L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Pen2 - 1466] Comparution d'Orée
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Chambres apostoliques Saint Arnvald - Apostolic chambers Saint Arnvald -> Pénitencerie - Penitenzeria - Penitencary
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Oree



Inscrit le: 18 Mar 2017
Messages: 37
Localisation: Fribourg

MessagePosté le: Dim Jan 13, 2019 12:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Elle n'était point de ce bois dont on fait les vielles. Ne se pliait point aux exigences par peur de la contradiction. Nénil ! Elle était de ce bois du charme très dur, dense sous l'outil. D'une telle résistance qu'il faisait d'elle un bois difficile à sculpter. C'est par ces premiers mots qu'elle s'exprima.

Je m'avance devant cette cour telle que je suis, Orée diaconesse de Fribourg, sans prétendre estre meilleure que je suis. Je me suis toujours engager à ce que les menteries ne prennent de place aucune dans ma vie.

Elle se tenait devant eux droite dans ses bottes le visage nimbé de suavité mélancolique et l’œil capable de ne jamais trahir une pensée.

Je suis née à Morat en Confédération Helvétique, le vingt sixième jour de juillet de l'an de Grasce mil quatre cent quarante deux. J'ai vingt quatre printemps. En raison d'un mal étrange qui décime la population de Morat les survivants dont je fais partie s'organisent pour avoier vers les cantons alentours. Je prends résidence à Fribourg le premier jour de mars mil quatre cent cinquante neuf.

La mesme année à Moustier en Tarentaise, en octobre, au Palais archiepiscopal le père Viccienzo me donne instruction pastorale sous l'œil bienveillant de Monseigneur Neocor puis le sacrément du baptesme le deuxième jour de novembre, en la chapelle Saint-Philadelphe.

Mil quatre cent soixante, le quinzième jour de mars, de retour d'un voyage estudiantin je fais la cognoissance de Frère David, nouvellement nommé Evesque du diocèse de Lausanne. Je deviens responsable de la doctrine. Ce sera ma première incursion dans la fonction cléricale.

Mil quatre cent soixante deux, novembre ou décembre je fais la cognoissance de Monseigneur Tibere de Montefeltro.

Mil quatre cent soixante trois, le premier jour de novembre, Province de Besançon, je suis admise au Séminaire Thomas d'Aquin en vue d'obtenir une licence de théologie. Licence que j'obtiendrai le dix-neuvième jour de janvier mil quatre cent soixante quatre.

Mil quatre cent soixante quatre, lors d'un pèlerinage en terres du SRING en compaignie de Monseigneur et de quelques coquillards fribourgeois, à la lecture d'une coupure de l'AAP du vingt-six mars j'apprends que je suis nommée diaconesse de Fribourg.

La mesme année le sept avril je reçois par le truchement de Monseigneur Tibere le brevet de l'Ordre de Nicolas V.

Mil quatre cent soixante cinq, le vingt-troisième jour de juillet je suis invitée par le Cardinal-Archichancelier du Saint-Siège, son Eminence Arnarion de Valyria-Borgia, à me rendre à Rome pour la cérémonie d'hommage, qui se tiendra le premier jour du mois d’aoust en la basilique Saint-Titus. Sa Sainteté le Souverain pontife Innocent VIII, aurait presté oreille à mon dévouement au service de l’Église et de la Sainte Foi, et souhaiterait m'élever sur ses États. Je suis titrée Baronne Palatine de Saint-Jean de Latran.

Dès mon retour à Fribourg je me lance à l'assaut de contrées incognues à destination du comptoir du monde, Alexandrie la divine via le désert blanc, enfer lunaire.

En aoust je subis les ardeurs belliqueuses d'une armée ottomane. Le temps de ma convalescence, je vais et presche tant et si bien que je deviens confesseur de Sarkoy, province d'Edirne Sancagi.

Décembre, le neuvième jour, je suis de retour à Fribourg après un long périple de plusieurs milliers de lieues qui m'a conduite jusqu'à Alexandrie.

Mil quatre cent soixante six, le dix-septième jour de février, je suis plébiscitée par les prières des paroissiens pour devenir la nouvelle diaconesse sacristine du village.

Cette mesme année le vingt et unième jour de may, je deviens sénéchal diocésain sous la mandature de Clausus.


Elle interrompit son long soliloque pour saisir une gourde en peau de chèvre qu'elle éleva à l'aplomb. Ses lèvres se collèrent au goulot pour aspirer avidement l'eau fraiche et pure qui provenait de la fonte de neige de quelque cime dénudée.
_________________

Journal d'une femme d’Église... pas comme les autres...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
estevan



Inscrit le: 01 Oct 2016
Messages: 6299
Localisation: Cardinal Chancelier de la Sainte Inquisition / Janitor of Curia / Concierge de la curie

MessagePosté le: Dim Jan 13, 2019 4:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le prélat écouta religieusement la diaconesse qui se présentait à eux. Cela n'était pas pour lui déplaire justement. Cela permettrait ainsi de mieux la connaitre. Mieux appréhender son parcours. Il la laissa continuer.
_________________
"I am painful but I assume" & " Je suis pénible mais j'assume"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Portalis
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 02 Déc 2016
Messages: 1181

MessagePosté le: Dim Jan 13, 2019 11:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Grand Pénitencier, intrigué, leva un sourcil. On sortait de la marche de procédure du tribunal, icelieu. Mais la plaignante était volubile, il laissa faire. Si bien qu'il se laissa gagner par son récit, lui aussi, argumenté et travaillé. Intrigué et attentif, il était toute ouie
_________________


Premier cardinal francophone de la Sainte Inquisition et emmerdeur de première classe
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Oree



Inscrit le: 18 Mar 2017
Messages: 37
Localisation: Fribourg

MessagePosté le: Lun Jan 14, 2019 10:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Elle s'essuya la bouche du revers de la main. Une bouche gracieuse qui se maintenait dans les plus belles proportions. Elle semblait avoir captivé l'attention de Ses Éminences. Elle en vint doncques à l'Alliance Fatum.

Les membres de l'alliance du fatum compagnés par l'eldorado se sont installés à Fribourg un mois environ avant les prochaines élections cantonales, la citoyenneté ne pouvant estre acquise qu'au bout d'un mois. Santiago Riccardo a été élu advoyer le huitième jour d'octobre mil quatre cent soixante trois. Chez nous en Helvétie les cantons sont autonomes ce qui veut dire que l'advoyer a les pleins pouvoirs. Que ce soit l'économie, l'armée ou la justice tout est géré à l'échelle du canton. Ainsy le fatum pouvait monter ses armées et profiter du prestige de la CH sans estre inquiété. J'ignorai tout de ces factions. Les choses de la guerre me sont incognues tout autant que la truandaille. Seul le Lion de Juda a été évoqué en mes maillots et enfance. La résistance s'est doncques organisée parmi les fribourgeois. Elle s'est effritée au fil des années de guerre lasse mais un petit noyau de gens extresmement solides s'opposent toujours au fatum fort du message de Son Eminence Pie II de Valence, Cardinal-Archevesque de Lyon en date du six avril mil quatre cent soixante cinq.

Souvenez vous...


Et la brune de plonger la main dans sa gibecière pour en sortir trois rouleaux de parchemins dont elle dénoua les rubans rouges.

Citation:



« Que votre solidarité ne connaisse pas de frontières ! » (Christos,chapitre 9)

Depuis de nombreux mois, l’ensemble des territoires situés dans notre archidiocèse sont confrontés à la menace récurrence de hordes de brigands abrités par des Etats-voyous qui les soutiennent ou qu’ils contrôlent.

Hélas, face à ces individus, nous constatons, trop souvent, un manque d’unité et/ou de fermeté des duchés, des comtés et des Etats agressés. Or, ce manque d’unité est la raison-même de la prospérité de ces individus malfaisants. Certes, nous pouvons comprendre que des duchés, des comtés qui n’ont pas les moyens de se défendre ferment les yeux et tentent de négocier la paix contre un libre passage donné à ces malfrats là où d’autres, au contraire, se défendent avec l’acharnement et l’énergie du désespoir pour sauver ce qui peut l’être. Mais, au final, comment ne pas comprendre aussi la légitime colère de ceux qui se défendent contre ceux qui ont choisi d’acheter la paix au prix d’une capitulation ? Comment ne pas comprendre que fermer les yeux, c’est donner les moyens à ces ennemis de la civilisation que sont ces barbares de se renforcer et de devenir, chaque jour plus puissants ?

C’est pourquoi, malgré les querelles qui peuvent opposer les partisans des deux méthodes, nous les appelons tous à ne plus rester esseulés et démunis mais à choisir de passer à l’action et de s’unir pour constituer une Force Internationale Anti-Brigande unissant les forces de tous les duchés, de tous les comtés, de tous les Etats concernés afin de monter une bonne fois pour toute, une expédition punitive destinée à éradiquer définitivement le problème brigand. L’union dont viennent de faire preuve dans l’adversité, le Lyonnais-Dauphiné et la Bourgogne, soutenus par des troupes royales et par des représentants des Saintes-Armées, montre la voie à suivre pour demain passer du statut de territoires perpétuellement assiégés à celui de défenseur de la paix et de l’humanité.


Citation:
Christos a dit : « Toutes les nations ont droit au respect et leur peuple à la liberté et à notre amitié. »


C’est pour défendre cette liberté, et au nom de l’amitié entre les peuples, que nous appelons justement à la constitution de cette Force Internationale contre les ennemis des peuples et de la liberté qui ne pensent qu’à ravager, détruire, piller.
Oui, c’est parce que nous sommes désunis que nous sommes faibles face aux brigands ; mais demain, tous unis, que l’on soit de France ou d’Empire, aristotéliciens romains ou non, croyants ou non-croyants, nous pourrons vaincre et éradiquer le problème brigand.

Amen.


Pour l'amour de Dieu et le Salut commun,
Fait à Lyon, le 6 avril 1465




Son Eminence Pie II de Valence,
Cardinal-Archevêque de Lyon


De votre lettre conciliaire commise à destination des gentils Votre Eminence, en date du vingt huitième jour de novembre mil quatre cent soixante cinq.

Citation:


Lettre concilaire à destination des gentils


Nous, Évêques de la Très Sainte Eglise Aristotélicienne, assemblés en Concile, sous le regard d’Aristote et Christos,

Frères de l'Eglise Romaine, Nous entendons prendre notre part pour défendre les Suisses et pour soigner les gens. Nous sommes profondément attristés par les roulements de biscotos, les indignes rodomontades, meurtres abjects et pillages, passés et à venir.

Nous disons qu'il est bon que toutes les confessions religieuses proclament que tuer, piller et violer est satanique ! Des Aristotéliciens, des Spinozistes aussi, des Helvètes tout simplement, souffrent aujourd'hui, tourmentés parce qu'ils ne renient pas leurs libertés devant l'extravagant chantage de loups déguisés en bergers !

Cette cruauté qui requiert l'apostasie est - disons le mot - parfaitement sotte ! Les navrés d'hier étaient des Hommes bons et doux, des Hommes de fraternité ! Ils ont été blessés par des criminels ! Ceux de demain ne méritent en aucun cas l'ire absconse et hédonique d'une mainade au nom latin vaniteux. Aujourd'hui dans Fribourg, il y a plus de martyrs et de désordres que dans les premières années de l'établissement des libertés des Suisses !

Nous défendons les vraies leçons d'Aristotes et Christos, qui représentent la paix, l'amitié et la boulasse pour tous.

Nous prêtons notre main à tous ceux qui ont le même intérêt de garder la Confédération helvétique paisible et prospère. Tant les Spinozistes à Soleure, pacifiques et ennemis des pillards et des assassins que tous les gentils qui veulent s'opposer aux sombres desseins de ces crétins des Alpes : la terreur en Suisse, le déshonneur en Empire, la guerre et le vol dans le Royaume de France.

Amitiés fraternelles.


Pour le Concile, Estevan de Mortelane Primat du Saint Empire Romain Germanique



Rome le 28 novembre de l’an MCDLXV



Ou encore de la lettre épiscopale à destination des gentils commise par Monseigneur Tibère de Montefeltro, le premier jour d'avril mil quatre cent soixante six.

Citation:

[center][/center]

    Lettre épiscopale à destination des gentils

    Le diocèse de Lausanne dont dépend les paroisses de Grandson, Fribourg et Solothurn est actuellement vacant, suite au pillage et trafics des biens ecclésiastiques dans le Conseil diocésain, organisés par l'armée Fatum II dirigée par Wood, sous la bénédiction de Minimoods.

    En raison d'un mouvement d'indignation prévu à partir d'aujourd'hui, les élections des curés et les confessions risquent d'être perturbées jusqu'à nouvelle information. Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez vous rapprocher du responsable des activités ecclésiastiques de votre paroisse.


    Amitiés fraternelles.


    Pour le Chapitre,
    Tibère de Montefeltro.




    Neuchâtel le I | IV | MCDLXVI


---------------------------------


J'aimerais revenir sur cette dernière. Jusqu'à maintenant le fatum s'était contenté de s'arroger le pouvoir temporel. Mais par la suite et à deux reprises il s'en est pris au diocèse de Lausanne pillant impunément sa trésorerie. Tout ceci s'est passé peu après la révolte de Godefroy le fatum le 20 mars 1466. Quelque temps après l'élection de Clausus à la teste du diocèse j'ai été nommée sénéchal diocésain.

Voici un échange épistolaire entre nous deux.


Et de présenter au Juge et à la cour deux missives.

Citation:
De Clausus Date d'envoi Le 18 Mai 1466 à 17h41
Objet Bureau
Expire le 03 Juin 2018
Bonsoir

Je vous ai provisoirement donné un bureau dans le diocèse. Fondamentalement, il n'y a rien à faire et tous les bureaux n'ont pas de fonction. S'il vous plaît voir si et ce qu'ils peuvent faire et donner une courte rétroaction. Aussi, si vous voulez garder le bureau ou non.

salutation

clausus


Citation:
À Clausus Date d'envoi Le 21 Mai 1466 à 16h40
Objet Re: Bureau
Expire le 10 Juin 2018
Clausus,
Avez vous pris attache avec Vetia et Sengo ? Ce sont les deux confesseurs de Fribourg.
Vous devez savoir également que je suis aristotélicienne romaine et que j'occupe des fonctions res parendo sous les ordres de Monseigneur Tibere. L'avez vous contacté ?
Peu de villageois s'investissent dans l'église.
Il y a actuellement 480,55 écus dans la trésorerie du diocèse. J'ai vu que Wood le fatum qui avait pris le diocèse a rédigé de nombreux mandats. Bref il s'est gavé. Je ne dirai rien mais je n'en pense pas moins.
J'ai été nommée curé ce matin. Je vais pouvoir officier. La foy de mes paroissiens va s'élever et vous pourrez alors choisir d'autres candidats pour le conseil.
Bien à vous,
Orée


Le vingt-septième mai je relevais les mandats et le montant de la trésorerie.

Mandat confié à Tonic


Citation:
Mandat numéro '1804192'

Contrat :
Parce que je le vaux bien

Inventaire des marchandises :

Encombrement : 0

#
Nom
105,55 écus


Mandats confiés à Wood.

Citation:
Mandat numéro '1807474'

Contrat :
qu'il en soit ainsi

Inventaire des marchandises :

Encombrement : 0

#
Nom
60,00 écus


Citation:
Mandat numéro '1811624'

Contrat :

Inventaire des marchandises :

Encombrement : 0

#
Nom
1,00 écus


Citation:
Mandat numéro '1814195'

Contrat :
Frais de garde

Inventaire des marchandises :

Encombrement : 45

#
Nom
0,00 écus
1
Bonhomme de neige


Citation:
Mandat numéro '1823551'

Contrat :
Nettoyage du tron

Inventaire des marchandises :

Encombrement : 0

#
Nom
1,00 écus


Citation:
Mandat numéro '1830158'

Contrat :
Parce que je le vaux bien

Inventaire des marchandises :

Encombrement : 0

#
Nom
0,00 écus
1
Fève Lévan III de Normandie


Citation:
Mandat numéro '1833302'

Contrat :
Préparation du barbecue.

Inventaire des marchandises :

Encombrement : 1

#
Nom
0,00 écus
1
Part de galette royale fournée 1466


La part de galette fournée 1466 valeur entre 10 et 1000,95 écus
Fève entre 20 et 1000,95 écus
Bonhomme des neige entre 400 et 750,95 écus

La trésorerie se monte à ce jour 27 mai à 650,55 écus. Clausus a été nommé il y a 20 jours.

Je suis consciente que tout ceci est un peu rébarbatif. J'en viens doncques à cet homme. Ce Track... Il est arrivé à Fribourg début juin en compaignie de sa compagne, de son frère et de quelques autres... Je me suis forgée mon intime conviction en le croisant à plusieurs reprises en taverne ou sur la place publique. Vous allez sans doute me rire au nez alors j'ai beaucoup mieux à vous présenter.


Et de sortir de sa besace une coupure de la presse pipée.

Il s'agit d'un article paru récemment. Je vous en fait lecture.

Citation:
23/10/1466 la Couronne a la dent dure

Orléans (AAP) - Aucun Etat si petit soit-il, n'a autorité pour agir à sa guise par des mesures unilatérales. Le Canton de Fribourg et la Confédération helvétique plus largement, ne font pas exception à la règle, quand bien même ils auraient les mains propres, ce qui est loin d’être le cas. Au début de ce mois d'octobre 1466 Nemyt de Wurmstein se conférait pour elle-même autorité pour agir - par des moyens militaires, en entamant la construction d'une armée pour « défendre Montargis » à la barbe de son Duc qui recevait en outre pour l'occasion une leçon de législation et de libertés.

Le mépris de la primauté du droit est profondément enraciné dans la culture intellectuelle et les pratiques suisses. il suffit de se rappeler entre autres exemples, les différentes tentatives de prises de leur propre château ces deux derniers étés, cet usage illégal de la force se substituant à la règle de droit dans la régulation des conflits. Aussi, chez ces gens là, le mot négociation est un euphémisme pour capitulation. Et c'est ainsi que dans la très confortable posture du proscrit à qui l'on dit non, une petite foule de fribourgeois s'est appliquée à tenter de pourrir le Duché d'Orléans. Le 3 octobre dernier, une tentative de révolte avait lieu devant la mairie de Blois. Du haut de ces 19 ans, Arthur.D.Amahir ne s'en laissa pourtant point conter ainsi. Proclamant la loi martiale, l'appliquant à la lettre et appelant ses 230 combourgeois à défendre la patrie en danger.

A cette pêche miraculeuse, il fit exposer sur ses gibets une bonne demie douzaine de petits et gros poissons. La précédente d'abord, condamnée ce 17 octobre à 80 écus d'amende pour trouble à l'ordre public. Et puis quelques fribourgeois, très défavorablement connus des services de police ; Lightning d'Iciouailleurs, 2 jours de fillette et 100 écus d'amende pour s'être révoltée contre la mairie d'Orléans ; Kedalith, ancien duc d'Helvétie et pensionnaire épisodique des geôles de la Couronne en était bon pour 1 nuit et 30 écus pour tapage nocturne devant la mairie blésoise ; si Machette était relaxé, Kelthus, Casone, Iranel, Coccibea de Barrayar et Vaako voyaient leur sort suspendu à un défaut de laisser-passer.

Boucles d'Or, Sakhaline et Wood avaient réussi à se faufiler hors de la nasse, mais la bande à Tonic n'avait pas eu le loisir de chiper une seule caisse. On aurait pu s'attendre à un règlement de compte impitoyable contre la triste engeance du Fatum. Le juge du Duché, Malphas, le prévôt des maréchaux, Galdra et le procureur, Wilfried Ivanohé, exposèrent plutôt l'exemplarité orléanaise. Au désordre coutumier des Helvètes, on avait répondu avec mesure et sagesse par le droit, rien que le droit mais tout le droit.


Jean Kaiser Aristote pour l'AAP agence Meuse, Saône et Rhône


J'ai effectué mon voyage vers Alexandrie en compaignie de deux orléanaises. Nous avons lié cognoissance par le truchement d'une amie. L'une d'elle m'informait que le 3 octobre dernier une révolte avait eu lieu devant la mairie de Blois. Révolte menée par le fatum. Une correspondance fiévreuse s'ensuivit. Elle me bailla copie de deux missives que je ne vais point vous lire à haute voix de peur que la nouvelle transpire.

La fribourgeoise plongea cette foys cy sa dextre dans les fontes de sa ceinture puis planta son regard dans cestui du juge avant d'agiter les dictes missives* sous son nez.

Si vous avez encore quelques doutes à son endroit, je peux transmettre ces missives au fatum. Mais je ne pourrais estre tenue pour responsable des conséquences. J'ai suivi à la lettre les précautions affichées par Notre mère l’Église envers les pilleurs et autres brigands. Ceux qui font les louanges de ces organisations doivent estre corrigés de leur erreur et s'ils s'obstinent, ipso facto écartés latae sententiae du troupeaux des purs afin de ne pas les contaminer.

J'abrège... Pardonnez moy les désagréments que je vous cause Vos Eminences, mes frère et sœurs... Nous en arrivons doncques à cette plainte...


Le menton trahissant la vigueur du caractère.


*Adressées par MP à Jd Portalis.
_________________

Journal d'une femme d’Église... pas comme les autres...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Amenediel



Inscrit le: 07 Mar 2018
Messages: 330

MessagePosté le: Mar Jan 15, 2019 1:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Amenediel écoutait tranquillement le témoignage de la Diaconesse, il apprécia certains propos et prit quelques notes pour lui.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Oree



Inscrit le: 18 Mar 2017
Messages: 37
Localisation: Fribourg

MessagePosté le: Sam Jan 19, 2019 10:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Elle se caressa le menton songeuse tout en partageant à voix haute ses pensées.

La vérité peut faire très mal si elle est administrée à forte dose, sans égards ni pudeur.

Elle aspira le petit anneau qui ornait sa lèvre inférieure. C'est ce qu'elle faisait souvent quand quelque chose l'absorbait. Elle s'était déplacée jusqu'à la fenestre. Le soleil ne brillait qu'à de rares intervalles. Elle croisa son propre reflet dans le carreau et secoua la teste comme pour chasser une idée importune. Elle pivota sur ses talons puis balaya du regard les visages de ces hommes et de ces femmes qui lui faisaient face.

Je ne suis point un parangon de vertu. Je ne l'ai oncques été. Je puis me montrer très crasne je l'avoue et pourtant nombreux sont ceux qui m'ont prise sans me peser. Je suis une femme au caractère authentique et quand je pèche je ne cherche point à trouver de prétextes. J'étais diaconesse sacristine bien avant qu'il ne soit baillé aux fribourgeois la possibilité de prier pour choisir ceste ou cestui qui serait à la teste de la cure in gratibus. Je ne sais par quel miracle d'ailleurs... Puisque le diocèse de Lausanne était aux mains des Sicaires du Lion de Juda. J'ai été plébiscitée par la suite par les fribourgeois et j'occupe la cure depuis de nombreux mois. Cuidez-vous que si je n'exerçais point mes fonctions avec intégrité et probité les fidèles auraient renouvelé leurs vœux de confiance ? Les Offices ont toujours été préparés et le confessionnal ouvert chaque jour durant en alternance avecques le confesseur Sengo. Mon cuer est intègre et j'ai agi en toute conscience quand j'ai dit non à cet homme parce qu'il appartenait au fatum. Je lui ai mandé tote voies de prendre langue avec Monseigneur Tibère à Grandson, Sœur Mdeesse de Sion ou encore à quelque endroit où je savais qu'il pourrait estre entendu.

Son regard vrilla de nouveau sur la plainte.

Pour ce qui est du reste, ce Louis Track affirme et promulgue des propos fallacieux. Nequedent, il faut lui recognoistre un talent. Cestui de manœuvrer les gens avec une rouerie qui lui semble habituelle.
_________________

Journal d'une femme d’Église... pas comme les autres...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
estevan



Inscrit le: 01 Oct 2016
Messages: 6299
Localisation: Cardinal Chancelier de la Sainte Inquisition / Janitor of Curia / Concierge de la curie

MessagePosté le: Dim Jan 20, 2019 2:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Commissionnaire avait tout écouté. Il avait prit note des preuves et il dit alors.

Bien nous avons là le contexte de tout ceci. Et nous vous en sommes grés d'avoir pris le temps d'expliciter tout cela. Cependant je ne vois pour le moment ici aucune preuves ou commencement de preuves visant à démontrer que le dit plaignant était un Fatum. Ce qui vous aurait pu justifier votre refus. Avez vous au moins transmis les preuves au président de la cours ? A savoir Son Eminence Portalis ? Ensuite vous noterez que même si un individus est un brigands il mérite qu'on lui pardonne s'il fait amende honorable. êtes vous d'accord avec ce fait ?

Nous pouvons évidemment entendre vos témoins afin qu'ils puissent témoigner sur cet évènement. Je vais donc leur écrire si vous pouvez nous donner leur noms exacte. Du moins pour me confirmer que je me tromperais pas en envoyant les courriers voyez vous.

Concernant Louis Track il convient de démontrer qu'il est bien un menteur. Pour le moment ce n'est pas le cas. Vous n'avez pas prouvé ces allégations. Je vous demande donc d'être plus mesuré dans vos propos. Ceci a moins que notre président de la cours n'ait en sa possession les preuves.

_________________
"I am painful but I assume" & " Je suis pénible mais j'assume"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Portalis
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 02 Déc 2016
Messages: 1181

MessagePosté le: Dim Jan 20, 2019 3:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pendant le débat entre soeur Orée et Estevan, une porte grinça doucement, et un abbé tonsuré entra à pas de velours, sous le regard noir du président de séance. Mais Rezina avait l'habitude, il passa outre et fila jusqu'au malade, pour lui susurrer quelques mots. Le clerc partit chercher les missives qu'agitaient la soeur Oree, les prit et les montra au clerc.
Celui hocha du chef, et l'abbé reparti, avec des courriers en main.

Revenant au discours, Portalis déclara


Ma soeur, il semble que vous aillez planifier tout jusqu'au bout

A Estevan, et aux autres

Soeur Orée vient de nous faire remettre les missives qu'elle souhaitait. J'invite mes confrères à en prendre lecture. **

Passant les missives aux voisins, il continua

Ceci dit, S.E Estevan l'a bien dit, nous avons là un contexte, un beau certes, mais un contexte. Nous allons étudier vos preuves, cependant que nous vous demandons de joindre vos témoins, ou de les faire joindre par S.E Estevan.

Estevan, mon frère, je vous prie de prendre lecture des missives, avant de continuer, et de me donner, de nous donner, votre avis sur les dits documents.




Citation:
** Par souci de cohérence, les missives seront déposées à la pénitencerie dans le sujet adéquate, mais libre d'accès ici pour le rp.

_________________


Premier cardinal francophone de la Sainte Inquisition et emmerdeur de première classe


Dernière édition par Portalis le Dim Jan 27, 2019 11:54 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
estevan



Inscrit le: 01 Oct 2016
Messages: 6299
Localisation: Cardinal Chancelier de la Sainte Inquisition / Janitor of Curia / Concierge de la curie

MessagePosté le: Dim Jan 20, 2019 4:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les courriers étaient arrivés en main propre du président de l'audience et il demanda l'avis d'Estevan. Celui-ci le donna après avoir lu les documents.

Hum et bien nous avons là l'établissement manifeste du lien entre l'individu que nous appellerons "X" pour les besoins du procès et Fatum. Mais rien n'indique dans ses courriers le lien entre Track et "X".

Mon Frère président si vous me permettez j'aurais quelques remarques à adressé à la cours en plus et à Soeur Orée.

La question est donc je dois dire comment pouvez vous l'affirmer ? Un témoignage ? D'autres courriers ? Quelque chose que vous auriez vu Soeur Orée ?


_________________
"I am painful but I assume" & " Je suis pénible mais j'assume"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zwentibold



Inscrit le: 26 Aoû 2014
Messages: 1453
Localisation: Blaye, Guyenne

MessagePosté le: Dim Jan 20, 2019 5:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'inquisiteur appelé "sœur" n'en continue pas moins à écouter attentivement Sœur Orée.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Amenediel



Inscrit le: 07 Mar 2018
Messages: 330

MessagePosté le: Dim Jan 20, 2019 6:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Amenediel suivait les échanges, lit les différents courriers. Il hocha la tête pour l'affirmative lorsque Ses Eminences firent leur remarque.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Oree



Inscrit le: 18 Mar 2017
Messages: 37
Localisation: Fribourg

MessagePosté le: Dim Jan 20, 2019 6:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Distrait il l'était assurément sinon il l'aurait vu agiter les deux missives sous le nez de Portalis. Elle le fixa intensément comme si elle voulait le déboutonner jusqu'au cuer.

Plaist-il ? Pardonner au fatum qui a impunément pillé par deux foys le diocèse ? Ce brigand, ce Track a quitté la Confédération Helvétique et c'est grand bien. Qu'il fasse amende honorable pour ses dérapages passés et qu'il abjure ses anciennes sympathies pour le fatum. Alors je lui pardonnerai.

Quels témoins ? Témoins de quoi ? Que ces Offices ont bien eu lieu que les confessions ont bien eu lieu ? Je ne tiens point de registres. C'est ma parole contre la sienne.

Maintenant si vous doutez de l'authenticité de ces lettres, comme dit précédemment je peux faire en sorte que le fatum en prenne cognoissance. Mais je ne donne point cher de la peau des frères Track.

_________________

Journal d'une femme d’Église... pas comme les autres...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Portalis
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 02 Déc 2016
Messages: 1181

MessagePosté le: Dim Jan 27, 2019 11:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il semble léger ma soeur, et je vous le dis avec bienveillance, de demander parole contre parole. Nous ne pouvons nous satisfaire de cela, dans un sens ou dans l'autre.

Je ne doute pas de votre bonne volonté, sans nul doute. Mais cela reste tenu pour mettre en la balance.


Un regard à ses deux confrères, laissant un instant à Estevan pour souffler
_________________


Premier cardinal francophone de la Sainte Inquisition et emmerdeur de première classe
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
estevan



Inscrit le: 01 Oct 2016
Messages: 6299
Localisation: Cardinal Chancelier de la Sainte Inquisition / Janitor of Curia / Concierge de la curie

MessagePosté le: Dim Fév 03, 2019 3:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nous avons fait envoyé un courrier à deux de vos témoins afin qu'ils puissent aussi donner un aperçu de la situation. Ensuite nous ferons témoigner Louis Track devant nous. Ceci avec ses témoins. si nous n'arrivons pas à déterminer avec certitude les culpabilités nous devrons classer le dossier sans suite. C'est la procédure habituellement usité ma soeur.
_________________
"I am painful but I assume" & " Je suis pénible mais j'assume"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tibere



Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 2614
Localisation: Neuchâtel

MessagePosté le: Dim Fév 03, 2019 8:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Appelé,

Présent.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Chambres apostoliques Saint Arnvald - Apostolic chambers Saint Arnvald -> Pénitencerie - Penitenzeria - Penitencary Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com