L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

C'est dans l'air
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Palazzo Doria-Pamphilj
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gabriel_Valentin



Inscrit le: 11 Juil 2022
Messages: 7

MessagePosté le: Mar Juil 26, 2022 1:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Les yeux brillaient. Naturellement. Gabriel n'était pas contre le fait que Raphaël ne le rejette pas ou qu'il y ait une quelconque contradiction, au contraire, il l'affirmait et le cœur du jeune prince semblait battre un peu plus vite. C'était un sentiment nouveau pour lui. Il était habitué à la restriction et au secret que l'on trouvait partout lorsqu'il s'agissait d'être qui l'on était. Raphaël semblait préférer le contraire.

Il prit la main du duc et sourit. Charmant, Raphaël. Je te remercie pour tes paroles motivantes. J'aurais aimé les entendre plus souvent. Mais ce n'est peut-être pas le nombre de fois que l'on entend quelque chose qui compte, mais de qui on l'entend.

Il regarda Raphaël et ne lâcha pas les douces mains de l'homme et l'emmena à l'intérieur de la maison, ce n'est qu'une fois à l'intérieur qu'il le lâcha, sourit et plongea la main dans la commode pour attraper un sac banane dans lequel il tenait quelques pièces d'or à disposition. Ils en auraient peut-être besoin. Il tripota sa ceinture pour y attacher le sac et lorsqu'il fut satisfait, il regarda Raphaël. Qu'est-ce que nous voulons voir en premier. Du Palazzo, nous nous dirigeons vers le Colisée et le Panthéon, même si ce dernier est une église appartenant au cardinal Felipe, elle n'en est pas moins impressionnante. Ne trouves-tu pas ?

La question s'adressait à l'expertise du duc. Il savait que Raphaël s'intéressait à ces choses anciennes, et cet intérêt les liait.

J'espère que Père nous laissera explorer la ville sans gardes, je déteste que des soldats me suivent. Tu ne trouves pas que c'est fatigant ? Je veux dire, c'est important d'être protégé, mais y a-t-il un assassin derrière chaque arbre ? C'est vraiment si dramatique ? Son regard était empreint d'un intérêt sincère et d'un peu d'inquiétude. Après tout, il ne voulait pas qu'il arrive quelque chose à Raphaël, juste parce qu'il pensait qu'il était bien plus agréable d'explorer la ville en toute liberté et insouciance. Mais il est probable que son père enverra quand même quelques gardes avec lui, peut-être à une certaine distance.

Je veux dire que je ne veux évidemment pas que tu t'exposes à un danger inutile, ajouta prudemment Gabriel à sa déclaration en faisant ouvrir les lourdes portes de la maison principale. Il ne restait plus aux deux hommes qu'à traverser le parc avec sa fontaine et ses plantes plantées en ornements. Lorsqu'ils arrivèrent à la porte principale, il ne remarqua pas d'autres gardes. Peut-être venaient-ils de l'autre côté. Quoi qu'il en soit, on lui ouvrit la porte extérieure, lourdement gardée, et ils se retrouvèrent alors devant le Campo Marzo, le parc d'utilité publique que son père avait offert à la communauté.

À toi de décider ce que tu préfères, Raphaël. Je trouve les deux intéressants. Mais pour le Colisée, c'est à droite, et pour le Panthéon, il faut rejoindre la rue principale et aller tout droit. Je suppose que c'est la première fois que tu viens à Rome ? C'est une métropole fascinante et pleine de langues et de cultures qui se mélangent. S'il y a une chose que cette église a réussi à faire d'une manière ou d'une autre de manière significative, c'est peut-être de fusionner des cultures du monde entier. Je trouve que Rome a développé de cette manière une atmosphère particulière, tout à fait à l'écart du cléricalisme. Il faut rester avec les gens simples et on découvre une Rome très différente. Une Rome qui, loin de la politique et des jeux de pouvoir de la croix et de la couronne, s'intéresse particulièrement à sa subsistance et aux choses simples de la vie. J'ai passé une journée à regarder une vieille grand-mère produire des pâtes dans une rue ombragée. Pendant des heures et à une vitesse prodigieuse, elle n'avait même pas besoin de regarder. Ensuite, elle a fait sécher les créations artistiques sous le chaud soleil d'été. La plupart des gens ne remarquent même plus ce genre de choses. Mais je pense que c'est important. Je pense que si nous voulons comprendre ce qui est vraiment important pour les gens, nous devons nous intéresser à eux, les regarder, les écouter et apprendre d'eux. Je pense ici aux idéaux des Romains, qui avaient un tribun du peuple. Des hommes politiques élus par le peuple lui-même pour représenter leurs idées et leurs pensées au Sénat. As-tu entendu parler du nouveau Parlement impérial à Strasbourg ?

Gabriel a regardé Raphaël et a souri en secouant la tête et en riant. Bien sûr que tu l'as fait. N'est-ce pas une idée merveilleuse ? Je veux dire que cela me rappelle beaucoup l'idée antique qu'avaient les Romains et plus tôt encore les Hellènes.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raphael_ii



Inscrit le: 10 Juil 2022
Messages: 7

MessagePosté le: Dim Juil 31, 2022 10:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il se laissa amener jusqu'au salon où le Montfort se prépara avant de quitter la demeure. Naturellement attentif à ses mots, Mirecourt poursuivi son écoute tandis que Gabriel lui expliquait les détails géographiques et spécifiques de Rome. Il n'y avait aucun doute, ce dernier connaissait bien la ville et y avait vécu un certain temps. Cette volonté déterminée mais enjouée de lui faire la visite de la capitale avait quelque chose de charmant pour le Duc. Il appréciait voir une telle vie et presque insouciance dans la façon de faire du prince romain.

Je pense que le Palazzo est incroyable, mais je ne sais lequel du Colisée ou du Palazzo je préférerais voir en premier. Le Duc de Westphalie était en effet hésitant compte tenu que les deux avaient leurs intérêts distincts. Tout en ne pouvant qu'agréer à ses mots, il répliqua : C'est bien la première fois que je viens. Il y a quelque chose de spécial dans cette ville, autrefois au million d'âmes. Aujourd'hui il ne reste que quelques dizaines de milliers de témoins modernes de cette époque. Cela a toutefois un avantage, ton père a moins d'intérêts à nous pourvoir de gardes.

Il le suivit par la porte extérieure jusqu'à la rue et tout en écoutant son discours il ne put que répondre : Bien plus encore, j'ai participé au comité de rédaction du projet d'élection. Il sourit quelque peu tout en ajoutant : Nombre d'entre nous à la Diète sommes frileux quant à l'idée de donner aux non-nobles une assemblée. Pour ce qui me concerne je ne considère pas qu'il faille bloquer ce projet. Qui sait, peut être peut-il déboucher sur quelque chose.

Et d'ajouter Le sénat de l'Eglise ne se veut-il pas le successeur de celui romain? Ne te souhaiterais-tu pas en toge sénatoriale? Il n'avait point de mal à l'imaginer en une telle situation. Certes, son accent était plus occitan que romain mais l'Occitanie fut aussi des provinces impériales.
Tu as tout à fait raison, cette grand mère n'a fait que contribuer à un arc plus grand, celui qui nous permet de vivre. Chacun par sa tâche, quelle qu'elle soit, contribuait ainsi à la survie de la société toute entière. Il devait toutefois lui répondre : Décide duquel de tes deux propositions nous nous rendrons en premier temps. J'ai toute ma journée, tu es le guide. L'Altesse aimait sincèrement voir cette volonté de sa part de lui faire tout découvrir.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gabriel_Valentin



Inscrit le: 11 Juil 2022
Messages: 7

MessagePosté le: Lun Aoû 01, 2022 3:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Gabriel a donc opté pour le Colisée. Il était en outre beaucoup plus intéressant et se trouvait à proximité d'autres sites touristiques. Ce n'était pas comme si Rome n'était peuplée que de clercs. Il y en avait encore, des amateurs de vieilles coutumes. Il suffisait de savoir où. C'est comme à Venise, où il y avait une société à côté de la société. Une société souterraine. C'était quelque chose d'excitant. Il observa Raphaël. S'il allait participer à de telles sociétés secrètes ? Ou peut-être participait-il déjà à l'une d'entre elles ? L'Empire avait ses secrets et peut-être que Raphaël était le chef d'un groupe d'Illuminati qui voulait renverser l'Eglise. Gabriel sourit en regardant Raphaël et balaya cette idée d'un revers de main. Non, Raphaël était bien trop mignon pour cela, ce n'est pas un révolutionnaire, mais peut-être qu'il le deviendra.
Quels sont les projets que tu vas réaliser et que ton père a envisagés mais n'a jamais réussi à mettre en œuvre ? La question a jailli de Gabriel et, d'une certaine manière, c'était inhabituel pour lui, mais il pensait que Raphaël rendrait son père fier et que tout fils commence là où son père s'est arrêté.

Il a touché le bras de Raphaël alors qu'ils devaient prendre un virage. Par ici, Raphaël. Le prince riait joyeusement. Gabriel guida Raphaël à travers les ruelles pleines de gens rieurs et joyeux, ce qui sembla beaucoup plaire au prince. Pas de gardes visibles. Des gens, des fleurs, des odeurs de cuisine et un duc qui le suivait. Pas comme un chien, mais comme un chiot curieux. L'empereur était autrefois le loup, Raphaël était-il alors le louveteau et Gabriel était-il alors le lionceau ? Gabriel ne s'était jamais considéré comme tel et avait refusé la comparaison avec son père, après tout, celui-ci était totalement différent de Gabriel. Sa mère et sa tante avaient probablement été beaucoup plus influentes lorsqu'il avait grandi.

Moi au Sénat de Rome ? Au milieu de tous ces vieux cons ? Je t'en prie, ce serait du gâchis. Ils ne savent même pas comment gérer un empire. Ce qui les intéresse, ce sont leurs prébendes. Que savent les sénateurs de Rome ? Que savent-ils des gens d'ici ? Il montra du doigt autour de lui et les gens le regardèrent sans comprendre. Après tout, ils pensaient bien que le jeune prince s'adressait à eux, mais ils ne comprenaient pas son langage. Gabriel sourit à Raphaël, puis acquiesça.
Je ne suis certainement pas un démocrate, mais je pense qu'un monarque devrait être auprès de son peuple et non pas retranché derrière les murs de son palais. Il devrait savoir ce qui préoccupe les gens, ce qui leur fait peur, ce qui leur fait plaisir. Il devrait participer à la vie des gens et ne pas se contenter de célébrer sa fête fastueuse sans savoir que le pain ne pousse pas sur les arbres et que tout a une valeur.
Gabriel regarda Raphaël et le discours fit légèrement rougir ses joues. J'espère que tu ne penses pas du mal de moi. Je suis sans doute encore un jeune idéaliste. Mais je crois en ce que je dis. Il ne peut pas y avoir de mal à tirer les leçons du passé et à traiter les gens avec respect sans perdre leur confiance et leur amour. Nous devrions les traiter avec dignité, les gens ressentiront alors de l'amour pour nous et non du mépris.
Je ne veux pas avoir à me promener dans la ville avec des gardes parce qu'il y a des gens qui veulent me tuer. Je ne veux pas avoir à craindre les gens.

Mais une toge m'irait bien. J'ai entendu dire qu'on ne portait pas de sous-vêtements sous ce tissu.
Il regarda Raphaël qui portait certainement des sous-vêtements mais, bien sûr, le regard du prince n'était pas si innocent et avait quelque chose de la faim inhérente à son âge que l'on pouvait aussi remarquer de temps en temps chez son père, père et fils semblant éprouver une certaine inclination intérieure et commune. Après tout, Gabriel se sentait si bien à proximité de Raphaël qu'il acceptait qu'il ne se cache pas derrière le masque de la politesse, même si Raphaël était moins un homme de signes. Mais il était aussi un politicien, il avait beaucoup plus à perdre que Gabriel. Gabriel était tout simplement Gabriel et si on ne le rencontrait pas au Palazzo, peu de gens savaient qu'il était le fils de l'influent cardinal. Dieu merci.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Palazzo Doria-Pamphilj Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com