourrai toujours aider dans l'ombre sans la reconnaissance des fonctions. La plupart m'ont proposé de continuer à travailler avec eux et je le ferai avec toujours autant d'entrain et de motivation, n'en doutez jamais. C'est de ne plus pouvoir les aider qui m'a fait hésiter à sauter le pas de cette démarche. Sachant que malgré tout je pourrai continuer à servir l'Eglise à leur coté, je me suis présentée devant vous en ce jour.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
uriel



Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 3727

MessagePosté le: Mer Aoû 22, 2012 10:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il l'écouta avec grand intérêt.

Le mesure d'une personne ne se fait pas à la valeur de ses charges ou de ses titres. Pour Dieu, seuls comptent les pensées et les actes.
Hélas, l'humain est bien imparfait et bien souvent la "gloire" toute relative qu'apportent certaines choses a bien plus de valeur aux yeux des hommes qu'une âme sans tache.

En ce monde, si tout était parfait, nous perdrions une certaine identitié mais aussi un combat contre l'Ombre, pour ceux qui s'en donnent encore la peine.
Et croyez-moi, au plus on participe à la vie de la Cité si chère à Aristote, au plus on découvre des choses qui vous font légitimement vous poser des questions. Les prêtres font des serments qui sont lourds de sens : exemplarité, chaste célibat, respect de la hiérarchie et du Droit-Canon, tant de choses que l'on pourrait parfois qualifier d'entraves afin d'être "de meilleures personnes". Chaque médaille ayant son revers, l'on découvre par la suite que ces voeux sont certes observés par la plupart, mais bien peu par d'autres. Pourtant, nous sommes censés - et je le dis sans orgueil - être ceux qui ouvrent le Paradis aux fidèles qui nous écoutent.

Comme vous, je suis un utopiste, je crois en la justice, bien que je cotoie son contraire bien souvent. Pourtant, cette justice est bien une Vertu ... une balance avec des plateaux dans lesquels pèsent deux poids, celui de ce qui "est légiféré" et celui de "ce qui est bien". Parfois les deux ne sont pas compatibles et des compromis doivent être faits ... ne dit-on pas qu'entre deux maux il faut choisir le moindre ? Ce n'est guère simple.
Non que je donne raison à ceux ou celles qui transgressent, bien au contraire. Croyez bien que je me bats, moi aussi, pour des causes qui parfois me semblent perdues ou qui ne m'attireront que du tracas que je les gagne ou non.

Une fois confrontés à la réalité des choses, nous avons deux choix qui me paraissent légitimes :
- soit se dire qu'on ne peut humainement supporter cela et se défaire de ces entraves qui nous paraissent, telles des chaînes, trop lourdes et qui semble-t-il, nous empêchent de nous élever en torturant notre conscience.
- soit surmonter ce poids et tenter de faire avancer les choses, un peu, parfois beaucoup, comme on le peut, de rester pour donner l'exemple que d'autres ne souhaitent pas donner afin de montrer qu'il reste néanmoins, de l'espoir et que tout n'est pas perdu.

C'est à cette conclusion que je suis arrivé et c'est cette seconde voie que j'ai choisi, même si la première a caressé mon esprit bien des fois.
Voilà ce que j'en dis, mais sachez que je comprends très bien votre décision et ne vous juge pas sur celle-ci.


Ayant terminé sa tirade, il lui laissa un temps de réflexion avant de connaître sa décision finale.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Camille Fauve d'Anclair



Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 604

MessagePosté le: Mer Aoû 22, 2012 12:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je sais Eminence que vous n'êtes pas homme à priser particulièrement les compliments, mais on m'a dit un jour que quand ils étaient justifiés il fallait savoir les accepter pour ne pas se mésestimer. Vous êtes dans notre Eglise, un homme que j'admire, par son écoute, sa persévérance, sa ténacité et sa Foi. Je regrette de ne pas avoir de cette force qui vous anime devant l'adversité. Si je suis ici c'est que j'ai déjà essayé d'avancer et me suis battu plus d'une fois pour essayer d'influer sur des évènements que je ne trouvais pas acceptables. J'ai constaté que mon poids n'était hélas que peu de choses dans les décisions prises et que ce n'était pas en tant que prêtre que je parvenais à changer les choses. Peut être est ce de la lâcheté face aux puissants, de l'épuisement de ne pas réussir à tenir le cap ou bien n'ai je tout simplement pas les épaules pour assumer mon sacerdoce. J'ai tout donné pourtant dans ce combat. J'ai perdu tant de choses durant ces dernières années pour servir l'Eglise et prendre soin de mes ouailles. Mais aujourd'hui, je ne me sens plus à la hauteur, plus à même d'avancer comme il le faudrait. Et je refuse de m'attacher à cette vocation pour le seul but d'être appelée ma Mère alors que je n'en mériterai pas le titre pour ne pas faire tout ce qu'il est nécessaire à cette tache.

Cette décision est sans doute l'une des plus difficiles que j'ai jamais eu à prendre, j'en suis bien consciente. Mais parfois, il faut savoir partir et laisser la place.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
uriel



Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 3727

MessagePosté le: Mer Aoû 22, 2012 1:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il rosit quelque peu du compliment, car en effet, il ne faisait rien pour avoir les honneurs ni les reconnaissances.
Il avait conscience de son travail pour les autres et c'était cela qui lui importait.


Je vous remercie sincèrement pour vos paroles.
Chaque être humain est différent, certains ont reçu davantage de ténacité que d'autres, d'autre plus de compassion, etc ... au final, chacun y trouve son compte car à l'instar de toutes les créatures créées par Dieu qui furent dotées d'un "Don", l'humain est sans doute celui qui est le plus différent de son prochain.

Certaines décisions, lorsqu'elles sont prises "plus haut" ne permettent pas toujours de recevoir toute l'attention ou l'écoute qu'elles mériteraient, tout cela car le poids des paroles n'est pas le même d'un individu à l'autre. Comme je vous comprends ...
Il faut néanmoins du courage pour "franchir le pas" et se dire un jour ... là n'est plus ma voie. Cependant, sachez qu'une personne n'est pas l'autre et qu'une mission ne se fait pas toujours au même endroit. Il y a toujours des possibilités ; enfin, votre coeur est peut-être davantage près de vos amis et de votre famille cela dit.

Bien, je vais donc porter votre requête au Consistoire Pontifical Francophone et le temps de la traiter, il vous restera un temps de réflexion.
Si ce n'est indiscret, que ferez-vous ensuite ? Vers quoi vous dirigerez-vous ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Camille Fauve d'Anclair



Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 604

MessagePosté le: Mer Aoû 22, 2012 2:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Camille écouta la réponse d'Uriel et prit le temps de répondre à sa question.

Je vai continuer d’œuvrer pour l'Eglise en premier lieu. Sur le terrain en soutien à la diacre qui reprend la paroisse, comme bedeau. A Rome, Monseigneur Yut m'a proposé si la congrégation me l'accorde de continuer mon travail comme ambassadrice apostolique et à mon poste de sous secrétaire car cela n'exige pas d'être prêtre. Je vais aider à la découverte des reliques Monseigneur Angelo entre autres taches. Je continuerai à conseiller au quotidien les paroissiens pour les bans et les démarches diverses.
Pour la Bretagne, je suis consule et travaille à améliorer les rapports de mon pays avec les autres royaumes. Je suis également tribun de ma ville pour aider les nouveaux arrivants. D'une manière générale, je crains qu'on ne parvienne à me changer, je continuerai à m'investir pour aider les autres avec les moyens à ma disposition. Je travaille d'ailleurs actuellement à un projet d'importance pour mettre en place un orphelinat pour la Bretagne, c'est une charge de longue haleine à laquelle je tiens, tant pour les enfants, mais également parce qu'elle est fédératrice de bonnes volontés et fait travailler ensemble des gens qui sur d'autres terrains comme la politique luttent les uns contre les autres. C'est une ouverture pour leur apprendre à se découvrir autrement.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
uriel



Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 3727

MessagePosté le: Mer Aoû 22, 2012 9:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il l'écouta, toujours aussi intéressé.

A vous entendre, dans vos souhaits, j'imagine savoir où est le fond du problème.
Personnellement, je ne vois pas pourquoi l'on vous refuserait de rester à la nonciature, mais bon, je ne suis pas seul décisionnaire non plus.

Pour composer le dossier, j'aurais besoin de savoir où et quand vous avez été ordonnée, et aussi par qui. Désolé de vou sposer ces questions qui doivent remuer de douloureux souvenirs, mais j'en aurai besoin.

Un orphelinat ? Ma foi, voici une très belle initiative. Je constate qu'au moins vous ne resterez pas à rien faire et ne sombrerez pas dans l'acédie, mais que vous garderez une vie active quoiqu'un peu différente.
Je reste persuadé qu'on ne change, en effet, pas les gens.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Camille Fauve d'Anclair



Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 604

MessagePosté le: Mer Aoû 22, 2012 9:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Camille commence à se détendre un peu en entendant Uriel. Cette décision est si difficile et si pleine de conséquences. On lui a raconté tant de choses terribles, mise à l'index, interdit et il lui a fallu être sure d'elle pour prendre de tels risques. Mais en entendant le ton calme et ouvert du Cardinal, et le fait qu'il semble comprendre qu'elle n'agit pas pour renier sa Foi ou se détourner de sa vocation d'aider les autres, elle répond à sa question.


J'ai été ordonnée le 29 mars 1460 par son Eminence Clodeweck en primatiale de Bretagne, j'étais diaconesse avant depuis plus d'un an déjà.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
uriel



Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 3727

MessagePosté le: Jeu Aoû 23, 2012 8:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il espéra avoir pu apporter un peu d'espérance à la jeune femme car c'était bien ce que cherchaient la plupart des humains qui étaient perdus : de la lumière dans les ténèbres.
Certes cela ne résolvait pas tous les problèmes et deux issues étaient possibles, que la lumière s'éteigne ou que l'on trouve la sortie ; mais sur cela personne ne pouvait parier.


Bien, j'en prend bonne note et m'en vais déposer votre dossier.
N'hésitez pas à revenir vers moi si je puis vous être utile.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
uriel



Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 3727

MessagePosté le: Mer Sep 12, 2012 11:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Quelque temps plus tard, après discussions, débats, échanges, etc ...
L'affaire était close pour ce volet, Uriel revint donc avec l'annonce.


Citation:
Refus de demande de défroquage
Camille Fauve d'Anclair


A l'attention de Camille Fauve d'Anclair,


Nous, Cardinaux du Consistoire Pontifical Francophone, en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés, annonçons le refus de la demande de défroquage de Camille Fauve d'Anclair.


Attendu que le droit canon dispose que :
    ... l’élévation

    Une fois les vœux fait, il pourra être élevé à la prêtrise pour servir Dieu, l’Église et l’Humanité.

    Un prêtre, prélat de l’Église ou mandaté pour les ordinations, supervisera les bénédictions et voeux basés sur les 4 éléments de la création.
    L'officiant qui précèdera ensuite à l'imposition des mains, symbole de la quintessence divine (l'éther). Il réaffirmera aussi sa foi en notre Credo avant de recevoir les insignes de sa nouvelle vie. Il sera alors élevé à la prêtrise pour servir Dieu, l’Église et l’Humanité.
    ...

L'ordination est un sacrement qui lie une personne à la quintescence divine - à l'éther. Ainsi, un simple parchemin, une simple requête ne peuvent en aucun cas briser cet état de fait.
Devenir Prêtre de la Sainte Eglise est un statut, un état, et non une charge ; ce n'est pas non plus un contrat, que l'on annule à l'envie.

Le Consistoire Pontifical Francophone estime - globalement parlant - que seules des circonstances réellement exceptionnelles voire gravissimes peuvent conduire à prendre la décision de briser ce lien.
Ainsi, il a pu être constaté qu'il n'y avait en ce cas, pas matière à le faire.

Nous ne pouvons que vous encourager à continuer à servir Dieu, l’Église et l’Humanité, comme vous souhaitiez de toutes façons le faire.

Pace e Bene,


Fait à Rome le douzième jour de septembre de l'an de grâce 1460,
Au nom du Consistoire Pontifical francophone,
Son Eminence Uriel de Réaumont Kado'Ch, Cardinal National Electeur.



Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Camille Fauve d'Anclair



Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 604

MessagePosté le: Jeu Sep 13, 2012 6:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Camille avait été sur le moment désolée en recevant la missive mais elle s'était posée et avait pris le temps de lire plus calmement et un point la fit réagir au point de revenir demander l'avis de son Eminence Uriel.

Eminence, pardonnez moi mais il est visiblement précisé dans le Droit Canon que pour être élevé à la prétrise, certaines conditions sont à remplir lors de l'office comme rappelé dans votre avis.

Citation:
Un prêtre, prélat de l’Église ou mandaté pour les ordinations, supervisera les bénédictions et voeux basés sur les 4 éléments de la création.
L'officiant qui précèdera ensuite à l'imposition des mains, symbole de la quintessence divine (l'éther). Il réaffirmera aussi sa foi en notre Credo avant de recevoir les insignes de sa nouvelle vie.


Hors durant la cérémonie d'ordination qui a eu assez de témoins qui pourront en témoigner, il n'y a pas eu les bénédictions et voeux sur les 4 éléments, pas eu d'imposition des mains et pas de credo... La messe d'ordination n'était pas conforme au Droit Canon... Les éléments sur lesquels s'appuient le refus de défroquage n'ont pas eu lieu. Comment dois je interpréter de tels faits. Ai je seulement été à un moment élevée comme il convient à la prétrise? Car quand je relis la cause formelle, il est notamment précisé que le futur prêtre doit en plus prononcer des voeux qui jamais ne m'ont été demandés durant l'ordination.


Citation:
Les voeux

Le candidat doit s’engager devant Dieu, un prélat et un autre prêtre sur quatre points.

À ne pas porter d’arme de combat à l’exception des armes d’apparat liée à la noblesse ou au coutumier.

À ne pas fonder de famille, de ce fait il fait vœux de chaste célibat et ne pourra adopter.

À être exemplaire : il devra privilégier l'étude à la recherche de biens temporels. Il fera le nécessaire selon son rang et son statut dans la société, pour recevoir son accréditation de « Théologien de l'Église aristotélicienne, universelle et romaine » et mettre ses capacités au service de la vraie foi et des fidèles en général.

À la triple obéissance : obéissance à la hiérarchie instaurée par Christos, l’obéissance aux dogmes, l’obéissance au droit canon.


La cause formelle, messe d’ordination et vœux d’élévation sacerdotale, sont non conformes ou inexistants dans cette ordination.

lien vers l'ordination
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Clodeweck



Inscrit le: 10 Juil 2006
Messages: 6249

MessagePosté le: Jeu Sep 13, 2012 10:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On peut peut être repasser le film, je suis sur qu'il y avait des caméras.

Encore que film est un mot très curieux qui signifie même pellicule... camera signifie chambre, oui c’est cela chambre.

Voilà mon cher Uriel, tu sais maintenant à qui nous avons affaire. Si tu en doutais.

Cependant comment une femme qui se dit intègre, etc..Demande un défroquage sans avoir été ordonnée ?

La réponse est simple, elle a été ordonnée le 29 mars comme elle l'a toujours dit et les gens qui ont raconté la cérémonie n'ont simplement pas tout raconté.
Elle donne un lien..Qu'est ce donc que cela signifie un lien...Une chose qui permettrait de voir le passé ?
Qu'est ce que la mauvaise foy ne va pas inventer.
Des témoins, qui connaissent tous le droit canon par cœur ? C'est évident que l'on en trouve à la pelle.

J'en rirais si ce n'était pas si triste.

Donc pour conclure il y avait présent quatre prélats, quatre clercs, et Camille, lors de son ordination.

Si donc elle n'est pas prêtre nous devons l'excommunier d'urgence car cela fait six mois qu'elle se prétend l’être, allant même jusqu'à demander son défroquée !
_________________
Clodeweck de Montfort, pèlerin, prêcheur, homme de foy contre l'adversité.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Chancellerie Pontificale – Pontificia Cancellariae – Papal Chancellery -> Bureau des audiences ordinaires - Office of the ordinary audiences Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com