L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP] Arrivée d'un jeune prêtre.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Order of the Jesuits
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Marc_Boniface



Inscrit le: 11 Mai 2022
Messages: 59

MessagePosté le: Lun Aoû 15, 2022 7:55 pm    Sujet du message: [RP] Arrivée d'un jeune prêtre. Répondre en citant

Marc avait suivi l'enseignement religieux avec comme professeur son Eminence Kalixtus. Le brun avait essayé d'être assidus. Il avait souhaité intégrer tout naturellement un ordre religieux pour apporter sa pierre à l'édifice de la diffusion de la foi. Il venait certes de terminer sa licence de théologie. Mais une nouvelle vie commençait pour lui. Il n'était qu'au début de son apprentissage de religieux. Il avait certes été pendant un moment au sein d'une communauté religieuse. Mais il n'avait jamais parfait son éducation religieuse à ce point.

Le jeune prêtre du pays provençale arriva donc aux grilles d'entrée du siège de l'ordre des jésuites à Rome. Un ordre aux illustres membres si on connaissait un petit peu l'histoire de Rome.


Bonjour je souhaiterais s'il est possible rencontrer son Eminence le recteur de l'ordre des jésuites. Je souhaiterais intégrer l'ordre pour l'aider.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kalixtus
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 24 Fév 2013
Messages: 8630
Localisation: Roma, Palazzo Doria-Pamphilj

MessagePosté le: Mer Aoû 17, 2022 4:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    Kalixtus était assis sous l'olivier, comme toujours en été. L'olivier sous lequel il avait rencontré Amenediel pour la première fois. Il triait les bonnes et les mauvaises olives quand il a vu Marc s'approcher au trot. A l'ombre de l'arbre et sous le grand capello romano - le chapeau en forme de Saturne - il observait attentivement ce qui se passait. La maison de garde de l'Ordre n'était pas occupée, les portes étaient bien fermées et il se demanda à qui parlait le jeune Marc ? Peut-être un oiseau était-il perché sur la porte ? Ou Minzi le chat s'ennuyait-il à nouveau et observait-il ce qui se passait à la porte depuis l'un des nombreux endroits ombragés ?

    Il regarda le provençal et, comme toujours, parla de manière audible et un peu plus décontractée qu'il ne le faisait en réalité : "C'est comme ça ? Qu'est-ce que tu veux m'aider à faire ?

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marc_Boniface



Inscrit le: 11 Mai 2022
Messages: 59

MessagePosté le: Mer Aoû 17, 2022 4:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il pensait voir quelqu'un. Un garde rien du tout que du vent... Il venait de parler dans le vent. Personne n'avait finalement daigné l'écouté. L'ordre semblait assez vide. Puis finalement quelqu'un lui répondit.

Il ne pensait pas voir le Cardinal appuyé sous un olivier. Il est vrai que les températures de cet été 1470 étaient assez chaude.

Il était tombé sur l'homme qu'il souhaitait voir. Peut être était ce là un signe du destin ? Du divin lui même. Marc n'en savait rien mais surprit par la question il reprit ces esprits et s'exprima.


Bonjour... Eminence je suis heureux de vous voir ici. J'ai eu peur de ne voir personne... Mais vous êtes là. Et bien j'aimerais apporter mon aide au sein de l'ordre jésuites. Il a connu d'illustres membres mais hélas le temps à laisser du vide à certains endroits. Et j'aimerais donc vous aider à le faire rayonner de nouveau car je crois fortement à son but. Celui d'aider à la diffusion de la foi dans le monde connu. Apprendre aux autres ce qu'est le divin.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kalixtus
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 24 Fév 2013
Messages: 8630
Localisation: Roma, Palazzo Doria-Pamphilj

MessagePosté le: Jeu Aoû 18, 2022 5:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    Kali regardait Marc avec attention et intensité. On ne pouvait jamais vraiment dire si le cardinal avait l'air particulièrement sage, curieux ou s'il suivait une apparence de naïveté enfantine. C'était probablement une combinaison de tout cela, car le cardinal, même à un âge avancé, n'avait rien perdu de ses qualités de jeunesse. Son esprit était toujours aussi brillant et fonctionnait comme une horloge. Peut-être même trop bien. Peut-être même trop intensément. Mais son sourire témoignait du fait que le cardinal en savait, comme toujours, plus que tous les autres. Ce n'était pas non plus une grande affaire dans la curie actuelle, il était l'un des derniers jésuites actifs. Beaucoup étaient morts, beaucoup étaient partis, parce qu'ils avaient toujours abusé des jésuites comme d'un pouvoir politique. Mais Kalixtus a toujours vu dans les jésuites avant tout un lieu d'enseignement et de mystique. D'autres en ont été exclus. L'actuelle université pontificale a été fondée comme université jésuite. Le pape lui-même est jésuite et même si Kalixtus pouvait s'identifier intellectuellement à l'ordre des Thomas et à ses principes, il était et reste fidèle à l'ordre. C'est ici, dans le couvent hors des murs de la ville, qu'il se retirait pour réfléchir. Il venait souvent ici, sous l'olivier, pour réfléchir aux prochaines étapes. Surtout en été, lorsque le Tibre s'asséchait et que l'air dans la vieille ville devenait très lourd et désagréable. Ici, au-dessus et en dehors de la ville de Rome, le climat était un peu plus agréable. De plus, il n'était que rarement dérangé. Dans ses bureaux, des tâches et des demandes du monde entier l'attendaient toujours. En tant que l'un des derniers catéchistes, en tant que grand dogmaticien et théologien, le cardinal était demandé et sollicité. Toute sa vie, cette flamme énergétique a brûlé en lui. Comme c'est merveilleux, n'est-ce pas ?

    Nous ne voyons toujours que ce que nous voulons voir, pas ce qui est là. Si nous faisons des efforts et menons une vie pieuse, le Seigneur nous accorde la grâce du discernement. Nous voyons alors aussi les choses qui ne sont pas visibles mais qui sont là. Entre l'ici-bas et l'au-delà, il y a un chemin très facile si l'on se déplace dans la matière et la mystique de l'éther.
    Dieu offre le privilège de diriger le regard vers le mandala de l'harmonie, au centre duquel il repose en tant que force pulsante de la création éternelle. Lui qui est l'essence de toutes choses. Dès lors, jeune Marc, ne regarde pas seulement avec les yeux, regarde avec tous tes sens, et peu de choses t'échapperont. Dieu ne se révèle pas dans la seule prière. Il se révèle dans la diversité de sa création, de la majesté de la montagne à la moindre bactérie. Nous sommes donc quelque part entre les deux
    . Kali sourit à cette petite plaisanterie.
    Oui, je suis là. C'est ce qu'on dit, mais peut-être que je ne suis pas vraiment là, peut-être que je ne suis que le fruit de ton imagination. Kalixtus lança un petit couteau au jeune Marc et lui désigna le panier d'olives sombres triées et bien mûres et quelques olives vertes, le mélange secret pour la fameuse huile d'olive qu'ils produisaient ici.

    Si tu proposes ton aide, tu commences comme tout le monde, par dénoyauter les olives. Ici, sur ce banc, à côté de moi, tous les cardinaux qui ont reçu le rouge de cette maison à un moment ou à un autre ont commencé, même les empereurs et les rois. C'est un travail qui plaît à Dieu, car les noyaux sont importants, nous en avons besoin pour le chauffage et la cuisine en hiver. Tout dans ces arbres ancestraux est important et utile. Leurs fruits fournissent de l'huile et de la nourriture pour les cosmétiques, la santé et le bien-être. Leur bois offre de la chaleur et leurs noyaux des feux sans fumée pour les cuisines. Tandis que l'arbre lui-même fournit de l'ombre pendant les mois chauds.

    Kalixtus observa Marc et lui demanda : "Tu veux donc aider ou te joindre à nous ? Si c'est le cas, pourquoi l'ordre des jésuites devrait-il t'accepter ? Pas pour la célébrité de ses membres - ou bien veux-tu devenir une célébrité toi-même ? Kalixtus gloussa d'amusement et glissa ses doigts sur les olives dans son panier. Le soleil noir était le symbole des jésuites, connus pour leur intellectualité et naturellement dotés d'un pouvoir de rayonnement.

    Il y a beaucoup de fruits dans le panier de l'humanité, mais seuls quelques-uns parviendront à être transformés en huile dans notre moulin. Peux-tu imaginer ce que dit cette image ?

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marc_Boniface



Inscrit le: 11 Mai 2022
Messages: 59

MessagePosté le: Ven Aoû 19, 2022 9:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le Cardinal le regardait avec intensité après qu'il se soit exprimé pour répondre à sa question. Comme si celui-ci était en train d'analyser sa réponse. Etait il étonné ? Pas le moins du monde. L'homme était connu pour son intelligence et sa sagesse. Il devait donc juger sous son olivier la candidature du jeune Marc.

En soit Marc avait la jeunesse pour lui peut être la naïveté de croire qu'il pourrait aider dans quelque chose l'église. N'avait elle pas déjà ces propres serviteurs dévoués ? Peut être plus érudits que lui.

Cependant il se disait que chaque pierre était utile à l'édifice. Ainsi l'église n'est église que grâce à une multitude de pierres taillés comme il convient pour donner une église. Le tailleur de pierre avec l'aide des Maçons, Architectes et charpentiers sont donc ceux qui donnent vie à cet immense édifice représentant l'amour que nous avons en dieu.

Evidemment cela ne pourrait avoir lieu sans le concours du clergé pour organiser tout cela. Et transmettre les connaissances.

Le jeune Marc écouta la réponse du lion comme aimait l'appeler certain. Puis lorsqu'il eu finit de lui parler il lui lança un couteau. Celui-ci voulait qu'il s'occupe des olives. En soit cela ne le changeait pas trop de ce qu'il avait déjà fait un monastère lorsqu'il était plus jeune garçon encore.

Marc l'attrapa et sans ajouter quoique ce soit à ce qui venait d'être dit s'installa sur le ban pour commencer son office. S'occuper de la création de dieu n'était en rien une basse besogne. Kalixtus lui donnait une leçon sous forme d'allégorie pour lui expliquer le monde. Et son fonctionnement.

Une fois commencé son office Marc se permit de répondre au Cardinal.


Et bien oui je veux vous aider certes un petit peu plus que de m'occuper des olives mais il faut bien commencer par s'occuper avec intérêt de toutes créations de dieu pouvant être utile à l'homme. Renoncer à cela serait une bêtise.

Concernant la raison qui ferait que les Jésuites puissent m'accepter... Et bien je suis jeune je souhaite encore apprendre. J'ai suivi vos enseignements quand d'autres préfèrent aller à la facilité. La célébrité ne fait pas la sagesse Eminence. Parfois il est facile d'aller tout en haut mais rester est le plus dure. Ce n'est que par la sagesse que cela est possible.


Puis concernant l'histoire des fruits dans le panier de l'humanité Mars ajouta.

Et bien vous avez au moins commencé avec moi à faire en quelque sorte un tri puisque je suis si je me trompe pas le second étudiant Francophone à avoir finaliser mes cours de théologies avec vous. Je suis au moins mûr en quelque sorte pour commencer mon long chemin d'olive j'imagine. Et peut être devenir une huile d'olive savoureuse ne sait on jamais.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kalixtus
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 24 Fév 2013
Messages: 8630
Localisation: Roma, Palazzo Doria-Pamphilj

MessagePosté le: Ven Aoû 19, 2022 3:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    Kalixtus a souri à la réponse du jeune homme. Il a décidé de l'aimer. Tout en retirant quelques olives abîmées de la corbeille, il les désigna.

    Les olives nous en apprennent encore plus. Celles-ci sont écrasées et ne conviennent pas à la conservation en saumure ou au vinaigre et à l'huile. Elles sont aussi plus amères à cause de l'écrasement et ne sont pas bonnes pour l'huile d'olive que nous produisons ici, qui est, à mon avis, l'une des meilleures au monde. Peut-être même dépassée par les merveilleux produits de la belle Grèce.

    L'État ne peut rien faire des fruits détruits et abîmés. Il les oublie. L'Église semble faire cette erreur tout aussi souvent, c'est une grande erreur, car les fruits abîmés servent de manière grandiose et voici une petite plaisanterie de Dieu :
    Les fruits les plus beaux, les plus rebondis et les plus juteux que nous recherchons ont en eux un petit noyau chétif. Alors que les fruits écrasés et déformés ont souvent un noyau plus grand et plus fort. C'est pourquoi je fais ceci. Je disperse ces fruits autour de l'arbre. Ainsi, les oiseaux et autres animaux ramasseront ces fruits. Pour eux, le goût n'est pas aussi important que la nourriture elle-même et le noyau reste. Quelque part dans les collines ou loin et plus loin, le noyau de cet arbre vieux de 3000 ans deviendra un nouvel olivier, parce que la semence a été forte et vigoureuse.
    Reconnais-tu la plaisanterie ? Si le noyau représente l'âme, ce n'est pas le corps qui compte pour savoir si quelque chose est bon ou mauvais. La fonction dans laquelle tu existes n'a pas non plus d'importance. Ce qui compte, c'est l'endroit où le destin t'emmène. Tu y accompliras ta tâche, mais peu importe ce que tu tenteras de faire en tant qu'olive. Au final, c'est un clerc comme toi ou moi qui décidera si une olive deviendra de l'huile, des antipasti ou de la nourriture pour oiseaux. Le rôle du clergé est de guider les gens vers leur destin.

    Kalixtus regarda Marc et sourit, amusé. Il arrive parfois des moments inhabituels où une jeune olive comme toi s'efforce de devenir quelque chose de nouveau et tu t'assois ici avec moi à l'ombre, oubliant que tu es déjà quelqu'un.
    En effet, je t'ai formé et tu as réussi les vastes examens. Tu n'as pas choisi la voie de la facilité, car ton destin n'est pas et ne sera jamais la voie de la facilité. Tu as choisi la Provence - une terre difficile. Tu aurais pu avoir la vie plus facile dans la zone francophone. Tu aurais eu le monde à ses pieds dans l'Empire. Tu aurais pu réformer le clergé français aux côtés du pape ou éliminer quelques olives pourries du clergé français. Tu aurais pu choisir l'un des séminaires les plus faibles, mais tu optes pour l'université. Tu aurais maintenant devant toi la vie d'un simple prêtre, mais tu choisis les jésuites, l'ordre qui s'en tient aux sagesses de la vie avec une structure stricte.


    Mais Dieu t'envoie vers moi. Il t'envoie à mes portes, car ces portes ont une signification plus profonde.
    L'université a mis à jour un canal caché et t'a donné un but - la connaissance. C'est quelque chose de très important, le voyage le plus central d'un clerc doit être la connaissance. C'est un élément fondamental de notre existence. Nous devrions être ceux qui savent exactement et qui s'efforcent toujours de défendre, d'étendre, de créer et d'enseigner cette connaissance.
    C'est un mode de vie utile et efficace. C'est comme s'asseoir sur un banc et trier les olives, en gardant à l'esprit qu'aucune d'entre elles n'est un gaspillage, mais qu'elles suivent simplement une autre destination.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marc_Boniface



Inscrit le: 11 Mai 2022
Messages: 59

MessagePosté le: Ven Aoû 19, 2022 5:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Kalixtus dit le lion philosophe. Voici le surnom qui lui irait à ravir. Evidemment ce n'était là que la pensée du narrateur. Marc n'aurait pas la prétention de donner un surnom au Cardinal. Il avait trop de respect pour cela.

Voilà que le blond s'était lancé dans une explication plus poussée de la théorie de l'olive pour imager ce que l'âme représentait. Finalement il avait trouvé la une très bonne explication. Marc se dit qu'il serait opportun de reprendre l'idée avec la permission de son Eminence. Ceci lorsqu'il aurait le privilège un jour prochain d'enseigner à des élèves. Mais pour le moment il se considérait encore comme élève de son Eminence. Il avait tant à apprendre à ces côtés.

Le jeune prêtre répondit à Kalixtus.


Je suis de votre avis Eminence. Votre argumentation ne laisse pas de place à la réfutation tant elle est logique. Peut être avez vous hériter d'une partie de la sagesse d'Aristote à force de lire leurs écrits.

Je vous avoue que je n'avais pas pensé à faire la comparaison entre une olive et l'âme humaine. Mais c'est fort à propos. Si vous m'autorisez bien entendu. Et le moment venu lorsque j'enseignerais avec votre accord. Alors j'userais de votre allégorie pour expliquer ce qu'est l'âme à nos étudiants.

Peut être pour les plus perdu dans ces notions méthaphysique ils comprendront mieux le concept de l'âme.

Vous pourriez presque en faire un petit traité sur l'âme avec ce que vous me dites.


Marc ne savait pas quoi dire de plus sinon continuer à éplucher les olives. Après tout c'était pas une mauvaise chose à faire. Il était à l'ombre. Et il apprenait en écoutant le Cardinal. Par les temps qui courent y avait pire.

Mais Marc quelque peu curieux lui demande quand même.


Et que pensez vous que je puisse faire après avoir aider pour les olives ?

Continuant son office tout en attendant la réponse de son Eminence.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kalixtus
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 24 Fév 2013
Messages: 8630
Localisation: Roma, Palazzo Doria-Pamphilj

MessagePosté le: Mer Aoû 24, 2022 10:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    L'esprit de ceux qui ont consacré leur vie à l'Église subsistera toujours en nous. C'est un fait évident. L'écriture est sans doute l'invention la plus importante de l'humanité. Conserver et transmettre le savoir est un élément fondamental de l'histoire de l'humanité et c'est la raison pour laquelle notre Église se maintiendrait ainsi. Sinon, nous serions très vite emportés par le vent.

    Kalixtus regarda le panier de Marc et sourit.

    Tout possède le noyau de la comparaison, car tout est créature de l'Éternel. Il suffit de regarder, Marc. La principale qualité d'un prêtre est de savoir regarder. Il faut s'y exercer. Regarder le bien, le mal, la cruauté et aussi la beauté. Regarder la création de Dieu, regarder sa présence. Reconnaître ce que Dieu veut nous révéler, c'est ouvrir ses yeux et son esprit. Celui qui ne fait que prêcher ce que les gens veulent entendre ne voit pas.

    Nous sommes tenus d'enseigner aux gens et de leur mettre à cœur la révélation de Dieu. Nous devons pouvoir expliquer le monde du point de vue du Tout-Puissant. Mais cela signifie que nous devons partager nos connaissances, que nous devons faire des découvertes, que nous devons rester vigilants, intelligents et curieux.

    Si nous devenons de vieux raisins secs, nous devons nous demander où est notre utilité. On ne peut pas faire du vin avec des raisins secs.


    La question de Marc était mignonne et il a répondu promptement.

    Alors nous ferons de l'huile. Il me semble très logique que Dieu t'ait envoyé ici. Les jeunes sont les bienvenus pour faire de l'huile. Car il faut beaucoup de force pour extraire l'huile des olives.

    De même qu'il faut beaucoup de force pour enseigner la foi aux gens et leur donner un exemple constant.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marc_Boniface



Inscrit le: 11 Mai 2022
Messages: 59

MessagePosté le: Jeu Aoû 25, 2022 3:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le brun écoutait le maitre des olives lui parlait de l'écriture.

Effectivement sinon comment les écrits du très haut aurait pu nous parvenir. J'entends bien que l'oralité permet également de transmettre une histoire. Cependant une histoire devient très vite altérée à cause des synonymes que nous pourrions utiliser.

Le vent peut parfois être fort. Et si les bases ne sont pas entretenues l’édifice s’écroule. C’est ainsi que même pour un paysan qui s’occupe l’Olive il doit faire en sorte d’entretenir ces parcelles pour qu’elles donnent le meilleur. Il en va de même pour nos églises. Sans entretiens et sans le concours de tout le clergé pour maintenir cette transmission de qualités… Alors nous sombrerons. Il est tellement facile de tomber dans le péché qu’il est bien plus difficile de faire les choses correctement.

En ce moment je dirais que je rencontre bien des défis. Je dois réussir à apporter l’enseignement du très haut à des personnes qui ont des profils bien différents. Des hommes et des femmes de toutes conditions. De la noblesse Provençale en passant par les humbles paysans et paysannes. Mais j’ai noté chez tout le monde une profonde envie de connaissance. Une envie de mieux connaitre le très haut. J’avoue j’ai été surpris de voir une telle ferveur. Je pensais que cette terre. La terre provençale n'aurait pas ce besoin aussi important… Parce que nous avions un clergé présent depuis des années. Et qui avait à travers des textes ambitieux pu mettre en place un concordat assez important en Provence.

Peut être que se mêler au peuple sortir en taverne dans Aix aura motivé les derniers à passer la porte de l’église. En se disant qu’un prêtre n’est pas si différent d’un autre homme. Et que l’église n’est pas là pour contrôler la vie politique des gens mais pour les aider à comprendre l’enseignement du très haut.


Ecoutant la suite des explications sur le principe de regarder. C’est ce qu’il avait fait une grande partie de sa jeune vie. Regarder comment faire les choses avant de faire lui-même.

Je ne pense pas devenir de suite un vieux raisin sec… Je préfère me comparer à une pomme juteuse pour le moment. Qui apporte du sucre et de la vigueur lorsqu’on la mange. Cependant je ne suis pas une pomme avec un ver dedans. Je suis une pomme qui a patiemment poussé sous le soleil pour devenir éclatante. Et ainsi pouvoir délivrer toutes ces saveurs.

Puis il sourit amusé sur la réponse du cardinal.

Je ne savais pas que l’ordre des jésuites était le 1er fournisseur d’huile d’Olive de tout le monde Aristotélicien.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kalixtus
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 24 Fév 2013
Messages: 8630
Localisation: Roma, Palazzo Doria-Pamphilj

MessagePosté le: Lun Aoû 29, 2022 4:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    Kalixtus se mit à rire. Une pomme, hmmm. C'est très différent des olives ou des raisins. Une pomme sans ver de terre. Tu as de grandes exigences. Et pourtant, le ver est ce qu'il y a de plus délicieux dans la pomme entière. N'est-ce pas ?

    Le cardinal regarda le jeune homme provençal et on ne pouvait pas dire exactement s'il plaisantait ou non. C'était pourtant un talent de Kalixtus. Il était souvent difficile de savoir s'il considérait tout d'un point de vue théologique ou métaphysique exagéré ou s'il faisait simplement une blague que personne ne comprenait. C'était compliqué. Mais la complexité réside dans la complication et il n'y avait pas de quoi avoir honte.

    L'huile d'olive est très utile, on l'utilise pour cuisiner, pour les salades et parfois, quand c'est nécessaire, c'est un très bon lubrifiant. Kalixtus regarda Marc d'un air entendu et sourit. Cette information n'était certainement pas nécessaire ou peut-être très spéciale. L'huile d'olive fait donc plaisir. Il est important que tout ce que nous faisons soit un plaisir. De plus, il faut que ce soit bon et sain, et tout ce que l'on peut faire avec de l'huile d'olive est sain. Encore une ambiguïté de ce genre.

    Kalixtus se leva lorsque les olives furent dénoyautées et fit signe à Marc d'emporter son panier.

    C'est vrai, l'église doit être traitée comme un vieil olivier. Il ne produit des fruits que lorsqu'il se sent bien, lorsqu'il est en bonne santé. S'il est malade, il ne produit que des fruits malades ou pas de fruits du tout. Il est donc toujours important de se demander si l'arbre est en bonne santé ou s'il présente des signes de problèmes. Parfois, il ne s'agit en effet que de petites choses, comme le manque de clercs, le manque de services religieux, les mauvais services religieux ou d'autres petites choses. Mais parfois, le sol se détériore, l'engrais manque, il fait trop sec ou trop humide. Il n'est pas toujours possible d'aider rapidement.
    Dans notre comparaison, il s'agirait alors déjà de modifications du dogme ou du CIC. Cela aussi est possible et nécessaire. Parfois, il faut séparer des parties de l'église - donc élaguer l'arbre. Enlever les branches malades et mortes.

    Il y a toujours quelque chose à faire, mais il faut être vigilant et patient. Il faut apprendre à regarder, à analyser les symptômes et, en cas de maladie, à trouver le bon remède. Ce n'est pas facile, en effet. Mais qu'est-ce qui est facile ?

    Il désigna un entonnoir par lequel entraient les olives dénoyautées. Il montra à Marc comment verser les olives dans l'entonnoir, tandis que Kalixtus tournait la manivelle et que dans la cuve inférieure, des morceaux d'olives broyés sortaient. Ensuite, ils sortiraient ensemble la lourde cuve de dessous la machine et en transféreraient le contenu dans la presse.

    Tu vois, c'est plus facile à deux. Il indiqua un côté de la presse où se trouvait une manivelle et de l'autre côté, là où se trouvait Kali, il y avait également une manivelle. Elles étaient reliées, de sorte que les deux hommes pouvaient tourner les manivelles et qu'elles actionnaient la presse. C'était très fatigant. Heureusement, les roues dentées de la manivelle s'enclenchaient et maintenaient les plateaux de la presse ensemble, de sorte qu'ils ne devaient pas maintenir la pression eux-mêmes. C'était le cas avant, à l'époque tout était encore plus fatigant.
    Lentement, l'huile verte s'écoulait des olives et des plaques de pressage dans un seau. Tu vois qu'il faut beaucoup d'efforts pour extraire l'essence des olives. Il en va de même pour les humains. Ils ont besoin de toute notre attention, sinon nous ne les atteindrons pas et ils seront perdus.

    Garde cette leçon en tête, Marc. Elle est importante et t'accompagnera toujours, toi et tes actions. La voie des jésuites est la science, c'est le savoir lui-même. Mais tout savoir doit aussi être transporté. Il y a autant de façons de transmettre le savoir qu'il y a de personnes. C'est à nous de trouver la bonne approche et de servir l'humanité dans la grâce de Dieu. C'est la leçon à retenir. Aujourd'hui, tu as donc appris quelque chose sur les olives, sur les gens, sur l'Ordre et sur toi et la nature de Dieu. Pas mal pour un après-midi.

    Viens, mangeons quelque chose - la presse va maintenant faire son travail et nous pourrons reprendre des forces.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marc_Boniface



Inscrit le: 11 Mai 2022
Messages: 59

MessagePosté le: Mar Aoû 30, 2022 6:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il écouta le cardinal rebondir sur la qualité des pommes et rétorqua

Mais votre Eminence personne ne veut d’une pomme avec un ver dedans. Cela démontre qu’elle n’est pas en bonne santé.
Le ver est comme un hérétique qui aurait réussi à continuer de vivre dans une société Aristotélicienne. Elle peut pourrir tout le fruit. Il faut donc l’éradiquer sans attendre votre Eminence.
Il est vrai qu’on pourrait ainsi argumenter que le fruit était tellement bon que le ver s’est installé là. Et cela démontre une qualité dans le fruit. Mais je pense que ce serait un dangereux raccourci.


Marc pensait que le Cardinal devait plaisanter car il ne trouvait pas très cohérent la volonté d’avoir un fruit avec un ver dedans…
Le jeune Marc s’exécuta à l’ordre de Kalixtus. Il prit le panier avec lui alors que le Cardinal continuait de parler du vieil Olivier similaire à l’église qu’il affectionnait tant.


Le travail ne manque jamais. Le temps passe si vite à l’instars des saisons. Et la bêtise humaine arrive tellement vite qu’il faut vite la corriger. Hélas parfois nous arrivons trop tard et le mal est fait. Il est tellement facile de détruire une chose. Et tellement difficile de tout reconstruire correctement...

Il est vrai qu’être patient permet de réussir ces projets même quand ceux-ci sont contrariés. Nous sommes finalement comme des médecins mais de l’âme. Cela est aussi important que l’aspect physique je pense selon moi.


Kalixtus lui présentait un entonnoir pour y mettre les olives. Le jeune brun s’y appliqua. Verser tout le panier dedans. En évitant qu’une seule des précieuses olive dénoyautés ne puissent s’y échapper.
Il sourit en écoutant le lion blanc lui dire que c’était plus facile à deux.


Oui c’est effectivement plus facile c’est pour cela que dieu nous a montré la voie. Faire les choses à plusieurs dans l’amitié Aristotélicienne.

A la remarqué sur l’effort il ajouta

Oui c’est aussi dure que cultiver ces champs de blés. Mais à la différence du blé il faut faire plus de manipulation. Être plus consciencieux et plus attentif.

Chaque travail a sa place dans le monde qui nous entoure. Ainsi mon blé et ma farine finisse en bon pain. Et l’huile d’Olive permet de cuisiner ou lubrifier les rouages si nécessaires.


Concernant les humains Marc ajouta.

C’est pour cela que je vais régulièrement en taverne pour écouter ce que disent les villageois et leur apporter mon aide si besoin. Je pense que c’est là la volonté de dieu. Plutôt que de rester dans mon coin à me croire au-dessus de l’humanité. Le tout sans répondre pas aux missives. Ou critiquer mon prochain pour mes propres erreurs.
Oui je ferais attention à cette leçon Eminence.


Le Chancelier de la Diffusion de la foi venait effectivement de lui donner une excellente leçon pleine de sens. Il était certes professeur mais pas encore un Maitre en Théologie capable d’enseigner aussi bien à ces élèves. C’était donc avec plaisir qu’il aimait recevoir l’enseignement du Maitre.

Je vous remercie votre Eminence.

Puis à la question de manger Marc demanda.

Tant que ce n’est pas des pommes pourris je pense pouvoir vous suivre Eminence. Sinon j’ai bien peur de préférer de la nourriture sans ver. Ces petites choses qui descendraient en moi dans ma gorge ne plaisent pas vraiment.

Je suppose que vous avez un potager ? En cette période estivale vous avez surement de bons légumes. Et surement de bons fruits.
Une idée de repas ? J’ai appris à cuisiner si vous voulez.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kalixtus
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 24 Fév 2013
Messages: 8630
Localisation: Roma, Palazzo Doria-Pamphilj

MessagePosté le: Ven Sep 02, 2022 4:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    L'huile et le pain ont un fondement commun. Le pain est un symbole d'amitié et l'huile de consécration et d'onction. Le pain et l'huile sont comme la communion des aristocrates et la communion des saints, ils se conditionnent mutuellement, s'enrichissent mutuellement et s'enracinent l'un dans l'autre.

    Kalixtus a trempé son doigt dans l'huile qui coulait des olives et l'a goûtée. Elle avait un goût légèrement amer, comme elle devrait l'être, agréable, fruitée et légèrement amère. Elle a le goût de la vie elle-même. L'huile d'olive est donc aussi un symbole de vie. C'est pourquoi elle nous rend heureux, mon ami.

    Kalixtus sourit et sortit du moulin à huile en plein soleil pour guider le jeune prêtre vers la porte principale en passant devant l'olivier. Il leva la main et, à l'intérieur, des jésuites ouvrirent la porte principale, qui s'ouvrit avec fracas et gémissements, attirant lentement le regard sur la cour intérieure encadrée de cloîtres.

    Il regarda Marc – ce n'est pas parce que tu ne vois personne qu'ils ne sont pas là. Tel fut le commentaire de Kalixtus sur l'expression du visage du prêtre à propos de la porte qui n'avait pas bougé un seul instant auparavant, et le cardinal eut un sourire mystérieux. Comme souvent avec le cardinal, tout semblait se dérouler exactement comme il le voulait. Comme si le cardinal avait le don de prophétie et que c'était peut-être vrai. Alors que la porte se refermait derrière eux avec fracas, Kalixtus conduisit le prêtre dans le réfectoire de l'ordre et dans la cuisine où se trouvait un panier de légumes frais. Des courgettes, des aubergines, des tomates rouges fraîches et des poivrons. On y voyait des oignons, de l'ail et des herbes fraîches. Bien sûr, il y avait aussi des olives conservées dans l'huile.

    Dans le bassin, il y avait un loup de mer. Eh bien, nous avons nos propres jardins. Kalixtus sourit, mais nous avons aussi de bons marchés que nous visitons. J'espère que tu sais bien te servir d'un couteau.

    Kalixtus désigna les légumes, je te confie les légumes pour le moment, pendant que je prépare le poisson. Kalixtus tendit au prêtre une planche de bois et ouvrit un tiroir pour en sortir un couteau court et tranchant qu'il passa encore une fois, deux fois, sur la pierre à aiguiser. Le plus important, c'est d'avoir des couteaux bien aiguisés et des ingrédients frais, mon ami. Il a passé le couteau à Marc pendant qu'il puisait de l'eau dans le seau et lavait le poisson.

    Je veux te parler du ver de terre et modifier un peu l'image. Ce n'est pas un ver de terre qui se déplace dans la pomme. La plupart du temps, ce sont les chenilles. Regarde et la chenille est une créature miraculeuse comme les autres. Je vois en elle un hérétique. Souvent laide à regarder. Vert vénéneux avec un extérieur boutonneux. Beaucoup de pattes, des mouvements très obscènes. Elle me rappelle les princes des démons eux-mêmes, dont la forme est tout à fait anormale et confuse.
    Mais si la pomme est le fruit de la connaissance, la chenille hérétique est celle qui y goûte. Puis elle se chrysalide et se transforme en un merveilleux et magnifique papillon. L'hérétique est devenu un croyant.

    Transformer Marc, c'est un commandement divin. Cela signifie que tout peut se transformer. Dans la Genèse, il est écrit que tout est lié par des cycles. Les cycles décrivent la transformation. L'eau est liquide, la glace est dure et la vapeur est gazeuse. La chaleur est le catalyseur de cette transformation. C'est pourquoi le feu est aussi un symbole de l'Église, c'est le symbole de la connaissance, car il donne de la lumière mais il stimule aussi la transformation. Dans notre sens, la transformation de la foi.

    Il est important de comprendre que tout est en mouvement et que nous devons stimuler ces mouvements, nous devons faire bouger les gens et leurs pensées, les transformer, les rendre meilleurs, pour qu'ils deviennent de beaux papillons. Si je laisse la pomme au ver, nous mangerons le même fruit de la connaissance. Je deviendrai un homme encore plus croyant et le ver deviendra un papillon pour le plaisir de Dieu.

    Mais sache que le papillon ne vit pas longtemps, il n'existe que pour se reproduire. Une intéressante farce de Dieu ou - quand il est le plus beau, c'est qu'il s'accouple. Pas au début de sa vie, mais à la fin. Dieu crée souvent de tels paradoxes - en connais-tu d'autres ?


    Tout en parlant, il a chauffé le four avec un autre morceau de bois et a fermé la trappe tout en coupant les nageoires et la dangereuse nageoire dorsale, qui étaient munies d'épines. Avec une griffe, il enleva toutes les écailles et avec un couteau à poisson, particulièrement tranchant, il piqua dans la chair pour ouvrir le poisson et en retirer les intestins. Il s'agissait là de gestes bien rodés. Le cardinal Kalixtus savait donc très bien comment cuisiner et comment utiliser une cuisine. Sa richesse n'était pas héritée, il avait grandi comme esclave sexuel, il connaissait la vie quand on n'avait rien, même pas une valeur.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marc_Boniface



Inscrit le: 11 Mai 2022
Messages: 59

MessagePosté le: Dim Sep 04, 2022 4:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le recteur des jésuites faisait une fois de plus un lien théologique avec la nourriture pour expliquer certaines choses au jeune prêtre.

Kalixtus semblait aimer imager ces explications. Son doigt venant de tremper dans l'huile d'olives. Voilà que le blond devenait œnologue en huile d'olives.


J'imagine que les produits de grande qualité éveil en nous bien plus que le goût. Cependant il ne faudrait pas tomber dans la gourmandise. C'est tellement vite arrivée.

Après cette discussion terminée le jeune prêtre pris soin de suivre l'eminent frère pour aller en cuisine surement. Des jésuites se tenant là ouvrirent rapidement la porte au passage du Recteur. Comme habitué à le voir arpenter les divers couloirs donnant sur la cour encadrée de cloître. Ainsi les jésuites qui semblaient endormis ne l'étaient pas vraiment. Ils assumaient juste de discrètes fonctions au sein de l'ordre.

Il acquiesça aux propos de Kalixtus concernant le fait qu'on ne les voit pas. Effectivement il avait émis une conclusion bien trop hâtive. Il nota pour lui-même d'être plus mesuré à l'avenir.

Les deux protagonistes arrivèrent dans le réfectoire de l'ordre puis la cuisine qui disposait de nombreux légumes. De poissons dans un bassin. Les légumes étaient de saisons. Ceux-ci avaient dû être cueillit le matin parce qu'ils paraissaient bien frais.

La réponse fut vite donnée car le Cardinal l'informa de la provenance de tous ces mets de choix.

Le recteur lui demanda s'il savait se servir d'un couteau. Marc répondit.


Oui au monastère où j'ai passé mon enfance je dois dire que c'était coutumier de faire la cuisine. Tout le monde devait s'occuper de temps en temps de préparer la cuisine pour les frères.

Je reconnais que si l'outil n'est pas bien entretenu et que les ingrédients ne sont pas les bons.... Cela reviendrait à avoir un mauvais prêtre enseigner de la plus mauvaises des façons le dogme.

Vous pouvez avoir les meilleurs ingrédients du monde si le cuisinier n'est pas vraiment bon... Alors nous n'aurons jamais une bonne cuisine.

Je dois dire que l'art culinaire n'est pas simplement le fait de faire la cuisine. C'est l'amour qu'on apporte de façon durable au fait de servir autrui. C'est à dire considérer l'autre comme important pour lui donner le meilleur de nous-même. Ainsi le mauvais cuisinier n'est surement pas un bon Aristotélicien car il méconnait le goût de l'effort.


Marc en place assise avec son couteau obtenue sans grande lutte de la part de son Eminence commença son office. C'est à dire éplucher les légumes avec application. Il en profiterait ensuite pour les laver lorsqu'il les aurait tous épluchés.

Pendant la réalisation de son office tout en regardant Kalixtus s'occuper du poisson il l'écouta lui parler du verre de terre. Dans son for intérieur il se demandait ce que venait faire l'histoire du verre de terre dans une cuisine. Mais que voulez-vous le philosophe jésuite était à l'œuvre. Il n'avait pas décidé de lui parler de cela pour rien. Tout n'était que raison. Prétexte.

Après avoir écouté attentivement ce qu'il disait il ajouta.


L'Éphémère serait peut-être l'exemple parfait puisqu'il ne vie que 24H. Pendant ces 24H tel un papillon il sera le plus beau mais ne durera pas dans le temps. Cela revient à ce que vous disiez à l'instant votre Eminence.

Je pense qu'il existe d'autres insectes créé par dieu ayant les mêmes caractéristiques. Mais globalement je ne les connais pas.


Il venait de répondre tout en regardant le cardinal s'occuper du four et de préparer le poisson. Pour sa part il avait fini de couper les légumes en petits bout. Il les avait lavés. De ce fait tout était prêt pour faire le repas.

Si vous voulez ajouter les légumes à votre plat... J'ai fini pour ma part.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Order of the Jesuits Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com