L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Office of the Chancellor of the CDF

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Diffusion de la Foi - Dissemination of the Faith - Verbreitung des Glaubens -
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Kalixtus
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 24 Fév 2013
Messages: 13319
Localisation: Roma, Palazzo Doria-Pamphilj

MessagePosté le: Jeu Sep 07, 2023 4:59 pm    Sujet du message: Office of the Chancellor of the CDF Répondre en citant

    Office of the Chancellor of the Congregation for the Diffusion of the Faith



    The magnificent office of the Chancellor of the Congregation for the Diffusion of the Faith is an impressive space that reflects the dignity and significance of the Chancellor's role. The Congregation for the Diffusion of the Faith is a crucial institution in the Roman Aristotelian Church, responsible for spreading and safeguarding the Aristotelian faith worldwide, and as such, the Chancellor's office is a place that is both representative and functional.

    The room itself is spacious and tall, with high ceilings adorned with intricately decorated stucco work. The walls are covered in exquisite wooden paneling adorned with intricate carvings and reliefs. The wood paneling is in warm, dark tones that create an atmosphere of seriousness and elegance.

    The centerpiece of the room is undoubtedly the Chancellor's imposing desk. This massive desk is crafted from fine rosewood and adorned with finely crafted inlays. It centers the room imposantly, providing ample space for the Chancellor's work. On the desk, there is a fresh sheet of paper and a clean, white quill pen.

    On the wall hangs an impressive painting depicting Christos blessing the world. The painting is surrounded by an elaborate gilded frame and exudes a spiritual atmosphere. It serves as a reminder to the Chancellor of the sacred mission of the Congregation for the Diffusion of the Faith.

    Along the walls of the office, there are tall bookshelves filled with an extensive collection of religious texts and theological works. The books are neatly arranged and contribute to the atmosphere of scholarship that permeates the room. Some of the bookshelves have glass fronts to protect the most valuable and antique texts.

    The office floor is covered with an exquisite carpet in a deep burgundy red with golden ornaments. The carpet adds a warm and luxurious touch to the room.

    The office is carefully illuminated, with crystal chandeliers hanging from the high ceiling. There are also candelabra that emit soft, warm light, creating a pleasant work atmosphere.

    The Chancellor himself sits in a comfortable leather chair behind his desk. The chair is deep and cushioned, lending an air of comfort and authority to the room. On the desk, there is a collection of personal items, including a statue of St. John, a rosary, and some private Items.

    Overall, the office of the Chancellor of the Congregation for the Diffusion of the Faith exudes an atmosphere of spirituality, dignity, and reverence. It is a place where important decisions are made and the mission of the Church is advanced while also reflecting the rich history and tradition of the Aristotelian Church.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adelene
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 08 Juil 2020
Messages: 2114
Localisation: Villa Catena

MessagePosté le: Jeu Sep 07, 2023 5:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    Convié à rencontrer le Cardinal Chancelier, après sollicitation, le Primat de France se fit introduire dans son bureau. Il s’arrêta sur le pas de la porte ne souhaitant pas déranger le Cardinal qui semblait occupé à son bureau. Un rapide coup d’œil à l’espace lui donna le vertige. Comment pouvait-on réunir en un seul espace autant d’élégance et de sagesse. Le primat eut juste le temps de constater qu’il avait encore un peu de terre sous ses souliers. Il s’était arrêté en chemin dans sa Villa Catena pour y inspecter les travaux de terrassement qu’il avait engagés afin d’y faire planter un verger. Le tapis du bureau devait valoir à lui seul une somme monumentale. Le couvrir de terre serait assurément un fort mauvais départ pour cet entretien. Mais se déchausser serait sans doute perçu comme une familiarité impardonnable. Qu’il en soit ainsi, le primat marcherait du pas le plus délicat possible en espérant ne rien dégrader.

    ______

    Invited to meet the Cardinal Chancellor, after request, the Primate of France was introduced into his office. He stopped in the doorway, not wishing to disturb the Cardinal who seemed busy at his office. A quick glance at the space made him dizzy. How could we bring together so much elegance and wisdom in a single space. The Primate had just time to notice that he still had a little dirt under his shoes. He had stopped on the way at his Villa Catena to inspect the earthworks he had undertaken to plant an orchard. The office carpet alone must have been worth a monumental sum. Covering it with dirt would definitely be a very bad start to this interview. But taking off shoes would undoubtedly be seen as an unforgivable familiarity. The Primate would walk as delicately as possible, hoping not to damage anything.

_________________
Cardinal Prêtre de Saint Louis des Français
Archevêque de Malines
Premier vice-Primat de France
Premier Auditeur de la Rote
Préfet Général de la Chambre Apostolique

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kalixtus
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 24 Fév 2013
Messages: 13319
Localisation: Roma, Palazzo Doria-Pamphilj

MessagePosté le: Jeu Sep 07, 2023 7:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    In the dimly lit sanctum of his office, Kalixtus, the Chancellor of the Congregation for the Propagation of the Faith, sat in contemplative solitude. The room, with its opulent décor and hushed ambiance, served as a haven for his scholarly pursuits. Tall bookshelves adorned with leather-bound tomes lined the mahogany-paneled walls, bearing the accumulated wisdom of centuries.

    Kalixtus's eyes were fixed upon a priceless foliant that lay open before him on his majestic desk. The tome was a rare and ancient manuscript, its pages adorned with intricate calligraphy and illuminated illustrations that depicted scenes from the Genesis narrative. Each stroke of the quill seemed to have been guided by divine inspiration, and the colors, still vibrant after centuries, whispered tales of devotion and artistry.

    The Chancellor's fingers, lined with the wisdom of years of ecclesiastical service, traced the illuminated letters as if to commune with the scribes of old. The room was imbued with a quiet reverence, punctuated only by the soft rustle of parchment as Kalixtus turned the delicate pages. His brow furrowed in concentration, and his lips moved silently, reciting passages in Latin, the sacred language of his faith.

    Sunlight filtered through heavy drapes, casting a warm, ethereal glow upon the ancient text. Kalixtus was transported to a different time and place, where the weight of his responsibilities as Chancellor momentarily faded. Here, in this sacred chamber, he was not a bureaucrat, but a devout scholar seeking a deeper understanding of the faith he had dedicated his life to propagate.

    Outside the window, the world bustled with its cares and concerns, but within the hallowed confines of his office, time seemed to stand still. Kalixtus continued to pore over the foliant, his heart and mind inextricably linked to the spiritual journey unfolding before him on those vellum pages. The office, filled with the essence of centuries of devotion, was a sanctuary where the past met the present, and faith transcended the confines of time.

    He heard the presence of another beating heart making its way across the threshold of his office. Of course, he had already been told the information for the Primate's arrival. The Palazzo San Himerius - the headquarters of the CDF and by extension the Chancellor himself, were always informed of what was happening in the world and in Rome.

    Adelene, the Cardinal's mystical, dark and melodic voice broke through the silence of the Momentum and seemed irritatingly not to be swallowed by the walls. Welcome to the Palazzo San Himerius. The beating heart of my congregation.

    ______


    Dans le sanctuaire tamisé de son bureau, Kalixtus, le Chancelier de la Congrégation pour la Propagation de la Foi, était assis dans une solitude contemplative. La pièce, avec sa décoration opulente et son ambiance feutrée, servait de refuge à ses aspirations intellectuelles. De hautes étagères garnies de volumes reliés de cuir ornaient les murs lambrissés en acajou, portant en elles la sagesse accumulée de siècles.

    Les yeux de Kalixtus étaient fixés sur un précieux folio qui reposait ouvert devant lui sur son majestueux bureau. Le manuscrit était rare et ancien, ses pages décorées de calligraphie complexe et d'illustrations enluminées représentant des scènes de la narration de la genèse. Chaque coup de plume semblait avoir été guidé par une inspiration divine, et les couleurs, toujours vives après des siècles, chuchotaient des histoires de dévotion et d'art.

    Les doigts du Chancelier, marqués par la sagesse de nombreuses années de service ecclésiastique, suivaient les lettres enluminées comme s'il communiait avec les scribes d'antan. La pièce était imprégnée d'une tranquille révérence, ponctuée seulement par le doux froissement du parchemin lorsque Kalixtus tournait les pages délicates. Son front se plissait de concentration, et ses lèvres bougeaient silencieusement, récitant des passages en latin, la langue sacrée de sa foi.

    La lumière du soleil filtrait à travers de lourds rideaux, projetant une lueur chaude et éthérée sur le texte antique. Kalixtus était transporté dans un temps et un lieu différents, où le poids de ses responsabilités de Chancelier s'estompait momentanément. Ici, dans cette chambre sacrée, il n'était pas un bureaucrate, mais un érudit pieux en quête d'une compréhension plus profonde de la foi à laquelle il avait consacré sa vie pour la propager.

    Dehors, le monde fourmillait de ses soucis et préoccupations, mais à l'intérieur des enceintes sacrées de son bureau, le temps semblait s'arrêter. Kalixtus continuait à se pencher sur le folio, son cœur et son esprit étroitement liés au voyage spirituel qui se déroulait devant lui sur ces pages de parchemin. Le bureau, imprégné de l'essence de siècles de dévotion, était un sanctuaire où le passé rencontrait le présent, et où la foi transcendait les limites du temps.

    Il a entendu la présence d'un autre cœur battant qui a franchi le seuil de son bureau. Bien sûr, on lui avait déjà communiqué l'information de l'arrivée du Primat. Le Palazzo San Himerius - le quartier général du CDF - et donc le chancelier lui-même, étaient toujours informés de ce qui se passait dans le monde et à Rome.

    Adelene, la voix mystique, sombre et mélodieuse du cardinal brisa le silence du momentum et, de manière irritante, ne sembla pas être avalée par les murs. Bienvenue au Palazzo San Himerius. Le cœur battant de ma congrégation.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adelene
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 08 Juil 2020
Messages: 2114
Localisation: Villa Catena

MessagePosté le: Jeu Sep 07, 2023 8:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    Vraiment, pouvait-il y avoir réellement en Rome, ville Éternelle et tant agitée, un lieu si calme, si propice à l’introspection ? Il n’était même plus une seule chapelle qui puisse offrir un pareil sentiment.

    Lorsqu’il fut accueilli par le Cardinal, le Primat opina respectueusement du chef. C’était leur première rencontre, exception faite d’une brève salutation lors du baptême des infants de Navarre quelques jours plus tôt, en Notre Dame de Paris. Il avait beaucoup entendu parler du Cardinal, et le savait très investi, et de longue date dans les affaires de sa Congrégation tout autant que dans les affaires de Rome. S’il ne l’avait encore jamais approché, c’était sûrement par révérence et par pudeur.

    À l’évocation de son nom, le Primat fit deux pas avant de se figer.

    Votre Excellence, je vous sais grâce de me recevoir. Je sais votre temps précieux.

    Son courrier avait été explicite. Fallait-il qu’il en dise davantage ou qu’il laisse au Cardinal le soin d’introduire l’échange ? En réalité ses manières étaient celles d’un évêque de province, formé dans un monastère campagnard, et il avait été projeté Primat presque par accident.


    ______


    Really, could there really be in Rome, Eternal and so restless city, a place so calm, so conducive to introspection? Not even a single chapel could offer such a feeling.

    When he was greeted by the Cardinal, the Primate nodded respectfully. It was their first meeting, apart from a brief greeting during the baptism of the infants of Navarre a few days earlier, in Notre Dame de Paris. He had heard a lot about the Cardinal, and knew him to be very involved, and for a long time, in the affairs of his Congregation as much as in the affairs of Rome. If he had never approached him before, it was surely out of reverence and modesty.

    At the mention of his name, the Primate took two steps before freezing.

    Your Excellency, I am grateful to you for receiving me. I know your time is precious.

    His letter had been explicit. Should he say more or leave it to the Cardinal to introduce the exchange? In reality his manners were those of a provincial bishop, trained in a country monastery, and he had been projected Primate almost by accident.

_________________
Cardinal Prêtre de Saint Louis des Français
Archevêque de Malines
Premier vice-Primat de France
Premier Auditeur de la Rote
Préfet Général de la Chambre Apostolique

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kalixtus
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 24 Fév 2013
Messages: 13319
Localisation: Roma, Palazzo Doria-Pamphilj

MessagePosté le: Jeu Sep 07, 2023 10:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    "It is not my time that is valuable, as it is precisely measured. My task on Earth lasts exactly as long as God deems it right.

    Therefore, time is only precious when we perceive it as finite, yet it is not. For me, the end of this journey would be the beginning of a new one, and for you, the interlocutor would change.


    Kalixtus chuckled amusedly and poured chilled Limoncello for himself and Adelene from a crystal decanter. The small cut-glass glasses left the impression of hundreds of dancing stars on the surface of the desk.

    Invitingly, the Cardinal gestured towards the comfortable chair in front of his desk, behind which the white-haired man presided, surrounded by knowledge. Here and there, small devices and mechanisms moved. The folio remained open before him.

    "This is the Antiphonale Romanum. The oldest surviving manuscript that documents the mystique and reverence of Gregorian chant. It is 700 years old.

    In the context of our conversation, I wanted to bring it out from the special section of the Vatican Library. It is a masterpiece filled with unforgettable music, psalms, and words that resonate in my mind.

    My esteemed and unfortunately lost friend, Eminence Gianvitus, once Chancellor of the Congregation of the Holy Office, worked on a recent version of the Graduale Romanum. The Order of Saint Gregory has gifted this world with so much that it almost seems ridiculous what we achieve because the eternity of music is nearly on par with the constancy of divine creation.

    Kalixtus closed the folio and placed it on the other side of the desk, raising his glass and taking a sip.

    Therefore, these works are excluded from the public and accessible only to the chosen ones. The Order of Saint Gregory is not forgotten; in every worship service, they appear in the form of their chants and praises."

    The Cardinal's voice had an ethereal quality and had the ability to conjure images in the minds of those listening, catapulting them into distant timeless and contemporary spheres in a unique way, while, if one was inattentive, getting lost in the ice-blue of his eyes and sinking into the wrinkle-free, white-framed face of the seemingly ageless man.

    ______


    "Ce n'est pas mon temps qui est précieux, car il est précisément mesuré. Ma mission sur Terre dure exactement aussi longtemps que Dieu le juge approprié.

    Par conséquent, le temps n'est précieux que lorsque nous le percevons comme fini, alors qu'il ne l'est pas. Pour moi, la fin de ce voyage serait le début d'un nouveau, et pour vous, l'interlocuteur changerait.


    Kalixtus rit amusé et versa du Limoncello frais pour lui-même et Adelene d'une carafe en cristal. Les petits verres taillés donnaient l'impression de centaines d'étoiles dansantes à la surface du bureau.

    D'un geste invitant, le cardinal désigna la chaise confortable devant son bureau, derrière laquelle l'homme aux cheveux blancs présidait, entouré de connaissances. De petits appareils et mécanismes bougeaient ici et là. Le folio restait ouvert devant lui.

    "Ceci est l'Antiphonale Romanum. Le manuscrit le plus ancien qui documente la mystique et la révérence du chant grégorien. Il a 700 ans.

    Dans le contexte de notre conversation, je voulais le sortir de la section spéciale de la Bibliothèque du Vatican. C'est un chef-d'œuvre rempli de musique inoubliable, de psaumes et de mots qui résonnent dans mon esprit.

    Mon estimé et malheureusement perdu ami, Son Éminence Gianvitus, autrefois Chancelier de la Congrégation de la Sainte Inquisition, travaillait sur une version récente du Graduale Romanum. L'Ordre de Saint Grégoire a tant offert à ce monde qu'il semble presque ridicule ce que nous accomplissons, car l'éternité de la musique est presque à la hauteur de la constance de la création divine.


    Kalixtus ferma le folio et le plaça de l'autre côté du bureau, leva son verre et prit une gorgée.

    C'est pourquoi ces œuvres sont exclues du public et accessibles uniquement aux élus. L'Ordre de Saint Grégoire n'est pas oublié ; dans chaque culte, ils apparaissent sous forme de leurs chants et de leurs louanges."

    La voix du cardinal avait une qualité éthérée et avait la capacité de faire surgir des images dans l'esprit de ceux qui l'écoutaient, les propulsant dans des sphères lointaines intemporelles et contemporaines de manière unique, tout en, si l'on était inattentif, se perdant dans le bleu glacial de ses yeux et en s'enfonçant dans le visage sans rides, encadré de blanc, de l'homme apparemment éternel.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adelene
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 08 Juil 2020
Messages: 2114
Localisation: Villa Catena

MessagePosté le: Ven Sep 08, 2023 12:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

    Puisqu’il lui désignait une chaise, le prélat prit place. Il était rigide, comme obnubilé par l’ouvrage qui se trouvait sur le bureau. Il se souvenait d’en avoir vu un pareil dans la cellule du regretté frère Bosbriand, de qui il tenait tout enseignement. Désignant l’ouvrage, il répondit, tout en s’assaillant.

    Citation:
    « Alleluia Rex in aeternum suscipe benignus praeconia nostra | Victor ubique morte superata atque triumphata | Ortus de tribu Juda leo potens surrexisti in gloria | Regna petens supera justis reddens praemia in saecula | Ergo pie rex Christe nobis dans peccamina | Fac tecum resurgere ad beatam gloriam »…

    Voici un trésor votre Excellence, dont je craignais que toute trace ait disparu lors de l’incendie d’Argentat, et duquel j'ai une mémoire ardente. Cet œuvre est à l’origine de tout mon enseignement. Vous révélez présentement à la fois mes souvenirs mais également mes espérances. J’ai longtemps cru que toute la littérature Grégorienne avait péri dans les flammes.

    Le jeune prélat avait le visage encore juvénile, mais il avait un regard franc qui ne pouvait trahir. Il avait voué sa vie au Seigneur en prononçant ses vœux sous le regard de Saint Grégoire, et sa détermination n’avait montré aucune faiblesse depuis bien des années.

    Il continuait d’observer le folio fermé sur le bureau. Il pensait réellement éteintes toutes les flammes de l’Ordre Grégorien. Il n’avait jamais imaginé que puisse se trouver quelque part un trésor qui puisse renfermer cette mémoire si précieuse. Puis il se ravisa, saisissant le verre qui lui était proposé. Du limoncello, il avait goûté une fois, et cela lui avait coûté bien des tourments. Il ne rechigna pas à se prêter au jeu. Mais il trempa ses lèvres très doucement, avant de reprendre, après avoir reposé le verre presque vide sur le bureau.

    Votre Éminence, je suis venu ici plaider la cause de cet ordre Grégorien, qui me semblait avoir disparu de toutes les mémoires, bien que je découvre que de la vôtre il résistait bien.

    Quelle étrange situation pour un modeste évêque. Il aurait pu en tourner de l’œil s’il n’avait été aussi déterminé.

    Alors que chacun croit et prétend l’ordre éteint, j’ai l’audace Votre Éminence de venir ici vous demander de bien vouloir reconsidérer la lourde peine qui a été prononcée au moment de la prononciation de l’extinction de l’ordre.


    Il se pinçait les lèvres. Il aurait voulu tant partager sur les valeurs grégoriennes comme sur les multiples ouvrages qui constituaient la bibliothèque du monastère d’Argentat et qui avaient fait toute son éducation, avant de partir en fumée. Mais il souhaitait par-dessus tout rester modéré et tempéré.


    ______


    Since he designated a chair for him, the prelate took his seat. He was rigid, as if obsessed with the book on the desk. He remembered seeing one like it in the cell of the died Brother Bosbriand, from whom he received all his teachings. Pointing to the work, he replied, while attacking himself.

    Citation:
    « Alleluia Rex in aeternum suscipe benignus praeconia nostra | Victor ubique morte superata atque triumphata | Ortus de tribu Juda leo potens surrexisti in gloria | Regna petens supera justis reddens praemia in saecula | Ergo pie rex Christe nobis dans peccamina | Fac tecum resurgere ad beatam gloriam »…

    Here is a treasure, Your Excellency, of which I feared that every trace had disappeared during the Argentat fire., and of which I have an ardent memory. This work is at the origin of all my teaching. You are currently revealing both my memories but also my hopes. I have long believed that all Gregorian literature had perished in the flames.

    The young prelate's face was still youthful, but he had a frank look that could not betray. He had dedicated his life to the Lord by pronouncing his vows under the gaze of Saint Gregory, and his determination had not shown any weakness for many years.

    He continued to look at the closed folio on the desk. He really thought all the flames of the Gregorian Order had been extinguished. He had never imagined that a treasure could be found somewhere that could contain this precious memory. Then he changed his mind, grabbing the glass offered to him. He had tasted limoncello once, and it had cost him a lot of torment. He did not refuse the exercise. But he dipped his lips very gently, before continuing, after having put the almost empty glass back on the desk.

    Your Eminence, I came here to plead the cause of this Gregorian order, which seemed to me to have disappeared from all memory, although I discover that it had not disappeared from your treasury.

    What a strange situation for a modest bishop. He might have fainted if he hadn't been so determined.

    While everyone believes and claims the order extinguished, I have the audacity, Your Eminence, to come here to ask you to please reconsider the heavy sentence that was pronounced at the time of the pronunciation of the extinction of the order.


    He pursed his lips. He would have liked to share so much on the Gregorian values ​​as on the many books that made up the library of the monastery of Argentat and which had made all his education, before going up in smoke. But above all he wanted to remain moderate and temperate.

_________________
Cardinal Prêtre de Saint Louis des Français
Archevêque de Malines
Premier vice-Primat de France
Premier Auditeur de la Rote
Préfet Général de la Chambre Apostolique

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kalixtus
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 24 Fév 2013
Messages: 13319
Localisation: Roma, Palazzo Doria-Pamphilj

MessagePosté le: Ven Sep 08, 2023 2:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

    He attentively observed the facial expressions and gestures of the young man before him. Like everything in his surroundings, the Cardinal scrutinized the signs of divine influence. His study of the ether as a divine substance between the spheres would soon enthuse the cenacle of theologians as a treatise.

    Naturally, he noticed Adelene's gaze directed at the folio.

    "We Jesuits are often scorned by the other orders because we do not solely dedicate ourselves to spirituality, but to knowledge and mysticism. The Gregorian Order has two powerful friends, both of whom are Jesuits.

    Sixtus and Kalixtus."


    The Cardinal smiled gently, and there was something sacred as the light framed the figure of the man sitting with his back to the window, gazing out at Rome.

    "Rome and its library harbor countless treasures collected by the guardians of knowledge. My librarians, curators, translators, and proteges around the world. Some knowledge is dangerous, others essential. Much is worth preserving, but everything is worth protecting.

    Just like this edition here. It survived, just as Christ's Church survived. Protected for its uniqueness, yet by no means lost.

    Reviving the Order requires many hands, a statute, a portfolio, a monastery, a mission, a future.

    Here on this table lies the past, and from it, the present unfolds. Tell me, Adelene, what does the future hold?"


    Kalixtus opened the book carefully and showed him the page he was studying. It was an entry by St Thomas who had apparently left a text to the Gregorians. Apparently, the book had been perpetuated over the centuries, like a treasure that grew.

      "Pange lingua gloriosi corporis mysterium, Sanguinisque pretiosi, quem in mundi pretium fructus ventris generosi Rex effudit Gentium."


    ______

    Il observait attentivement les expressions faciales et les gestes du jeune homme devant lui. Comme tout dans son environnement, le cardinal scrutait les signes de l'influence divine. Son étude de l'éther en tant que substance divine entre les sphères enthousiasmerait bientôt le cercle des théologiens sous la forme d'un traité.

    Naturellement, il remarqua le regard d'Adelene dirigé vers le folio.

    "Nous, les Jésuites, sommes souvent méprisés par les autres ordres car nous ne nous consacrons pas uniquement à la spiritualité, mais aussi au savoir et à la mystique. L'Ordre Grégorien compte deux puissants amis, tous deux Jésuites.

    Sixtus et Kalixtus."


    Le cardinal sourit doucement, et il y avait quelque chose de sacré lorsque la lumière encadrait la silhouette de l'homme assis dos à la fenêtre, contemplant Rome.

    "Rome et sa bibliothèque abritent d'innombrables trésors collectés par les gardiens de la connaissance. Mes bibliothécaires, conservateurs, traducteurs et protégés du monde entier. Certains savoirs sont dangereux, d'autres essentiels. Beaucoup valent la peine d'être préservés, mais tout mérite d'être protégé.

    Tout comme cette édition ici. Elle a survécu, tout comme l'Église du Christ a survécu. Protégée pour sa singularité, mais en aucun cas perdue.

    Pour redonner vie à l'Ordre, il faut de nombreuses mains, un statut, un portefeuille, un monastère, une mission, un avenir.

    Ici, sur cette table, repose le passé, et c'est de lui que se dessine le présent. Dis-moi, Adelene, que réserve l'avenir ?"


    Kalixtus ouvrit le livre avec précaution et lui montra la page qu'il était en train d'étudier. Il s'agissait d'une inscription de Saint Thomas, qui avait apparemment laissé un texte aux grégoriens. Apparemment, le livre avait été écrit au fil des siècles, comme un trésor qui grandissait.

      "Pange lingua gloriosi corporis mysterium, Sanguinisque pretiosi, quem in mundi pretium fructus ventris generosi Rex effudit Gentium."



_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adelene
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 08 Juil 2020
Messages: 2114
Localisation: Villa Catena

MessagePosté le: Ven Sep 08, 2023 9:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

    En effet, l’avenir n’avait jamais été plus prometteur que lorsqu’il se dessinait dans le lit constant du passé.

    Je laisse aux prédicateurs, votre Éminence, le soin de prétendre connaître l’avenir. Quant à moi, je n’ai pas encore accumulé autant de savoir que vous pour avoir toutes les certitudes que je souhaiterais. Toutefois je puis vous parler de ce projet pour lequel je vous ai écrit.

    Il s’affaira à fouiller dans un étui de cuir qu’il avait emporté avec lui pour en retirer quelques feuillets, qu’il déposa sur un bord du bureau du Cardinal en disant :

    Comme vous le savez, lors de l’incendie d’Argentat, toute la connaissance de l’Ordre a été consumée. Nous pleurons encore quelques estimés frères, disparus dans le malheur. C’est donc de mémoire que j’ai retranscrit ce statut que voici.


    Citation:




    Statuts de l’Ordre Grégorien


    Chapitre I - Principes généraux

      Article 1.- L'Ordre de Saint Grégoire est un ordre religieux aristotélicien fondé en l'honneur de saint Grégoire de Naziance, un des Pères de l'Église et l'un des grands théologiens de l'Antiquité aristotélicienne.

      Art. 2.- Cet ordre a été établi pour promouvoir la vie spirituelle, la charité et le service à l'Église et à la société.

      Art. 3.- L’Ordre de Saint Grégoire a pour mission de rassembler des clercs ordonnés ainsi que des laïcs fidèles qui se reconnaissent dans ses valeurs et qui souhaitent en faire l’exercice et la promotion.

      Art. 4.- L’Ordre et ses membres se soumettent à une observance rigoureuse du Dogme aristotélicien et à un respect inconditionnel au Droit Canon.

      Art. 5.- L’Ordre aura son siège dans les murs du monastère d’Argentat, et pourra se doter d’abbayes filles et de prieurés dans diverses provinces, sans limitation géographique, afin de diffuser la Vraie Foi et les valeurs aristotéliciennes.

      Art. 6.- L’intégration de l’Ordre n’interdit pas à ses membres de poursuivre l’exercice d’une charge religieuse séculière extra-muros, bien au contraire. Tous les grégoriens seront vivement encouragés à diffuser le plus largement possible les valeurs de Saint Grégoire de Naziance. Ces activités extra-muros ne devront néanmoins pas entrer en conflit avec les devoirs et les engagements pris à l’égard de l’Ordre.



    Chapitre II - Valeurs de l’Ordre Grégorien

      Art. 7.- Théologie et Éducation aristotélicienne : Saint Grégoire de Naziance était réputé pour sa profonde compréhension de la théologie chrétienne et son engagement envers l'éducation. Les membres de cet ordre valorisent l'étude de la foi et cherchent à approfondir leur compréhension de la doctrine et de la spiritualité.

      Art. 8.- Amitié et Dialogue : Saint Grégoire de Naziance était connu pour son désir de promouvoir l’amitié et le dialogue au sein de l'Église. Les membres de l'ordre cherchent à encourager l’amitié entre les fidèles et à promouvoir le dialogue interreligieux, contribuant ainsi à la paix et à la compréhension mutuelle. Les membres de l'ordre sont souvent encouragés à favoriser un esprit de communion et de collaboration avec d'autres aristotéliciens

      Art. 9.- Vie contemplative et pastorale : Les membres de l'ordre aspirent à une vie contemplative centrée sur la prière et la méditation, tout en étant également engagés dans des œuvres pastorales et caritatives au sein de leurs communautés. Cette combinaison de vie intérieure et d'action extérieure reflète l'équilibre que Saint Grégoire a cherché à maintenir.

      Art. 10.- Charité et Service : L'ordre encourage ses membres à s'engager dans des œuvres de charité et de service envers les plus démunis et les marginalisés de la société. Cela peut inclure des actions telles que la distribution de nourriture, l'assistance aux personnes malades et vulnérables, ainsi que d'autres formes de soutien social.

      Art. 11.- Savoir et Humilité : Saint Grégoire de Naziance était reconnu pour sa grande érudition, mais aussi pour son humilité. Les membres de l'ordre sont encouragés à cultiver la connaissance et la sagesse, tout en faisant preuve d'humilité dans leur approche envers Dieu et envers les autres.

      Art. 12.- Ces valeurs ne sont qu'un aperçu général de ce que représente l'Ordre religieux de Saint Grégoire. Il se réfère également au culte de cinq autres saints aristotéliciens, reconnus comme docteurs du culte aristotélicien ; Origène, Basile le Grand, Jérôme, Jean Chrysostome et Antoine de Padoue.


    Chapitre III - Structuration de l’ordre

      Art. 13.- Le Haut Conseil de l’Ordre rassemble le Recteur, le Grand Prieur, le Doyen et les abbés. Il est habilité à prendre des décisions déterminantes, à intégrer ou à révoquer de nouveaux membres et à convoquer une assemblée du Chapitre.

      Art. 14.- Le Chapitre de l’Ordre réunit l’ensemble des membres ayant prêté serment. Il est appelé à se réunir régulièrement pour débattre, décider des orientations de l’Ordre et en désigner le Recteur.

      Art. 15.- Le fonctionnement de l’Ordre Grégorien est défini par ses statuts, lesquels pourront être modifiés par décision unanime du Haut Conseil ou par un vote à la majorité absolue des membres du Chapitre.


    Chapitre IV - Hiérarchie au sein de l’Ordre

      Art. 16.- Le Recteur de l’Ordre Grégorien est l’autorité supérieure de l’Ordre, canoniquement considéré comme évêque et ayant, à ce titre, droit de siéger dans l’Assemblée Épiscopale de la Primatie de France. Il est désigné par le Chapitre de l’Ordre à la majorité absolue des voix, pour un mandat de six mois, reconductible. La charge de Recteur s’accompagne de celle d’Abbé Supérieur du monastère d’Argentat. Il est garant du bon fonctionnement de l’Ordre. Il doit être prêtre ordonné.

      Art. 17.- Le Grand Prieur seconde le Recteur dans ses charges, et peut se voir confier les prérogatives de ce dernier en cas de défaillance, d’absence ou de décès. Il est désigné par le Recteur parmi les membres de l’Ordre ayant prêté serment, et peut être révoqué par lui à tout moment. Il doit être prêtre ordonné.

      Art. 18.- Le Doyen est le garant du respect, de la conservation et de la transmission de la connaissance au sein de l’Ordre. Il aura notamment à charge d’assurer la catéchèse des grégoriens, ainsi que de veiller constamment au respect du Dogme aristotélicien en tous domaines. Il est désigné par le Haut Conseil de l’Ordre par un vote de ses membres à la majorité simple, pour une durée indéterminée, jusqu’à son remplacement ou sa révocation par le même Haut Conseil. Il doit être prêtre ordonné.

      Art. 19.- Les abbés (dirigent une abbaye. Ordonnés) sont appelés à diriger les abbayes filles qui seraient créées et qui répondraient aux statuts de l’Ordre. Ils sont désignés par le Chapitre de l’Ordre à la majorité simple des voix, pour un mandat de six mois, reconductible. Ils doivent être prêtres ordonnés.

      Art. 20.- Les pères sont les membres conventuels ordonnés de l’Ordre, ayant prononcé leurs vœux majeurs.

      Art. 21.- Les conventuels sont des membres non ordonnés, ayant prononcés leurs vœux majeurs à l’Ordre Grégorien. Ils accèdent au statut de clerc régulier.

      Art. 22.- Les oblats sont des membres non ordonnés, ayant prononcés leurs vœux mineurs à l’Ordre Grégorien. Ils demeurent laïcs et peuvent porter les armes, se marier et fonder une famille.

      Art. 23.- Les novices sont des membres de l’Ordre, non ordonnés, n’ayant pas encore prononcé leurs vœux, et inscrits dans une démarche de formation théologique en vue de devenir oblats ou conventuels.


    Chapitre V – L’intégration à l’Ordre, les vœux grégoriens et l’intronisation

      Art. 24.- L’intégration à l’Ordre Grégorien n’est possible qu’aux fidèles aristotéliciens baptisés. Tout nouveau membre de l’Ordre devra prêter serment à l’Église Aristotélicienne, s’engager à respecter et défendre les valeurs de l’Ordre.

      Art. 25.- Tout membre désireux de s’engager dans l’ordre tout en restant laïc devra prononcer des vœux mineurs, en jurant obéissance et dévouement à l’Ordre Grégorien et à sa hiérarchie.

      Art. 26.- Tout membre désireux de s’engager dans l’ordre en devenant un clerc régulier devra prononcer des vœux majeurs, en jurant obéissance et dévouement à l’Ordre Grégorien et à sa hiérarchie, ainsi qu’en s’engageant à faire preuve de spiritualité et en consacrant sa vie à Dieu tout en faisant communion avec l’ensemble des membres de l’Ordre. Enfin il s’engagera à ne pas porter les armes.

      Art. 27.- Chaque intronisation d’un membre de fera à l’occasion de la prononciation de ses vœux, et sera célébrée au sein du Chapitre de l’Ordre, présidé par le Recteur, le Grand Prieur le cas échéant, et le Doyen.


    Vous évoquez aussi le besoin de mains. S’il s’agit de mains pour porter la Sainte Parole et pour construire un monde meilleur, alors je crois pouvoir disposer de quelques pieux bâtisseurs. Une bonne dizaine au moins, à ce jour.

    Dans ce Royaume de France qui fut brisé ces derniers mois, il est temps d’envisager des lendemains plus apaisés et plus spirituels. Je ne saurais donc vous dire ce que sera l’avenir, mais je puis vous assurer que je souhaite contribuer à ce qu’il soit le meilleur possible.

    Il fixait le Cardinal avec une insistance presque indécente. Mais le Primat n’était porté que de pures intentions. En réalité il observait la beauté que les années avaient façonnée et la sagesse d’un esprit qui émanait jusque dans les traits de son visage.

    Vous parliez aussi d’un monastère. Bien évidemment mon cœur me porterait à rebâtir Argentat depuis ses ruines. Le travail serait ambitieux, mais celui qui prétend vouloir rebâtir un royaume en respect de la morale et des saintes vertus doit être en mesure de rebâtir un monastère. Et sous ce tas de cendres et de gravas sommeillent encore les reliques de Saint Grégoire qui y étaient conservées. Son crâne et sa main n'ont pu être sauvés du désastre, mais j'ai espoir de pouvoir en retrouver trace en me rendant sur place.

    ______

    Indeed, the future had never looked brighter than when it loomed in the constant bed of the past.

    I leave it to preachers, Your Eminence, to claim to know the future. As for me, I have not yet accumulated as much knowledge as you to have all the certainties that I would like. However, I can tell you about this project for which I wrote to you.

    He busied himself rummaging through a leather case he had taken with him to pull out a few pages, which he placed on the edge of the Cardinal's desk, saying:

    As you know, during the Argentat fire, all the knowledge of the Order was consumed. We still mourn a few esteemed brothers, lost in misfortune. So it is from memory that I transcribed this status here.

    You also mention the need for hands. If it's about hands to carry the Holy Words and to build a better world, then I believe I can have some godly builders. At least ten so far.

    In this Kingdom of France which has been broken in recent months, it is time to consider a more peaceful and more spiritual tomorrow. So I cannot tell you what the future will be like, but I can assure you that I want to help make it the best possible.

    He stared at the Cardinal with an almost indecent insistence. But the Primate had only pure intentions. In reality he observed the beauty that the years had shaped and the wisdom of a spirit that emanated even in the features of his face.

    You also spoke of a monastery. Obviously my heart would lead me to rebuild Argentat from its ruins. The work would be ambitious, but anyone who claims to want to rebuild a kingdom with respect for morality and holy virtues must be able to rebuild a monastery. And under this pile of ashes and rubble still lie dormant the relics of Saint Gregory which were kept there. His skull and his hand could not be saved from the disaster, but I hope to be able to find traces of them by going there.

_________________
Cardinal Prêtre de Saint Louis des Français
Archevêque de Malines
Premier vice-Primat de France
Premier Auditeur de la Rote
Préfet Général de la Chambre Apostolique

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kalixtus
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 24 Fév 2013
Messages: 13319
Localisation: Roma, Palazzo Doria-Pamphilj

MessagePosté le: Ven Sep 15, 2023 2:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

    Kalixtus took the paper in his hand and placed his glasses on the tip of his nose, while making a hand gesture towards one of the corners to encourage the musician sitting there to play the harp.

    He poured Limoncello and rang a small bell, upon which an acolyte brought a tray of small delicacies, both savory and sweet, for consumption, which was placed between Kalixtus and Adelene.

    "Please help yourself while I study the dossier before I comment on it. Perhaps you can inform me who is ready to join the Order and follow the new path. That way, I can have an idea of the scale and geographical distribution of the future members."

    ______


    Kalixtus prit le papier dans sa main et posa ses lunettes sur le bout de son nez, tout en faisant un geste de la main vers l'un des coins pour encourager le musicien assis là-bas à jouer de la harpe.

    Il versa du Limoncello et sonna une petite cloche, à laquelle un acolyte apporta un plateau de petites délices, à la fois salées et sucrées, à déguster, qui fut placé entre Kalixtus et Adelene.

    "S'il vous plaît, servez-vous pendant que j'étudie le dossier avant d'y faire des commentaires. Peut-être pouvez-vous me dire qui est prêt à rejoindre l'Ordre et à suivre le nouveau chemin. De cette manière, je peux avoir une idée de l'ampleur et de la répartition géographique des futurs membres."

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adelene
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 08 Juil 2020
Messages: 2114
Localisation: Villa Catena

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2023 9:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

    Le cadre était exceptionnel, mais le Primat n’avait pas encore découvert la totalité des trésors du lieu. Lorsque le Cardinal fit un signe en direction d’un coin de la pièce, le Primat resta sans voix. La musique était pour lui une nourriture essentielle, et bien qu’il préférât par-dessus tout le chant choral, il ne boudait pas son plaisir. Aux réjouissances gustatives qui furent apportés, le Primat ne toucha qu’avec grande parcimonie. Il était venu avant tout pour plaider une cause.

    À ce jour, votre Éminence, je n’ai pas entrepris de grandes investigations afin de retrouver d’anciens grégoriens qui se seraient perdus. Je craignais de distribuer de faux espoirs en évoquant la renaissance de l’Ordre sans être sûr au préalable que la chose soit possible. Je n’ai donc à ce jour que quelques proches et amis qui soient désireux de rejoindre cette aventure, comme Monseigneur de Saint Bertrand, Archevêque d’Auch, qui fut grégorien de longue date, ou encore Monseigneur Amanieu, Vicaire Général de Reims, Themistocle del Oro, archidiacre de Sens, Monseigneur Lorenzo Cosini, nouvel évêque de Nîmes. J’ai également sur ma liste des personnes laïques, dont certaines issues de la haute société comme sa Grandeur Christabella de Jauzac ainsi que la Dame de Grand Laurier, Lacienda Auclair avec quelques membres fort pieux de sa famille et la Baronne d’Orchies qui est également ma jeune sœur. Je ne doute pas que les valeurs de l’ordre permettront de réunir davantage de monde assez rapidement.


    Il laissa en suivant le Cardinal se concentrer.

    ______


    The room was exceptional, but the Primate had not yet discovered all of the treasures of the place. When the Cardinal gestured towards a corner of the room, the Primate was speechless. Music was essential nourishment for him, and although he preferred choral singing above all else, he did not shy away from his pleasure. The Primate only touched with great parsimony the gustatory delights that were brought. He had come above all to plead a cause.

    Till today, Your Eminence, I have not undertaken any major investigations to find ancient Gregorians who may have been lost. I was afraid of spreading false hope by talking about the rebirth of the Order without first being sure that it was possible. So to date I only have a few relatives and friends who are willing to join this adventure, such as Monseigneur de Saint Bertrand, Archbishop of Auch, who was a Gregorian for a long time, or Monseigneur Amanieu, Vicar General of Reims, Themistocle del Oro, archdeacon of Sens, Monsignor Lorenzo Cosini, new bishop of Nîmes. I also have secular people on my list, some of whom come from high society such as Her Greatness Christabella de Jauzac as well as the Lady of Grand Laurier, Lacienda Auclair with some very pious members of her family and the Baroness d'Orchies who is also my younger sister. I have no doubt that the values of the order will bring more people together quite quickly.


    Following him, he allowed the Cardinal to concentrate.

_________________
Cardinal Prêtre de Saint Louis des Français
Archevêque de Malines
Premier vice-Primat de France
Premier Auditeur de la Rote
Préfet Général de la Chambre Apostolique

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kalixtus
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 24 Fév 2013
Messages: 13319
Localisation: Roma, Palazzo Doria-Pamphilj

MessagePosté le: Jeu Sep 21, 2023 2:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    D'accord, ce sont déjà quelques aspects importants. Les noms sont très utiles, donc je vais les noter.

    La réactivation d'un ordre est aussi une nouvelle dimension pour nous. Je dois la sécuriser juridiquement et en parler avec Sa Sainteté.

    Je vais examiner de près les statuts. La congrégation prévoit, en collaboration avec Sa Sainteté, quelques directives que nous attendons en décret pour tous les ordres en tant qu'exigences minimales. Les Jésuites l'ont déjà fait dans leur Ius Ordinis.

    Les statuts seront également accrédités à l'avenir par la CDF et resteront en vigueur jusqu'à révocation. L'élaboration devrait avoir lieu cette année encore.

    Y a-t-il d'autres textes et bases qui façonnent le contenu et la structure de l'ordre ? Si oui, lesquels ? Il serait intéressant de savoir si et comment on peut remettre la mystique de l'ordre au centre, car certains aspects doivent être mentionnés dans les missions et les objectifs de l'ordre.

    Y a-t-il déjà des plans concrets concernant les propriétés du nouveau couvent, l'emplacement et son financement ?

    Y a-t-il d'autres informations à inclure dans le portfolio ?

    Je présenterai ensuite le portfolio à Sa Sainteté à la prochaine occasion et prendrai les mesures nécessaires.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adelene
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 08 Juil 2020
Messages: 2114
Localisation: Villa Catena

MessagePosté le: Jeu Sep 21, 2023 8:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Votre Éminence, notez que j'ai oublié en autres le nom du frère Blancastre, qui serait des nôtres, et que j'ai oublié dans ma liste.

Pour les autres textes qui structurent l'Ordre, je vous renverrais bien évidemment aux textes fondateurs historiques de notre Ordre, et notamment sur les principes dogmatiques de l'amitié aristotélicienne et sur sa transversalité, puisqu'elle transcende les simples relations humaines pour revêtir une dimension mystique. Reposant sur la vertu, elle crée un lien d'âme à âme entre les amis, contribue au bonheur et reflète l'amitié divine. Ainsi, elle nous invite à explorer les profondeurs de la philosophie aristotélicienne et à chercher la transcendance à travers les liens que nous tissons avec nos semblables.

Un autre texte de référence est à considérer, avec la Lettre de Saint Grégoire de Naziance à Athénaïs, qui prône la tempérance, et affirme que dans l'ensemble de sa création, Dieu est la source primordiale. Néanmoins, il n'est pas toujours à la portée de l'homme de saisir ces racines, et chercher dans cette direction ne serait qu'en vain pour résoudre nos dilemmes. Il est plus judicieux de procéder à une introspection sincère en empruntant la voie des précieux enseignements sages prodigués par le saint conseiller.


Puis il poursuivit.

Je comprends totalement la nécessité de faire des vérifications d'usage afin de sécuriser l'Ordre juridiquement. Sachez donc que notre désir est de pouvoir réinstaller l'Ordre dans le monastère d'Argentat, en Limousin, sous les ruines duquel se trouvent encore les reliques de Saint Grégoire. Je gage qu'une telle restauration aurait un double intérêt, en suggérant un rapprochement entre Rome et le Limousin qui actuellement est en quelques sortes dissident.

Si toutefois la reconstruction d'Argentat n'était pas possible, ma famille serait désireuse de faire don de la seigneurie de Nomain, en Flandres, afin d'y établir l'Ordre. Cela nécessiterait des travaux afin de développer le vieux prieuré déjà sur place et qui a bien deux siècles. Il faudrait également rapatrier les reliques depuis Argentat.

Bien évidemment chacun des deux projets aurait un coût important. Mon défunt père a laissé un héritage conséquent que je serais très heureux de mettre à la disposition de l'Ordre.

_________________
Cardinal Prêtre de Saint Louis des Français
Archevêque de Malines
Premier vice-Primat de France
Premier Auditeur de la Rote
Préfet Général de la Chambre Apostolique

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adelene
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 08 Juil 2020
Messages: 2114
Localisation: Villa Catena

MessagePosté le: Lun Nov 27, 2023 4:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'honorable Cardinal Chancelier semblait plongé dans une réflexion profonde que l'archevêque ne souhaita pas déranger. Ayant répondu à toutes les questions qui lui avait été posées, il se tint droit, silencieux et immobile, attendant qu'on lui donne congés, tout en restant disponible en cas de besoin.


__________



The honorable Cardinal Chancellor seemed immersed in deep reflection which the archbishop did not wish to disturb. Having answered all the questions that had been asked of him, he stood erect, silent and motionless, waiting to be given leave, while remaining available if necessary.

_________________
Cardinal Prêtre de Saint Louis des Français
Archevêque de Malines
Premier vice-Primat de France
Premier Auditeur de la Rote
Préfet Général de la Chambre Apostolique

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kalixtus
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 24 Fév 2013
Messages: 13319
Localisation: Roma, Palazzo Doria-Pamphilj

MessagePosté le: Jeu Mar 21, 2024 3:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    Je vais confier ce dossier à mon préfet pour les affaires religieuses. Les conditions pour les nouvelles fondations d'ordres religieux seront prochainement simplifiées. Une réforme du CIC est à portée de main.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Diffusion de la Foi - Dissemination of the Faith - Verbreitung des Glaubens - Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com