L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP] Noble ceremony 10th february 1467
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 14, 15, 16, 17  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Basilique Saint Titus - St.Titus Basilica - Sankt-Titus-Basilika - La Basilica di San Tito
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
R0drigue



Inscrit le: 14 Nov 2014
Messages: 106

MessagePosté le: Mar Mar 19, 2019 1:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

A l' appel de son nom, Rodrigue se leve et va poser genou à terre devant le Saint Père. Il lève ses doigts en hommage à Aristote et à Christos et met sa main gauche sur le Livre.

- Je jure sur les Saintes-Écritures de servir fidèlement, avec foi, loyauté et obéissance, Sixte, Souverain Pontife de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine, ainsi que tous ses légitimes successeurs à venir. Je promets d' apporter fidélité, conseil, ainsi que toute l' aide que je serais en mesure de leur donner, sacrifiant mon propre intérêt ou confort au profit de la gloire de l ’Église de Dieu sur Terre. Puisse le Très-Haut m' aider et m' inspirer dans cette tâche.
_________________
Evêque de Genève
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Skip Lo Casalièr



Inscrit le: 25 Jan 2015
Messages: 105

MessagePosté le: Mar Mar 19, 2019 7:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il avait eu du mal à contenir la joie des enfants quand Ariana avait reçue sa patente. Lui-même avait été surpris et heureux pour son épouse! Alors qu'elle revenait vers lui, il lui fit un très large sourire et lui embrassa la main aussitôt qu'elle fût à ses côtés. Tout bas, pour ne pas déranger la cérémonie qui continuait, il la félicite.

Bravo Votre Grandeur! Je suis content que ton travail soit reconnu! Tu le mérite ma douce!

Les enfants ne se retiennent plus et lui font tous un câlin de groupe alors que Skip sourit largement.
_________________
Commandeur de l'Ordre de St-Nicolas V
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
black_barto



Inscrit le: 28 Mai 2018
Messages: 3

MessagePosté le: Mar Mar 19, 2019 8:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

Appoggiò la sua mano sinistra sul Libro delle Virtù alzò la destra con l'indice e il medio sollevati e fece il suo giuramento.

Giuro sulle Sacre Scritture di servire fedelmente, con fede, lealtà e obbedienza, Sisto, Sovrano Pontefice della Santa Chiesa Aristotelica e Romana, nonché tutti i suoi legittimi successori a venire, prometto di portare fedeltà, consiglio, tutto l'aiuto che potrei dare loro, sacrificando il mio interesse o benessere per la gloria della Chiesa di Dio sulla terra. Che l'Altissimo mi aiuti e mi ispiri in questo compito.

________________________________________

She rested her left hand on the Book of Virtues and raised her right hand with her forefinger and middle finger raised and took her oath.

I swear on the Holy Scriptures to faithfully serve, with faith, loyalty and obedience, Sixtus, Sovereign Pontiff of the Holy Aristotelian and Roman Church, as well as all his legitimate successors to come, I promise to bring fidelity, counsel, all the help I could give them, sacrificing my own interest or comfort for the glory of the Church of God on earth. May the Most High help and inspire me in this task.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
*Honorine*



Inscrit le: 28 Juil 2007
Messages: 297

MessagePosté le: Mar Mar 19, 2019 1:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En entendant son nom, Honorine se leva, posa ensuite un genou au sol, leva les doigts de la main droite en hommage à Aristote et à Christos, puis posa sa main gauche sur le livre des Vertus, avant de prononcer d’une voix haute et claire le serment:

"Je jure sur les Saintes-Écritures de servir fidèlement, avec foi, loyauté et obéissance, Sixte, Souverain Pontife de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine, ainsi que tous ses légitimes successeurs à venir. Je promets d'apporter fidélité, conseil, ainsi que toute l'aide que je serais en mesure de leur donner, sacrifiant mon propre intérêt ou confort au profit de la gloire de l’Église de Dieu sur Terre. Puisse le Très-Haut m'aider et m'inspirer dans cette tâche."
_________________
Archevêque de Vienne



Grand Prieur de l'Ordre de Santiago
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Alelaide



Inscrit le: 05 Juin 2017
Messages: 38

MessagePosté le: Mer Mar 20, 2019 4:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Arrivò il suo turno, fece un passo avanti per chinarsi un un ginocchio davanti al papa, pronunciò il suo giuramento

Giuro sulle Sacre Scritture di servire fedelmente, con fede, lealtà e obbedienza, Sisto, Sovrano Pontefice della Santa Chiesa Aristotelica e Romana, nonché tutti i suoi legittimi successori a venire, prometto di portare fedeltà, consiglio, tutto l'aiuto che potrei dare loro, sacrificando il mio interesse o benessere per la gloria della Chiesa di Dio sulla terra. Che l'Altissimo mi aiuti e mi ispiri in questo compito.

Poi tornò al suo posto.

en

His turn came, he stepped forward to bend his knee in front of the Pope, pronounced his oath

"I swear on the Holy Scriptures to faithfully serve, with faith, loyalty and obedience, Sixtus, Sovereign Pontiff of the Holy Aristotelian and Roman Church, as well as all his legitimate successors to come, I promise to bring fidelity, counsel, all the help I could give them, sacrificing my own interest or comfort for the glory of the Church of God on earth, may the Most High help and inspire me in this task."

Then he returned to his seat

_________________
Adélaïde Béatrice Vivianne di Cyrille d'Arborea
Duchessa di Malta e Foggia
Viscontessa di Castellammare
Baronessa di Capri e Castelforte
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aaron
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 07 Mar 2006
Messages: 13195
Localisation: Castelli Romani

MessagePosté le: Jeu Mar 21, 2019 10:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cela faisait un moment que le « cardinal » de Nagan n’avait pas remis les pieds dans la Cité Léonide… Un temps qui se comptait en années depuis qu’il avait décidé de se retirer dans un monastère de la région des Castelli Romani. Une région qu’il affectionnait beaucoup pour son climat doux, ses paysages vallonnés et son soleil réconfortant, à peu de distance finalement de cette Rome à qui il avait consacré une bonne partie de sa vie.

Il avait appris la nouvelle de l’élection pontificale. La tristesse de la disparition d’Innocent avait laissé place à la joie d’accueillir un nouveau pape, une nouvelle figure qui allait redonner sans aucun doute un nouvel élan à la Sainte-Institution. Un bristol était arrivé au début du mois de février, l’invitant à se rendre sur la tombe de saint-Titus afin de prêter allégeance au nouveau pontife. Il apprit sur le chemin sa nomination au patriarcat in partibus d’Alexandrie, un honneur qui l’émeut profondément… Il avait déploré en son temps le « nettoyage » qui avait eu lieu au sein des évêques émérites et regrettait sincèrement la perte de son titre épiscopal qui l’excluait de la communion apostolique, fondamentale pour un homme tel que lui qui croyait en sa mission et en l’Institution qu’il avait accompagné dans son élévation.

Pénétrant dans la Basilique, il prit place à l’endroit qu’un archidiacre lui indiqua. Il reconnut quelques visages amicaux qui se trouvaient présent et les salua d’une inclinaison révérencieuse de la tête, mais, contrairement aux habitudes antérieures, il se fit sobre et discret… Lorsque vint le moment de prêter serment, il s’avança :


Je jure sur les Saintes-Écritures de servir fidèlement, avec foi, loyauté et obéissance, Sixte, Souverain Pontife de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine, ainsi que tous ses légitimes successeurs à venir. Je promets d'apporter fidélité, conseil, ainsi que toute l'aide que je serais en mesure de leur donner, sacrifiant mon propre intérêt ou confort au profit de la gloire de l’Église de Dieu sur Terre. Puisse le Très-Haut m'aider et m'inspirer dans cette tâche.
_________________

Patriarche in Partibus d'Alexandrie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Tibere



Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 2608
Localisation: Neuchâtel

MessagePosté le: Sam Mar 23, 2019 10:12 am    Sujet du message: Répondre en citant

I swear on the Holy Scriptures to faithfully serve, with faith, loyalty and obedience, Sixtus, Sovereign Pontiff of the Holy Aristotelian and Roman Church, as well as all his legitimate successors to come, I promise to bring fidelity, counsel, all the help I could give them, sacrificing my own interest or comfort for the glory of the Church of God on earth. May the Most High help and inspire me in this task.[/quote]
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Diane...



Inscrit le: 01 Déc 2016
Messages: 29
Localisation: Ais- Aubagne- Pernes

MessagePosté le: Mar Mar 26, 2019 3:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Pape, rares étaient ces moments où on pouvait avoir la chance de l'apercevoir et c'est émue qu'elle le regarda arriver.
Diane avait aussi pu croiser du regard, Cesare, Matilde, Hersende et bien d'autres à qui elle offrit quelques sourires.

Puis vint son tour, alors elle se leva, non sans émotion et se rendit à l'endroit qu'on lui indiqua.
Genou à terre, main sur le livre des vertus alors qu'elle leva l'autre main, doigts en avant et prêta serment de sa voix douce, après un sourire à ses proches.


Je jure sur les Saintes-Écritures de servir fidèlement, avec foi, loyauté et obéissance, Sixte, Souverain Pontife de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine, ainsi que tous ses légitimes successeurs à venir. Je promets d'apporter fidélité, conseil, ainsi que toute l'aide que je serais en mesure de leur donner, sacrifiant mon propre intérêt ou confort au profit de la gloire de l’Église de Dieu sur Terre. Puisse le Très-Haut m'aider et m'inspirer dans cette tâche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Conrad..



Inscrit le: 12 Fév 2019
Messages: 1

MessagePosté le: Mer Mar 27, 2019 1:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'était un moment important pour son aimée et Conrad devait bien sur être présent. Il s'était fait discret, comme à son habitude, mais était bel et bien là. Il avait cherché le regard de Diane... le croiser rien qu'un instant au moins, pour le montrer qu'il était à ses côtés.
Comme toujours, sa douce était magnifique, rayonnante et c'était un regard amoureux et admiratif, qui se posaient sur la jeune femme.
Il la regarda aller prêter allégeance, comme d'autres avant elle, lui rendant son sourire, lorsque leurs regards se croisèrent à nouveau.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cooky



Inscrit le: 05 Oct 2016
Messages: 787

MessagePosté le: Mar Avr 02, 2019 4:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La missive reçue, elle n'avait tout d'abord pas bien compris. Une cérémonie nobiliaire ? A Rome ? La concernant ? Étonnée tout autant qu'intriguée, elle avait pris cela pour une plaisanterie, une bonne blague que lui auraient fait quelques amis. Mais lorsque son oncle lui avait à son tour écrit sur le même sujet, sa surprise s'était muée en suspicion. Était-ce donc une réelle invitation ? Il lui avait fallu des jours pour se décider et tout autant pour se préparer. Aller à Rome était une première et trouver son chemin dans le dédale des rues inconnues ne fut pas une mince affaire.

Elle arriva alors que la cérémonie avait déjà commencée et se faufila maladroitement entre les invités pour se faire une petite place discrète vers le fond de la pièce. Si jamais elle avait mal compris et n'avait rien à faire ici, au moins pourrait-elle repartir discrètement. Ni vue ni connue. Mais après de longues minutes passées à observer l'assemblée qui se mouvait élégamment, son nom retentit au milieu de tant d'autres. Son nom. Vraiment.

Passé le second mouvement de surprise, elle avança donc, tâchant de ne pas se prendre les pieds dans les pans de sa robe, et vint prêter à son tour allégeance. Étonnement et fierté. Elle parla donc d'une voix claire et nette.


Je jure sur les Saintes-Écritures de servir fidèlement, avec foi, loyauté et obéissance, Sixte, Souverain Pontife de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine, ainsi que tous ses légitimes successeurs à venir. Je promets d'apporter fidélité, conseil, ainsi que toute l'aide que je serais en mesure de leur donner, sacrifiant mon propre intérêt ou confort au profit de la gloire de l’Église de Dieu sur Terre. Puisse le Très-Haut m'aider et m'inspirer dans cette tâche.


Citation:
I swear on the Holy Scriptures to faithfully serve, with faith, loyalty and obedience, Sixtus, Sovereign Pontiff of the Holy Aristotelian and Roman Church, as well as all his legitimate successors to come, I promise to bring fidelity, counsel, all the help I could give them, sacrificing my own interest or comfort for the glory of the Church of God on earth. May the Most High help and inspire me in this task.

_________________
- De retour... un peu. -
Calypso d'Ascoli
Administratrice du Diocèse de Tarbes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sixtus
Pape
Pape


Inscrit le: 03 Juil 2014
Messages: 3116
Localisation: Sur les rives du Tibre

MessagePosté le: Ven Avr 05, 2019 11:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

We do accept your oaths and thank you for your loyalty.
May these be a mark of your commendable services and the gratitude of the Church.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Estrella.Luna
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 16 Juin 2016
Messages: 2119

MessagePosté le: Sam Avr 06, 2019 7:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Estrella walked forward and congratulated each of the nobles before handing them their respective patents.

Here are the new princes of Rome.

* Pink_rose : principality - Recanati


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    d'Evelyne Rose di Foscari Widmann d'Ibelin, faite princesse de Recanati


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre chère et bien aimée Pink_rose pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ladite Pink_rose, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières de la principauté de Recanati,
    sise en la province de Ancone; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Recanati comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Recanati octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Pink_rose est faite princesse de Recanati.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Aaron : principality - Sarsina



Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Aaron de Nagan, fait prince de Sarsina


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre cher et bien aimé Aaron pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ledit Aaron, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières de la principauté de Sarsina,
    sise en la province de Urbino, de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Sarsina comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Sarsina octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Aaron est fait prince de Sarsina .


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Riwenn : principality - Appignano


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Riwenn de Castel Vilar, fait prince d'Appignano


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre cher et bien aimé Riwenn pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ledit Riwenn, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières de la principauté d'Appignano,
    sise en la province de Ancone; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres d'Appignano comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres d'Appignano octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Riwenn est fait prince d'Appignano.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII




_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Estrella.Luna
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 16 Juin 2016
Messages: 2119

MessagePosté le: Sam Avr 06, 2019 7:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Here are the new dukes of Rome.

* Cathelineau. : duchy - Montefalco


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Cathelineau Botherel de Canihuel, fait duc de Montefalco


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre cher et bien aimé Cathelineau. pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ledit Cathelineau., ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du duché de Montefalco,
    sise en la province de Spolète; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Montefalco comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Montefalco octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Cathelineau. est fait duc de Montefalco.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Mordred_ : duchy - Gubbio


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    d'Andrea Adriano Aleramico del Vasto Foscari Widmann d'Ibelin, fait duc de Gubbio


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre cher et bien aimé Mordred_ pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ledit Mordred_, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du duché de Gubbio,
    sise en la province d'Urbino; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Gubbio comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Gubbio octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Mordred_ est fait duc de Gubbio.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Alexandre.de.sparte : duchy - Palestrina


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    d'Alexandre Maximilien Von Ostenmark-Sparte, fait duc de Palestrina


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre cher et bien aimé Alexandre.de.sparte pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ledit Alexandre.de.sparte, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du duché de Palestrina,
    sise en la province de Latium; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Palestrina comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Palestrina octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Alexandre.de.sparte est fait duc de Palestrina.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Bellacamy : duchy - Rimini


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Priscilla Corsini, faite duchesse de Rimini


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre chère et bien aimée Bellacamy pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ladite Bellacamy, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du duché de Rimini,
    sise en la province de Romagne; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Rimini comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Rimini octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Bellacamy est faite duchesse de Rimini.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Xalta : duchy - Trevi


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    d'Exaltation Lablanche d'Abancourt , faite duchesse de Trevi


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre chère et bien aimée Xalta pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ladite Xalta, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du duché de Trevi,
    sise en la province de Spolète; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Trevi comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Trevi octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Xalta est faite duchesse de Trevi.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Annaperenna : duchy - Artena



Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Matilde Annaperenna Aleramica Del Carretto, faite duchesse de Artena


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre chère et bien aimée Annaperenna pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ladite Annaperenna, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du duché de Artena ,
    sise en la province de Campagne et Maritime; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Artena comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Artena octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Annaperenna est faite duchesse de Artena .


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Caelan : duchy - Alatri


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Caelan de Wissocq, faite duchesse de Alatri


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre chère et bien aimée Caelan pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ladite Caelan, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du duché de Alatri,
    sise en la province de Campagne et Maritime; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Alatri comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Alatri octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Caelan est faite duchesse de Alatri.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Amistad : duchy - Bracciano


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Rodolfo d'Altavilla, fait duc de Bracciano


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre cher et bien aimé Amistad pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ledit Amistad, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du duché de Bracciano ,
    sise en la province de Latium; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Bracciano comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Bracciano octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Amistad est fait duc de Bracciano .


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Flory.. : duchy - Monteflavio


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Flory de Gambiani Valrose et Montestier, faite duchesse de Monteflavio


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre chère et bien aimée Flory.. pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ladite Flory.., ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du duché de Monteflavio,
    sise en la province de Latium; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Monteflavio comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Monteflavio octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Flory.. est faite duchesse de Monteflavio.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII




]
_________________


Dernière édition par Estrella.Luna le Dim Avr 28, 2019 12:36 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Estrella.Luna
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 16 Juin 2016
Messages: 2119

MessagePosté le: Sam Avr 06, 2019 8:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Here are the new marquis of Rome.


* Gropius : marquisate - Santa Marinella


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    d'Arduino Della Scala, fait marquis de Santa Marinella


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre cher et bien aimé Gropius pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ledit Gropius, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du marquisat de Santa Marinella,
    sise en la province de Patrimoine de Saint-Titus ; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Santa Marinella comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Santa Marinella octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Gropius est fait marquis de Santa Marinella.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Alexmagus : marquisate - Latina


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    d'Alessandro Lannister Aleramico del Vasto Loras de Mendoza Montefalco, fait marquis de Latina


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre cher et bien aimé Alexmagus pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ledit Alexmagus, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du marquisat de Latina,
    sise en la province de Campagne et Maritime; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Latina comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Latina octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Alexmagus est fait marquis de Latina.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Alelaide : marquisate - Albano Laziale


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    d'Adélaïde Béatrice Vivianne di Cyrille d'Arborea, faite marquise de Albano Laziale


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre chère et bien aimée Alelaide pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ladite Alelaide, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du marquisat de Albano Laziale ,
    sise en la province de Latium; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Albano Laziale comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Albano Laziale octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Alelaide est faite marquise de Albano Laziale .


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Purnima : marquisate - Imola


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    d'Anna Elena Purnima Aleramica del Vasto, faite marquise d'Imola


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre chère et bien aimée Purnima pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ladite Purnima, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du marquisat d'Imola,
    sise en la province de Romagne; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres d'Imola comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres d'Imola octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Purnima est faite marquise d'Imola.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Adrianne : marquisate - Rocca Sinibalda



Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    d'Adrianne Catherine Coraline Sofia Lannister Aleramica del Vasto, faite marquise de Rocca Sinibalda


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre chère et bien aimée Adrianne pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ladite Adrianne, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du marquisat de Rocca Sinibalda,
    sise en la province de Sabine; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Rocca Sinibalda comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Rocca Sinibalda octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Adrianne est faite marquise de Rocca Sinibalda.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII




_________________


Dernière édition par Estrella.Luna le Dim Avr 28, 2019 12:48 pm; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Estrella.Luna
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 16 Juin 2016
Messages: 2119

MessagePosté le: Sam Avr 06, 2019 8:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Here are the new counts of Rome.


* Gianvitus : county - San Costanzo


Citation:



    Lettres patentes d’anoblissement
    de Gianvitus Tarcisius De Reame, fait comte de San Costanzo


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre cher et bien aimé Gianvitus pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ledit Gianvitus, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du comté de San Costanzo ,
    sise en la province de Pesaro; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de San Costanzo comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de San Costanzo octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Gianvitus est fait comte de San Costanzo .


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Samuele : county - Cantiano


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Samuele Borgia, fait comte de Cantiano


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre cher et bien aimé Samuele pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ledit Samuele, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du comté de Cantiano ,
    sise en la province de Urbino; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Cantiano comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Cantiano octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Samuele est fait comte de Cantiano .


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Markos : county - Conselice


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Marco Antonio, fait comte de Conselice


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre cher et bien aimé Markos pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ledit Markos, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du comté de Conselice ,
    sise en la province de Ferrare; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Conselice comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Conselice octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Markos est fait comte de Conselice .


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Black_barto : county - Pergola


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Marco Aurelio Bentivoglio, fait comte de Pergola


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre cher et bien aimé Black_barto pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ledit Black_barto, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du comté de Pergola,
    sise en la province de Urbino; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Pergola comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Pergola octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Black_barto est fait comte de Pergola.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Nephti : county - Aprilia


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Ginevra Nerissa Lannister Aleramica del Vasto, faite comtesse d'Aprilia


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre chère et bien aimée Nephti pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ladite Nephti, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du comté d'Aprilia,
    sise en la province de Latium; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres d'Aprilia comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres d'Aprilia octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Nephti est faite comtesse d'Aprilia.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Pamelita : county - Riccione


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Alexandra Pamela Cagliostro d' Altavilla, faite comtesse de Riccione.


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre chère et bien aimée Pamelita pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ladite Pamelita, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du comté de Riccione ,
    sise en la province de Romagne; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Riccione comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Riccione octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Pamelita est faite comtesse de Riccione.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVI





* Cooky : county - Amandola


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Calypso d'Ascoli, faite comtesse de Amandola


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre chère et bien aimée Cooky pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ladite Cooky, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du comté de Amandola ,
    sise en la province de Camerino; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Amandola comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Amandola octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Cooky est faite comtesse de Amandola .


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Lani : county - Acquapendente


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Lani Cortéis, faite comtesse de Acquapendente


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre chère et bien aimée Lani pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ladite Lani, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du comté de Acquapendente ,
    sise en la province de Orvieto; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Acquapendente comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Acquapendente octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Lani est faite comtesse de Acquapendente .


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Oberon. : county - Fusignano


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Oberon de Montfort-Beaumont d'Autevielle, fait comte de Fusignano


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre cher et bien aimé Oberon. pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ledit Oberon., ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du comté de Fusignano,
    sise en la province de Ferrare; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Fusignano comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Fusignano octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Oberon. est fait comte de Fusignano.


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Honorine : county - Genazzano


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    d'Honorine, faite comtesse de Genazzano


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre chère et bien aimée Honorine pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ladite Honorine, ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du Comté de Genazzano ,
    sise en la province de Latium; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Genazzano comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Genazzano octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Honorine est faite comtesse de Genazzano .


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII





* Diane... : county - Canino


Citation:




    Lettres patentes d’anoblissement
    de Diane de Lévignac-Champlecy, faite comtesse de Canino


    Nous, Sixtus, quatrième du nom, par la grâce de Dieu, Pape de l’Église Aristotélicienne et
    Romaine, en notre qualité de Souverain Pontife ;

    A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre &
    Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux &
    Communautés ; & à tout autre, tant nos sujets & nos vassaux que nos fidèles de toutes les nations ;
    de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

    Les Papes, Nos prédécesseurs, ayant toujours estimé que la foi et l’honneur étaient les plus puissants motifs
    pour porter leurs fidèles dévoués aux généreuses actions, ont pris de reconnaître, par des marques d'honneur
    ceux qu'une vertu extraordinaire en avait rendu dignes. Nous avons été et sommes informés des bonnes
    actions que font journellement les fidèles de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine pour la défense de
    la foi, soit en défendant l’héritage spirituel de Notre Église, soit en se défendant contre les insultes et les
    ignominies qui leurs sont dites ou faites pour cause de leur foi. Nous avons estimé qu'il était de Notre justice
    de distinguer par des récompenses d'honneur certains d’entre ces fidèles afin d’emmener les autres à mériter
    de semblables grâces.

    À ces causes, et désirant traiter favorablement Notre chère et bien aimée Diane... pour le
    bon et louable rapport qui Nous a été fait de ses belles actions pour la défense de la foi et de l’ordre juste, et
    pour les autres considérations, et à ce Nous mouvant, Nous nommons, et de Notre grâce spéciale, pleine
    puissance et autorité pontificale, avons nommé et anobli et par ces présentes signées de Notre main anoblissons
    et décorons du titre et qualité de noblesse ladite Diane..., ensemble son épouse et enfants, postérité et lignée tant
    mâle que femelle, né et à naître en juste mariage aristotélicien, selon ses propres souhaits et dispositions testamentaires,
    voulons et Nous plait qu'en tout acte, tant en jugement qu'en dehors, ils soient censés et réputés nobles
    et puissent acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, seigneuries et héritages nobles de quelque titre et
    qualité qu'il soit ; qu'ils jouissent de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises,
    exemptions et immunités dont jouissent et ont coutume de jouir les autres nobles de nos États ; ainsi que l’autorité
    sur les maisons, châteaux, domaines, terres, territoires et dépendances, ruisseaux et rivières du comté de Canino ,
    sise en la province de Patrimoine de Saint-Titus; de l’exercice de la basse et moyenne justice
    sur les dites-terres et habitants de ces terres ; et de porter les armes d’icelles, telles qu’elles seront délivrées
    par les Collèges Héraldiques Pontificaux.

    Sous couvert du respect des règles et lois héraldiques en la matière, Nous requerrons serment vassalique,
    à Nous et Nos futurs successeurs, pour les terres de Canino comme il est de coutume et de droit. Les dites
    terres seigneuriales sont et restent vassales de celles de leur province respective à foi et hommage, et ne
    pourront être retirées ou aliénées de son territoire. Nous nous gardons en outre le droit de résilier le présent
    contrat et de reprendre les terres de Canino octroyées s’il Nous plaisait de le faire pour de justes raisons.

    Ainsi donc, par Notre main et Notre volonté, Diane... est faite comtesse de Canino .


    Sixtus IV
    Servus servorum Dei
    Ad perpetuam rei memoriam

    X.II.MCDLXVII




_________________


Dernière édition par Estrella.Luna le Dim Avr 28, 2019 1:11 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Basilique Saint Titus - St.Titus Basilica - Sankt-Titus-Basilika - La Basilica di San Tito Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 14, 15, 16, 17  Suivante
Page 15 sur 17

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com