L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

De l'exception bretonne...
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Iliz Breizh - L'Église Bretonne - Church of Brittany
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Beeky d'Apperault



Inscrit le: 22 Sep 2008
Messages: 120
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Lun Nov 30, 2015 1:42 pm    Sujet du message: De l'exception bretonne... Répondre en citant

Le bon jour mon frère ou ma soeur et que la paix soit avec vous !

Je souhaiterais que l'on m'enseigne la différence fondamentale qui existe entre le clergé breton et celui qui officie en Royaume de France et savoir si Rome a adapté pour les Bretons, un dogme parallèle ?

Après un instant de réflexion.

Cela fait bien long temps que je n'ai plus consulté le gros ouvrage où tout y est compulsé mais, des souvenirs qu'il m'en reste, ceci me fait tiquer...

un prête breton a écrit:

    L’Avent est la période durant laquelle les fidèles se préparent intérieurement à célébrer Noël, événement inouï, et décisif pour l’humanité, puisque Dieu s’est fait homme parmi les hommes : de sa naissance à sa mort sur la Croix, il a partagé en tout la condition humaine, à l’exception du péché.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
uriel



Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 3721

MessagePosté le: Lun Nov 30, 2015 2:49 pm    Sujet du message: Missive inattendue Répondre en citant

Citation:
Chère Soeur,


Non, non, vous n'avez guère la berlue et c'est bien mon nom et mon écriture que vous lisez. N'ayez crainte, je ne viens pas vous tirer les pieds pour rejoindre un autre monde.

L'on m'a rapporté que vous portiez encore mon deuil. Cela me touche, sincèrement, et je vous en remercie bien humblement.

Vous savez, beaucoup de choses ont été dites sur moi, certaines vraies, d'autres fausses ...
Mais je suis toujours là ...


Que le Destin vous accompagne, où que vos pas vous portent,
Et prenez grand soin de vous,


Car Ainsi passe la Gloire du Monde,


Uriel, qui n'est plus ni Duc, ni Cardinal, simple et humble voyageur, désormais, selon Sa propre volonté.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cathelineau
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 21 Fév 2015
Messages: 3521
Localisation: Tréguier

MessagePosté le: Lun Nov 30, 2015 4:51 pm    Sujet du message: rep Répondre en citant

Demat deoc'h !

La différence ? On nous fait mariner dans une soupe pleine d'orties et de cailloux, de cette façon nous devenons assez bornés pour être des prêtres en Bretagne...

Ce que vous me dites me fait tiquer également, j'ai pris connaissance de ces propos et je suis en train de corriger cette erreur.

_________________


Ne gomzont ket ar pesked peogwir e oaront pep tra
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ysil Ker Bellec



Inscrit le: 12 Sep 2015
Messages: 14
Localisation: Duché de Bretagne

MessagePosté le: Lun Nov 30, 2015 9:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le prêtre breton n'est en fait qu'un simple diacre. M'étant mal exprimé, j'ai corrigé mon erreur auprès des fidèles paroissiens ...inexistants à Tréguier, hormis Dame Beeky d'Apperault, ainsi qu'auprès des fidèles de Sant Brieg.
J'ai bien compris également, qu'il nous faut cesser de réciter le Confiteor, Monseigneur, ceci déplaisant également.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cathelineau
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 21 Fév 2015
Messages: 3521
Localisation: Tréguier

MessagePosté le: Mar Déc 01, 2015 10:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il sourit à la jeune femme.

L'erreur est humaine ma chère amie, il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent pas.
_________________


Ne gomzont ket ar pesked peogwir e oaront pep tra
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ysil Ker Bellec



Inscrit le: 12 Sep 2015
Messages: 14
Localisation: Duché de Bretagne

MessagePosté le: Mar Déc 01, 2015 12:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je vous remercie, Monseigneur, pour votre compréhension et votre bonté.

Ysil salue l'évêque d'un révérence et tourne les talons.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Beeky d'Apperault



Inscrit le: 22 Sep 2008
Messages: 120
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Mar Déc 01, 2015 1:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Attigny ne sut quelle inspiration lui avait fait parcourir le contenu d’un petit mot qui traînait sur un coin de bureau, toujours est-il qu’il lui était adressé et son étonnement fut au comble lorsqu’elle comprit la teneur et la portée d’icelui. Un instant ses lèvres restèrent figées sur un « oh » de surprise puis elles s’épanouirent en un sourire radieux et un alleluia* venant du cœur s’en échappa. Méthodiquement, la vicomtesse retira le brassard commémoratif qu’elle portait depuis long temps lorsqu’un claironnant Demat deoc'h ! la fit sursauter. Prestement elle enfouit parchemin et brassard en son aumônière et s’employa à baiser l’anneau épiscopal qui ornait le doigt de l’évêque.

Pour une raison qu’elle ignorait, ce dernier semblait d’humeur chafouine aussi tenta-t-elle de lui apporter réconfort.

Monseigneur, Rome est cité éternelle alors le temps s’étire de manière différente ici, vous verrez, on s’y fait avec les a
ns…
*arbore un air espiègle*

Puis arriva le clerc qui avait prononcé cette « erreur » et qui en prononça d’autres dans la foulée alors notre vestige de teckel à poil ras la considéra d’un air dubitatif.


Ma sœur, je comprends que vous soyez tatillonne sur le fait qu’étant en train d’être ordonnée, vous n’êtes point encore mère mais ne souhaitant aucunement vous mettre nominativement en cause, à Rome, je me suis permise ce subterfuge « charitable ».

Par contre… sachez que diacre ou prêtre, il n’y a aucune différence quant à la portée de vos paroles lorsque vous dîtes la messe car je ne m’intéresse aucunement aux possibles sanctions qui pourraient découler des libertés que vous prenez avec le dogme sacré et inaliénable mais juste du message que vous voulez faire passer.

Et puisque nous en parlons de manière très cordiale, je me permets d’en rajouter une louche en vous mettant en garde d’utiliser au cours de vos offices des prières tirées de cultes païens. Votre prière de l’avent** est plus que douteuse.

Et par fin, je ne sais d’où vous tirez que le Confiteor est mal venu car il est une des bases du rituel aristotélicien... par contre, effectivement, il convient de réciter le confiteor aristotélicien et uniquement icelui. Je ne saurai trop vous mettre en garde à user du latin si vous ne le parlez point, car qui vous éloigne du conventionnel Confiteor tel qu’il devrait être transmis et enseigné.

Alors une erreur, plus une erreur plus une autre erreur, cela conduit à un comportement déviant qui est proche de quelque chose de bien plus grave. Je conçois aisément qu’il n’est point dans vos intentions de diffuser autre chose que la Foy aristotélicienne mais je vous enjoins à une grande prudence et si vous avez besoin, faites-vous aider pour préparer vos offices, nous avons tous débuté et trouvé soutien auprès de notre hiérarchie ou de fervents pratiquants.

Soyez assurée, ma soeur, que ce n'est que mue par de nobles et charitables intentions que je vous livre le fond de ma pensée et que bien loin de vous fustiger pour le plaisir, ce serait avec grâce que je pourrais vous guider si nul autre ne pouvait le faire, en Bretagne, ce dont je doute grandement.

Leur adrese à tous deux un sourire et fouillassant en son aumônière qui est un vrai fourre-tout, elle en tire un petit texte qu’elle donnait à ses élèves ou ses paroissiens. Voilà, c'est pour vous en signe d'Amitié.

*Alleluia : Dieu soit loué
** « Allume une braise dans ton cœur, c’est l’Avent ! » l’Abbé Robert Riber (1935-2013), Prêtre, poète, psychanalyste et responsable de l’Aumônerie de l’Enseignement Public pour le diocèse de Strasbourg.

Citation:
-Bonjour ô bel et blond diacre.
-Bonjour à toi mon frère, tu avais des questions sur l'Eglise, je crois.

- En effet, car à la messe, après avoir fait le signe de croix...
- Ah, mais de quoi parles-tu donc? Il n'y a pas de tel signe dans la religion aristotélicienne.

- Comment? Mais le Christ est bien mort sur la croix?
- Je ne connais pas ton Christ. Par contre, Christos, le deuxième prophète après Aristote, est bien mort sur la croix. Mais la croix n'est pas du tout un symbole à vénérer dans notre Eglise.

- Et quand je reçois la communion du curé? Je reçois bien le corps du Christ!
- Que de confusions mon cher... La communion est le moment où tous les croyants se rassemblent dans l'amitié aristotélicienne, afin de partager le pain et le vin. C'est un moment convivial où tous sont appelés à venir partager du pain et trinquer ensemble. Avec modération, bien entendu. Quant à ton corps du Christ... Christos n'a aucune nature divine, c'est un prophète mais c'est un homme avant tout. Et le pain que nous partageons, n'est juste que du pain.

- Bon, je comprends mieux... J'irai manger avec vous tous quand je serai baptisé.
- Que nenni mon cher! Mais qu'est ce qui te retient? Rien n'empesche un croyant non encore baptisé à venir partager pain et vin avec les fidèles baptisés! Tu as la foy, tu viens trinquer, pas d'échappatoire!

- D'accord, j'irai dès dimanche prochain. Mais il faudra que je fasse mon catéchisme si je veux être baptisé.
- Je ne connais point ce mot. Si tu veux obtenir le baptesme, tu suivras une pastorale, où tu apprendras les bases du dogme religieux et sauras mieux appréhender le monde qui t'entoure.

- Bien, je cours m'y inscrire! Merci encore pour ces précisions!
- Je t'en prie, mon frère. Le Très Haut t'accompagne.

- Au fait, c'est fou ce que vous sentez bon...
- Je sais, oui, je sais...



Puis revient vers le prélat.

Monseigneur, j'aurais voulu vous entretenir d'un point qui me parait obscur autant qu'il me chagrine, à propos de la "Citoyenneté" bretonne et de ce que cela implique pour un clerc.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Beeky d'Apperault



Inscrit le: 22 Sep 2008
Messages: 120
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Mar Déc 01, 2015 1:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Désolé, le temps que je fasse des recherches, j'ai posté après celui d'Ysil et impossible d'éditer, je n'en ai pas les droits, donc bouh, c'est vilain, mais voilà la suite ^^

HRP a écrit:


Ce texte est totalement HRP. Il est là pour expliquer aux joueurs, surtout les nouveaux mais aussi certains anciens, ce qu'est l'aristotélisme. Ce sont vraiment les bases pour éviter les RP trop "catholiques".

Rappel :
- IG = In Game, dans le jeu codé
- RP = Role Play, tout ce qui se fait à côté, dans les forums
- IRL = In Real Life, les éléments de la vie réelle

Introduction

L'aristotélisme est une religion imaginaire inventée par des joueurs des Royaumes Renaissants. Elle est inspirée du catholicisme mais en diffère par de nombreux points théoriques (dogme et droit canon) mais aussi pratiques (rites, formules,...).

A ce stade, il est donc important d'intégrer la notion suivante : l'aristotélisme n'est pas le catholicisme !

Les fondements

L'Aristotélisme est "géré" par un groupement de joueurs appelé Eglise Aristotélicienne (EA) et qui est reconnu par les créateurs du jeu. L'EA est donc la seule église officielle IG.

Le livre de base de l'aristotélisme est le Livre des Vertus. La Bible existe en RP mais elle n'est pas un livre sacré. Il vaut mieux considérer qu'elle n'existe pas, c'est plus simple.

Le Dogme

Il y a un dieu unique, aussi appelé "Le Créateur".

Il y a deux prophètes : Aristote et Christos. Ces deux prophètes sont des hommes et pas des "fils de Dieu". Leurs vies (différentes de celles de leurs modèles IRL) sont racontés dans leurs "Vitas", qui font partie du Livre des Vertus.

Il y a d'autres personnages importants, comme Oane ou Maria. Ils sont parfois inspirés de la Bible IRL, parfois pas. Il en va de mêmes des saints aristotéliciens qui sont différents des saints IRL, même s'ils portent parfois le même nom.

Il y a un Paradis Solaire et un Enfer Lunaire. On accède à l'un ou l'autre en fonction de sa vertu.

La vertu est définie selon la conception d'Aristote : un juste milieu entre l'excès et le défaut. Par exemple le courage le courage est une vertu entre les vices que sont la couardise et la témérité. La générosité est de même entre l'avarice et la prodigalité.

Organisation

L'organisation et le fonctionnement de l'Église Aristotélicienne sont décrits dans le Droit canon (DC).

L'organisation de l'EA ressemble fortement à celle de l'Église Catholique, mais avec des différences, souvent des simplifications ou des adaptations à l'IG.

Pape: chef de l'EA, en réalité c'est un des créateurs et il intervient peu
Cardinaux : Ils forment la Curie, le gouvernement de l'Église, ce sont les vrais patrons
Évêques : Ils dirigent un diocèse, donc un ensemble de villages. Les diocèse ne correspondent pas forcément aux comtés ! Certains sont dits "archevêques" et dirigent une province, donc un ensemble de diocèses.
Curés : Ils dirigent une paroisse.
Diacres et archidiacres : ils aident les curés et les évêques.
Moines, abbés, supérieures etc existent mais c'est aspect du jeu est peu développé car peu codé IG.


Il existe des "Ordres" : franciscains, cisterciens, templiers,... Mais ça fonctionne de manière assez différente des ordres IRL à cause de la rareté des monastères IG. Ce sont plus des confréries de gens qui ont les mêmes valeurs et pas des communautés fermées.

Messes, baptêmes, mariages, funérailles,... tout cela existe dans l'EA mais de manière différente. D'une manière générale, nous essayons aussi de coller à la réalité médiévale. Donc, par exemple, le divorce n'existe pas. Seule existe l'annulation qui se fait au bout d'une procédure compliquée.

Auteur : inconnu
Copiste : Lapinus de Cardaillac
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cathelineau
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 21 Fév 2015
Messages: 3521
Localisation: Tréguier

MessagePosté le: Mar Déc 01, 2015 5:41 pm    Sujet du message: rep Répondre en citant

Nous ferons les messes en Breton désormais alors...

Je vous invite à venir à Sant Meleg ou vous serez reçue en nos murs pour un entretien si c'est votre désir.

_________________


Ne gomzont ket ar pesked peogwir e oaront pep tra
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Beeky d'Apperault



Inscrit le: 22 Sep 2008
Messages: 120
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Ven Déc 04, 2015 1:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Regarde le prélat d'un air perplexe mais on aurait tort de croire que l'idée déplaise à la dame, si c'est du breton vannetais dont on use.

En breton ? Quelle excellente idée, là au moins, nous brillerions par notre exception bretonne ! *sourire complice*

Et pour ce qui est de la suite de notre entretien, je préférerais que la chose se poursuive icelieu, si cela ne vous dérange point, car je fais toujours retraite en la cité de Rome de début décembre à mi-janvier.

rajoute

Et puis, ce que j'ai à dire n'a point à être odi par le premier venu, et ici, il est moins risqué d'aborder des sujets épineux.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cathelineau
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 21 Fév 2015
Messages: 3521
Localisation: Tréguier

MessagePosté le: Ven Déc 04, 2015 2:14 pm    Sujet du message: rep Répondre en citant

A Saint-Meleg nous y sommes très bien voir même mieux que ici...

Mais la n'est pas le débat, de quoi voulez vous m'entretenir ?

_________________


Ne gomzont ket ar pesked peogwir e oaront pep tra
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Beeky d'Apperault



Inscrit le: 22 Sep 2008
Messages: 120
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Ven Déc 04, 2015 3:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Eh bien, j'ai pour l'heure l'envie de me former au droit breton et je m'applique à lire des textes d'importance différente, notamment icelui qui régit les conditions d'admission à la citoyenneté bretonne.

Je le vois un peu beaucoup tel un serment de vassalité envers les autorités bretonnes avec des conditions qui me semblent incompatibles avec le fait d'être clerc et d'y aspirer, surtout en ce moment. Je voudrais avoir votre avis.

Citation:

- Un bon candidat devra pouvoir présenter son implication personnelle en breizh :
- présence dans un CM pendant 2 mois
- avoir été ou être soldat
- avoir occupé un autre poste (douanier, ambassadeur .... )
- tout autre poste ayant pour but de servir Breizh.
L'implication du candidat citoyen sera vérifiée notamment via la réception d'un pigeon émanent de son supérieur direct.
Il sera demandé au dit-supérieur de témoigner de l'engagement et de donner son appréciation du candidat.



Citation:
(votre nom), reconnaît la souveraineté de la Bretagne et jure de la protéger en toutes circonstances. Je jure qu'en devenant citoyen breton je resterai fidèle et ferai preuve de loyauté envers le Grand Duché de Breizh, son Grand Duc et son Duc.
Je ferai preuve de loyauté à l'égard de la Bretagne et respecterai ses autorités publiques, sa constitution, ses droits et ses libertés. Je soutiendrai ses valeurs. J'obéirai fidèlement à ses lois et remplirai mes devoirs et obligations en tant que citoyen breton.
Enfin je jure sur mon honneur de rendre hommage à la Sainte Reyne Nathan et fait mienne sa devise Kentoc'h mervel eget bezãn saotret!


Et, question subsidiaire, juste pour savoir, pouvez-vous me dire pourquoi on attribue à la Reyne Nathan le qualificatif de saincte ? Je n'ai trouvé nulle par son hagiographie, ni son nom en le calendrier des saints aristotéliciens mais c'est quelque chose que l'on odit de manière récurrente et qui me pose question .
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cathelineau
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 21 Fév 2015
Messages: 3521
Localisation: Tréguier

MessagePosté le: Ven Déc 04, 2015 7:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Votre interprétation est à mon sens exagérée. Il est totalement possible d'être clerc et citoyen. Nous sommes beaucoup à l'être et notre prime allégeance va à l'Eglise, et cela de manière indiscutable.

J'aimerai aussi nuancer votre propos sur le fait d'aspirer à être clerc en ce moment.
Nous sommes dans une période ou nous trouvons des personnes qui désirent nous rejoindre, je dois même dire plus que depuis quelques années...
Les conditions pour nos charges sont bonnes, le clergé ne rencontre pas de soucis dans ses paroisses et la collaboration avec les élus est satisfaisante.

Les conditions pour postuler à la citoyenneté demandent un implication, un Diacre qui est en place depuis des mois aura très facilement le titre s'il se montre motivé. Beaucoup des citoyens n'ont jamais été dans l'ARB, ça n'est donc pas obligatoire.
En aparté sachez que feu Mgrs Arzhel, Hugo ont été dans des institutions militaires, comme aumônier, mais cela montre que des clercs peuvent aller dans toutes les institutions Bretonnes sans oublier notre prime allégeance.

Pour le sujet de Nathan, est un vieux débat qui trouve ses sources à l'époque de St Jarkov ou celui l'a reconnu comme Sainte au même niveau que lui...
On l'érige aussi en héroïne de l'indépendance. Je suis bien conscient du problème qui a selon moi trop évolué.
Les anciens Primats se sont bornés à expliquer qu'on dit du Pape qu'il est le Saint Père sans pour autant être Saint, moi je cherche à rédiger ou faire rédiger son hagiographie.
La difficulté est de trouver des informations qui ne sont pas erronées, le temps a bien souvent fait son office.
Je vous assure néanmoins que Nathan est bien dans mes préoccupations, même si pour l'instant la situation exige que je sois sur d'autres affaires.

_________________


Ne gomzont ket ar pesked peogwir e oaront pep tra
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Beeky d'Apperault



Inscrit le: 22 Sep 2008
Messages: 120
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Ven Déc 04, 2015 8:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je vous mercie monseigneur pour vos explications, j'en tiendrai compte si je tombe sur cette question au cours de ma formation juridique.

Il est temps pour moi de partir en retraite afin de préparer la saincte noël.

Que le Très-Haut soit avec vous !


Se retire non sans avoir baiser l'anneau épiscopal.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Grand Ancien



Inscrit le: 04 Mai 2016
Messages: 2

MessagePosté le: Mer Mai 04, 2016 11:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un homme courbé et le visage couvert d'une capuche entre discrêtement, et laisse une lettre sur le premier bureau vide avant de s'éclipser.


Citation:

Pour lutter contre le temps qui ruine tout, quelques indices pour retrouver l'histoire de feu Sainte Nathan, ou plutôt du culte qui lui fut voué.

En l'an de grâce 1453, le 10 décembre, l'église de Saint Fabien de Tréguier fut consacrée en l'honneur de Sainte Nathan par le chanoine Latan en la présence du maire Yaloh, du diacre Payns. Il y fut scellé l'humérus et une dent de Sainte Nathan.

En l'an de grâce 1459, le 17 Novembre, le port de Saint Brieuc fût sanctifié en l'honneur de la sainte vierge Nathan.

Une école Sainte Nathan fut ouverte à Brest en 1454. On pouvait y trouver une histoire de la vie de Sainte Nathan avant sa béatification.




vieux livre de l'école Sainte Nathan de Brest a écrit:

Nathan


Nathan naquit un sept novembre dans la ville de Varennes qui ne comportait alors qu’un seul duché sur les royaumes. Très vite elle évoluera et deviendra maire tissant des liens avec des personnalités pour ne citer que Tsarine, Caedes, Korbn

À la demande du Duc Korbn elle deviendra présidente de l’Agora en Champagne et continuera cette fonction sur le mandat du Duc Caedes mais refusera d'intégrer le PARS lorsque celui-ci lui demandera, préférant rester libre.

Désirant connaître le duché de Bourgogne nouvellement bâti, elle partira sur les routes avec ses amis, Mandaramad, Celtic13, Didipgl et Ben0ben, et s’installera à Macon. Mais ses amis avaient une autre idée en tête, priant chaque jour ceux qui bâtissaient ces nouveaux duchés afin qu’une nouvelle terre prenne forme.

Et... La Bretagne émergea bercée par les flots.

Accompagnée de ses amis elle s’installera en Bretagne à Rohan puis à Brest où elle participera à la vie du village. Le 20 mars 1453, elle assurera la fonction de procureur lors du premier Conseil Ducal puis enchaînera avec la fonction de Porte-Parole lors du second Conseil Ducal.

D’une beauté inestimable et dotée d’une grande sagesse, elle saura très vite donner une image forte de notre Duché, créant des relations solides et saines avec les duchés amis de la Bretagne, en particulier la Champagne (ami de l'époque). Iziledur projetant de se retirer dans son fief d'Avallon, elle sera choisie à l'unanimité parmi les membres de l’ordre de l'Hermine pour présider la liste des premières élections.

Elle conduira la liste, ‘’Les Héritiers du Triskell’’ et sera l’une des premières femmes élues Duchesse, dans tous les royaumes.

Le 04 mai 1454, elle mènera une nouvelle fois la liste, ‘’Les Héritiers du Triskell’’ à la victoire. Cette liste sera composée des anciens Ducs de Bretagne, Gomoz, Mat, Pit, Amalric,et pour la première fois d’ Evenice et de Myrlin. Tous unis derrière Nathan pour son second mandat de Duchesse, afin de lutter, dans le premier conflit armé, contre la France entière. Ce Conseil restera gravé en tant que Conseil des anciens Ducs

Première duchesse élue de Bretagne, femme de caractère, son mandat connaîtra une période de crise lors de la tentative du coup d’Etat du roi français. Combattante exemplaire, menant la Bretagne dans sa première grande guerre contre la France, repoussant victorieusement les assauts multiples de l’ennemi pour aboutir à la victoire et à la paix, si bien que le Roy de France la nommera Grande Duchesse, reconnaissant ainsi l'indépendance la souveraineté de la Bretagne, bien qu'il s'en défendit publiquement. Traitant d’égal à égal avec le roi de France, elle assurera à la Bretagne un prestige formidable.

Elle œuvrera grandement à la conciliation de la vraie foi avec le druidisme et toutes les traditions celtes. Elle sera une protectrice farouche de l’indépendance de la Bretagne et incarnera l’idéal breton à son époque. Saint Jarkov la proclamera Sainte Reyne de Bretagne de son vivant et le peuple qui l’adorait acclama ce couronnement.

Elle soutiendra la cause de Caedes, Gomoz et lorsque Caedes fit se rebeller la Champagne contre le roy Levan III le parricide, Jarkov y trouvera la mort. Alors qu’elle rapatriait le corps de ‘son bouillant’ comme elle l’appelait, elle sera emprisonnée par l'ignoble Duc Ruthra en Normandie et l'opération de la Sainte-Martine sera déclenchée pour les libérer.

Elle sera au côté de son amie Mandaramad lorsque celle-ci décédera lors de l’accouchement de triplés braillards et se souviendra toujours d’un fameux concours les plaçant ex æquo plus belle de la terre, après Gannika. Nathan quittera son amant devenu dangereux pour la Bretagne et éconduira un prétendant fou amoureux pour de sombres raisons d'état.

Myrlin subjugué par sa personnalité lors du huitième Conseil ducal lui écrira une nouvelle Constitution et créera la fonction de Grand Duc. Nathan sera la première femme à porter le titre de Grande Duchesse. Fidèle et sans doute amoureux de celle que l’on nomme Sainte Reyne Nathan, il restera toujours à ses côtés.

Elle trouvera la mort le 14 novembre 1454, lors des festivités du mariage du Duc Gomoz. Chutée de son cheval sa tête heurtant un menhir, ce fut Myrlin qui découvrit son corps. Fou de douleur il se crèvera les yeux de ses pouces pour garder à jamais dans le reflet de ses yeux la beauté divine de sa Reyne.

Depuis ce jour, les Bretons rendent hommage à leur Reyne chaque premier mercredi du mois.


Rédigé par Missanges pour l'école Sainte Nathan.
D'après diverses sources.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Iliz Breizh - L'Église Bretonne - Church of Brittany Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com