L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Audience publique ~ Annulation de mariage Ysilgonde&Bast
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Palais du Latran - Lateran Palace - Palazzo del Laterano
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Roderic_
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 31 Mar 2020
Messages: 2081
Localisation: Rome et la Principauté de Catalogne

MessagePosté le: Mar Mai 23, 2023 8:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

I decided to ignore the old viscount, as he finished his oath and walked away, after all, it wasn't worth it. Turning to look at His Holiness and the dean, I say in a calm voice - As we have heard in the testimony of the viscount, and he has given a name, of someone who is in this room - I turn to look at the other young man in the room, giving a half-smile - I call Marteen - I wave my hand for him to come forward. Hoping that the young man will have a much better knowledge of etiquette and the rules of good manners. - before you begin your testimony, you must be sworn in. - I say, as I wait for the witness, the attendant who brings with him the Book of Virtues approaches.

________________________________

J'ai décidé d'ignorer le vieux vicomte, alors qu'il terminait son serment et s'éloignait, après tout, cela n'en valait pas la peine. En me tournant vers Sa Sainteté et le doyen, je dis d'une voix calme - Comme nous l'avons entendu dans le témoignage du vicomte, qui a donné le nom d'une personne qui se trouve dans cette même pièce - Je me tourne vers l'autre jeune homme présent dans la pièce et lui adresse un demi-sourire. - Je m'appelle Marteen - J'agite la main pour qu'il s'avance. En espérant que le jeune homme aura une bien meilleure connaissance de l'étiquette et des règles de savoir-vivre. - avant de commencer votre témoignage, vous devez prêter serment - Je dis, en attendant le témoin, que le préposé qui apporte avec lui le Livre des vertus s'approche.
_________________

Cardinal Bishop // Cardinal Vicar Grand Inquisitor // Prelate of Honour of His Holiness //
Archbishop sine cura of Sassari and Urbino // Bishop sine cura of Urgell // Chancellor of the Order of Saint Nicolas V .
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marteen.Leo.



Inscrit le: 08 Mai 2022
Messages: 39
Localisation: Entre la contrition et l'impénitence.

MessagePosté le: Jeu Mai 25, 2023 6:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant



    D'une union qui n'avait pas eu d'existence, Della et Marteen en avaient fait une occasion unique de voir jouer ce grand numéro. Proprement choqué par l'attitude sans ambivalence d'un conquérant se pensant chez lui, ayant de surcroît causée les excuses d'un cardinal, certainement par trop habitué à l'audience Flamande acquise, l'attitude de Marteen était quant à elle toute autre. Il était calme et sereinement pieux. Lorsque la grenouille de bénitier est appelée à jurer, il s'avança, s'inclina rigoureusement devant le Pape, Roderic et les autres éminences. Main posée sur le Livre des Vertus, la vérité chevillée au corps, vient le temps de jurer solennellement d'une voix posée ayant conscience de son serment.

    - Moi, Marteen de Castelmaure-Frayner, je jure solennellement sur le Livre des Vertus devant ce tribunal, devant le Dogme Sacré de l'Eglise Aristotélicienne, et devant le Très-Haut qui veille sur moi et me juge, que tout ce que je dis est la vérité et rien que la vérité, sans aucun mensonge. Si je contreviens à ce serment, que mon âme soit éternellement damnée dans l'Enfer Lunaire.

    Il se signa. Une pieuse habitude chez lui. Son regard de la Mer du Nord se posa sur Roderic.

    - Avant de témoigner, Votre Eminence Révérendissime, je dois vous informer que les minutes de la quasi-célébration, si je puis dire, sont disponibles à Notre-Dame de Paris. Il sera aisé de découvrir ce qu'il s'est réellement passé ce jour-là de façon irréfutable.

    Teen ignorait d'ailleurs que la Couronne de France était en possession d'une copie.

    - Je ne puis vous les faire parvenir, natuurlijk, sans être accusé de falsification. Et le Très-Haut sait que j'ai déjà le dos large aujourd'hui. D'ailleurs... j'ai quelques points à éclaircir avant de témoigner.

    Le petit garçon aux abois sous l'emprise de son oncle n'était plus. Les attaques étaient entrées dans une esgourde et ressorties par l'autre mais il devait tout de même les évoquer.

    - J'ai entendu un Clerc dire, qu'il y a longtemps de cela, dans les enseignements Romains les plus avancés, existait une leçon sur l'identification des attaques rhétoriques, afin de mieux s'en prévaloir pour répandre la parole du Très-Haut. L'attaque ad hominem était ainsi présentée comme étant une technique pour ne plus se concentrer sur les faits, mais sur une personne, et ainsi détourner le sujet de la discussion, ou de l'argumentation. Je me permettrai afin d'éviter de faire perdre du temps précieux à Sa Sainteté et à Ses Eminences de ne pas m'appesantir sur toutes les calomnies tentant de discréditer un témoin plutôt que d'affronter le cœur du problème et la vérité en face en démontrant l'existence de ce mariage. N’est-ce pas l’objectif de cette séance ?

    Son regard se fit plus acéré, il ne saurait en dire la raison, en se tournant vers l'audience et en particulier vers l'homme qui suivait Wayllander, Adelene.

    - Car pour rappel la diffamation est largement condamnable par la Justice. Je n'accepterai donc pas que ce soit utilisé contre moi d'une quelconque façon. Ma légitimité en tant que témoin est hors débat, et se fonde, soulignons-le, exclusivement sur du ouï-dire. D'autant plus que mon témoignage n'est pas unique. Le seul et unique sujet est de déterminer si le mariage fut bien célébré en y apportant la preuve.

    Il n'était pas question de lui, il n'y avait pas à se détourner du fait qu'il n'y avait pas de preuves probantes quant à cette union en faisant le cirque. Lui n'était pas là pour cela.

    - Je puis comprendre qu'un cercle s'est auto-persuadé, habitué des absences répétées de feu Bastian de Leffe et feue Ysilgonde de Josselinière, que les noces aient eu lieu. Afin de s'épargner, j'extrapole, que sais-je, de quelconques problèmes. Qu'un consensus en toute bonne foy apparente se soit formé et qu'à force ils se soient persuadés ensemble qu'un évènement ait eu lieu. Pourquoi pas ? Cependant... concrètement, où sont les preuves ? Je ne parle pas de serments couchés sur le vélin disant qu'un tel évènement ait eu lieu par autosuggestion, je le pense, sur le moment sincère. Ou une lettre écrite des mois après où les deux fiancés sont appelés conjointement par leurs titres. N'importe qui peut écrire ce qui lui plait. Si j'écris une lettre qualifiant une personne de lapin rose ce n'est pas pour autant la vérité puisque l'écrit ne rend pas la chose magique et authentique. Pas en dehors de tout cadre légal ou serment sacré. J'ai moi-même appelé feu mon cousin par le prédicat de la Marquise. Les noces de feu mon Père adoptif et feue la Comtesse de Mérode n'ont pas abouties dans d'idem circonstances. Tout le monde les a pourtant appelés conjointement princes de Mantes. Puis c'est passé. Le temps que finalement, l'intervalle démontre que les noces ne se sont pas déroulées comme attendu. Nous connaissons tous des unions tombant à l'eau car l'un des fiancés ne s'est pas présenté ou encore, que la noce s'est fanée avant la fin de l'office. Ce n'est pas pour autant qu'ils ont été déclarés unis devant le Très-Haut.

    Une pause.

    - Je me permets ainsi de simplement recentrer la discussion ; actuellement quelles sont les preuves apportées pour prouver que l'union se soit déroulée le jour dit au lieu dit, de surcroît selon le Droit Canon de notre Sainte-Mère l'Eglise ? Car des unions il en existe malheureusement d'autres. C'est celle-ci qui a été choisie par les fiancés, qui implique de suivre les Sacrements édictés par le Pape.

    Ouh c'était étrange de prononcer ce mot en Sa Sainte présence.

    - Qui peut, dans cette sale, décrire l'émotion de la prétendante lorsqu'elle entra prétendument dans l'église ? C'est un moment qui est attendu par beaucoup pourtant ! Les fiancés se découvrent dans leurs beaux atours, après une dernière nuit de célibat chacun de son côté. L'émotion d'être entouré de sa famille et proches doit sans aucun doute est lisible sur le minois d'Ysilgonde. Surtout dans un tel lieu ! Notre-Dame de Paris ! Lieu emblématique et chargé de spiritualité. J'étais là. Je ne saurais pourtant vous la décrire puisque je ne l'ai sincèrement pas vue. Personne n'a pu voir cette émotion puisqu'elle n'a pas existé. La mariée n'étant pas entrée dans le saint édifice.

    Ensuite.

    - Qui peut jurer avoir entendu les salutations à l'assemblée, l'introduction clarifiant à l'assemblée le sens profond du sacrement du mariage, la lecture au lutrin et le sermon donné par l'officiante ? Je ne demande pas à Monseigneur ce qu'elle aurait dit lors de cette union. J'exhorte ceux ayant entendu par leurs propres esgourdes à venir jurer l'avoir entendu devant le Saint Père ! Qu'ils jurent avoir directement entendu le jour des noces le 21 février 1469, assis dans l'assemblée des invités de Bastian et Ysilgonde à Notre-Dame de Paris, Monseigneur prononcer ce qui est exigé par la Sainte-Eglise Romaine afin qu'un mariage Aristotélicien Romain soit validé. Moi je jure que rien n'a été dit par l'officiante ! Aussi ! Le Rite du mariage, exigé pour tout mariage Aristotélicien, n'a pas été donné. Je jure n'avoir ni vu ni entendu les époux entourés par leurs témoins et dirigés par l'Officiante, prononcer les échanges de vœux exigés par le Rite du mariage. Aucun "ja je le veux" n'a été prononcé sous les voutes de Notre-Dame par Bastian et Ysilgonde ! Aucune volonté de s'unir n'a été clairement édictée devant témoin et assemblée et n'a pu être entendue car il n'y en a pas eue. C'est un fait. Aucune déclaration solennelle n'a pu être entendue par quiconque car il n'y en a pas eue. Je jure n'avoir ni vu ni entendu l'Officiante diriger le mariage et célébrer la noce selon les rites Romains.

    Imperturbablement droit.

    - Je serais curieux d’entendre des témoins jurer devant le Saint Livre des Vertus avoir entendu le Rite du mariage selon les rites Romains lors de ces noces en particulier ! Qu'ils nous décrivent leurs émotions, ce qu'ils ont ressenti dans l'intonation des unis, la gestuelle des témoins, bref des faits ! Des faits. Aucun fait ne peut être décrypté car il n'y en a pas eu ! Il n'y a rien eu à voir. Pas plus que de partage du pain et de conclusion. Tous ces rites afin que les promis s'unissent dans l'Amitié et l'Amour Aristotélicien Romain. Il ne s'agit pas de trouver des vingtaines de témoins de moralités mais prouver qu'un acte s'est déroulé comme il aurait dû. Moi je jure qu'il n'y a pas eu de mariage célébré selon les rites Romains entre Ysilgonde et Bastian.

    Marteen se tourna vers Roderic en attendant la suite. S'interrogeant s'il devait jurer à propos de quelque chose de plus précis.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Roderic_
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 31 Mar 2020
Messages: 2081
Localisation: Rome et la Principauté de Catalogne

MessagePosté le: Lun Mai 29, 2023 7:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

I listened to every word of the new witness, who was putting a new angle on the case. Once I finished, I moved around a bit, more because I hated standing in one place than out of real necessity - first of all, you are thanked for taking the time to come and give your testimony, so that the matter before this hearing can be brought to a successful conclusion - Saying that, I give a faint smile before continuing - As I have been indicating with the previous witness, I will focus only on what concerns the fact under investigation or those that directly affect it.

So
- I look the witness in the eye - According to your testimony, you claim that the bride never showed up at the church to celebrate the rite of marriage, and that is why the wedding could not have taken place, correct? - I ask the witness in order to make his testimony absolutely certain - Now, from your perspective, why are so many people apparently defending the wedding if it didn't happen?

______________________________

J'ai écouté chaque mot du nouveau témoin, qui donnait un nouvel angle à l'affaire. Une fois que j'ai eu terminé, j'ai bougé un peu, plus parce que je détestais rester en place que par réelle nécessité - tout d'abord, nous vous remercions d'avoir pris le temps de venir témoigner, afin que le dossier soumis à cette audition puisse être mené à bien - En disant cela, je fais un léger sourire avant de continuer - Comme je l'ai indiqué avec le témoin précédent, je me concentrerai uniquement sur ce qui concerne le fait faisant l'objet de l'enquête ou ceux qui l'affectent directement.

Alors
- je regarde le témoin dans les yeux - Selon votre témoignage, vous affirmez que la mariée ne s'est jamais présentée à l'église pour célébrer le rite du mariage, et que c'est la raison pour laquelle le mariage n'a pas pu avoir lieu, n'est-ce pas ? - Je demande au témoin de rendre son témoignage absolument certain - Maintenant, de votre point de vue, pourquoi tant de gens défendent-ils apparemment le mariage s'il n'a pas eu lieu ?
_________________

Cardinal Bishop // Cardinal Vicar Grand Inquisitor // Prelate of Honour of His Holiness //
Archbishop sine cura of Sassari and Urbino // Bishop sine cura of Urgell // Chancellor of the Order of Saint Nicolas V .
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marteen.Leo.



Inscrit le: 08 Mai 2022
Messages: 39
Localisation: Entre la contrition et l'impénitence.

MessagePosté le: Jeu Juin 01, 2023 12:23 am    Sujet du message: Répondre en citant




    [FR]


    Marteen inclina du chef vers Roderic en lui indiquant en retour de ses remerciements que lui-même le remerciait de l'avoir écouté. Craignant de n'avoir compris entre les subtilités de leurs accents, le jeune homme rajouta simplement :

    - J'imagine que le chantre, doyen, aumônier, prieur ou je ne sais, en garde de Notre-Dame de Paris pourra lui aussi factuellement énumérer les faits.

    L'intervention est humble, et se clôtura ainsi sans plus y revenir. L'enquêteur plongeant son regard dans celui de Marteen, soulignant l'importance de l'instant, lui aussi en fit de même. Main sur le Livre des Vertus et les épaules parfaitement droites.

    - Ja je jure sur le Livre des Vertus que la mariée n'est pas entrée dans la cathédrale, ce qui empêcha logiquement la noce.

    La question l'interpella. Etait-ce au témoin d'expliquer le comportement des autres ? Question intéressante. Néanmoins il s'y plierait avec sérieux en faisant fi de son questionnement puisque question lui était posée.

    - Je tâcherai de vous répondre Votre Eminence Révérendissime. Hm... En plus de ce que j'ai mentionné ce tantôt en tentant de comprendre leur démarche, vous avez remarqué par vous-même quelle audience a semble-t-il l'habitude d'avoir le premier témoin. Les Flandres sont imprégnées de l'aura et du pouvoir qu'exergue dessus le nom Leffe. Je suppute qu'une certaine dévotion à ce nom aura fait que... Sans compter sur le fait de voir ma démarche comme une vengeance et, si cette audience échoue, j'imagine qu'un plaisir nullement charitable à m'imaginer perdre alors qu'à mon sens ce sera la Sainte institution du mariage qui aura été trahie, n'est pas à négliger. Puis la bâtardise est une tare. L'enfant issus de leurs amours hors mariage sera marqué par cette indignité, qui dans une région particulièrement croyante, est logiquement mal vu. En Royaume de France, le bâtard n'a pas les mêmes droits qu'un enfant légitime. Il n'en a quasi pas en fait. L'adition s'allonge. Il n'est pas uniquement question de terres prestigieuses. Surtout ces personnes, étaient-elles, voir pour la majorité, invitées et présentes à Notre-Dame ? Sont-elles baptisées et de fidèles de l'Eglise Aristotélicienne Romaine ? Ces témoins peuvent-ils en toute conscience prêter serment la main sur le Livre des Vertus ? Jurer qu'une chose s'est passée sans l'avoir vu de ses yeux vus est, au mieux, facile.

    Castelmaure le jeune resta en attente de la suite donnée par le Cardinal.


    [EN]


    Marteen nodded in Roderic's direction, indicating in return his thanks for listening. Fearing he'd missed the subtleties of their accents, the young man added simply:

    - I imagine that the cantor, dean, chaplain, prior or whatever, on duty at Notre-Dame de Paris will also be able to give a factual account of the facts.

    It's a humble intervention, and we'll leave it at that. As the investigator gazed into Marteen's eyes, emphasizing the importance of the moment, so did he. Hand on the Book of Virtues, shoulders perfectly straight.

    - Ja, I swear on the Book of Virtues that the bride has not entered the cathedral, which logically prevents the wedding from taking place.

    The question challenged him. Was it up to the best man to explain the behavior of others? An interesting question. Nevertheless, he would take it seriously, ignoring her questioning as it was put to him.

    - I'll do my best to answer, Your Reverend Eminence. Hm... In addition to what I mentioned earlier in trying to understand their approach, you noticed for yourself what an audience the first witness seems to be used to. Flanders is imbued with the aura and power that the name Leffe exudes. I suppose a certain devotion to the name will have done that... Not to mention the fact that I see my approach as revenge and, if this hearing fails, I imagine that the uncharitable pleasure of imagining myself losing when, in my opinion, it will be the holy institution of marriage that has been betrayed, is not to be overlooked. Then there's the bastardy. The child born of out-of-wedlock love will be marked by this indignity, which in a particularly religious region is logically frowned upon. In the Kingdom of France, bastards do not have the same rights as legitimate children. In fact, they have almost none. The list goes on. It's not just a question of prestigious lands. Above all, were the majority of these people invited and present at Notre-Dame? Are they baptized members of the Roman Aristotelian Church? Can these witnesses in all conscience swear an oath with their hand on the Book of Virtues? Swearing that something happened without having seen it with your own eyes is, at best, easy.

    Castelmaure the younger waited to hear what the Cardinal had to say.


    [Editing to add forgotten translation sorry ! ]

_________________


Dernière édition par Marteen.Leo. le Jeu Juin 01, 2023 11:11 am; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adelene
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 08 Juil 2020
Messages: 2113
Localisation: Villa Catena

MessagePosté le: Jeu Juin 01, 2023 1:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

À entendre l'accusateur, le Primat de France et Archevêque de Paris, en charge des offices dans la très sainte Cathédrale Notre Dame, eut un haut-le-coeur. Le pauvre enfant qui se prétendait fervent aristotélicien, dévoué et pieux, faisait montre d'une méconnaissance totale de la Sainte Institution qu'était l'Église. Comment pouvait-il imaginer que le siège archépiscopal de Paris fût gardé par un simple chantre, ou pire encore par un doyen, un aumônier ou un prieur... Cela reflétait une totale méconnaissance des principes même de l'Église et de ce qui est enseigné dès les premières leçons de Pastorale. Ou bien manifestait-il un mépris assumé à l'égard de l'Église ? Pourquoi ainsi couper la branche, fébrile, sur laquelle il avait tenté de se hisser à force de manigances diverses ? Le Primat se signa en implorant miséricorde pour celui qui, de toutes évidences, ne s'était pas écarté du droit chemin de la Vertu mais plutôt ne s'en était jamais vraiment approché, et qui, pire encore, feignait d'être un homme de vertu. Un Tartuffe de la sorte ne pouvait prétendre à... Mais si... Il allait même jusqu'à jurer sur le Livre des Vertus...

Dépité, le Prélat prit l'âme du pauvre parjure en pitié. Dans quels retranchement la Bête Sans Nom n'ira pas se fourrer, se demandait-il. Il eut suffit que ce pauvre être confesse ses mensonges, difficilement pardonnables, mais compréhensibles, au titre d'une vie construite sur le péché, la luxure et la débauche immorale, et qu'il implore le pardon à un père qui lui aura tendu généreusement la main, et dans laquelle il aura copieusement picoré comme un oisillon ingrat avant que de se montrer indigne de la confiance qui lui avait été attribuée. Mais non, au lieu de cela, il allait implorer un autre père, celui-la même de la Sainte Église, le Pape en personne, pour espérer obtenir de lui quelques graines de considération à défaut d'une compassion dont il ne pouvait rien attendre, du moins à en croire les évidences. Il s'agissait de cette même âme égarée, sans scrupule, qui avait réclamé à la Chambre Apostolique la somme de mille écus, en vertu de son prétendu pieux engagement, afin de financer son accession dans la communauté aristotélicienne... Le Primat flanqua son regard vers le sol, craignant que l'individu n'en rajoute davantage.

_____________________________________________

Hearing the accuser, the Primate of France and Archbishop of Paris, in charge of the services in the very holy Cathedral of Notre Dame, felt sick. The poor child who claimed to be a fervent Aristotelian, devoted and pious, showed total ignorance of the Holy Institution that was the Church. How could he imagine that the archbishopric seat of Paris was guarded by a simple cantor, or even worse by a dean, a chaplain or a prior... This reflected a total ignorance of the very principles of the Church and of what is taught from the first Pastoral lessons. Or did he show an assumed contempt for the Church? Why thus cut the branch, feverish, on which he had tried to climb by dint of various shenanigans? The Primate crossed himself imploring mercy for the one who, from all evidence, had not deviated from the straight path of Virtue but rather had never really approached it, and who, even worse, pretended to be a man of virtue. A Tartuffe of this sort could not claim to... But yes... He even went so far as to swear on the Book of Virtues...

Annoyed, the Prelate took pity on the soul of the poor perjurer. Where the Nameless Beast won't go, he wondered. It would have sufficed for this poor being to confess his lies, difficult to forgive, but understandable, in the name of a life built on sin, lust and immoral debauchery, and to implore forgiveness from a father who generously offered him the hand, and in which he will have copiously pecked like an ungrateful baby bird before showing himself unworthy of the confidence which had been attributed to him. But no, instead, he was going to implore another father, the one of the Holy Church, the Pope in person, to hope to obtain from him some seeds of consideration in the absence of a compassion of which he could expect nothing, at least according to the evidence. It was the same misguided soul, without scruple, who had claimed from the Apostolic Chamber the sum of a thousand écus, by virtue of his alleged pious commitment, in order to finance his accession to the Aristotelian community... The Primate flanked his gaze towards the ground, fearing that the individual will add more.

_________________
Cardinal Prêtre de Saint Louis des Français
Archevêque de Malines
Premier vice-Primat de France
Premier Auditeur de la Rote
Préfet Général de la Chambre Apostolique

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marteen.Leo.



Inscrit le: 08 Mai 2022
Messages: 39
Localisation: Entre la contrition et l'impénitence.

MessagePosté le: Jeu Juin 01, 2023 11:28 am    Sujet du message: Répondre en citant




    [FR]


    Teen se souvint fort à propos de l'audience l'entourant lorsque quelques mouvements se firent et souriant brièvement vers Roderic, précisa :

    - Je manque de précision, veuillez me pardonner Votre Éminence Réverendissime. Natuurlijk je ne parle pas du Primat de France, dont il m'a été dit, je pense tout de même sans ragot de bas étage, être le futur vassal de Meneer Wayllander de Leffe dont le père l'était également et chef de son cabinet, mais d'une autre personne nettement moins impliquée dans les présents événements et sans aucune possibilité d'accusation de parti-pris ne pouvant malheureusement l'éclabousser. Quelqu'un de neutre*.

    [*PNJ]


    [EN]

    Teen conveniently remembered the audience around him when a few movements were made and smiling briefly at Roderic, said :

    - I lack precision, please forgive me Your Reverend Eminence. Natuurlijk, I'm not talking about the Primate of France, of which I've been told, and I don't think there's any low-level gossip here, future vassal of Meneer Wayllander de Leffe whose father was also a vassal and head of his cabinet, but about another person much less involved in the present events and without any possibility of accusations of bias that could unfortunately not splash him. Someone neutral*.

    [*Character without player]


_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Roderic_
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 31 Mar 2020
Messages: 2081
Localisation: Rome et la Principauté de Catalogne

MessagePosté le: Sam Juin 03, 2023 6:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

I looked carefully at the witness and just nodded - We have the details of the persons who have been summoned. What is important at this point is what you can bring to the table. Anything else you would like to add? If that is not the case, I give the floor to Your Holiness in case you would like to question the witness.

__________________________


J'ai regardé attentivement le témoin et j'ai acquiescé - Nous avons les coordonnées des personnes convoquées. Ce qui importe à ce stade, c'est ce que vous pouvez apporter à la table. Avez-vous quelque chose à ajouter ? Si ce n'est pas le cas, je donne la parole à votre Sainteté au cas où vous souhaiteriez interroger le témoin.
_________________

Cardinal Bishop // Cardinal Vicar Grand Inquisitor // Prelate of Honour of His Holiness //
Archbishop sine cura of Sassari and Urbino // Bishop sine cura of Urgell // Chancellor of the Order of Saint Nicolas V .
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sixtus
Pape
Pape


Inscrit le: 03 Juil 2014
Messages: 4010
Localisation: Sur les rives du Tibre

MessagePosté le: Jeu Juin 08, 2023 6:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Devant le silence, personne n'ayant probablement rien d'autre à dire, le Pontife leva la main gauche pour attirer l'attention du témoin et prit la parole : Frère Marteen, nous sommes confiants qu'il n'est pas nécessaire de vous expliquer ou rappeler que vous parlez sous serment et ce que cela signifie. Nous vous interrogeons donc : qu'affirmez-vous, ici et maintenant, sous serment? Que la mariée n'est jamais entrée à Nostre-Dame de Paris, ou plutôt que vous ne l'avez pas vue entrer? Que l'officiante n'a rien dit ou bien que vous ne l'avez pas entendue parler? Vous comprenez certainement la différence entre ces deux affirmations et ce qu'elles impliquent.

Durcissant légèrement le ton de sa voix il poursuit : Normalement ce serait superflu, mais nous sommes obligés de vous rappeler que ce n'est pas vous qui pouvez poser des questions ou demander qui d'autre pourrait dire quoi. En revanche, expliquez-nous pourquoi vous avez attendu si longtemps, plus de deux ans, pour vous plaindre et formuler ces accusations.
Après avoir parlé et attendant une réponse, il fit signe de retourner un sablier pour calculer le temps dont disposait le témoin.

____

Faced with silence, nobody probably having anything else to say, the Pontiff raised his left hand to draw the witness's attention and spoke: Brother Marteen, we are confident that it is not necessary to explain to you or remind you that you are speaking under oath and what that entails. So we ask you: what are you saying, here and now, under oath? That the bride never entered Nostre-Dame de Paris, or rather that you never saw her enter? That the officiant said nothing or that you did not hear her speak? Surely you understand the difference between these two statements and what they imply.

Hardening his tone of voice slightly, he continued: Normally this would be superfluous, but we are forced to remind you that it is not you who can ask questions or ask who else might say what. Instead, please explain why you have waited so long, more than two years, to lodge this complaint and put forward these accusations.
After he spoke and waiting for an answer, he gestured for an hourglass to be turned to measure the time available to the witness.

_________________

Eskerrik asko Iñési sinaduragatik
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marteen.Leo.



Inscrit le: 08 Mai 2022
Messages: 39
Localisation: Entre la contrition et l'impénitence.

MessagePosté le: Sam Juin 10, 2023 2:39 am    Sujet du message: Répondre en citant




    [FR]


    Marteen hocha du chef pour Roderic, attendant la suite en se tournant vers le Saint Père. Deux salles deux ambiances avec le précédent témoin lui sauta au visage. Celui-ci se pencha d'un côté en prenant une inspiration, regardant le Pape. Bien des pensées traversèrent son esprit dont l'image de Raymond lui soufflant : "Chef le Pape vous propose le parjure ! Ca sent l'excommunication !". Peu importe, la grenouille de bénitier se savait droite dans ses bottes. Le marathon continua, main encore sur le Livre des Vertus en redressant le menton. Prêt à continuer de mettre à mal son endurance.

    - Votre Sainteté j'ai affirmé par missives, et continue à le jurer ce jour encore : la mariée n'est pas entrée dans la cathédrale pour ses noces. L'Officiante n'y a pas pris la parole. Ma parole n'est pas vaine et je comprends la différence entre ces faits et mon ressenti et ce que cela implique.

    Poursuivant, toujours humble.

    - Tout simplement Votre Sainteté car la famille maternelle de l'enfant de feue Sa Magnificence Ysilgonde de Josselinière et feu Meneer Bastian de Leffe a introduit un Plaid au Palais du Louvre en faveur de cette enfant début mars de cette année. Ce Plaid m'a été remonté et j'ai donc appris que le mariage avait été officiellement entériné. Je ne le pensais pas. Depuis ce jour à Notre-Dame j'ai suivi la Maxima Pastorale, comme dit plus tôt, approfondissant mes connaissances sur l'extrême importance du Rite du mariage durant l'office selon le Dogme de la Sainte-Eglise Aristotélicienne Romaine et mon devoir envers elle en tant que Fidèle de cette Eglise et futur diacre. Dès que j'ai appris pour ce Plaid j'ai dénoncé cette fausse union.

    Rien ne lui sembla pertinent à ajouter sur le moment alors il se tut en attendant la poursuite de son interrogatoire.



    [EN]


    Marteen nodded in Roderic's direction, waiting for what was to follow as she turned to the Holy Father. Two rooms, two atmospheres with the previous witness jumped out at him. He leaned to one side and took a breath, looking at the Pope. Many thoughts crossed his mind, including the image of Raymond whispering to him: "Chief, the Pope is proposing perjury ! I smell excommunication !" It didn't matter, the frog knew he had his boots on. The marathon continued, hand still on the Book of Virtues as he straightened his chin. Ready to continue putting his stamina to the test.

    - Your Holiness, I have sworn by missive, and continue to swear to this day: the bride did not enter the cathedral for her wedding. The Officiant did not speak. My word is not in vain and I understand the difference between these facts and my feelings and what they imply.

    Continuing, always humble.

    - Quite simply Your Holiness, because the maternal family of the child of the late Her Magnificence Ysilgonde de Josselinière and the late Meneer Bastian de Leffe lodged a Plea with the Palais du Louvre in favour of this child at the beginning of March this year. This Plaid was brought to my attention and I learned that the marriage had been officially confirmed. I didn't think so. Since that day at Notre-Dame I have followed the Maxima Pastorale, as I said earlier, deepening my knowledge of the extreme importance of the Rite of Marriage during the Office according to the Dogma of the Holy Roman Aristotelian Church and my duty towards it as a Faithful of that Church and future deacon. As soon as I heard about this Plaid I denounced this false union.

    Nothing seemed relevant for him to add at the time, so he kept quiet until his interrogation continued.


_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sixtus
Pape
Pape


Inscrit le: 03 Juil 2014
Messages: 4010
Localisation: Sur les rives du Tibre

MessagePosté le: Sam Juin 10, 2023 1:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hochant la tête, probablement satisfait de ce qu'il avait entendu, il répliqua à Marteen : Merci pour vos réponses, il est maintenant clair hors de tout doute ce que vous avez témoigné. Nous ne doutions pas, bien entendu, de l'excellence de votre éducation, mais la clarté n'est jamais de trop. Cependant, une autre question se présente pour vous.

Vous dites que vous n'avez pas porté plainte ni accusations jusqu'à présent parce que, tout simplement, vous ne pensiez pas, et nous vous citons littéralement, que le mariage avait été officiellement entériné. Vous n'en avez pris connaissance, dites-vous, qu'en mars de cette année, 1471, lorsqu'un plaid a été introduit au Louvre par des familiers du couple.

Il prit alors un papier en main, qu'il regarda en passant, pour s'assurer qu'il ne se trompait pas en mentionnant dates et noms. Néanmoins, l'acte de mariage a été enregistré dans les registres sacramentels de Rome et ceux héraldiques de France en juillet 1469, c'est-à-dire cinq mois après la date du mariage, c'est vrai, mais tout de même il y a deux bonnes années. Peut-être ne l'avez-vous pas remarqué? Il peut en effet arriver qu'un document qui ne vous concerne pas personnellement échappe à votre attention. Une petite pause pour relire plus attentivement ce qui était écrit sur le papier avant de reprendre.

Pourtant, frère Marteen, cette Cour a été informée d'une lettre envoyée et signée par vous en mars 1469, donc bien après la date du mariage et avant l'enregistrement de l'acte de mariage et du plaid de cette année dont vous avez fait mention, dans laquelle vous parlez d'Ysilgonde de Josselinière comme de la jeune épouse de votre cousin Bastian de Leffe-Cetzes. Il semblerait donc que, il y a déjà deux ans, en mars 1469, vous saviez du mariage et qu'il avait bien eu lieu, sinon vous n'auriez pas parlé d'épouse, mais de future épouse, de fiancée, ou de quoi que ce soit d'autre.
Comment expliquez-vous cette contradiction?
Il conclut ainsi, le sable recommençant à couler, il attendait la réponse.

____

Nodding, probably satisfied with what he had heard, he replied to Marteen : Thank you for your answers, it is now clear beyond any doubt what you have testified. We had no doubts, of course, about the excellence of your education, but clarity is never too much. However, another question arises for you.

You say that you have not made any complaints or accusations until now because, quite simply, you did not believe, and we quote you literally, that the marriage had been officially confirmed. You only became aware of it, you say, in March of this year, 1471, when a plea was introduced to the Louvre by some relatives of the couple.

He then took a paper in his hand, which he looked at in passing, to make sure he wasn't mistaken in mentioning dates and names. Nonetheless, the act of marriage was recorded in the sacramental registers of Rome and the heraldic ones of France in July 1469, that is five months after the date of the wedding, it's true, but still a good two years ago. Perhaps you haven't noticed it? It can happen indeed that a document that does not concern you personally escapes one's attention. A short pause to reread more carefully what was written on the paper before resuming.

Yet, brother Marteen, this Court has been made aware of a letter sent and signed by you in March 1469, therefore after the date of the marriage and before the registration of the act of marriage and the plea of this year which you mentioned, in which you speak of Ysilgonde de Josselinière as the young wife of your cousin Bastian de Leffe-Cetzes. It would appear, then, that two years ago, in March 1469, you knew about the marriage and that it had indeed taken place, otherwise you would not have spoken of a wife, but of a future wife, a fiancée, or something else.
How do you explain this contradiction?
He concluded with this, the sand starting to flow again, as he waited for the answer.

_________________

Eskerrik asko Iñési sinaduragatik
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marteen.Leo.



Inscrit le: 08 Mai 2022
Messages: 39
Localisation: Entre la contrition et l'impénitence.

MessagePosté le: Dim Juin 11, 2023 10:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant




    [FR]


    Marteen sourit doucement au souvenir.

    - Il s'agit de la lettre accompagnant une poupée, cadeau pour leur fille ja ? Peu le savent mais Bastian et moi avions eu une discussion, bien après mon reniment, lors du cheminement jusqu'à la guerre de cette année-là, contre l'Anjou. Bastian avait décidé ne pas prendre publiquement positionnement contre son père mais me considérait toujours de son sang. Cette prise de position m'avait premièrement surprit, natuurlijk, mais au fil des semaines à nous côtoyer lors de cette guerre notre lien s'était renforcé. D'où le cadeau à leur enfant. L'on me prête bien des maux contre cette famille pourtant je n'aurais pas offert une poupée si je les haïssais à ce point. Vous l'avez dit vous-même Votre Sainteté, bien après la date des noces, je ne pouvais plus qualifier Ysilgonde de fiancée, future mariée ou autre. Je comprends néanmoins la point soulevé et reprendrai mon propos de ce tantôt.

    Puisqu'il devait se réexpliquer, il le ferait, par le menu s'il devait. Tout aussi sérieux et digne le jeune homme continua.

    - Le lapin rose, vous souvenez-vous ? L'écrire ne rend pas la chose tangible ou véridique. Je puis écrire en dehors de mon témoignage que, je prends un exemple au hasard, votre cuisinier est un lapin rose, j'espère pour Votre Sainteté qu'il n'en sera rien après ma plume, cela manquerait de praticité avec tous ces poils dans la soupe. Aussi. Bon nombre a appelé feus mon Père et... comment dire, plus sa promise... sa dame ? Par le fief le plus élevé du Prince de Mantes sans que les noces n'aboutissent, dans des circonstances similaires à ce pourquoi nous sommes icelieu ce jour. Le temps que finalement la... marge ? L'interstice ? démontre que les noces ne se sont pas déroulées comme espéré. * Par après elle n'a plus été qualifiée de la sorte. Comme souvent dans ce genre de cas. En qualifiants d'unis à l'époque mon Cousin et Sa Magnificence il s'agissait d'aimable positivisme de ma part. Je pense que je puis le synthétiser de la sorte.

    Affable Marteen attendit le verdict du Pape, ne pouvant plus poser de question, s'il devait tenter de préciser sa pensée ou pas.


    [* HRP : Je vais malheureusement faire un encart hrp sorry, ne voyant pas comment l'expliquer clairement en rp.

    Nous partons tous du postulat qu'une cérémonie va bien se dérouler lorsqu'elle commence, parce que le temps du RP est différent de celui IRL. Évidemment que nous joueurs sommes obligés, vu la longueur des cérémonies, de considérer qu'elle s'est finie avant la fin concrète du rp, même si des fois il arrive que ça tourne autrement...

    Autre exemple l'ordination diaconale de Teen. Monseigneur Pie n'est pas dans la chapelle de Lambersart depuis trois mois bien entendu. Au début il m'arrivait de jouer en taverne que Teen était diacre, simplement par logique positive. Plus le temps passe sans que la cérémonie ne se termine et désormais je le joue futur diacre. Vu que c'est le flou Teen ne peut pas demander pourquoi le Pape le nomme "Frère". Enfin, pour moi, j'estime que ce n'est pas à faire. Pourtant ça fait deux poids deux mesures, je pourrais estimer que Teen l'est. Quelle est la meilleure solution ? Je l'ignore et c'est pour ça que pour mon personnage, quelques temps après le début du rp de mariage, ai du logiquement considérer Ysilgonde et Bastian mariés en leur écrivant.

    J'espère que cet encart est compréhensible dans toutes les langues.]



    [EN]


    Marteen smiled softly at the memory.

    - It's the letter accompanying a doll, a gift for their daughter ja? Few people know this, but Bastian and I had a discussion long after I was renamed, on the way to the war against Anjou that year. Bastian had decided not to take a public stance against his father but still considered me to be of his blood. I was surprised at first, natuurlijk, but over the weeks we spent together during the war our bond grew stronger. Hence the gift to their child. I've been accused of a lot of evil against this family, but I wouldn't have given them a doll if I hated them so much. You said it yourself, Your Holiness, long after the wedding date, I could no longer refer to Ysilgonde as a fiancée, bride-to-be or anything else. Nevertheless, I understand the point you are making and I will return to what I said earlier.

    Since he had to explain himself again, he would do so, in detail if he had to. Just as serious and dignified, the young man continued.

    - Do you remember the pink rabbit? Writing it down doesn't make it tangible or true. I hope for Your Holiness's sake that it won't be after I've written it down, because it wouldn't be practical with all those hairs in the soup. Also. Many have called feus my Father and... how shall I put it, plus his betrothed... his lady? By the highest fief of the Prince of Mantes without the nuptials coming to fruition, in circumstances similar to why we are here today. By the time the... margin? The gap? showed that the wedding had not gone as planned. * Afterwards she was no longer referred to as such. As is often the case in these matters. When I described my Cousin and His Magnificence as united at the time, I was being kindly positive. I think I can sum it up in this way.

    Affable Marteen waited for the Pope's verdict, unable to ask any more questions, whether he should try to clarify his thoughts or not.


    [OCC: Unfortunately, I'm going to do a sorry OCC insert, as I don't see how I can explain it clearly in rp.

    We all assume that a ceremony will go well when it starts, because RP time is different from IRL time. Obviously, given the length of the ceremonies, we players are obliged to assume that the ceremony is over before the actual end of the rp, even if sometimes things turn out differently...

    Another example is Teen's ordination to the diaconate. Monsignor Pie hasn't been in the Lambersart chapel for three months, of course. At first, I used to play in the tavern that Teen was a deacon, simply out of positive logic. As time went by and the ceremony didn't end, I started playing him as a future deacon. Since it's all a blur, Teen can't ask why the Pope calls him "Brother". Well, for me, I don't think it's right. However, that's a double standard, and I could argue that Teen is. What's the best solution? I don't know and that's why, for my character, some time after the start of the wedding rp, I had to logically consider Ysilgonde and Bastian married when I wrote to them.

    I hope this insert is understandable in all languages.]


_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sixtus
Pape
Pape


Inscrit le: 03 Juil 2014
Messages: 4010
Localisation: Sur les rives du Tibre

MessagePosté le: Mer Juin 14, 2023 6:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En fait, non. Il s'agit d'une lettre que vous avez envoyée à une autre personne et à notre connaissance elle n'accompagnait pas des poupées ou d'autres cadeaux - il dit simplement. L'écrire ne rend pas la chose tangible ou véridique, mais il est peut-être révélateur du fait que celui qui écrit la considère comme telle. En tout cas, nous veillerons à ce que notre cuisinier ne se soit pas transformé en lapin rose. Si vous n'avez plus rien à ajouter, vous pouvez regagner votre place, merci. Il fit ensuite signe à Roderic de reprendre la parole pour appeler le témoin suivant.

____

Actually, no. It's a letter you sent to someone else, and as far as we know it didn't accompany any dolls or other gifts - he said simply. Writing it down doesn't make it tangible or true, but it may be a sign that the writer considers it to be so. In any case, we'll make sure that our cook hasn't turned into a pink rabbit. If you have nothing more to add, you can return to your seat, thank you. He then signalled to Roderic to take the floor again to call the next witness.
_________________

Eskerrik asko Iñési sinaduragatik
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Roderic_
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 31 Mar 2020
Messages: 2081
Localisation: Rome et la Principauté de Catalogne

MessagePosté le: Jeu Juin 15, 2023 2:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

Listen to the exchange between His Holiness and the witness in front of the tribunal, observing the signal made by His Holiness, I took a couple of steps to attract the attention of those present - We appreciate your participation and the time you have taken to testify before this court - I smiled at Marteen, pointing to the seat where I had been before. Recalling that in the investigation carried out, some witnesses offered by the old viscount were in retreat in some monastery, and we would not ask to take them out of their retreat in faith - At this time we call on Her Excellency Christabella Jauzac, Comtesse de Fontrailles et Lomagne, Vicomtesse de Marolles sur Seine, Baronne de Fézensaguet , Dame de Castèra-Lectourois et Berschem - I waited for the lady to approach so that I could take the oath.


_____________________________

Écoutez l'échange entre Sa Sainteté et le témoin devant le tribunal, observant le signal fait par Sa Sainteté, j'ai fait quelques pas pour attirer l'attention des personnes présentes - Nous apprécions votre participation et le temps que vous avez pris pour témoigner devant ce tribunal - J'ai souri à Marteen en lui montrant le siège où j'étais auparavant. Rappelant que dans l'enquête menée, certains témoins proposés par le vieux vicomte étaient en retraite dans quelque monastère, et que nous ne demanderions pas de les sortir de leur retraite dans la foi - Nous donnons maintenant la parole à Son Excellence Christabella Jauzac, Comtesse de Fontrailles et Lomagne, Vicomtesse de Marolles sur Seine, Baronne de Fézensaguet , Dame de Castèra-Lectourois et Berschem - J'ai attendu que la dame s'approche pour pouvoir prêter serment.
_________________

Cardinal Bishop // Cardinal Vicar Grand Inquisitor // Prelate of Honour of His Holiness //
Archbishop sine cura of Sassari and Urbino // Bishop sine cura of Urgell // Chancellor of the Order of Saint Nicolas V .
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
christabella



Inscrit le: 16 Aoû 2015
Messages: 124
Localisation: Armanhac e Comminges

MessagePosté le: Sam Juin 17, 2023 5:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La convocation dans ses mains gantées, la blonde se fit annoncer dans la salle dédiée au procès, et embrassa le prétoire d'un regard circulaire. Elle s'était inclinée devant sa sainteté, et embrassé l'anneau papal, avant de s'installer. Coite, elle avait patiemment écouté les affirmations de chacun, puis, elle se fit appeler. Elle s'approcha donc, avec un sobre :



Votre sainteté, vos éminences, me voici donc.

Elle posa sa main sur le livre des vertus, et entonna :

Moi, Christabella jauzac, jure solennellement sur le Livre des Vertus devant ce tribunal, devant le Dogme Sacré de l'Eglise Aristotélicienne, et devant le Très Haut qui veille sur moi et me juge, que tout ce que j'ai dit est la vérité et rien que la vérité, sans aucun mensonge. Si je contreviens à ce serment, que mon âme soit éternellement damnée dans l'enfer lunaire.


--------

The summons was held firmly in her gloved hands, the blonde countess was announced in the room dedicated to the trial, and embraced the courtroom with a slow circular gaze. She had bowed to her holiness, and kissed the papal ring, before settling down. Silent, she had patiently listened to everyone's statements, then she called herself. So she approached, with a sober word:

Your holiness, your eminences, here I am.

She put her hand on the holy book, and said:

-I, Christabella Jauzac, do solemnly swear on the Book of Virtues before this court, before the Sacred Dogma of the Aristotelian Church, and before the Most High who watches over me and judges me, that all I have said is the truth and nothing but the truth, without any lie. If I violate this oath, may my soul be eternally damned in the lunar hell.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Roderic_
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 31 Mar 2020
Messages: 2081
Localisation: Rome et la Principauté de Catalogne

MessagePosté le: Jeu Juin 22, 2023 5:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

I smiled at the presence of the new witness and listened attentively - JI thank you for your presence before this court. However, I note an error in his oath, because he swears on the things he said and not the things he will say during this hearing. You must modify the oath before you can continue

__________________________


J'ai souri à la présence du nouveau témoin et j'ai écouté attentivement - Je vous remercie de votre présence devant cette Cour. Cependant, je constate une erreur dans son serment, car il jure sur les choses qu'il a dites et non sur celles qu'il dira au cours de cette audition. Vous devez modifier le serment avant de pouvoir continuer
_________________

Cardinal Bishop // Cardinal Vicar Grand Inquisitor // Prelate of Honour of His Holiness //
Archbishop sine cura of Sassari and Urbino // Bishop sine cura of Urgell // Chancellor of the Order of Saint Nicolas V .
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Palais du Latran - Lateran Palace - Palazzo del Laterano Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com