L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Annonces] Eglise Aristotélicienne / Aristotelic Church
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 6, 7, 8 ... 63, 64, 65  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> La place d'Aristote - Aristote's Square - Platz des Aristoteles - La Piazza di Aristotele
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Aaron
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 07 Mar 2006
Messages: 13195
Localisation: Castelli Romani

MessagePosté le: Sam Juil 25, 2009 2:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:



    A l’Universalité des fidèles,
    A la Pairie, au Grand-Maître et au Chambellan de France,
    Aux autorité du Comté de Toulouse,



    « Par le sang, il est désigné comme le successeur de son aïeule, véhiculant un patrimoine
    millénaire et un héritage au service de Dieu, par l’Eglise, il est oint, assimilé à la nature d’un
    évêque, par Dieu, à travers Son institution, il est reconnu comme le légitime héritier du trône
    terrestre du Tout-Puissant sur lequel désormais il se pose et incarne sa puissance absolue
    encensée d’un caractère divin et parfait. Le monarque est l’image de Dieu ; vertu, puissance
    et perfection se personnifient en lui. »

    Face à cette affirmation comment tolérer que le Roi de France puisse faire sien un homme par
    la relation vassalique, de surcroît gouverneur d’une province, qui embrasse une religion et un
    culte défini comme hérétique ?

    Comme ce fut le cas en Artois et comme il l’est aujourd’hui, la Sainte Eglise s’oppose
    farouchement à toute reconnaissance d’allégeance de celui qui se pose en comte élu en terres
    de Toulouse. En tant que monarque aristotélicien, sacré par l’Eglise, le roi de France ne peut
    recevoir ce serment sans s’opposer aux préceptes élémentaires de notre spiritualité et aux
    fondements même du message divin.

    En outre, et contrairement à l’interprétation fallacieuse que font certains de l’article 7 alinéa 2
    qui énonce clairement les fonctions de conseiller et de maire, le concordat liant le Comté de
    Toulouse à la Sainte Eglise Aristotélicienne ne stipule nullement que le Saint Siège accepte
    que soit élu comte un hérétique et qu’il puisse être légitimement reconnu comme tel par son
    allégeance envers le Roi de France parce que son culte est toléré. Du même moule que le
    concordat de Paris, le concordat de Toulouse ne fait que reconnaître certains droits à un culte
    toléré supplémentaire comme le fait Paris vis-à-vis des cultes spinoziste, averroïste et
    phookaïste en Normandie. L’argument selon lequel un cathare puisse être élu comte parce que
    son culte est toléré est donc irrecevable.

    Dès lors, grande est notre joie de savoir que la Cour des Pairs s’offusque de voir, à la lumière
    de la foi profonde et sincère de plusieurs de ses membres, qu’un tel document puisse accorder
    autant de libéralité à un culte hérétique. Cela ouvre de grandes perspectives à l’établissement
    de la Seule Vérité Divine dans la négociation du nouveau concordat liant l’Eglise au
    Royaume de France.

    Aussi, fort de ce constat, nous rappelons à Sa Majesté Lévan, Roi de France, et à ses
    ministres, que l’acceptation de l’allégeance d’un comte hérétique les mènerait sur les chemins
    de l’apostasie, et ipso facto sur ceux d’une condamnation inquisitoriale, comme il l’a toujours
    été et comme il le sera toujours et continuellement. Notre lettre étant publiée au monde après
    cette acceptation, nous laissons aux autorités compétentes jusqu’à lundi pour récuser cette
    allégeance ignoble sous peine de quoi, nous serions dans l’obligation d’exécuter notre
    sentence.

    Tout ceux qui pénaliserait noble, officier ou citoyen toulousain aristotélicien refusant de prêter
    allégeance envers le gouverneur hérétique se verrait frappé de censure ecclésiastique pouvant
    aller jusqu’à l’excommunication. L’Eglise ne tolère et conseille dans ces cas que l’allégeance à
    la province.

    Puisse Dieu accompagner Ses enfants toulousains sur le chemin de la lumière et les protéger
    de la perfidie des hérétiques s’étant immiscés au sommet de la politique du comté.


    Pour le Sacré Collège des Cardinaux,



    Vicomte Aaron de Nagan,
    Cardinal-Archevêque de Césarée,
    Camerlingue de la Sainte Eglise Aristotélicienne,
    Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle.



    Donné à Rome, le vingt-cinquième du mois de juillet, le samedi, de l’an de grâce MCDLVII
    de notre Seigneur




Code:
[quote]
[list]
[i]
A l’Universalité des fidèles,
A la Pairie, au Grand-Maître et au Chambellan de France,
Aux autorité du Comté de Toulouse,



« Par le sang, il est désigné comme le successeur de son aïeule, véhiculant un patrimoine
millénaire et un héritage au service de Dieu, par l’Eglise, il est oint, assimilé à la nature d’un
évêque, par Dieu, à travers Son institution, il est reconnu comme le légitime héritier du trône
terrestre du Tout-Puissant sur lequel désormais il se pose et incarne sa puissance absolue
encensée d’un caractère divin et parfait. Le monarque est l’image de Dieu ; vertu, puissance
et perfection se personnifient en lui. »

Face à cette affirmation comment tolérer que le Roi de France puisse faire sien un homme par
la relation vassalique, de surcroît gouverneur d’une province, qui embrasse une religion et un
culte défini comme hérétique ?

Comme ce fut le cas en Artois et comme il l’est aujourd’hui, la Sainte Eglise s’oppose
farouchement à toute reconnaissance d’allégeance de celui qui se pose en comte élu en terres
de Toulouse. En tant que monarque aristotélicien, sacré par l’Eglise, le roi de France ne peut
recevoir ce serment sans s’opposer aux préceptes élémentaires de notre spiritualité et aux
fondements même du message divin.

En outre, et contrairement à l’interprétation fallacieuse que font certains de l’article 7 alinéa 2
 qui énonce clairement les fonctions de conseiller et de maire, le concordat liant le Comté de
Toulouse à la Sainte Eglise Aristotélicienne ne stipule nullement que le Saint Siège accepte
que soit élu comte un hérétique et qu’il puisse être légitimement reconnu comme tel par son
allégeance envers le Roi de France parce que son culte est toléré. Du même moule que le
concordat de Paris, le concordat de Toulouse ne fait que reconnaître certains droits à un culte
toléré supplémentaire comme le fait Paris vis-à-vis des cultes spinoziste, averroïste et
phookaïste en Normandie. L’argument selon lequel un cathare puisse être élu comte parce que
son culte est toléré est donc irrecevable.

Dès lors, grande est notre joie de savoir que la Cour des Pairs s’offusque de voir, à la lumière
de la foi profonde et sincère de plusieurs de ses membres, qu’un tel document puisse accorder
autant de libéralité à un culte hérétique. Cela ouvre de grandes perspectives à l’établissement
de la Seule Vérité Divine dans la négociation du nouveau concordat liant l’Eglise au
Royaume de France.

Aussi, fort de ce constat, nous rappelons à Sa Majesté Lévan, Roi de France, et à ses
ministres, que l’acceptation de l’allégeance d’un comte hérétique les mènerait sur les chemins
de l’apostasie, et ipso facto sur ceux d’une condamnation inquisitoriale, comme il l’a toujours
été et comme il le sera toujours et continuellement. Notre lettre étant publiée au monde après
cette acceptation, nous laissons aux autorités compétentes jusqu’à lundi pour récuser cette
allégeance ignoble sous peine de quoi, nous serions dans l’obligation d’exécuter notre
sentence.

Tout ceux qui pénaliserait noble, officier ou citoyen toulousain aristotélicien refusant de prêter
allégeance envers le gouverneur hérétique se verrait frappé de censure ecclésiastique pouvant
aller jusqu’à l’excommunication. L’Eglise ne tolère et conseille dans ces cas que l’allégeance à
la province.

Puisse Dieu accompagner Ses enfants toulousains sur le chemin de la lumière et les protéger
de la perfidie des hérétiques s’étant immiscés au sommet de la politique du comté.


Pour le Sacré Collège des Cardinaux,

[img]http://img204.imageshack.us/img204/9382/signaturepngcopiejt9.png[/img]

Vicomte Aaron de Nagan,
Cardinal-Archevêque de Césarée,
Camerlingue de la Sainte Eglise Aristotélicienne,
Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle.

[img]http://img138.imageshack.us/img138/7150/sanstitre1copiegb5.png[/img]

Donné à Rome, le vingt-cinquième du mois de juillet, le samedi, de l’an de grâce MCDLVII
de notre Seigneur
[/i]
[/list]
[/quote]

_________________

Patriarche in Partibus d'Alexandrie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Aaron
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 07 Mar 2006
Messages: 13195
Localisation: Castelli Romani

MessagePosté le: Dim Juil 26, 2009 5:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:




    Défroquage du père Muad_dib



    Nous, Aaron de Nagan, Cardinal & Camerlingue de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine, Archevêque de Césarée, Chancelier de la Nonciature Apostolique, Vicomte d’Ivry, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote, au nom de l’ensemble des cardinaux réunis en Sacré Collège,



    Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, statuons et ordonnons le défroquage du père Muad_dib. En conséquence, consacré évêque et ayant occupé les sièges archiépiscopaux d’Embrun et de Rouen, ainsi que la charge d’évêque du Palais, nous frappons le père Muad_dib d’interdit jusqu’à sa comparution devant le tribunal de la Saint Inquisition.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Fait à Rome le XXVI juillet, le dimanche, de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur.




    Pour le collège des Cardinaux, Aaron de Nagan,
    Camerlingue.





_________________

Patriarche in Partibus d'Alexandrie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Aaron
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 07 Mar 2006
Messages: 13195
Localisation: Castelli Romani

MessagePosté le: Jeu Juil 30, 2009 4:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:



    A l’Universalité des Fidèles,
    Au peuple rouergat,
    Aux autorité du Comté du Rouergue.


    C’est avec stupéfaction et amertume que nous avons appris la dénonciation unilatérale et
    l’abrogation du concordat liant le Comté du Rouergue à la Sainte Eglise Aristotélicienne et
    Romaine. Il semble que ces derniers mois, le temps soit au renoncement des saints accords.

    Par la présente, nous réaffirmons la pleine validité et légitimité du concordat du Rouergue
    signé et entériné par notre protonotaire apostolique Aymé Von Frayner-Embussy, l’évêque de
    Rodez Zoélie de Guérande et le comte Appolin. Tout fidèle qui ne reconnaîtrait pas cet état,
    serait frappé d’interdit et passible des tribunaux inquisitoriaux pour apostasie.

    Sous des prétextes fallacieux, ignobles et lâches, l’actuel comte du Rouergue, Toni Montana,
    entend dénoncer et rendre caduc le concordat. Nous réfutons chacun des ses arguments et
    considérons le document comme pleinement valide au regard des lois divines et ecclésiales,
    comme des lois du Rouergue en vigueur à l’époque de la signature.

    Nous laissons jusqu’au cinquième jour du mois d’août, au comte et à ses conseillers, pour
    retirer l’infâme décret, illégitime, qu’ils ont publié, sous peine de quoi, nous engagerions une
    procédure auprès de la haute Cour de Justice du Royaume. Si d’aventure le comte du
    Rouergue persistait dans son entreprise suicidaire et immorale, la Sainte Eglise n’hésiterait
    pas, de surcroît, à le frapper d’anathème, l’empêchant ainsi de pouvoir briguer un autre
    mandat en tant que vassal de Sa Majesté Lévan, Roi de France.

    Puisse Dieu apporter sagesse aux autorités du Rouergue et réconfort à son peuple meurtri par
    les actions blasphématrices de son comte.




    Vicomte Aaron de Nagan,
    Cardinal-Archevêque de Césarée,
    Camerlingue de la Sainte Eglise Aristotélicienne,
    Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle.



    Donné à Rome, le trantième du mois de juillet, le jeudi, de l’an de grâce MCDLVII
    de notre Seigneur




Code:
[quote]
[list]
[i]
A l’Universalité des Fidèles,
Au peuple rouergat,
Aux autorité du Comté du Rouergue.


C’est avec stupéfaction et amertume que nous avons appris la dénonciation unilatérale et
l’abrogation du concordat liant le Comté du Rouergue à la Sainte Eglise Aristotélicienne et
Romaine. Il semble que ces derniers mois, le temps soit au renoncement des saints accords.

Par la présente, nous réaffirmons la pleine validité et légitimité du concordat du Rouergue
signé et entériné par notre protonotaire apostolique Aymé Von Frayner-Embussy, l’évêque de
Rodez Zoélie de Guérande et le comte Appolin. Tout fidèle qui ne reconnaîtrait pas cet état,
serait frappé d’interdit et passible des tribunaux inquisitoriaux pour apostasie.

Sous des prétextes fallacieux, ignobles et lâches, l’actuel comte du Rouergue, Toni Montana,
entend dénoncer et rendre caduc le concordat. Nous réfutons chacun des ses arguments et
considérons le document comme pleinement valide au regard des lois divines et ecclésiales,
comme des lois du Rouergue en vigueur à l’époque de la signature.

Nous laissons jusqu’au cinquième jour du mois d’août, au comte et à ses conseillers, pour
retirer l’infâme décret, illégitime, qu’ils ont publié, sous peine de quoi, nous engagerions une
procédure auprès de la haute Cour de Justice du Royaume. Si d’aventure le comte du
Rouergue persistait dans son entreprise suicidaire et immorale, la Sainte Eglise n’hésiterait
pas, de surcroît, à le frapper d’anathème, l’empêchant ainsi de pouvoir briguer un autre
mandat en tant que vassal de Sa Majesté Lévan, Roi de France.

Puisse Dieu apporter sagesse aux autorités du Rouergue et réconfort à son peuple meurtri par
les actions blasphématrices de son comte.


[img]http://img204.imageshack.us/img204/9382/signaturepngcopiejt9.png[/img]

Vicomte Aaron de Nagan,
Cardinal-Archevêque de Césarée,
Camerlingue de la Sainte Eglise Aristotélicienne,
Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle.

[img]http://img138.imageshack.us/img138/7150/sanstitre1copiegb5.png[/img]

Donné à Rome, le trantième du mois de juillet, le jeudi, de l’an de grâce MCDLVII
de notre Seigneur
[/i]
[/list]
[/quote]

_________________

Patriarche in Partibus d'Alexandrie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
invisible007
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 28 Nov 2006
Messages: 2922

MessagePosté le: Lun Aoû 10, 2009 11:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:




    Elévation de Sépia au rang de cardinal suffragant


    Nous, Cardinaux de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine, réunis en Sacré Collège, devant le Très-Haut et sous le regard d’Aristote,

    Faisons Sépia, Archevêque de Glasgow, Cardinal de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine en tant que Cardinal Primat de la zone géodogmatique anglophone.

    Ad Majorem Dei Gloriam

    Donné à Rome le X août de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur.


    Pour le Collège des Cardinaux,
    Invisible007, Archidiacre de Rome.







Citation:




    Elévation of Sépia to the row of the cardinal suffragans


    We, Cardinals of the Holy Universal Roman Aristotelian Church, gathered in the Sacred College by the Grace of God, before the Most High and under the sight of Aristotle, in the name of the Sovereign Pontiff of our Holy Mother Church


    Do declare Sépia, Archbishop of Glasgow, as Cardinal of the Holy Roman and Aristotelian Church and as Cardinal Primate of the English-speaking zone géodogmatique.

    Ad Majorem Dei Gloriam

    Given in Rome on the X of August of the year of grace MCDLVII.



    For the College of Cardinals
    Invisible007, Archdeacon of Rome.






Code:

[quote]

[list]

[size=18][color=#009900][b]Elévation de Sépia au rang de cardinal suffragant[/b][/color][/size]


[b]Nous, Cardinaux de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine, réunis en Sacré Collège, devant le Très-Haut et sous le regard d’Aristote, [/b]

Faisons [color=#009900][b]Sépia[/b][/color], Archevêque de Glasgow, [color=#009900][b]Cardinal[/b][/color] de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine en tant que Cardinal Primat de la zone géodogmatique anglophone.

[i][b]Ad Majorem Dei Gloriam [/b][/i]

[b]Donné à Rome le X août de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur.[/b]

[img]http://img224.imageshack.us/img224/5534/earougebn3.png[/img]

[i][b]Pour le Collège des Cardinaux,
Invisible007, Archidiacre de Rome.[/b][/i]
[/list]

[/quote]


Code:
[quote]

[list]

[size=18][color=#009900][b]Elévation of Sépia to the row of the cardinal suffragans[/b][/color][/size]


[b]We, Cardinals of the Holy Universal Roman Aristotelian Church, gathered in the Sacred College by the Grace of God, before the Most High and under the sight of Aristotle, in the name of the Sovereign Pontiff of our Holy Mother Church[/b]


Do declare [color=#009900][b] Sépia[/b][/color], Archbishop of Glasgow, as [color=#009900][b]Cardinal[/b][/color] of the Holy Roman and Aristotelian Church and as Cardinal Primate of the English-speaking zone géodogmatique.

[i][b]Ad Majorem Dei Gloriam[/b][/i]

[b]Given in Rome on the X of August of the year of grace MCDLVII.[/b]

[img]http://img224.imageshack.us/img224/5534/earougebn3.png[/img]

[i][b]For the College of Cardinals
Invisible007, Archdeacon of Rome. [/b] [/i]
[/list]

[/quote]

_________________
Brother Invisible007


Dernière édition par invisible007 le Mer Aoû 26, 2009 8:10 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Aaron
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 07 Mar 2006
Messages: 13195
Localisation: Castelli Romani

MessagePosté le: Dim Aoû 16, 2009 3:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:




    Droit Canon de la Chancellerie Pontificale
    Le Collège Héraldique du Clergé de l'Eglise Aristotélicienne




    Le Collège Héraldique du Clergé et des Saintes-Armées de l'Eglise Aristotélicienne est un dicastère romain en charge de l'héraldique au service de la Sainte Église Aristotélicienne.
    Il est sous la tutelle de la Chancellerie Pontificale, sous responsabilité conjointe de cette dernière et de la Congrégation des Saintes-Armées.
    Il est reconnu et établi comme "Collège Héraldique du Clergé".



    Article 1 : De sa composition :

      - Article 1.1 : Siègent au Collège Héraldique du Clergé (Palazzo San Benedetto) :
      • Les Cardinaux Grand-Officier, Chancelier et Connétable.
      • L’Officier Héraut du Collège Héraldique de l’Eglise.
      • Les Hérauts en charge des Clergés nationaux.
      • Les Hérauts en charge des Ordre Militaro-Religieux reconnus par la Sainte-Église.
      • Le Chevalier Sénateur de l'Office Militaire de l'Ordre de l'Etoile d'Aristote.
      • Les personnes préalablement accréditées auprès de l'Office du Collège Héraldique du Clergé par le Préfet de l'Office ou les Cardinaux tutélaires, et autorisés par eux à siéger.

      - Article 1.2 :Sont accrédités auprès de l’office de la Hérauderie du Clergé :
      • Les Poursuivants d'Arme des Hérauts en charge des Clergés nationaux et des Ordre Militaro-Religieux reconnus.
      • Des experts en héraldique.


    Article 2 : De sa direction :

      - Article 2.1 :L'Office du Collège Héraldique du Clergé est placé sous l'autorité directe de l’Officier Héraut qui en est le Préfet. Il chapeaute les différents ateliers et veille à leur fonctionnement dans les règles du présent droit.

      - Article 2.2 :Les décisions du Collège en matière d’organisation et de fonctionnement sont entérinées par le préfet seul ; en matière de règles héraldiques par le préfet après avoir été avalisées par le Cardinal Grand-Officier.

      - Article 2.3 :Le Préfet nomme, en accord avec les cardinaux tutélaires, un vice-préfet éventuel. L'acte de nomination précise les prérogatives de ce dernier. Le Préfet révoque publiquement le vice-préfet discrétionnairement.


    Article 3 : De ses fonctions et compétences :

      - Article 3.1 : Le Collège Héraldique du Clergé a pour fonction d’être un lieu d'échanges et de discussions entre les Hérauts au service de l'Eglise au sein des collèges nationaux. Ils y organisent leurs travaux.

      - Article 3.2 :Le Collège Héraldique du Clergé a pour fonction de recenser et de conserver les travaux, savoirs, nobiliaires, traités et archives héraldiques de l'Eglise Aristotélicienne, de ses Congrégations ou de ses composantes.

      - Article 3.3 : Le Collège Héraldique du Clergé est compétent pour juger de la qualité d'un blasonnement – en respect des législations nationales cohérentes – et pour aider à l’amélioration de la qualité de celui-ci.

      - Article 3.4 : Le Collège Héraldique du Clergé est compétent pour créer armoiries et blasonnements à tout clerc, noble et membre armé dépendant de l'Eglise Aristotélicienne.

      - Article 3.5 : Le Collège Héraldique du Clergé est seul compétent pour créer les meubles, ornements et objets héraldiques nécessaires à la distinction des armes des clercs.

      - Article 3.6 : Le Collège Héraldique du Clergé est compétent pour proposer aux Hérauderies Nationales des candidats hérauts afin de pourvoir les places de héraut national du clergé vacantes.

      - Article 3.7 : Les blasons et sceaux réalisés au sein du Collège Héraldique du Clergé sont validés par ses membres au moment de leur publication.

      - Article 3.8 : Les bannières, étendards et uniformes de la Congrégation des Saintes Armées seront validés par le Cardinal Connétable sur avis du Collège Héraldique.


    Article 4 : De son siège et de l'enregistrement :

      - Article 4.1 : Le Collège Héraldique du Clergé siège à la Chancellerie de Romaine dans le Palazzo San Benedetto.

      - Article 4.2 :Les "Registres généraux" du Clergé recensent et présentent officiellement et sous le contrôle exclusif du Collège Héraldique :
      • Une liste des ornements réservés au Clergé et à l'Eglise Aristotélicienne.
      • Une liste des meubles réservés au Clergé et aux seuls Ordres Militaro-Religieux.
      • Une liste des bannières et gonfanons officiels des Saintes Armées.
      • Un armorial à jour par Ordre Militaro-Religieux.
      • Les colliers officiels des Chevaliers d'Isenduil et autres ornements et règlements relatifs à la Chevalerie des Ordres Militaro-Religieux.
      • Les insignes et Grandes Armes des Congrégations et composantes de l'Eglise.
      • La liste des Chevaliers d'Isenduil et autre personnalités distinguées par une décoration de l'Eglise.
      • Tout autre liste ou registre que le Collège Héraldique jugerait utile de consistuer.

      - Article 4.3 :Les décisions concernant l'enregistrement des ornements héraldiques relatifs à l'Eglise Aristotélicienne sont prises exclusivement par le Cardinal Grand-Officier après consultation du Collège.

      - Article 4.4 :Toute nouvelle attribution de blason relatif à l'Eglise Aristotélicienne devra figurer dans le Grand Armorial et y être archivé.



    Texte canonique sur le Collège Héraldique du Clergé, Dicastère romain relevant de la Chancellerie Pontificale.
    Donné et entériné à Rome par le cardinaux tutélaires sous le pontificat du Très Saint Père Eugène V, le seizième du mois d'août, le dimanche, de l'an de grâce MCDLVII.

    Publié et cacheté par Son Eminence Aaron de Nagan, Cardinal-Camerlingue, le même jour du même mois de la même année.





Code:
[quote]
[list]
[img]http://img91.imageshack.us/img91/8369/badgegris2.png[/img]

[color=#555555][b][size=18]Droit Canon de la Chancellerie Pontificale [/size]
[size=20]Le Collège Héraldique du Clergé de l'Eglise Aristotélicienne[/size][/b][/color]



[i]Le Collège Héraldique du Clergé et des Saintes-Armées de l'Eglise Aristotélicienne est un dicastère romain en charge de l'héraldique au service de la Sainte Église Aristotélicienne.
Il est sous la tutelle de la Chancellerie Pontificale, sous responsabilité conjointe de cette dernière et de la Congrégation des Saintes-Armées.
Il est reconnu et établi comme "Collège Héraldique du Clergé". [/i]


[b]Article 1 :[/b] De sa composition :

[list][i]- Article 1.1 :[/i] Siègent au Collège Héraldique du Clergé (Palazzo San Benedetto) :
[list][*] Les Cardinaux Grand-Officier, Chancelier et Connétable.
[*]L’Officier Héraut du Collège Héraldique de l’Eglise.
[*]Les Hérauts en charge des Clergés nationaux.
[*]Les Hérauts en charge des Ordre Militaro-Religieux reconnus par la Sainte-Église.
[*]Le Chevalier Sénateur de l'Office Militaire de l'Ordre de l'Etoile d'Aristote.
[*]Les personnes préalablement accréditées auprès de l'Office du Collège Héraldique du Clergé par le Préfet de l'Office ou les Cardinaux tutélaires, et autorisés par eux à siéger. [/list]
[i]- Article 1.2 :[/i]Sont accrédités auprès de l’office de la Hérauderie du Clergé :
[list][*] Les Poursuivants d'Arme des Hérauts en charge des Clergés nationaux et des Ordre Militaro-Religieux reconnus.
[*] Des experts en héraldique. [/list][/list]

[b]Article 2 :[/b] De sa direction :

[list][i]- Article 2.1 :[/i]L'Office du Collège Héraldique du Clergé est placé sous l'autorité directe de l’Officier Héraut qui en est le Préfet. Il chapeaute les différents ateliers et veille à leur fonctionnement dans les règles du présent droit.

[i]- Article 2.2 :[/i]Les décisions du Collège en matière d’organisation et de fonctionnement sont entérinées par le préfet seul ; en matière de règles héraldiques par le préfet après avoir été avalisées par le Cardinal Grand-Officier.

[i]- Article 2.3 :[/i]Le Préfet nomme, en accord avec les cardinaux tutélaires, un vice-préfet éventuel. L'acte de nomination précise les prérogatives de ce dernier. Le Préfet révoque publiquement le vice-préfet discrétionnairement. [/list]

[b]Article 3 :[/b] De ses fonctions et compétences :

[list][i]- Article 3.1 :[/i] Le Collège Héraldique du Clergé a pour fonction d’être un lieu d'échanges et de discussions entre les Hérauts au service de l'Eglise au sein des collèges nationaux. Ils y organisent leurs travaux.

[i]- Article 3.2 :[/i]Le Collège Héraldique du Clergé a pour fonction de recenser et de conserver les travaux, savoirs, nobiliaires, traités et archives héraldiques de l'Eglise Aristotélicienne, de ses Congrégations ou de ses composantes.

[i]- Article 3.3 :[/i] Le Collège Héraldique du Clergé est compétent pour juger de la qualité d'un blasonnement – en respect des législations nationales cohérentes – et pour aider à l’amélioration de la qualité de celui-ci.

[i]- Article 3.4 :[/i] Le Collège Héraldique du Clergé est compétent pour créer armoiries et blasonnements à tout clerc, noble et membre armé dépendant de l'Eglise Aristotélicienne.

[i]- Article 3.5 :[/i] Le Collège Héraldique du Clergé est seul compétent pour créer les meubles, ornements et objets héraldiques nécessaires à la distinction des armes des clercs.

[i]- Article 3.6 :[/i] Le Collège Héraldique du Clergé est compétent pour proposer aux Hérauderies Nationales des candidats hérauts afin de pourvoir les places de héraut national du clergé vacantes.

[i]- Article 3.7 :[/i] Les blasons et sceaux réalisés au sein du Collège Héraldique du Clergé sont validés par ses membres au moment de leur publication.

[i]- Article 3.8 :[/i] Les bannières, étendards et uniformes de la Congrégation des Saintes Armées seront validés par le Cardinal Connétable sur avis du Collège Héraldique. [/list]

[b]Article 4 :[/b] De son siège et de l'enregistrement :

[list][i]- Article 4.1 :[/i] Le Collège Héraldique du Clergé siège à la Chancellerie de Romaine dans le Palazzo San Benedetto.

[i]- Article 4.2 :[/i]Les "Registres généraux" du Clergé recensent et présentent officiellement et sous le contrôle exclusif du Collège Héraldique :
[list][*] Une liste des ornements réservés au Clergé et à l'Eglise Aristotélicienne.
[*] Une liste des meubles réservés au Clergé et aux seuls Ordres Militaro-Religieux.
[*] Une liste des bannières et gonfanons officiels des Saintes Armées.
[*] Un armorial à jour par Ordre Militaro-Religieux.
[*] Les colliers officiels des Chevaliers d'Isenduil et autres ornements et règlements relatifs à la Chevalerie des Ordres Militaro-Religieux.
[*] Les insignes et Grandes Armes des Congrégations et composantes de l'Eglise.
[*] La liste des Chevaliers d'Isenduil et autre personnalités distinguées par une décoration de l'Eglise.
[*] Tout autre liste ou registre que le Collège Héraldique jugerait utile de consistuer. [/list]
[i]- Article 4.3 :[/i]Les décisions concernant l'enregistrement des ornements héraldiques relatifs à l'Eglise Aristotélicienne sont prises exclusivement par le Cardinal Grand-Officier après consultation du Collège.

[i]- Article 4.4 :[/i]Toute nouvelle attribution de blason relatif à l'Eglise Aristotélicienne devra figurer dans le Grand Armorial et y être archivé.


[/list]
[i]Texte canonique sur le Collège Héraldique du Clergé, Dicastère romain relevant de la Chancellerie Pontificale.
Donné et entériné à Rome par le cardinaux tutélaires sous le pontificat du Très Saint Père Eugène V, le seizième du mois d'août, le dimanche, de l'an de grâce MCDLVII.

Publié et cacheté par Son Eminence Aaron de Nagan, Cardinal-Camerlingue, le même jour du même mois de la même année.[/i]
[/list]

[/quote][img]http://img194.imageshack.us/img194/4361/bulledeplomb.png[/img]

_________________

Patriarche in Partibus d'Alexandrie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Aaron
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 07 Mar 2006
Messages: 13195
Localisation: Castelli Romani

MessagePosté le: Mar Aoû 25, 2009 12:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:



    Nomination d'Ellesya de la Louveterie au poste de préfet de l’Office du Collège Héraldique Romain


    Nous, Aaron de Nagan, Cardinal, Archevêque de Césarée, Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle, Camerlingue et doyen du Sacré-Collège, Vicomte d’Ivry, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote,


    Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et ordonnons la nomination de dame Ellesya de la Louveterie à la charge de préfet de l’Office du Collège Héraldique Romain, dicastère dépendant de la Chancellerie pontificale.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Donné à Rome le XXV août de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur




    Pour la Chancellerie Pontificale,
    Aaron de Nagan





Code:
[quote]
[list]

[size=18][color=green][b]Nomination d'Ellesya de la Louveterie au poste de préfet de l’Office du Collège Héraldique Romain [/b][/color][/size]


[b] Nous, Aaron de Nagan, Cardinal, Archevêque de Césarée, Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle, Camerlingue et doyen du Sacré-Collège, Vicomte d’Ivry, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote, [/b]


Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et ordonnons la nomination de dame [color=green][b]Ellesya de la Louveterie[/b][/color] à la charge de préfet de l’Office du [color=green][b]Collège Héraldique Romain[/b][/color], dicastère dépendant de la Chancellerie pontificale.


[b][i]Ad Majorem Dei Gloriam[/i]

Donné à Rome le XXV août de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur[/b]

[img]http://img144.imageshack.us/img144/7816/sceauaarondbordvertcopiwt5.png[/img]

[i][b]Pour la Chancellerie Pontificale,
Aaron de Nagan[/b][/i]

[/list]
[/quote]

_________________

Patriarche in Partibus d'Alexandrie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Aaron
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 07 Mar 2006
Messages: 13195
Localisation: Castelli Romani

MessagePosté le: Mar Aoû 25, 2009 12:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:



    Nomination de Monseigneur Aymé von Frayner-Embussy au poste de préfet de la Nonciature Apostolique


    Nous, Aaron de Nagan, Cardinal, Archevêque de Césarée, Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle, Camerlingue et doyen du Sacré-Collège, Vicomte d’Ivry, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote,

    Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et ordonnons la nomination de Monseigneur Aymé von Frayner-Embussy, dit UterPendragon, à la charge de préfet de l’Office de la Nonciature Apostolique, dicastère dépendant de la Congrégation des Affaires du Siècle, au titre de protonotaire consul. Il succède ainsi à Monseigneur Frère Roger, préfet démissionnaire.

    Ad Majorem Dei Gloriam

    Donné à Rome le XXV août de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur




    Pour la Congrégation des Affaires du Siècle,
    Aaron de Nagan, Chancelier.





Code:
[quote]
[list]

[size=18][color=green][b]Nomination de Monseigneur Aymé von Frayner-Embussy au poste de préfet de la Nonciature Apostolique[/b][/color][/size]


[b] Nous, Aaron de Nagan, Cardinal, Archevêque de Césarée, Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle, Camerlingue et doyen du Sacré-Collège, Vicomte d’Ivry, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote, [/b]

Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et ordonnons la nomination de Monseigneur [color=green][b]Aymé von Frayner-Embussy[/b][/color], dit UterPendragon, à la charge de préfet de l’[color=green][b]Office de la Nonciature Apostolique[/b][/color], dicastère dépendant de la Congrégation des Affaires du Siècle, au titre de protonotaire consul. Il succède ainsi à Monseigneur Frère Roger, préfet démissionnaire.

[b][i]Ad Majorem Dei Gloriam[/i]

Donné à Rome le XXV août de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur[/b]

[img]http://img144.imageshack.us/img144/7816/sceauaarondbordvertcopiwt5.png[/img]

[i][b]Pour la Congrégation des Affaires du Siècle,
Aaron de Nagan, Chancelier.[/b][/i]

[/list]
[/quote]

_________________

Patriarche in Partibus d'Alexandrie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Aaron
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 07 Mar 2006
Messages: 13195
Localisation: Castelli Romani

MessagePosté le: Mar Aoû 25, 2009 12:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:



    Nomination de Monseigneur Giacomo Borgia au poste protonotaire de la Nonciature Apostolique


    Nous, Aaron de Nagan, Cardinal, Archevêque de Césarée, Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle, Camerlingue et doyen du Sacré-Collège, Vicomte d’Ivry, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote,

    Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et ordonnons la nomination de Monseigneur Giacomo Borgia, dit Marves, à la charge de protonotaire de l’Office de la Nonciature Apostolique, dicastère dépendant de la Congrégation des Affaires du Siècle.

    Ad Majorem Dei Gloriam

    Donné à Rome le XXV août de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur




    Pour la Congrégation des Affaires du Siècle,
    Aaron de Nagan, Chancelier.





Code:
[quote]
[list]

[size=18][color=green][b]Nomination de Monseigneur Giacomo Borgia au poste protonotaire de la Nonciature Apostolique[/b][/color][/size]


[b] Nous, Aaron de Nagan, Cardinal, Archevêque de Césarée, Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle, Camerlingue et doyen du Sacré-Collège, Vicomte d’Ivry, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote, [/b]

Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et ordonnons la nomination de Monseigneur [color=green][b]Giacomo Borgia[/b][/color], dit Marves, à la charge de protonotaire de l’[color=green][b]Office de la Nonciature Apostolique[/b][/color], dicastère dépendant de la Congrégation des Affaires du Siècle.

[b][i]Ad Majorem Dei Gloriam[/i]

Donné à Rome le XXV août de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur[/b]

[img]http://img144.imageshack.us/img144/7816/sceauaarondbordvertcopiwt5.png[/img]

[i][b]Pour la Congrégation des Affaires du Siècle,
Aaron de Nagan, Chancelier.[/b][/i]

[/list]
[/quote]

_________________

Patriarche in Partibus d'Alexandrie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
invisible007
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 28 Nov 2006
Messages: 2922

MessagePosté le: Mar Aoû 25, 2009 8:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:




    Nomination de Son Eminence Rehael aux fonctions de Camerlingue


    Nous, cardinaux de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine, réunit en Sacré Collège, devant le Très Haut et sous le regard d’Aristote, au nom du Souverain Pontife,


    Rendons officielle la nomination de son éminence Rehael, Cardinal, Archevêque d'Arles, aux fonctions de Camerlingue de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine. Il succèdera ainsi au 1er septembre à son éminence Aaron de Nagan, archevêque de Césarée, Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle, doyen du Sacré-Collège et Vicomte d’Ivry.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Fait à Rome le XXV août de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur

    Pour le collège des Cardinaux,
    Invisible007, Cardinal, Archidiacre de Rome




Citation:




    Nomination of His Eminence Rehael to the position of Camerlingo


    We, Cardinals of the Holy Universal and Roman Aristotelian Church, before the Most High and under the sight of Aristotle, in the name of the Pontiff,


    Make officialy the nomination of His Eminence Rehael, Cardinal, Archbishop of Arles, to the position ofCamerlingo of the Holy Universal and Roman Aristotelian Church. The 1st september He succeed His Eminence Aaron de Nagan, archbishop of Césarée, Chancellor of the Congregation for External Affairs, Senior member of the Sacred College and Viscount of Ivry.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Fact in Rome on XXV, of the year of grace MCDLVII after Christos

    On behalf of the College of Cardinals,
    Invisible007, Cardinal, Archdeacon of Rome




Citation:




    Nomeação de Sua Eminência Rehael para o cargo de Camerlengo


    Nós, Cardeais da Santa Igreja Aristotélica e Romana, reunidos no Sacro Colégio, diante do Altíssimo e sob o olhar de Aristóteles, em nome do Soberano Pontífice,


    Fazemos oficial a nomeação de Sua Eminência Rehael, Cardeal, Arcebispo de Arles, para o cargo de Camerlengo da Santa Igreja Aristotélica e Romana. Ele sucederá assim a 1º de Setembro a Sua Eminência Aaron de Nagan, Arcebispo de Césarée, Chanceler da Congregação dos Afazeres do Século, Decano do Sacro Colégio e Visconde de Ivry.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Feito em Roma a XXV de Agosto do ano da graça de MCDLVII de Nosso Senhor

    Pelo Colégio de Cardeais,
    Invisible007, Cardeal, Arquidiácona de Roma





Citation:




    Ernennung von seiner Eminenz Rehael zur Position des Kämmerer.


    Wir, die Kardinäle der heiligen, universalen und römischen Kirche, vor dem Allerhöchsten und unter der Sicht des Aristoteles, im Namen des Papstes,


    geben offiziell bekannt die Ernennung seiner Eminenz Rehael, Kardinal, Erzbischof von Arles, zum Amt des Kämmerer der heiligen und römischen Kirche. Er wird Nachfolger am 1. September von Eminenz Aaron von Nagan , Erzbischof von Césarée, Kanzler der Kongregation der weltlichen Angelegenheiten, Dekan des Heiligen Kollegiums und Vicomte von Ivry.



    Ad Majorem Dei Gloriam

    Geschrieben in Rom am 25. August im Jahre 1457 nach Christos.

    Im Namen des Kollegiums der Kardinäle,
    Invisible007, Kardinal, Archidiakon Roms




Code:

[quote]

[list]

[size=18][color=#FFCC00][b]Nomination de Son Eminence Rehael aux fonctions de Camerlingue[/b][/color][/size]


[b]Nous, cardinaux de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine, réunit en Sacré Collège, devant le Très Haut et sous le regard d’Aristote, au nom du Souverain Pontife,[/b]


Rendons officielle la nomination de son éminence [color=#FFCC00][b]Rehael[/b][/color], Cardinal, Archevêque d'Arles, aux fonctions de [color=#FFCC00][b]Camerlingue[/b][/color] de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine. Il succèdera ainsi au 1er septembre à son éminence [color=#FFCC00][b]Aaron de Nagan[/b][/color], archevêque de Césarée, Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle, doyen du Sacré-Collège et Vicomte d’Ivry.


[i][b]Ad Majorem Dei Gloriam [/b][/i]

[b]Fait à Rome le XXV août  de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur[/b]

Pour le collège des Cardinaux,
Invisible007,  Cardinal, Archidiacre de Rome[/list]
[/quote]


[quote]

[list]

[size=18][color=#FFCC00][b]Nomination of His Eminence Rehael to the position of Camerlingo[/b][/color][/size]


[b]We, Cardinals of the Holy Universal and Roman Aristotelian Church, before the Most High and under the sight of Aristotle, in the name of the Pontiff,[/b]


Make officialy the nomination of His Eminence [color=#FFCC00][b]Rehael[/b][/color], Cardinal, Archbishop of Arles, to the position of[color=#FFCC00][b]Camerlingo[/b][/color] of the Holy Universal and Roman Aristotelian Church. The 1st september He succeed His Eminence [color=#FFCC00][b]Aaron de Nagan[/b][/color], archbishop of Césarée, Chancellor of the Congregation for External Affairs, Senior member of the Sacred College and Viscount of Ivry.


[i][b]Ad Majorem Dei Gloriam [/b][/i]

[b]Fact in Rome on XXV, of the year of grace MCDLVII after Christos [/b]

On behalf of the College of Cardinals,
Invisible007,  Cardinal, Archdeacon of Rome[/list]
[/quote]


[quote]

[list]

[size=18][color=#FFCC00][b]Nomeação de Sua Eminência Rehael para o cargo de Camerlengo[/b][/color][/size]


[b]Nós, Cardeais da Santa Igreja Aristotélica e Romana, reunidos no Sacro Colégio, diante do Altíssimo e sob o olhar de Aristóteles, em nome do Soberano Pontífice,[/b]


Fazemos oficial a nomeação de Sua Eminência [color=#FFCC00][b]Rehael[/b][/color], Cardeal, Arcebispo de Arles, para o cargo de [color=#FFCC00][b]Camerlengo[/b][/color] da Santa Igreja Aristotélica e Romana. Ele sucederá assim a 1º de Setembro a Sua Eminência [color=#FFCC00][b]Aaron de Nagan[/b][/color], Arcebispo de Césarée, Chanceler da Congregação dos Afazeres do Século, Decano do Sacro Colégio e Visconde de Ivry.


[i][b]Ad Majorem Dei Gloriam [/b][/i]

[b]Feito em Roma a XXV de Agosto do ano da graça de MCDLVII de Nosso Senhor[/b]

Pelo Colégio de Cardeais,
Invisible007,  Cardeal, Arquidiácona de Roma[/list]
[/quote]



[quote]

[list]

[size=18][color=#FFCC00][b]Ernennung von seiner Eminenz Rehael zur Position des Kämmerer.[/b][/color][/size]


[b]Wir, die Kardinäle der heiligen, universalen und römischen Kirche, vor dem Allerhöchsten und unter der Sicht des Aristoteles, im Namen des Papstes,[/b]


geben offiziell bekannt die Ernennung seiner Eminenz [color=#FFCC00][b]Rehael[/b][/color], Kardinal, Erzbischof von  Arles, zum Amt des [color=#FFCC00][b]Kämmerer[/b][/color] der heiligen und römischen Kirche. Er wird Nachfolger am 1. September von Eminenz[color=#FFCC00][b] Aaron von Nagan[/b] [/color], Erzbischof von Césarée, Kanzler der Kongregation der weltlichen Angelegenheiten, Dekan des Heiligen Kollegiums und Vicomte von Ivry.



[i][b]Ad Majorem Dei Gloriam [/b][/i]

[b]Geschrieben in Rom am 25. August im Jahre 1457 nach Christos.[/b]

Im Namen des Kollegiums der Kardinäle,
Invisible007,  Kardinal, Archidiakon Roms[/list]
[/quote]

_________________
Brother Invisible007
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
invisible007
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 28 Nov 2006
Messages: 2922

MessagePosté le: Dim Aoû 30, 2009 9:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:




    Révocation de son Eminence Rodericvs


    Nous, Invisible007, Cardinal national membre de l'ESPC, Evêque de Cork, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote, en notre qualité de Cardinal Achidiacre de Rome de la Sainte Curie de l'Eglise Aristotélicienne et Romaine,


    En application de l'article 2.9 du droit canon, révoquons son éminence Rodericvs, archevêque emerite, de sa charge de Cardinal Suffragant de la zone géodogmatique lusophone de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Fait à Rome le XXX août de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur

    Pour la Curie réunie en Sacré Collège,
    Invisible007







Citation:




    Revogacao de Sua Eminencia Rodericvs


    Nos, Invisible007, Cardeal nacional membro do ESPC, Bispo de Cork, diate do Altissimo, sob o olhar de Aristoteles, na nossa qualidade de Cardeal Arquidiacono da Santa Curia da Igreja Aristotelica e Romana,


    Da aplicacao do artigo 2.9 do direito canonico, revogamos sua eminencia Rodericvs, arcebispo emerito, do seu cargo de Cardeal Sufragante da zona geodogmatica lusofona da Santa Igreja Aristotelica e Romana.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Redigido em Roma a XXX de agosto do ano da graca MCDLVII de Jah

    Pela Curia reunida no sacro colegio,
    Invisible007






Code:

[quote]

[list]

[size=18][color=#009900][b]Révocation de son Eminence Rodericvs[/b][/color][/size]


[b]Nous, Invisible007, Cardinal national membre de l'ESPC, Evêque de Cork, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote, en notre qualité de Cardinal Achidiacre de Rome de la Sainte Curie de l'Eglise Aristotélicienne et Romaine, [/b]


En application de l'article 2.9 du droit canon, révoquons son éminence [color=#009900][b]Rodericvs[/b][/color], archevêque emerite, de sa charge de Cardinal Suffragant de la zone géodogmatique lusophone de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine.


[i][b]Ad Majorem Dei Gloriam[/b][/i]

[b]Fait à Rome le XXX août de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur[/b]

[i]Pour la Curie réunie en Sacré Collège,
Invisible007[/i]

[/list]

[/quote]


[quote]

[list]

[size=18][color=#009900][b]Revogacao de Sua Eminencia Rodericvs[/b][/color][/size]


[b]Nos, Invisible007, Cardeal nacional membro do ESPC, Bispo de Cork, diate do Altissimo, sob o olhar de Aristoteles, na nossa qualidade de Cardeal Arquidiacono da Santa Curia da Igreja Aristotelica e Romana,[/b]


Da aplicacao do artigo 2.9 do direito canonico, revogamos sua eminencia [color=#009900][b]Rodericvs[/b][/color], arcebispo emerito, do seu cargo de Cardeal Sufragante da zona geodogmatica lusofona da Santa Igreja Aristotelica e Romana.


[i][b]Ad Majorem Dei Gloriam[/b][/i]

[b]Redigido em Roma a XXX de agosto do ano da graca MCDLVII de Jah[/b]

[i]Pela Curia reunida no sacro colegio,
Invisible007[/i]

[/list]

[/quote]

_________________
Brother Invisible007
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Rehael
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 16 Sep 2007
Messages: 13676
Localisation: Roma

MessagePosté le: Ven Sep 04, 2009 9:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:




    Nomination de son Eminence Dunpeal Godwin de Avis au poste d'Archidiacre de Rome


    Nous, Tibère de Plantagenêt, dict Rehael, Cardinal Camerlingue, Archevêque d'Arles, Seigneur d'Eyguières, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote,


    Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et ordonnons la nomination de son éminence Dunpeal, Cardinal national auprès du Consistoire Pontifical lusophone, aux fonctions d'Archidiacre de Rome de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Fait à Rome le II septembre de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur







Code:
[quote]

[list]

[size=18][color=#FFCC00][b]Nomination de son Eminence Dunpeal Godwin de Avis au poste d'Archidiacre de Rome[/b][/color][/size]


[b]Nous, Tibère de Plantagenêt, dict Rehael, Cardinal Camerlingue, Archevêque d'Arles, Seigneur d'Eyguières, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote, [/b]


Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et ordonnons la nomination de son éminence [color=#FFCC00][b]Dunpeal[/b][/color], Cardinal national auprès du Consistoire Pontifical lusophone, aux fonctions d'[color=#FFCC00][b]Archidiacre de Rome[/b][/color] de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine.


[i][b]Ad Majorem Dei Gloriam[/b][/i]

[b]Fait à Rome le II septembre de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur[/b]

[img]http://img18.imageshack.us/img18/6109/rehael2.png[/img]

[/list]

[/quote]


Citation:
Appointment of His Eminence Dunpeal Godwin of Avis to the position of Archdeacon of Rome

We Tiberius Plantagenet, aka Rehael Cardinal Camerlengo, Archbishop of Arles, Lord of Eyguières, before Jah, and under the eyes of Aristotle,

Have acted and directed, and our present perpetual and final Edict, rule and order the appointment of His Eminence Dunpeal national Cardinal to the Lusophone Papal Consistory, the functions of Archdeacon of Rome of the Holy Aristotelian and Roman Church.

Ad Majorem Dei Gloriam

Fact in Rome on the second day of September, of the year of grace MCDLVII after Christos






Code:
[quote][size=18][color=yellow][b]Appointment of His Eminence Dunpeal Godwin of Avis to the position of Archdeacon of Rome[/b][/color]
[/size]
[b]We Tiberius Plantagenet, aka Rehael Cardinal Camerlengo, Archbishop of Arles, Lord of Eyguières, before Jah, and under the eyes of Aristotle,[/b]

Have acted and directed, and our present perpetual and final Edict, rule and order the appointment of His Eminence [b][color=yellow]Dunpeal[/color][/b] national Cardinal to the Lusophone Papal Consistory, the functions of [color=yellow][b]Archdeacon of Rome[/b][/color] of the Holy Aristotelian and Roman Church.

Ad Majorem Dei Gloriam
[b]
Fact in Rome on the second day of September, of the year of grace MCDLVII after Christos[/b]

[img]http://img18.imageshack.us/img18/6109/rehael2.png[/img]

[/quote]


Citation:




    Nomeação de Sua Eminência Dunpeal Godwin de Avis ao cargo de Arquidiácono de Roma


    Nós, Tibère de Plantagenêt, dito Rehael, Cardeal Carmelengo, Arcebispo de Arles, Senhor de Eyguières, diante do Altíssimo, e sob o olhar de Aristóteles,


    Tendo outorgado e ordenado, pelo nosso édito perpétuo e definitivo, que outorgamos e ordenamos a nomeação de sua eminência Dunpeal, Cardeal nacional no Consistório Pontifical Lusófono, às funções de Arquidiácono de Roma da Santa Igreja Aristotélica e Romana.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Feito em Roma a II setembro do ano da graça MCDLVII do Nosso Jah





Code:
[quote]

[list]

[size=18][color=#FFCC00][b]Nomeação de Sua Eminência Dunpeal Godwin de Avis ao cargo de Arquidiácono de Roma[/b][/color][/size]


[b]Nós, Tibère de Plantagenêt, dito Rehael, Cardeal Carmelengo, Arcebispo de Arles, Senhor de Eyguières, diante do Altíssimo, e sob o olhar de Aristóteles,[/b]


Tendo outorgado e ordenado, pelo nosso édito perpétuo e definitivo, que outorgamos e ordenamos a nomeação de sua eminência [color=#FFCC00][b]Dunpeal[/b][/color], Cardeal nacional no Consistório Pontifical Lusófono, às funções de [color=#FFCC00][b]Arquidiácono de Roma[/b][/color] da Santa Igreja Aristotélica e Romana.


[i][b]Ad Majorem Dei Gloriam[/b][/i]

[b]Feito em Roma a II setembro do ano da graça MCDLVII do Nosso Jah[/b]

[img]http://img18.imageshack.us/img18/6109/rehael2.png[/img]

[/list]


Citation:
Nomina di Sua Eminenza Dunpeal Godwin di Avis alla carica di Arcidiacono di Roma

Noi, Tibère di Plantageneto, detto Rehael, Cardinale Camerlengo, Arcivescovo di Arles, Signore di Eyguières, dinnanzi all’Altissimo e sotto lo sguardo di Aristotele,

Abbiamo deliberato ed ordinato, e per il nostro qui presente editto perpetuo e definitivo, annunciamo, deliberiamo ed ordiniamo la nomina di Sua Eminenza Dunpeal, Cardinale nazionale presso il Concistoro Pontificio lusofono, alla carica di Arcidiacono di Roma della Santa Chiesa Aristotelica e Romana.


Ad Majorem Dei Gloriam

Redatto a Roma il II settembre dell’anno di grazia MCDLVII del Nostro Signore






Code:
[quote][color=orange][size=18][b]   Nomina di Sua Eminenza Dunpeal Godwin di Avis alla carica di Arcidiacono di Roma  [/color][/size]  [/b]

[b]   Noi, Tibère di Plantageneto, detto Rehael, Cardinale Camerlengo, Arcivescovo di Arles, Signore di Eyguières, dinnanzi all’Altissimo e sotto lo sguardo di Aristotele, [/b]

   Abbiamo deliberato ed ordinato, e per il nostro qui presente editto perpetuo e definitivo, annunciamo, deliberiamo ed ordiniamo la nomina di Sua Eminenza [color=orange]Dunpeal[/color], Cardinale nazionale presso il Concistoro Pontificio lusofono, alla carica di [color=orange]Arcidiacono di Roma[/color] della Santa Chiesa Aristotelica e Romana.


[b][i]Ad Majorem Dei Gloriam[/i][/b]

[b]Redatto a Roma il II settembre dell’anno di grazia MCDLVII del Nostro Signore[/b]

[img]http://img18.imageshack.us/img18/6109/rehael2.png[/img]


[/quote]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Aaron
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 07 Mar 2006
Messages: 13195
Localisation: Castelli Romani

MessagePosté le: Sam Sep 05, 2009 9:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:




    Nomination de Otto Bismarck au poste d’évêque in Partibus de Damas



    Nous, Aaron de Nagan, Cardinal de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine et Doyen du Sacré Collège, Archevêque de Césarée, Chancelier de la Nonciature Apostolique, Vicomte d’Ivry, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote, au nom de l’ensemble des cardinaux réunis en Sacré Collège,



    Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, statuons et ordonnons la nomination de monseigneur Otto Bismarck, ancien primat de France, au trône épiscopal in Partibus de Damas pour services rendu à la grandeur de l'Eglise.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Fait à Rome le V septembre, le lundi, de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur




    Pour le collège des Cardinaux, Aaron de Nagan,
    Doyen.






Code:
[quote]

[list]
[color=#009900]
[b][size=18]Nomination de Otto Bismarck au poste d’évêque in Partibus de Damas[/size][/b][/color]

[b]
Nous, Aaron de Nagan, Cardinal de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine et Doyen du Sacré Collège, Archevêque de Césarée, Chancelier de la Nonciature Apostolique, Vicomte d’Ivry, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote, au nom de l’ensemble des cardinaux réunis en Sacré Collège,[/b]


Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, statuons et ordonnons la nomination de monseigneur [color=#009900][b]Otto Bismarck[/b][/color], ancien primat de France, au trône épiscopal in Partibus de [color=#009900][b]Damas[/b][/color] pour services rendu à la grandeur de l'Eglise.

[b]
[i]Ad Majorem Dei Gloriam [/i]

Fait à Rome le V septembre, le lundi, de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur[/b]

[img]http://img144.imageshack.us/img144/7816/sceauaarondbordvertcopiwt5.png[/img]

[b][i]Pour le collège des Cardinaux, Aaron de Nagan,
Doyen.[/i]
[/b]
[/list]

[/quote]

_________________

Patriarche in Partibus d'Alexandrie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Aaron
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 07 Mar 2006
Messages: 13195
Localisation: Castelli Romani

MessagePosté le: Dim Sep 13, 2009 1:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:


    ........
    Ad mundi salutem per sanctificationem
    Bulle pontificale « Vers le Salut du monde par la Sanctification ».
    - Suite -






    Livre 1 : L’œuvre de sanctification de l’Eglise par les sacrements.



    Partie II : Le sacrement du mariage.


    Section A : du sacrement

    Article 1 : Le quadriptyque causal :
    La cause matérielle = Un homme et une femme fidèles de l’Eglise Aristotélicienne.
    La cause efficiente = Tout clerc habilité par sa charge.
    La cause formelle = L’office, l’échange des vœux et des alliances.
    La cause finale = Une union devant le Très-Haut et les hommes dans le but de fonder une famille et de trouver l’amitié aristotélicienne.

    Article 2 : Les préceptes de l’Eglise en matière matrimoniale et la nature même du mariage sont reprises dans le livre 4 sur les doctrines et sacrements de l’Eglise.

    Article 3 : Le mariage est la consécration de l'accord profond entre deux personnes, créant une communauté de vie, réputée indissoluble et symbolisant l'Amitié Aristotélicienne dans l'une de ses formes les plus étroite.

    Article 4 : Sont seuls habilités à célébrer un mariage, les prêtres ayant une charge cléricale, ainsi que les clercs habilités à donner ce sacrement.

    Article 5 : Tout mariage ne peut se faire qu’avec l’autorisation du responsable de la paroisse de chacun des deux futurs époux.

      - Article 5 bis En cas d’absence de responsable, c’est à l’autorité religieuse locale directement supérieure d’accorder cette autorisation.

    Article 6 : Le mariage est célébré dans la paroisse de résidence des fiancés s'ils résident au même endroit, à défaut dans celle de la fiancée.

      - Article 6 bis : Sous réserve de l’autorisation de l’autorité épiscopale locale, le mariage peut se dérouler dans une chapelle familiale domaniale ou nobiliaire d’un ou des futurs époux, ou à la cathédrale du diocèse des fiancés, ou à défaut à celle de la fiancée.

      - Article 6 ter : Tout mariage dans un autre lieu doit se faire avec l'accord préalable de l'évêque en charge du diocèse de résidence des fiancés ou à défaut de la fiancée, ainsi que celui du prélat responsable du lieu souhaité.

      - Article 6 quater : Les mariages célébrés en les basilique et églises romaines doivent faire l’objet de l’accord préalable d’un cardinal. Les mariages célébrés en les cathédrales royales ou impériales sont soumis à l’acceptation du consistoire national compétent ou d'un cardinal, du primat concerné, ou de tout autre autorité jugée ou reconnue compétente.

    Article 7 : La présence d’au moins deux témoins, choisis parmi les fidèles, est exigée. L’un représentant le marié, l’autre la mariée. Ils seront les garants devant les hommes de l’acte du mariage.

    Article 8 : Le couple doit être formé de deux fidèles non soumis à interdiction.

    Article 9 : Les fiancés ne peuvent avoir de lien de consanguinité au quatrième degré ou moins.

    Article 10 : Les fiançailles sont officialisées par la publication des bans au minimum quinze jours avant la date du mariage.

      - Article 10 bis : Les bans doivent être publiés par les deux parties, dans l’église Res Parendo de la paroisse de résidence In Gratebus des fiancés , ou de chacune d’elles si ils n’ont pas le même domicile.

      - Article 10 ter : Les publications des bans énoncent les noms et prénoms, le domicile des futurs conjoints, le lieu où se déroulera le mariage et le noms des témoins.

      - Article 10 quater : Si pour une raison quelconque, le couple devait réduire la période de fiançailles, une demande expresse et motivée sera introduite auprès du siège métropolitain compétent par le couple et le clerc officiant. Ce dernier en informera également sa hiérarchie.

    Article 11 : Les époux scellent leur union par l’échange des vœux, symbolisé par l’échange des anneaux, devant Dieu et les hommes.

    Article 12 : En cas de remariage, le clerc officiant devra constater la validité de l’annulation ou de la dissolution de la précédente union.

    Article 13 : Le clerc officiant enregistre l’acte de mariage dans les registres appropriés.

    Article 14 : Des cas particuliers et des coutumes locales :
    Le droit canon encadre le mariage dans l’optique d’une certaine uniformité dûe à l’unicité de l’Eglise. Toutefois, pour des raisons culturelles ou coutumières, les diocèses ou les provinces sont en droit d’imposer des restrictions supplémentaires à la célébration du mariage, en accord avec le Consistoire Pontifical compétent et après consultation de la Congrégation du Saint office et de la Diffusion de la Foi.


    Section B : de l'annulation du sacrement

    Article 1 : Toute demande d'extinction, de dissolution ou d'annulation du sacrement du mariage doit passer en première instance devant l'Officialité Épiscopale locale ou compétente.

    Extinction du sacrement du mariage.

    Article 2 : L’extinction du sacrement du mariage est une procédure automatique ne nécessitant qu’une constatation de l’officialité diocésaine.

    Article 3 : L’extinction du sacrement du mariage n’est applicable que dans deux seuls cas :

      - Article 3.1 : Le décès d’un des deux conjoints.

      - Article 3.2 : L’entrée dans les ordres d’un des deux conjoints.

      - Article 3.3 :Lorsque que l’entrée dans les ordres est le motif invoqué, l’extinction du sacrement du mariage implique une suspension définitive des devoirs conjugaux.

      - Article 3.4 : Lorsque que l’entrée dans les ordres est le motif invoqué et qu’il y a eut procréation, l’extinction du sacrement du mariage n’implique pas une suspension des devoirs parentaux.

    Article 4 : Lors d’une extinction du sacrement du mariage, le mariage est reconnu valide et légitime, mais ne produit plus d’effets dans le futur. Les effets survenus dans le passé son légitimes et gardent leur pleine légitimité à perpétuité.


    Dissolution du sacrement du mariage.

    Article 5 : La dissolution du sacrement du mariage est une extinction de ce dernier suite à la décision des époux de se séparer et de mettre fin à leur vie de couple.

    Article 6 : Les motifs invoqués pour une dissolution du sacrement du mariage sont :

      - Article 6.1 :La disparition des sentiments amoureux entre les époux,

      - Article 6.2 : L’adultère commis par l’un des deux époux ; le conjoint fautif étant frappé d’interdiction de remariage.

      - Article 6.2 : L’abandon du domicile conjugal par l’un des deux époux pendant un temps supérieur à 3 mois. Le conjoint reconnu coupable de négligence conjugale est passible de l’impossibilité de remariage.

      - Article 6.2 : La disparition de l’un des deux époux pendant un temps supérieur à 3 mois.

    Article 7 : La dissolution du sacrement du mariage implique la levée des obligations matrimoniales entre les époux.

    Article 8 : En cas de dissolution, et lorsqu’il y a eu descendance, les obligations parentales demeures.

    Article 9 : Lors d’une dissolution du sacrement du mariage, le mariage est reconnu valide et légitime, mais ne produit plus d’effets dans le futur. Les effets survenus dans le passé son légitimes et gardent leur pleine légitimité à perpétuité.

    Article 10 : Toute demande de dissolution de mariage est déposée devant l'Officialité Episcopale dont le ou les conjoints demandeurs dépendent avant d’être transmise devant le Consistoire Pontifical compétent.

      - Article 10.1 : Il revient à l'Officialité Episcopale de statuer et de publier un avis sur ladite demande, ainsi qu’une peine punitive et expiatoire. Cet avis sera ensuite déposé auprès du Consistoire Pontifical compétent afin d'être validé ou rejeté.

    Article 11 : Les Consistoires Pontificaux, dans les territoires soumis à leur juridiction, ont toute autorité quant à la dissolution du sacrement du mariage, à l’imposition d’une peine punitive ou expiatoire, à la révision de celle soumise par l’Officialité, aux interdictions frappant l’un ou les conjoints.

      - Article 11.1 : Les Consistoires Pontificaux, dans les territoires soumis à leur juridiction, sont habilités à réviser leur jugement après douze mois de délai expiatoire.


    Annulation du sacrement du mariage.

    Article 12 : L’annulation du mariage reconnaît de facto le mariage comme nul rétroactivement. Il n’a de ce fait, aux yeux de l’Eglise, jamais existé.

    Article 13 : Lors d’une annulation du sacrement du mariage, le mariage est reconnu invalide et illégitime. Les effets survenus dans le passé sont illégitimes et reconnus comme tels de façon perpétuelle.

      - Article 13.1 :Seul le Souverain Pontife ou son délégué peut légitimer de manière exceptionnelle les effets survenus lors de cette vie en concubinage illégitime.

    Article 14 : Le Sacré Collège des Cardinaux, au nom du Souverain Pontif, a seul, autorité quant à l’annulation du sacrement du mariage.

    Article 15 : Toute demande d'annulation de mariage est déposée devant l'Officialité Episcopale locale et transmise au Consistoire Pontifical compétent qui juge de sa pertinence. Il la transmet ensuite au Sacré Collège des Cardinaux.

    Article 16 : Il revient au Consistoire Pontificale de statuer et de publier un avis sur recevabilité de ladite demande. Cet avis sera ensuite déposé auprès du Sacré Collège des Cardinaux qui statuera.

    Article 17 : Les causes d’une annulation de mariage sont définies par la recevabilité de la supplique et se cantonnent presque exclusivement au vice de procédure grave dans l’octroi du sacrement du mariage, à l’abus de confiance ou la tromperie de la part d’un des conjoint lors du mariage.



    Texte canonique sur les sacrements de l’Eglise Aristotélicienne et Romaine.
    Donné à Rome sous le pontificat du Très Saint Père Eugène V, le vingt-huitième jour du mois de mars de l'an de grâce MCDLV.

    Dernière entérinement par le Sacré Collège des Cardinaux le XII du mois de septembre de l'an de grâce MCDLVII, le samedi.

    Publié par feu Son Eminence Jeandalf le vingt-huitième du mois de mars de l'an MCDLV ; amendé, revu et corrigé, et publié à nouveau par Son Eminence Aaron de Nagan, Cardinal, Doyen du Sacré Collège, le XIII du mois de septembre, le dimanche, jour de la Saint Ripolin, de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur.





Code:
[quote]
[list]
[color=#FFFFFF]........[/color][img]http://img522.imageshack.us/img522/4493/badgecopiepetitcd1.png[/img]
[color=#FFCC33][size=24][i][b]Ad mundi salutem per sanctificationem[/b][/i][/size]
[i]Bulle pontificale « Vers le Salut du monde par la Sanctification ».
- Suite -[/i][/color]





[size=18]Livre 1 : L’œuvre de sanctification de l’Eglise par les sacrements.[/size]



[size=14][b]Partie II : Le sacrement du mariage.[/b] [/size]


[size=13][b][u]Section A[/u] : du sacrement[/b][/size]

[b]Article 1 :[/b] Le quadriptyque causal :
La cause matérielle = Un homme et une femme fidèles de l’Eglise Aristotélicienne.
La cause efficiente = Tout clerc habilité par sa charge.
La cause formelle = L’office, l’échange des vœux et des alliances.
La cause finale = Une union devant le Très-Haut et les hommes dans le but de fonder une famille et de trouver l’amitié aristotélicienne.

[b]Article 2 :[/b] Les préceptes de l’Eglise en matière matrimoniale et la nature même du mariage sont reprises dans le livre 4 sur les doctrines et sacrements de l’Eglise.

[b]Article 3 :[/b] Le mariage est la consécration de l'accord profond entre deux personnes, créant une communauté de vie, réputée indissoluble et symbolisant l'Amitié Aristotélicienne dans l'une de ses formes les plus étroite.

[b]Article 4 :[/b] Sont seuls habilités à célébrer un mariage, les prêtres ayant une charge cléricale, ainsi que les clercs habilités à donner ce sacrement.

[b]Article 5 :[/b] Tout mariage ne peut se faire qu’avec l’autorisation du responsable de la paroisse de chacun des deux futurs époux.

[list]- Article 5 [i]bis[/i] En cas d’absence de responsable, c’est à l’autorité religieuse locale directement supérieure d’accorder cette autorisation. [/list]
[b]Article 6 :[/b] Le mariage est célébré dans la paroisse de résidence des fiancés s'ils résident au même endroit, à défaut dans celle de la fiancée.

[list]- Article 6 [i]bis[/i] : Sous réserve de l’autorisation de l’autorité épiscopale locale, le mariage peut se dérouler dans une chapelle familiale domaniale ou nobiliaire d’un ou des futurs époux, ou à la cathédrale du diocèse des fiancés, ou à défaut à celle de la fiancée.

- Article 6 [i]ter[/i] : Tout mariage dans un autre lieu doit se faire avec l'accord préalable de l'évêque en charge du diocèse de résidence des fiancés ou à défaut de la fiancée, ainsi que celui du prélat responsable du lieu souhaité.

- Article 6 [i]quater[/i] : Les mariages célébrés en les basilique et églises romaines doivent faire l’objet de l’accord préalable d’un cardinal. Les mariages célébrés en les cathédrales royales ou impériales sont soumis à l’acceptation du consistoire national compétent ou d'un cardinal, du primat concerné, ou de tout autre autorité jugée ou reconnue  compétente.[/list]
[b]Article 7 :[/b] La présence d’au moins deux témoins, choisis parmi les fidèles, est exigée. L’un représentant le marié, l’autre la mariée. Ils seront les garants devant les hommes de l’acte du mariage.

[b]Article 8 :[/b] Le couple doit être formé de deux fidèles non soumis à interdiction.

[b]Article 9 :[/b] Les fiancés ne peuvent avoir de lien de consanguinité au quatrième degré ou moins.

[b]Article 10 :[/b] Les fiançailles sont officialisées par la publication des bans au minimum quinze jours avant la date du mariage.

[list]- Article 10 [i]bis[/i] : Les bans doivent être publiés par les deux parties, dans l’église [b]R[/b]es [b]P[/b]arendo de la paroisse de résidence [b]I[/b]n [b]G[/b]ratebus des fiancés , ou de chacune d’elles si ils n’ont pas le même domicile.

- Article 10 [i]ter[/i] : Les publications des bans énoncent les noms et prénoms, le domicile des futurs conjoints, le lieu où se déroulera le mariage et le noms des témoins.

- Article 10 [i]quater[/i] : Si pour une raison quelconque, le couple devait réduire la période de fiançailles, une demande expresse et motivée sera introduite auprès du siège métropolitain compétent par le couple et le clerc officiant. Ce dernier en informera également sa hiérarchie.[/list]
[b]Article 11 :[/b] Les époux scellent leur union par l’échange des vœux, symbolisé par l’échange des anneaux, devant Dieu et les hommes.

[b]Article 12 :[/b] En cas de remariage, le clerc officiant devra constater la validité de l’annulation ou de la dissolution de la précédente union.

[b]Article 13 :[/b] Le clerc officiant enregistre l’acte de mariage dans les registres appropriés.

[b]Article 14 :[/b] Des cas particuliers et des coutumes locales :
Le droit canon encadre le mariage dans l’optique d’une certaine uniformité dûe à l’unicité de l’Eglise. Toutefois, pour des raisons culturelles ou coutumières, les diocèses ou les provinces sont en droit d’imposer des restrictions supplémentaires à la célébration du mariage, en accord avec le Consistoire Pontifical compétent et après consultation de la Congrégation du Saint office et de la Diffusion de la Foi.


[size=13][b][u]Section B[/u] : de l'annulation du sacrement[/b][/size]

[b]Article 1 :[/b] Toute demande d'extinction, de dissolution ou d'annulation du sacrement du mariage doit passer en première instance devant l'Officialité Épiscopale locale ou compétente.

[u][b] Extinction du sacrement du mariage. [/b][/u]

[b]Article 2 :[/b] L’extinction du sacrement du mariage est une procédure automatique ne nécessitant qu’une constatation de l’officialité diocésaine.

[b]Article 3 :[/b] L’extinction du sacrement du mariage n’est applicable que dans deux seuls cas :

[list][i]- Article 3.1 :[/i] Le décès d’un des deux conjoints.

[i]- Article 3.2 :[/i] L’entrée dans les ordres d’un des deux conjoints.

[i]- Article 3.3 :[/i]Lorsque que l’entrée dans les ordres est le motif invoqué, l’extinction du sacrement du mariage implique une suspension définitive des devoirs conjugaux.

[i]- Article 3.4 :[/i] Lorsque que l’entrée dans les ordres est le motif invoqué et qu’il y a eut procréation, l’extinction du sacrement du mariage n’implique pas une suspension des devoirs parentaux.[/list]
[b]Article 4 :[/b] Lors d’une extinction du sacrement du mariage, le mariage est reconnu valide et légitime, mais ne produit plus d’effets dans le futur. Les effets survenus dans le passé son légitimes et gardent leur pleine légitimité à perpétuité.


[u][b] Dissolution du sacrement du mariage. [/b][/u]

[b]Article 5 :[/b] La dissolution du sacrement du mariage est une extinction de ce dernier suite à la décision des époux de se séparer et de mettre fin à leur vie de couple.

[b]Article 6 :[/b] Les motifs invoqués pour une dissolution du sacrement du mariage sont :

[list][i]- Article 6.1 :[/i]La disparition des sentiments amoureux entre les époux,

[i]- Article 6.2 :[/i] L’adultère commis par l’un des deux époux ; le conjoint fautif étant frappé d’interdiction de remariage.

[i]- Article 6.2 :[/i] L’abandon du domicile conjugal par l’un des deux époux pendant un temps supérieur à 3 mois. Le conjoint reconnu coupable de négligence conjugale est passible de l’impossibilité de remariage.

[i]- Article 6.2 :[/i] La disparition de l’un des deux époux pendant un temps supérieur à 3 mois.[/list]
[b]Article 7 :[/b] La dissolution du sacrement du mariage implique la levée des obligations matrimoniales entre les époux.

[b]Article 8 :[/b] En cas de dissolution, et lorsqu’il y a eu descendance, les obligations parentales demeures.

[b]Article 9 :[/b] Lors d’une dissolution du sacrement du mariage, le mariage est reconnu valide et légitime, mais ne produit plus d’effets dans le futur. Les effets survenus dans le passé son légitimes et gardent leur pleine légitimité à perpétuité.

[b]Article 10 :[/b] Toute demande de dissolution de mariage est déposée devant l'Officialité Episcopale dont le ou les conjoints demandeurs dépendent avant d’être transmise devant le Consistoire Pontifical compétent.

[list][i]- Article 10.1[/i] : Il revient à l'Officialité Episcopale de statuer et de publier un avis sur ladite demande, ainsi qu’une peine punitive et expiatoire. Cet avis sera ensuite déposé auprès du Consistoire Pontifical compétent afin d'être validé ou rejeté.[/list]
[b]Article 11 :[/b] Les Consistoires Pontificaux, dans les territoires soumis à leur juridiction, ont toute autorité quant à la dissolution du sacrement du mariage, à l’imposition d’une peine punitive ou expiatoire, à la révision de celle soumise par l’Officialité, aux interdictions frappant l’un ou les conjoints.

[list][i]- Article 11.1 :[/i] Les Consistoires Pontificaux, dans les territoires soumis à leur juridiction, sont habilités à réviser leur jugement après douze mois de délai expiatoire.[/list]
   
[u][b] Annulation du sacrement du mariage.[/b][/u]

[b]Article 12 :[/b] L’annulation du mariage reconnaît de facto le mariage comme nul rétroactivement. Il n’a de ce fait, aux yeux de l’Eglise, jamais existé.

[b]Article 13 :[/b] Lors d’une annulation du sacrement du mariage, le mariage est reconnu invalide et illégitime. Les effets survenus dans le passé sont illégitimes et reconnus comme tels de façon perpétuelle.

[list][i]- Article 13.1 :[/i]Seul le Souverain Pontife ou son délégué peut légitimer de manière exceptionnelle les effets survenus lors de cette vie en concubinage illégitime. [/list]
[b]Article 14 :[/b] Le Sacré Collège des Cardinaux, au nom du Souverain Pontif, a seul, autorité quant à l’annulation du sacrement du mariage.

[b]Article 15 :[/b] Toute demande d'annulation de mariage est déposée devant l'Officialité Episcopale locale et transmise au Consistoire Pontifical compétent qui juge de sa pertinence. Il la transmet ensuite au Sacré Collège des Cardinaux.

[b]Article 16 :[/b] Il revient au Consistoire Pontificale de statuer et de publier un avis sur recevabilité de ladite demande. Cet avis sera ensuite déposé auprès du Sacré Collège des Cardinaux qui statuera.

[b]Article 17 :[/b] Les causes d’une annulation de mariage sont définies par la recevabilité de la supplique et se cantonnent presque exclusivement au vice de procédure grave dans l’octroi du sacrement du mariage, à l’abus de confiance ou la tromperie de la part d’un des conjoint lors du mariage.



[i]Texte canonique sur les sacrements de l’Eglise Aristotélicienne et Romaine.
Donné à Rome sous le pontificat du Très Saint Père Eugène V, le vingt-huitième jour du mois de mars de l'an de grâce MCDLV.

Dernière entérinement par le Sacré Collège des Cardinaux le XII du mois de septembre de l'an de grâce MCDLVII, le samedi.

Publié par feu Son Eminence Jeandalf le vingt-huitième du mois de mars de l'an MCDLV ; amendé, revu et corrigé, et publié à nouveau par Son Eminence Aaron de Nagan, Cardinal,  Doyen du Sacré Collège, le XIII du mois de septembre, le dimanche, jour de la Saint Ripolin, de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur.
[/i]


[/list][/quote][img]http://img364.imageshack.us/img364/3705/bulleorhq5.png[/img]

_________________

Patriarche in Partibus d'Alexandrie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Rehael
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 16 Sep 2007
Messages: 13676
Localisation: Roma

MessagePosté le: Mer Sep 16, 2009 9:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:


    A l’Universalité des fidèles,
    A la Pairie, A Son Altesse le Grand Maître de France,
    Aux autorité du Comté de Toulouse,


    Nous avons appris avec stupeur, tristesse, et consternation, l'élection d'un hérétique spinoziste à la tête du Comté de Toulouse.

    Conformément à la position traditionnelle de la Sainte Eglise Aristotélicienne, nous considérons qu'en aucun cas, quel que soit le lieux considéré, un hérétique ne peut prétendre à la direction d'une province temporelle. A fortiori, nous rappellons également qu'il est impossible pour quiconque de prêter ou de recevoir allégeance de la part d'un hérétique.

    Comme ce fut le cas jadis en Artois et comme il l’est aujourd’hui, la Sainte Eglise s’oppose farouchement à toute reconnaissance d’allégeance de celui qui se pose en comte élu en terres de Toulouse. En tant que monarque aristotélicien, sacré par l’Eglise, le roi de France ne peut recevoir ce serment sans s’opposer aux préceptes élémentaires de notre spiritualité et aux fondements même du message divin.

    Nous avons par ailleurs eu vent que certains serviteurs du Sans Nom ont tentés et tentent encore d'abuser les simples d'esprits par une fausse interprétation du concordat toulousain, ce qui nous pousse à remettre définitivement les choses à leur juste place. Le Concordat toulousain, si il ouvre les fonctions de conseiller comtal et de maire, du fait de la tolérance limitée apportée au culte spinoziste dans le comté de Toulouse, ne stipule nullement que le Saint Siège accepte que soit élu comte un hérétique et qu’il puisse être légitimement reconnu comme tel par son allégeance envers le roi de France.

    Aussi, fort de ce constat, nous rappelons à Sa Majesté Lévan, roi de France, et à ses ministres que l’acceptation de l’allégeance d’un comte hérétique, les mènerait sur les chemins de l’apostasie, et ipso facto sur ceux d’une condamnation inquisitoriale, comme il l’a toujours été et comme il le sera toujours et continuellement.

    Tibère de Plantagenêt, dict Rehael,
    Cardinal Camerlingue.



    Faict à Rome, le XV du mois de septembre de l’an de grâce MCDLVII
    de notre Seigneur.



Code:
[quote]
[list]
[i]A l’Universalité des fidèles,
A la Pairie, A Son Altesse le Grand Maître de France,
Aux autorité du Comté de Toulouse,


Nous avons appris avec stupeur, tristesse, et consternation, l'élection d'un hérétique spinoziste à la tête du Conseil comtal de Toulouse.

Conformément à la position traditionnelle de la Sainte Eglise Aristotélicienne, nous considérons qu'en aucun cas, quel que soit le lieux considéré, un hérétique ne peut prétendre à la direction d'une province temporelle. A fortiori, nous rappellons également qu'il est impossible pour quiconque de prêter ou de recevoir allégeance de la part d'un hérétique.

Comme ce fut le cas jadis en Artois et comme il l’est aujourd’hui, la Sainte Eglise s’oppose farouchement à toute reconnaissance d’allégeance de celui qui se pose en comte élu en terres de Toulouse. En tant que monarque aristotélicien, sacré par l’Eglise, le roi de France ne peut recevoir ce serment sans s’opposer aux préceptes élémentaires de notre spiritualité et aux fondements même du message divin.

Nous avons par ailleurs eu vent que certains serviteurs du Sans Nom ont tentés et tentent encore d'abuser les simples d'esprits par une fausse interprétation du concordat toulousain, ce qui nous pousse à remettre définitivement les choses à leur juste place. Le Concordat toulousain, si il ouvre les fonctions de conseiller comtal et de maire, du fait de la tolérance limitée apportée au culte spinoziste dans le comté de Toulouse, ne stipule nullement que le Saint Siège accepte que soit élu comte un hérétique et qu’il puisse être légitimement reconnu comme tel par son allégeance envers le roi de France.

Aussi, fort de ce constat, nous rappelons à Sa Majesté Lévan, roi de France, et à ses ministres que l’acceptation de l’allégeance d’un comte hérétique, les mènerait sur les chemins de l’apostasie, et ipso facto sur ceux d’une condamnation inquisitoriale, comme il l’a toujours été et comme il le sera toujours et continuellement.

Tibère de Plantagenêt, dict Rehael,
Cardinal Camerlingue.

[img]http://img18.imageshack.us/img18/5216/rehael1v.png[/img]

Faict à Rome, le XV du mois de septembre de l’an de grâce MCDLVII
de notre Seigneur.

[/i][/list][/quote]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Rehael
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 16 Sep 2007
Messages: 13676
Localisation: Roma

MessagePosté le: Lun Sep 28, 2009 9:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:




    Élévation de Clodeweck au rang de cardinal romain


    Nous, cardinaux de la Sainte Eglise Aristotélicienne, Universelle et Romaine, réunit en Sacré Collège, devant le Très Haut et sous le regard d’Aristote, au nom de Sa Sainteté Eugène,


    Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et ordonnons la création de Clodeweck de Montfort-Toxandrie, archevêque métropolitain de Tours et primat de Bretagne en tant que Cardinal Romain de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine.

    Ad Majorem Dei Gloriam

    Fait à Rome le XXVIII septembre de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur.



    Pour le collège des Cardinaux,
    Tibère de Plantagenêt dict Rehael, Camerlingue.




Code:
[quote]

[list]

[size=18][color=#FFCC00][b]Élévation de Clodeweck au rang de cardinal romain[/b][/color][/size]


[b]Nous, cardinaux de la Sainte Eglise Aristotélicienne, Universelle et Romaine, réunit en Sacré Collège, devant le Très Haut et sous le regard d’Aristote, au nom de Sa Sainteté Eugène,[/b]


Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et ordonnons la création de [color=#FFCC00][b]Clodeweck de Montfort-Toxandrie[/b][/color], archevêque métropolitain de Tours et primat de Bretagne en tant que [color=#FFCC00][b]Cardinal Romain[/b][/color] de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine.

[i][b]Ad Majorem Dei Gloriam [/b][/i]

[b]Fait à Rome le XXVIII septembre de l’an de grâce MCDLVII de Notre Seigneur.[/b]

[img]http://img18.imageshack.us/img18/6109/rehael2.png[/img]

[i][b]Pour le collège des Cardinaux,
Tibère de Plantagenêt dict Rehael, Camerlingue.[/b][/i]
[/list][/quote]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> La place d'Aristote - Aristote's Square - Platz des Aristoteles - La Piazza di Aristotele Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 6, 7, 8 ... 63, 64, 65  Suivante
Page 7 sur 65

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com