L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP] Audience avec Didier de Warenghien
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Palais apostolique – Apostolic Palace – Palazzo Apostolico -> Grande salle apostolique – Great apostolic hall
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Sixtus
Pape
Pape


Inscrit le: 03 Juil 2014
Messages: 3984
Localisation: Sur les rives du Tibre

MessagePosté le: Jeu Sep 14, 2023 3:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le pontife écouta attentivement les paroles de Didier, hochant de temps en temps la tête, mais tiquant visiblement à un moment, puis se recomposant rapidement jusqu'à la fin de l'allocution.

Votre Grasce, vos propos sont admirables et montrent à quel point vous avez à cœur le bien-être spirituel de votre pays , sur lequel vous aspirez à régner.
Cependant, comme vous l'avez dit, la défunte souveraine a tout mis en œuvre pour briser les liens entre la Fille Aînée de l'Église et la Sainte Mère, et pour réparer ces blessures, plusieurs étapes seront sans doute nécessaires.


Il fit une courte pause, caressant sa longue barbe grise avant de poursuivre : Nous saluons votre intention d'abolir la dite union civile, moquerie du saint mariage et blasphème, mais nous nous demandons ce que vous allez faire de l'ordonnance du parère, qui discrédite la légitimité des unions sacrées et le clergé qui les célèbre.
Un tel acte, même déguisé en garantie de régularité, est clairement diffamatoire et inacceptable, car il implique une allégation d'irrégularité voire de corruption au sein de la Sainte Institution du Très-Haut, une allégation qui s'est avérée totalement mensongère étant donné que nous avons personnellement traité les deux seuls cas soulevés par le défunt souverain et qui se sont conclus, le premier par l'absence de fondement de l'accusation et le second par une sentence pour parjure de l'accusateur.

En ce qui concerne les soi-disant réformes religieuses de la défunte souveraine, que comptez-vous faire de l'ordonnance de Paris ou plus exactement du reste de son contenu?
Cette ordonnance profondément hérétique ne se contente pas de mettre en place les prétendues unions civiles, mais renie le lien insoluble entre la France et l'Église en déclarant comme nouveaux principes fondateurs de la France la non-préséance de toute religion, l'assimilation de la Seule Foi à n'importe quelle croyance déviée, prônant ainsi une véritable liberté d'hérésie, et en imposant des restrictions intolérables à la liberté de la Sainte Église, y compris la menace peu voilée de la mettre hors-la-loi. Et c'est sans compter l'absurde non-reconnaissance des mariages célébrés hors de France ou dans des provinces dépourvues de concordat.


Une autre pause, une autre question : Nous nous réjouissons également de votre volonté de rétablir la justice en réinstaurant le traité de reconnaissance mutuelle et en rétablissant le contrôle exclusif et légitime de la Sainte Mère Église sur nos diocèses, tous deux victimes d'une vengeance personnelle de la part de la defunte souveraine, ainsi que de votre intention de punir tout abus commis par les usurpateurs imposés par la force des armes. Nous sommes certains que vous conviendrez qu'étant nos diocèses sous la juridiction exclusive de la Sainte Eglise, un tel audit ne pourra être conduit que par notre Chambre Apostolique avec l'assistance de la Couronne, et que tout abus sera puni par l'une et l'autre dans le cadre de leurs compétences respectives.

Il adressa alors une question rhétorique à Tymothé et à Adelene :Cardinal de Nivellus, Monseigneur de Kermabon, vous confirmez que vous êtes toujours en mesure de remplir vos fonctions à la Chambre Apostolique, n'est-ce pas?

Il se tourna à nouveau vers Didier : Au vu de tout ce qui s'est passé, Votre Grâsce, une autre question se pose : entendez-vous prendre des mesures pour que des crimes tels que ceux commis par la défunte souveraine ne se répètent plus jamais? Pensons par exemple à la ratification d'un concordat entre le Saint-Siège et la Couronne, maintes fois proposé à partir du règne de Sa Majesté Alistaire et toujours refusé sous prétexte de respecter des lois hérétiques telles que celles que vous dites vouloir abroger.

Un sourire sincère et conclu : Nous sommes conscients que nous vous avons posé beaucoup de questions complexes, alors n'hésitez pas à y réfléchir. Le temps était compté, c'était comme si le vieillard avait régurgité toutes ses pensées d'un seul coup.
_________________

Eskerrik asko Iñési sinaduragatik
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adelene
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 08 Juil 2020
Messages: 1979
Localisation: Villa Catena

MessagePosté le: Jeu Sep 14, 2023 5:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Primat n'aurait su quoi ajouter aux remarques du Pontife qui venait de souligner quelques uns des points essentiels qu'il avait soulignés dans le programme du candidat. Il s'en était ouvert à l'Assemblée Épiscopale et avait eu maille à partir avec Melo de Montracol, soutien incontestable du candidat ici présent.

À l'évocation de son nom, il s'avança de deux pas feutrés.

Votre Sainteté, nous avons par chance pu disposer sur une partie des territoires attaqués de forces vives qui auront contribué à une mise en sécurité des biens avant les profanations, comme à Langres, Lisieux, Beauvais ou encore Rouen. Mais d'autres diocèses concentrent toutes mes inquiétudes, comme en premier lieu Reims, mais encore Orléans, Sens ou Tours. Sitôt ces diocèses restitués à leur légitime autorité, je travaillerai avec nos évêques sur place afin d'établir un compte rendu précis des comptabilités, et ainsi tenter de mettre à jour d'éventuelles malversations.

La seule chose que je peux dire à ce jour c'est que la dame Karleine, membre du conseil de Champagne, qui a été nommé par la Reine à l'évêché de Reims, a réclamé dès son arrivée la mise à disposition de locaux privés en m'en refusant l'accès, alors qu'en qualité d'archevêque de Malines je dépends de cette province ecclésiastique. J'ignore ce qui se passe actuellement dans ces locaux. Tout ce que je peux dire c'est que malgré mes demandes, il ne m'a jamais été adressé le moindre compte rendu des activités comptables de chacun des diocèses concernés.

Il allait reculer pour s'asseoir, puis s'arrêta.

Pardonnez-moi votre Sainteté de profiter de notre présence ici pour simplement préciser que les attaques qui sont en cours dans le Sud Ouest et qui ont visé les diocèses de Tarbes, Auch, Agen et actuellement Bazas nous ont causé bien des frayeurs. Et si j'évoquais à l'instant des forces vives sur le terrain, je souhaitais porter à votre connaissance l'important soutien que fut sa Grâce Didier de Warenghien dans cette épreuve. Il s'est montré incroyablement disponible pour nous aider à préserver nos ressources, tout en nous tenant informés des mouvements des pilleurs, nous permettant ainsi de toujours avoir un jour d'avance sur eux.

Cette fois-ci il en avait fini. On ne pourrait pas lui reprocher quelque ingratitude à l'égard d'une personne qui s'était pleinement investie. Reculant vers son siège, il jeta un regard à l'attention de Melo, au fond, en espérant que cette dernière intervention lui permettrait d'apaiser sa colère.
_________________
Primat de France
Cardinal Diacre de Saint Nicomaque de l'Esquilin
Archevêque de Paris et de Malines
Préfet Général de la Chambre Apostolique

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sixtus
Pape
Pape


Inscrit le: 03 Juil 2014
Messages: 3984
Localisation: Sur les rives du Tibre

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2023 12:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Monseigneur - dit-il en hochant la tête en signe d'assentiment -En fait, nous ne doutions pas que Sa Grâce s'était montré d'une grande aide, il a déjà montré son grand attachement à la Sainte Mère l'Église en plusieurs occasions.

Un geste courtois de la main pour le guider vers son siège avant de reporter son regard et son attention sur Didier.
_________________

Eskerrik asko Iñési sinaduragatik
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chevalier_dide



Inscrit le: 07 Nov 2020
Messages: 27

MessagePosté le: Dim Sep 17, 2023 5:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Écoutant avec attention l'importance des paroles de Sa Sainteté, comme un ruissellement de vie qui nourrit.
Votre Sainteté, je le comprends. Les liens peuvent se briser, mais toute blessure, même la plus profonde, finit par appeler à la guérison, souvent grâce à des soins attentifs et à la patience.
Je crois que cela se soignera et se renforcera avec le temps, même si ce temps semble parfois bien trop court.

Nous allons abolir l'ordonnance du Parère, car seules les célébrations et les unions sacrées ont un véritable sens à mes yeux.
Seul le Créateur a le pouvoir d'unir deux corps, deux âmes, pour l'éternité. Cela sera guidé par la main du clerc qui célébrera cette union en tant qu'intermédiaire.
Nous n'accepterons plus aucun nouveau mariage civil si le peuple de France consent à m'avoir sur le Trône de France.

Votre Sainteté, en ce qui concerne les actes déjà accomplis et les couples qui ont déjà consommé leur mariage, nous ne pouvons que les encourager à se rendre à l'église pour bénir leur union devant Dieu.


Et de réfléchir à la question sur l'ordonnance de Paris
Nous allons effectivement revoir les points de l'Ordonnance de Paris.

L'amour, le partage, la compassion et l'écoute sont des valeurs qui unissent, je pense, chacun des fidèles de France.

Certaines autres religions ont leurs propres pratiques, qui ne doivent pas nécessairement devenir monnaie courante, mais la France n'a pas vocation à les chasser, même si elle ne les reconnaît pas légalement. Nous sommes convaincus que rendre hérétiques des sujets de la Couronne, qui pratiquent d'autres cultes, n'est pas conforme aux enseignements de bonté et d'amour que nous enseignent les saintes écritures.

Maintenant, votre Sainteté, même si nous le tolérons, nous n'accepterons que les mariages célébrés par la Sainte Église Romaine, réalisés dans le Royaume de France, et nous reconnaîtrons officiellement que la pratique de la véritable foi en France.

Pour ce qui est de votre interrogation, votre Sainteté, sur les mariages en dehors de la France, nous avons plusieurs points que nous souhaitons étudier pour l'hérauderie de France, comme la reconnaissance des mariages célébrés en dehors de la France. Mais je pense que cela mérite un débat et des échanges bien plus approfondis avec le primat de France.



Et de faire un hochement de tete et de reprendre concernant les diocèses
Bien sûr, nous restons disponibles pour assister la Chambre Apostolique dans l'audit des comptes et dans l'application de sanctions en cas de dérives sans le consentement de Rome. Notre objectif est d'établir clairement si la Couronne ou des administrateurs de la Couronne ont commis des vols avec ou sans l'approbation de la Couronne.
Cela mettra certainement un terme aux rumeurs, qu'elles soient fondées ou non, et je pense que cela nous permettra d'avancer ensemble dans un échange serein.



Avant de poursuivre concernant le Concordat, question délicate
Votre Sainteté, les erreurs de certains ne doivent pas dicter la conduite des autres. Les erreurs du passé ne doivent pas être la source de notre peur pour avancer.

Le point du concordat ne doit en aucun cas être pris à la légère, ni pour moi, ni pour la France, ni pour la Sainte Église. Je ne fais aucune promesse sur un sujet aussi complexe à mettre en place, qui nécessite un débat approfondi, que ce soit entre la Couronne et le Saint Siège ou au sein même de la Couronne de France. Nous devrons discuter sereinement avec nos chambres, nos assemblées pour aborder cette question.

Votre Sainteté, même sans concordat, je vous demande de ne pas imaginer que le passé se répétera.
L'avenir, c'est lui seul qui doit nous guider. Parfois, la peur peut nous faire douter des gens, des convictions que nous avons, de la confiance que nous pouvons accorder aux autres. Mais je crois fermement en un avenir où nous pourrons avancer ensemble avec foi et confiance.


Et il sourit en réponse à Sa Sainteté, ignorant si ses paroles résonnaient avec sens, déraisonnement ou pire. Mais il avait la franchise d'être franc avec Sa Sainteté, car le Très-Haut était le témoin de cet échange, et il savait qu'il valait mieux ne pas faire de fausses promesses.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tymothé de Nivellus
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 22 Nov 2017
Messages: 6378
Localisation: Cardinal Camerlingue de Rome et Chancelier de la Chambre Apostolique

MessagePosté le: Jeu Sep 21, 2023 5:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pope, je peux dire que sans Adelene, j'aurai déjà du démissionné plusieurs fois. Ces derniers temps je manque d'assiduité et de présence. Néanmoins je suis certains dossiers autant que je le peux.
Je reviens petit à petit avec engouement et une certaine motivation.
Bien sûr, j'ai toujours prôné une collaboration avec le pouvoir temporel dans certaines affaires. Tout dépendra du nouveau souverain. J'espère que celui-ci sera faire preuve de collaboration, nous en avons grand besoin en ces temps bien difficile, ensemble nous devons impérativement œuvrer sur la démographie et la motivation de nos fidèles et citoyens pour leur implication dans la vie de la cité. Ce grand défis devrait nous rassembler et non nous diviser.
Je reste à votre disposition.


Tymothé sourit et se rassit.
_________________

Père Tymothé de Nivellus | Cardinal-Evêque de Saint Trufaldini à la Porte Latine | Cardinal-Camerlingue de Rome et Chancelier de la Chambre Apostolique | Archevêque Sine Cura d'Avignon | Vicomte d'Andenne
"La puissance de Dieu donne toute sa mesure dans la faiblesse"

Cabinet du Cardinal
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Sixtus
Pape
Pape


Inscrit le: 03 Juil 2014
Messages: 3984
Localisation: Sur les rives du Tibre

MessagePosté le: Dim Sep 24, 2023 10:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le pontife écouta attentivement une nouvelle fois avant de répondre par quelques questions supplémentaires : Avez-vous donc l'intention, Votre Grasce, de poursuivre la reconnaissance des soi-disant unions civiles qui ont déjà eu lieu ou avez-vous plutot l'intention de leur accorder un délai pour régulariser leur situation face à l'Eglise?

Lorsque vous parlez de "rendre hérétiques des sujets de la Couronne", qu'entendez-vous exactement? L'hérésie n'est pas une qualité que l'on peut donner ou retirer à volonté comme celle de traître ou de félon, l'hérétique est celui qui embrasse consciemment des croyances déviantes, et seul l'hérétique peut faire caducité de ce statut en embrassant la Vraie Foi. Nous espérons que vous ne souhaitez pas considérer les adeptes de n'importe quelle secte au même titre que les fidèles aristotéliciens.

En ce qui concerne les mariages célébrés hors de France, la Sainte Eglise étant Universelle et ses règles s'appliquant donc partout, nous pouvons vous assurer que ces mariages sont célébrés exactement de la même façon que ceux célébrés en France.


Pour tout le reste, qu'il avait écouté en hochant la tête, il répondit laconiquement : Nous sommes d'accord avec vous, Votre Grasce, et nous espérons voir cette évolution se concrétiser.

[HRP: désolé pour le retard, je n'avais pas vu votre réponse jd Dide ]
_________________

Eskerrik asko Iñési sinaduragatik
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Loucrezia



Inscrit le: 28 Oct 2020
Messages: 71

MessagePosté le: Lun Sep 25, 2023 9:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

Lou restait discrète et écoutait attentivement les sages paroles, oui elle aimait ce qu'elle entendait des uns et des autres. Elle avait dans le cœur, l'espoir d'une réconciliation entre le trône de France et la Haute Eglise et elle sait que Chevalier_dide était l'homme de la situation
Elle sourit à Tymothé de Nivellus pour qui elle a un profond respect et est soulagée de le voir reprendre des couleurs. Puis elle regarde son amie avec bienveillance espérant voir sa colère s'apaiser...

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chevalier_dide



Inscrit le: 07 Nov 2020
Messages: 27

MessagePosté le: Ven Sep 29, 2023 9:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

De faire un hochement de tete vers le Saint Père avant de reprendre la parole

Votre Sainteté, je souhaite mettre un terme à cette pratique et cesser de célébrer des mariages civils.
Toutefois, en ce qui concerne les mariages civils déjà célébrés par les couples, nous avons l'intention effectivement de les encourager à régulariser leur situation vis-à-vis de l'Église dans les délais les plus brefs possibles.

Toutefois, nous n'envisageons pas d'annuler leurs certificats de mariage si le couple choisit de ne pas suivre cette démarche de régularisation.

Ces mariages ont été consommés, scellant ainsi le lien charnel entre les deux âmes, légalement reconnu par la couronne pendant un certain temps.
Il n'est pas réaliste de les annuler du jour au lendemain.
Par conséquent, nous nous engageons à encourager vivement la régularisation de leur situation envers l'Eglise.

De plus, dès que l'Ordonnance sera abrogée, nous cesserons la célébration de mariages civils.
Les mariages civils ne seront plus autorisés après cette abrogation, et nous ne reconnaîtrons que les mariages religieux célébrés par les clercs de l'Église.

Je suis convaincu que cette démarche est équitable envers la Couronne, qui a commis l'erreur d'accepter cette situation par feue sa Majesté Karyaan.
Les modifications que nous allons apporter permettront de résoudre ce problème de manière adéquate et juste envers le Saint Siège, et les Couples.

Par ailleurs, nous prévoyons également de faire un recensement pour déterminer combien de mariages ont été célébrés civilement, afin de partager ces informations avec Rome.


Puis de suivre sur les autres questions

Seule la Vraie Foi sera reconnue comme égale en France. Nous ne considérons en aucune manière les autres cultes comme étant égaux à la Sainte Église Romaine.
La Couronne peut les tolérer, mais cela ne signifie pas pour autant une reconnaissance de leurs pratiques ou une égalité du culte devant elle.
La Couronne n'a pas vocation à les menacer ; mais nous les encouragerons vivement à se convertir et à suivre le chemin de l'Église.

Pour les mariages de la Sainte Église célébrés en dehors de la France, nous sommes tout à fait d'accord avec cette approche et nous la soutenons pleinement. Un certificat de mariage scellé par un clerc du Saint Siège sera reconnu comme officiel pour l'héraldique de la France. Même si le mariage a été célébré en dehors de la France.


Puis de discuter avec le Saint-Père d'une question délicate qu'il souhaite aborder.

Votre Sainteté, nous souhaitons aborder une autre question concernant l'acceptation des mariages célébrés dans d'autres cultes en dehors de la France, mais qui seront enregistrés exclusivement dans les registres héraldiques de la Couronne de France.

En France, nous n'acceptons que les célébrations de mariage religieuses conformes à la tradition de la Sainte Église Romaine.
Enfin une fois que l'Ordonnance du Mariage civile sera caduc.

Chez nos voisins, il existe une plus grande liberté dans le choix des célébrations, et parfois, des familles revendiquent des terres, des fiefs de France, en héritage en se référant à des mariages contractés dans d'autres royaumes.

Comprenez mon dilemme, j'ai à cœur de rester ouvert à la possibilité de restituer des terres à une veuve, un orphelin ou un héritier légitime.

Je souhaite donc reconnaître les mariages célébrés en dehors de la France, même s'ils sont de différentes cultes religieuses, exclusivement dans le contexte de l'héraldique et des héritages.
Du même principe que nous reconnaissons les noblesses étrangère des royaumes voisins en France. Encore une fois uniquement pour l'hérauderie et l'héritage des biens.

Mais encore une fois, uniquement étranger, puisque en France, nous n'acceptons pas d'autres célébration de mariage que cela de la Saint Eglise Romaine.


Didier regarde le Saint-Père, ne sachant pas quelle sera sa réaction.

Encore une fois, c'est simplement une idée, un sujet que j'aborde avec vous pour un échange constructif sur les possibilités.
Votre Sainteté.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sixtus
Pape
Pape


Inscrit le: 03 Juil 2014
Messages: 3984
Localisation: Sur les rives du Tibre

MessagePosté le: Mar Oct 03, 2023 10:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hochant à nouveau la tête aux paroles du gascon, le pontife répondit : C'est précisément pour cette raison, Votre Grasce, que nous avions envisagé de leur accorder un délai pour régulariser leur situation, au terme duquel la reconnaissance de cette union hérétique cesserait, afin de les encourager sans les soumettre à une décision apparemment arbitraire et soudaine.
Il ne faut pas oublier qu'au-delà de la consommation charnelle, il n'y a aucun mariage et que ces personnes vivent dans le concubinage en péchant avec l'encouragement de ces ordonnances hérétiques. Il s'agit ici de sauver leurs âmes et de mettre fin à une assimilation inacceptable entre le concubinage reposant sur le désir charnel et le mariage sacré.
De toute façon, nous sommes heureux que vous souhaitiez rétablir pleinement la reconnaissance des mariages célébrés par la Sainte Mère l'Église.



Une nouvelle pause en caressant sa barbe avant de poursuivre : En effet, ces unions célébrées au sein de sectes et de cultes disparates, quel que soit le nom qui leur est attribué, ne sont pas différentes des soi-disant unions civiles, à la seule différence qu'elles prétendent usurper la prérogative de la Sainte Église de célébrer les sacrements.
Aux yeux de la Sainte Mère l'Église, il n'y a donc pas de différence, qu'il s'agisse d'une union civile ou d'un partenariat païen, ils vivent en concubinage et sans la bénédiction du Très-Haut.
Nous vous invitons cependant à réfléchir aussi au point de vue strictement juridique de la France : admettre la reconnaissance d'unions non aristotéliciennes célébrées à l'étranger reviendrait à accepter la reconnaissance d'unions prohibées en France, qu'elles soient civiles, de même sexe, polygames, incestueuses, allant jusqu'à annihiler les dispositions des lois françaises elles-mêmes. Un français qui voudrait se marier au mépris des lois de Dieu, de l'Eglise et de la France elle-même pourrait très bien le faire dans un pays voisin qui s'est abandonné à la dépravation et à l'hérésie et obtenir quand même la reconnaissance en France.
Vous conviendrez donc qu'une telle reconnaissance serait non seulement périlleuse pour le salut des âmes mais aussi pour l'ordre juridique de la France.


Il termina en souriant à Dide : Bien entendu, Votre Grasce, nous apprécions grandement cet échange d'idées et votre volonté de dialogue, qui nous montre bien que vous souhaitez rester dans le giron de la Vraie Foi.
_________________

Eskerrik asko Iñési sinaduragatik
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chevalier_dide



Inscrit le: 07 Nov 2020
Messages: 27

MessagePosté le: Ven Oct 06, 2023 7:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

De faire un hochement vers Sixtus

Votre Sainteté, je tiens à exprimer ma gratitude pour cette audience précieuse.
Elle nous a offert l'opportunité de discuter de plusieurs sujets cruciaux et de mettre en évidence notre inébranlable désir de progresser vers les fondements de la Vraie Foi.
A présent, il est essentiel que la France poursuive son avancement et renouvelle certaines choses.
De mon côté, je m'engage à contribuer à ce renouveau depuis mes terres en Gascogne. Et sur toutes les terres où mon épée se trouvera également.


Et de sourire également vers sa Sainteté.
Je pense que le temps de l'Audiance arrive bientot à terme, et les choses dictes, resterons de marbre dans Cité Éternelle

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Palais apostolique – Apostolic Palace – Palazzo Apostolico -> Grande salle apostolique – Great apostolic hall Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com