L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP]Basilique de Saint Martin du Janicule
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> La place d'Aristote - Aristote's Square - Platz des Aristoteles - La Piazza di Aristotele -> Les faubourgs de Rome - The suburbs of Rome - Die Vororte von Rom - I Sobborghi di Roma
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Abasael



Inscrit le: 17 Fév 2021
Messages: 1

MessagePosté le: Mar Mar 02, 2021 11:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Rome. La ville de ses lectures, la ville des innovations, la ville des lumières de l’antiquité. Abasael était littéralement aux anges, s’extasiant sur chaque merveille qu’il croise. Il s’attarde sur les ruines antiques, sortant vélins, parchemins et fusain, recopiant des plans. Il s’attarde surtout sur les structures maitresses pour lui, à savoir, les sanitaires, le système d’eau et les égouts. C’était une merveille d’ingéniosité et il fallait absolument qu’il la rapporte avec lui afin d’installer tout cela chez lui. Cela couterait un bras mais le progrès n’a pas de prix !

C’est donc sous ses dessins qu’il perdit le convoi Baccard dans la foule. Tant pis, au moins il n’aurait pas sur le dos son frère rallant car il mettait trop de temps !

Il prit ensuite le chemin de la basilique, détonnant quand même dans ce paysage déjà idyllique. Il s’attarda, encore, en discutant avec des gardes et les questionnant sur les pièces d’artillerie défendant la ville et le château Saint-Ange. On lui proposa même de venir faire un tour, lorsque les gardes remarquèrent la passion qui illuminait ses yeux en parlant de ce sujet.
Le problème est que cela tombait le jour du baptême. Il posa le pour et le contre se disant que les deux étaient l’occasion d’une vie et finit par trancher en ce disant qu’il aurait le temps de faire les deux.

Il fit donc le tour des pièces d’artillerie et comme il pouvait s’y attendre, il prit beaucoup trop de temps… Il arriva donc quelque peu en retard, rejoindre le cortège qui prenait déjà place dans la basilique.

Il se dirigea vers Kenny, lui faisant une bise chaste sur la joue. Il salua sa famille sur le banc [strike]des accusés[/strile] des futurs baptisés puis se dirigea vers sa marraine et son suzerain. Non juste sa marraine finalement.


Isaure, vous êtes resplendissante et je suis ravi de vous voir ici. Il en va de même pour toi Caïa, cela me touche beaucoup que tu aies pris le chemin avec ta mère.

Cependant, où diable est Octave ? Il pensait que mon baptême était une blague, c’est ça ? Il n’y croyait plus ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zoyah



Inscrit le: 22 Jan 2011
Messages: 2

MessagePosté le: Mer Mar 03, 2021 7:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Encore un baptême pour la Novotny qui ne savait même plus combien de filleules elle avait eu car sa mémoire n’avait conservé le souvenir de la dernière brochette  : Jean-Gabriel, Elwin, Loyse, feue Mélusine, Marguerite, Agnès. Peut-être était-ce les seuls finalement. Elle avait accepté une dernière fois ce rôle auprès d’un jeune homme qu’elle avait vu naître et qu’elle n’avait eu le plaisir de rencontrer qu’une seule fois depuis. Il fallait avoue qu’elle avait accepté plus pour Axel que pour le petit bonhomme qu’elle ne connaissait à peine.

Elle ne souhaitait pas faire le voyage seule, alors elle avait traîné comme une âme en peine le pauvre Sancte Iohannes qui se serait bien passé de cette sortie, enfin non de cette corvée comme il disait. S’il ne lui avait pas fait l’affront de simuler le moindre enthousiasme, bien au contraire, elle trouvait qu’il avait capitulé assez rapidement, ce qui éveilla la méfiance de Zoyah. C’était certain, il avait une idée derrière la tête de la même nature que celle qui l’avait poussé à retarder leur séjour à Flandres.

Le voyage fût long. Assez ennuyeux même. Et son compagnon de route se révéla assez peu volubile, lui, qui d’ordinaire avait toujours une chose ou deux à lui narrer sur ses aventures passées. Si bien que les conversations tournaient court.

« Vous êtes déjà venu à Rome, Iohannes ? 
- Ouep !
- Pour quelle raison ? 
- Pour me désexcommunier.
- Mauvais souvenir donc... 
- Rome, ce n'est jamais très palpitant. 
- Mais il y des millénaires d'histoire ! 
- C'est surtout une cité colonisée par une administration chiante comme un jour sans pain.
 »
Il s’en suivit quelques commentaires sur des hommes en bure et l’habitacle du véhicule qui les conduisait à travers les Alpes retomba dans le silence. Arrivés sur place, il n’y eut que la princesse de Chevreuse pour s’émerveiller des monuments le peu de temps qui lui restait avant que le début de la cérémonie. D’ailleurs, elle se tient où cette cérémonie où elle est censée être marraine ?
Après quelques péripéties, ils finirent par arriver, Zoyah solidement accrochée au bras de Sancte Iohannes. Elle lui souffla, «
 cessez de tirer la tronche, ils vont croire que je vous bats. »

[hrp]Ecrit avec jd@sancte[/hrp]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tymothé de Nivellus
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 22 Nov 2017
Messages: 4289
Localisation: Cardinal Camerlingue

MessagePosté le: Dim Mar 14, 2021 12:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ah ben qui voilà donc, le cureton de Briançon...Avec l'aide de Félicien, il avait prit le temps de prendre quelques fleurs qu'ils avaient distribué à toutes les femmes présentes dans la Basilique. Une rose bleue à chacune d'entre elle.
Bleue? Mais pourquoi bleue?
Punaise, on comprend pourquoi il est de plus en plus en retard. Son cheval était tellement vieux, qu'il a connu trois papes différents...Mais Tym était attaché à ce cheval qui lui avait toujours été fidèle. Il était difficile de changer bien qu'un jour, il faudra s'y résigner.
Inutile de vous rappeler que Félicien le petit Sacristain à la belle bouille de jeunot plein de malices. Jouette et farceur. Il avait changé pour cette cérémonie le vin en eau...
Et oui, mesdames et messieurs, Félicien avait changer notre vin en eau! L'histoire le dira s'il mérite un coup de pied au cul!


--------------------------------------------------------------------

"Bonjour à tous et à toutes!
Mes dames, j'espère que ce petit présent, si petit mais si symbolique soit-il.
Alors vous me direz qu'il est bien fort étrange de recevoir une rose.
Chères amies, Chers amis,
Premièrement, je vais vous donner la signification de ces roses bleues.
La couleur évoque le mystère, l'atteinte de l'impossible, la patience, l'espoir éternel ou la pureté d'un amour.
Si j'ai choisi cette couleur, c'est pour vous mettre à l'honneur. Votre patience est légendaire et vous êtes toujours à la hauteur de vos objectifs. Que vous soyez nos épouses, nos mères, nos sœurs, nos amies, derrière chaque homme se trouve une grande femme! Ne l'oublions jamais.
Si je vous offre ces fleurs, c'est pour vous faire passer ce message de reconnaissance et de sympathie. Mais pas que... Il marqua une petite pause. Puis, un sourire malicieux dont il a le secret s'affiche sur son visage.
Outre le fait que je voulais vous mettre à l'honneur, c'est aussi pour rappeler à vos époux de ne pas oublier de prendre le temps de prendre soin de vous et de vous offrir de temps en temps quelques fleurs en guise d'attention et de bienveillance. Choisir les couleurs permets aussi de partager une émotion et un message. Je vous souhaite bien entendu de prendre en considération celui-ci. Sachez que la fleuriste ce trouve dans le quartier du Cardinal foutbienlamerde. Qui se situe à 5 pavés d'ici. Quelques écus contre une belle odeur de rose à la maison et une femme souriante et joyeuses. Ce n'est pas cher payer et ça fait du bien non?
N'oubliez jamais non plus cette deuxième et dernière chose, parce que je pense que le but de cette journée n'est pas de nous ouvrir à une thérapie de couple mais bien de baptiser de belles âmes issues d'une respectable famille.
Quoi qu'il arrive, quoi qu'il en coûte, ne vous en dormez jamais fâché avec quelqu'un! Cette règle est fondamental pour un bon sommeil et un regain d'énergie. En plus, en vous endormant réconcilier, vous avez peut-être la chance et le bonheur d'avoir le petit déjeuné au lit! Et ça, ça vaut toutes les roses bleues du monde non?


Oh l'enfoi...Ohh mon père, que de sagesse en vous...co.***... [censuré faut pas déconner...] Sur ces bienveillantes paroles, l'homme en rouge se plaça à l'Autel, plein sourire, on pouvait y voir un visage de satisfaction, comme, le plaisir d'une mission accomplie.
Il faut dire que le Cardinal était Vice-préfet à l'Inquisition, et que le nombre de dissolution de mariage affluaient. Ce qu'il voyait dans ces dissolutions c'était un échec non pas de ne pas savoir aimer, mais bien de ne pas savoir partager...La société nous apprends plein de choses utiles, mais jamais le plus important, ce qui est fondamental, c'est le partage d'émotion, être triste et savoir le dire, être heureux et pouvoir le partager...se parler, c'est l'essence même du couple...nos réactions dépendent de ce que nous avons du mal à dire. Nos actions dépendent de la réflexion et du poids allégé d'avoir pu mettre des émotions sur ce que l'on ressent.


"Que ceux qui doivent se faire baptiser s'avance vers mois et me dise son prénom, aussi, je souhaite à leurs côtés les parrains et marraines de ces récipiendaires."
_________________

Père Tymothé de Nivellus | Cardinal Camerlingue de Rome et Chancelier de la Chambre Apostolique | Archevêque métropolitain d'Embrun | Préfet des presses | Vice préfet de l'Inquisition FR |
"La puissance de Dieu donne toute sa mesure dans la faiblesse"

Cabinet du Cardinal
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
isaure.beaumont



Inscrit le: 11 Fév 2017
Messages: 2

MessagePosté le: Dim Mar 14, 2021 6:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

[Avec Abasaël]

L’agacement de la vicomtesse fut éclipsé par le compliment fort habile du futur filleul. Le sourire retrouvé, elle le salua aimablement avant de s’embrunir quelque peu à l’évocation de son époux.

- Vous ne l’avez pas invité. Personnellement. Il fallait y penser !

Sur ces quelques mots, elle prit la main de sa fille pour la guider vers la place qui serait sienne le temps de la cérémonie, tandis qu’avec Abasael, elle-même serait sur le devant de la scène.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sagamore



Inscrit le: 14 Mar 2021
Messages: 1

MessagePosté le: Lun Mar 15, 2021 5:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    L'Héritier avait passé la nuit à Checy avec la plus adorables des compagnies : Sa Nébuleuse. Une douce soirée agrémentée par quelques alcools hors de prix et des gestes doux dans l'intimité du château de Prudence. Ce n'était pas parce qu'il ne sortait pas qu'il ne se mettait pas la tête à l'envers. Les discussions avaient été légions et la pauvre joue de Prudence allait finir par être usée à force d'être caressée avec douceur par l'Héritier. La couche commune fut rejointe au milieu de la nuit avec difficulté des deux cotés. Le lendemain, ils devaient se présenter au baptême d'Alix, Prudence avait insisté pour qu'ils se couchent tôt et Sagamore n'avait pas les moyens de contrer les beaux arguments de sa co-voyageuse.

Etait-ce même envisageable qu'un jour Son Immortel puisse refuser une faveur à la merveilleuse Nébuleuse qu'elle était ? L'Intenable Meringuissime lui avait déjà fait le coup de disparaître la nuit entière précédent un évènement marquant pour le duo qu'ils formaient, délaissant sa co-voyageuse dans leur chambre alors que la joie intense était partagée. Tout cela pour quoi ? Des galantes. Toujours. Certes celles de Paris convenaient bien davantage aux critères du jeune dépensier, mais celles du duché d'Orléans étaient toutes moches, sans exception selon le Michelin des Bordels à visiter. Hors de question donc de revivre une telle nuitée, à se morfondre et à picoler seule pour exprimer la joie de l'évènement à venir. Sagamore était confiné pour la nuit auprès de Prudence et ce n'était en rien un ordre donné par la jeune éprise, mais bel et bien un besoin de partager des instants complices. Se coucher tôt était un prétexte pour l'attirer dans leur lit et bien que la sagesse soit bien plus présente dans le caractère sorélien, la nuit précédent le baptême d'Alix n'aura point été reposante, en témoignent les traits tirés du minois de la Nébuleuse au petit matin lorsqu'elle se leva afin de se préparer. Prise d'une légère panique, et bien que réveillée en compagnie des premiers rayons de soleil, Prudence se jeta sur lui, le secouant tel un prunier afin de le sortir de ses songes.
Sagamore ? Lève toi, nous sommes déjà en retard !
    L'héritier rougnasse dans son lit. C'était une heure à se coucher, pas une heure pour se lever. Il se cachait sous l'oreille mais l'annonce de l'arrivée imminente d'un seau d'eau sur sa tête le fit se lever.

La menace était réelle puisque ce n'est pas un seau mais un pichet rempli d'eau gelée par la nuit qui se retrouvait en équilibre au dessus de son merveilleux visage endormi. De peu, et attendrie, la Brindille cèderait presque à le voir si fatigué mais Non. avec un N majuscule. Alix était appréciée des deux jeunes protagonistes et il était hors de question de vouloir aller dorloter son co-voyageur.
    C'est comme une âme en peine qu'il se traina pour se débarbouiller. Faut être dingue pour se lever a cette heure-ci.

Tiens mets ça ! La ceinture avec pour marquer ta silhouette parfaite.
La Cristina Cordula du moyen-âge était dans la place, le minois perdu dans l'innombrable collection vestimentaire de Sagamore alors qu'elle sortait les tenues, une à une, bras tendu vers l'Endormi.
    Les vêtements à mettre lui furent envoyé dans la tête pour qu'il se grouille un poil. L'Héritier était en capacité de se rendormir en étant debout, alors Prudence le secouait à espace régulier. C'était limite si la Nébuleuse ne jouait pas à la poupée avec le co-voyageur. Elle faisait en sorte qu'il soit présentable sous le stoïcisme le plus complet du jeune homme.

Telle une chatte occupée à nettoyer ses chatons, la Brindille était à deux doigts de frotter la commissure à l'aide de son pouce humidifié de sa langue afin de débarbouiller un restant de ..? On ne préfère pas savoir. Tout naturellement, elle vient peaufiner sa tenue, sa coiffure et vint conclure l'essayage express d'un baiser complice, toute fière.

On est prêt et à l'heure. Tu es Merveilleusement Merveilleux.
    Et c'est avec une Prudence toute pimpante, toute d'azur vêtue avec pointe de fil d'or pour agrémenter sa tenue, et un Sagamore dormant debout qu'ils prirent la route pour le baptême d'Alix. C'était bien parce que c'était elle qu'il avait accepté d'être levé à cette heure. Il l'aimait bien l'Héritier bien qu'elle refusait qu'il lui offre un élevage de vaches ou de cochons rien que pour elle. Le voyage dut être bien long pour Prudence qui se retrouva en mode "mes cuisses sont des oreillers" puisque Sagamore vint finir sa nuit le visage posé dessus.

Les secousses du trajet la tenait éveillée durant tout le long, les doigts fins perdus dans l'épaisse chevelure de son co-voyageur sous lequel la jeune femme s'était donnée la peine de glisser un mouchoir entre le visage du dormeur et ses jupons. Arriver avec une auréole de salive à cet endroit précise de la robe ferait désordre et attirerait la honte et le rouge sur le minois de la Sorel. Inconsciemment, et pendant toute la route nécessaire, la main féminine papouillait le cuir chevelu de Sagamore ce qui ne devait l'aider en rien pour rester éveillé.
    C'est avec le marque de la magnifique robe de Prudence qu'il vint lui tendre le bras une fois arrivé à destination. Elle prit le temps tout de même de remettre un peu sa tenue en place avant de pénétrer dans l'édifice cherchant Alix du regard.


[hrp]Rp à 4 mains
Sagamore : Narration droite
Prudence : Narration italique et paroles en violet[/hrp]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alix.B



Inscrit le: 14 Fév 2021
Messages: 2

MessagePosté le: Ven Mar 26, 2021 10:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant



    Gniarf ! Ils sont venus !!
    L'adolescente se fendit d'un beau sourire pour aller au petit trot à la rencontre du couple Vandimion/Sorel. Pas questions qu'ils échappent au salut de bienvenue auxquels les autres avaient eu droit !
    De fait, leur amitié récente, la première qu'elle avait pu apprécier depuis son arriver à Tours, revêtait une importance toute particulière pour la montagnarde. Elle ne ressentait pas la moindre paix en cet instant, le mot qui aurait pu la décrire au mieux était "piaffante". Alors sans surprise quand on connaissait son tempérament sincère et sans retenue, elle les entoura chacun d'un bras pendant quelques instants avant d'incliner la tête et de repartir sous les feux des projecteurs, tout devant.

    Tandis qu'elle rejoignait son crew select, l'officiant s'était mis en devoir de distribuer des roses bleues aux femmes présentes. Le discours qui suivit semblait fait tout exprès pour son père et elle ne peut s'empêcher de glisser un gros sourire vers sa mère. TMTC Axel !!
    Bien sûr lorsqu'il parla de petit-déjeuner elle ne put que le trouver sympathique... Bon, au lit on repassera, les miettes, l'haleine, tout ça.. Bof. Mais il y avait de l'idée.

    A son appel, elle avança de quelques pas dans un léger bruit de tissu. Ca lui faisait bizarre, de n'entendre ni de "cling" ni de "clang" (parfois "bengbengbeng") et de ne porter ni ceinturon, épée, coutelas, grosse louchasse cachés quelque part sur elle.

    « ALIX ! », put-on entendre jusque dans les derniers rangs et sûrement dans les échos des montagnes les plus proches pendant les heures qui suivirent. La discrétion Baccard.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Landry.



Inscrit le: 15 Fév 2021
Messages: 2

MessagePosté le: Jeu Avr 01, 2021 10:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mais qu’entend-il ? Une foule en délire ! Il se tourne et découvre avec stupéfaction l’apparition de son parrain. Les cheveux lissés, la peau gommée, le costume trois pièces repassé. La grande classe ! Landry sourit et s’empresse d’aller l’accueillir.

Je ne pouvais rêver meilleur parrain pour suppléer Phelim. Merci d’être là.

Ne l’oublions pas le Guerrero, parrain de son cœur, parrain de toujours, parrain issu de mélange tout autant que Riri la malice. Le Castel Vilar a tellement de prestance que le Baccard plisse les yeux. En tentant de détourner le regard pour faire une pause dans cette explosion d’admiration, il aperçoit Valeryane, sa marraine à p’tit bouchon.

Val… ! Tant de grâce ! Mais que le Très Haut doit m’aimer pour m’accorder deux êtres si qualitatifs pour me guider dans la deuxième étape de ma vie.

Il se perd quinze bonnes minutes dans la contemplation aveuglante de son duo de parrainage, avant de sourire à sa tante adorée : Polly chérie.

Pas aussi grand que ta beauté. Tu nous fais vraiment honneur, j'ai peur qu'un Romain t'enlève pour t'épouser sur le champs.

Puis suivant l’exemple de sa sœur, il s’avance accompagné peut-être (mais je veux pas m’avancer, je reste #roliste !) de son parrain et de sa marraine.

Landry !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Polonius



Inscrit le: 14 Fév 2021
Messages: 2

MessagePosté le: Jeu Avr 01, 2021 11:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et voilà. La messe commençait, avant qu'elle ait eu le temps de rabrouer Landry. Et si elle n'avait été prononcée par un cardinal, mais plutôt par un petit curé de province, Polonius se serait sans doute surprise à grincer des dents en entendant le discours qui accompagnait la fleur offerte. Derrière les hommes... Reléguées à leurs positions de mères, de filles et d'épouses... Et contentées par une rose. Elle déglutit. Voilà bien, même énoncées avec toute la bonne volonté du monde, les raisons qui l'avaient poussée à faire son vœu de virginité. Mais tout de même, un cardinal... Il devait avoir raison, non ? Un homme aussi distingué, sage et pieux, pouvait-il seulement avoir tort en plaçant la femme dans l'ombre des hommes ? Avait-elle eu tort de se penser capable d'être maîtresse de son existence ?

Elle chassa momentanément ces idées de sa tête, reposant la rose sur le banc, et s'avançant à la suite d'Alix et Landry. Elle avait jeté un coup d'oeil derrière elle pour tenter de distinguer qui, parmi les hommes présents, serait celui qui aurait l'infortune d'être son parrain, tandis que pour marraine elle avait déjà noté la présence d'Axel, que le Très-Haut la bénisse. Et à la suite des deux autres, prononça son propre prénom, sans toutefois élever la voix plus qu'à l'accoutumée :

Polonius.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Charlemagne_vf



Inscrit le: 15 Sep 2012
Messages: 6

MessagePosté le: Sam Avr 03, 2021 8:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

De Rome, le premier prince du sang de France n'aimait que les ruines. Pas les prélats qui se mettaient la misère dans les bordels des bas quartiers, qu'on s'entende. Les ruines de pierre. Le Mont Palatin lui était un refuge, quand il se trouvait dans la capitale de la Papauté. Cela dit, il ne s'y rendait presque jamais. Trois fois dans toute une vie ; cette fois-là serait la quatrième.
Charlemagne de Castelmaure, fils de Béatrice, était certes fin aristotélicien. Mais il ne comprenait goutte à ce qui se jouait derrière les murs de la basilique Saint Titus. Le Très Haut, oui. Aristote, oui. Christos, oui. Leurs ministres : des sous-brêles, voilà ce qu'il en pensait. Jamais, de mémoire, il n'avait pu avoir un débat ou une relation apaisée avec un prince de l'église, sauf, et l'exception valait la peine d'être notée, l'ancêtre son oncle, Aymé von Frayner, l'éminente éminence Uterpendragon. Et Uriel, aussi. Car oui, dans la maison dont il était le chef, il y avait eu quelques uns des meilleurs éléments de l'institution romaine. Avantage : aucun des deux n'était italien. Car l'Aiglon en était convaincu, la plaie, c'était les italiens. Faux, bavards, moches, ils corrompaient l'église. Les français, eux, étaient insignifiants à ses yeux. Les impériaux, mieux valait-il ne pas en parler.

Voilà, le duc de Nevers se gonflait de vilaines pensées parce que l'air romain lui était inconvenant. Il n'avait pas eu sa séance de méditation palatine, devant se rendre fissa dans les faubourgs de Rome pour y trouver sa famille, plus précisément son cousinage, qui l'attendait pour un baptême.


Franchement... se faire baptiser à Rome. Encore un délire extravagant de mon cousin qui n'a que son piètre ego pour gloire. Dix fois la chapelle de Chablis plutôt que ces églises trop blanches et ces cardinaux trop nombreux.

Ces mots, il les dit dans son carrosse, à celui de ses clercs qui l'accompagnaient. Autrement dit, nul qu'eux ne les pût entendre ; à bons entendeurs, justement.

Descendu de la voiture, le prince se fit montrer l'église - c'est qu'à Rome, on n'en manquait pas - et il rejoint les impétrants du jour.
Quand il vit qui officiait, il leva les yeux au ciel, réprima un soupir, et fit mine de sourire. On l'appela, car il serait le parrain d'Alix, et il se mit aux côtés de la jeune femme.


Wesh, filleule.

À l'Angevine.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cathy.



Inscrit le: 17 Oct 2018
Messages: 122
Localisation: Rouen

MessagePosté le: Mar Avr 06, 2021 4:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

On priait par ici ?
Oh d'autres Français ! hop, un petit pas à l'intérieur de la basilique et l'archevêque se trouvait embrigadée dans l'une des messes légendaires du Père Spirituel Tymothe. Elle se trouva une statue dans un coin et prit place discrètement en face parce qu'à la cérémonie, elle n'est pas invitée. Pourtant pour prier pas besoin d'invitation des hommes mais celle du Bon Dieu restait toujours d'actualité.


Salut Tout Puissant, être divin en qui on se confie.
De Toi, on ne sera jamais déçu.


Murmura-t-elle tranquillement.

_________________
Mère Cathy de caelus
   (Archevêque de Rouen)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tymothé de Nivellus
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 22 Nov 2017
Messages: 4289
Localisation: Cardinal Camerlingue

MessagePosté le: Mar Avr 06, 2021 8:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tout ira bien, pas de panique on gère ici...

Le Cardinal sourit et compte les récipiendaires, le compte est bon. Une invasion de Baccard à Rome sauve qui peu...



Mes chers amis, nous voici réuni en ce jour pour assister aux baptêmes de, Abasaël, Pierre-Augustin, Polonius, Landry, Alix Baccard.

Par cette office, ils pourront affirmer sa foi en la religion aristotélicienne et devenir un fidèle. Leurs âmes prendront ainsi la bonne route pour rejoindre le paradis, si du moins, ils restent vertueux tout au long de leurs vies terrestre. C'est aussi une étape visant à délivrer l'âme d'une vision purement matérielle du monde pour se rapprocher de Dieu et avoir une vision plus spirituelle.

Maintenant, confessons ensemble nos péchés, sans oublier bien sûr que vous pouvez aussi le faire au confessionnal, et vous racheter de vos péchés en faisant pénitence!


Le Cardinal baissa la tête et attendis quelques minutes avant de reprendre, d'une voix forte il dit.

J'invite les parrains et les marraines de nos futurs baptisés à venir auprès de moi pour réciter le credo

Citation:
Tous ensemble, tous ensemble yeah! Tous ensemble tous ensemble yeah! .


Bien, avant de passer au baptême proprement dit, je vais maintenant vous réciter un passage de la vie de Christos. De grâce resté éveillés et écoutez, ça ne vous fera pas de mal.

Citation:
Alors, le tribun ordonna au centurion de se saisir de Jeshua, et l’officier, à la mine féroce s’approcha de nous d’un pas lent. Je respirais au rythme de la cadence de ses pas, essayant de calmer mon cœur qui s’affolait. Lorsqu’il se trouva face à Christos, le Centurion le regarda dans les yeux, intensément et assez longuement. Lorsque soudain, il ôta son casque et s’agenouilla en embrassant la robe de notre messie.

" Maître, supplia-t-il, à la plus grande surprise du Tribun, je voudrais vous suivre et faire partie de cette communauté de fidèles. Comment dois-je faire ? Je sais que je suis pécheur et que j’ai servi un mauvais maître, mais je t’en prie dis-moi comment me faire pardonner ! "

Alors Christos le releva et sous le regard médusé des romains, il prononça ces mots :
" Pêcheur, je te le dis, tu viens de faire la première chose que les fidèles devront faire ; se montrer humble et confesser leurs pêchés. Ainsi, si ton repentir est sincère, Dieu te pardonnera. "

Christos se tourna vers ses apôtres, et continua :
" Et vous, que les fautes commises par vos ouailles leurs soient pardonnées si elles viennent les confesser à vos oreilles, et qu’elles sont prêtes à en faire pénitence."

Alors, Christos s’approcha de la fontaine, et dit encore au Centurion :
" Par la grâce de l’éternel, je vais te laver de tes péchés, te ceignant d’eau, source de vie. "

Et Christos plongea ses mains jointes sous le jet de la fontaine. Il aspergea la figure du Centurion de cette eau en chuchotant ces paroles :

" Seigneur, daigne laver cet homme de ses péchés, et lui donner ainsi une nouvelle naissance parmi les croyants ! Au nom du Très Haut. Amen "

Puis, Christos nous appela à lui, nous, ses apôtres et, les uns après les autres, il nous ceignit de l’eau de la fontaine, nous faisant naître à nouveau. Il nous dit: " Mes apôtres, tant hommes que femmes, par la grâce de Dieu, vous voici lavés de vos péchés. A vous de Lui montrer que vous saurez vous montrer digne de cet honneur qu’Il vous fait, car le sacrement du baptême pourra être retiré à quiconque en trahit l’essence. "

Ce fut une journée intense que je n’ai jamais oubliée tant elle est gravée dans ma mémoire. Notre émotion était à son comble quand nous nous aperçûmes en plus que les soldats avaient déserté la place.


Maintenant que vous avez entendu la parole de Christos, les futurs baptisés, venez près de moi, ensemble allons prêt du baptistère.

Citation:
Ils avaient suivi le mouvement (enfin j'espère) du baptistère comme l'avait demander Tym et attendis la suite.


Souvenons nous de la réponse que Dieu fit à Ysupso :

Citation:
“Le baptême permet à la vertu de racheter le péché, permet à l’amour de vaincre l’acédie. Un vertueux qui n’est pas baptisé ne se verra pas effacer ses fautes, car Je n’ai pas béni son entrée dans la communauté de Mes fidèles. Mais ne crois pas que le fait d’être baptisé t’autorise à pécher sans vergogne. Ce sacrement n’est que le moyen de vivre dans la vertu. Mais tous ceux qui n’ont pas été baptisés, qu’ils soient enfants ou adultes, si ils n’ont absolument jamais péché, pourront de même accéder au Paradis.”


Ils leur posa la question individuellement

Vient Abasaël/Pierre-Augustin/ Polonius/Landry/Alix Baccard. maintenant, tu as entendu les paroles du Très Haut, désires-tu recevoir le sacrement du baptême et entrer ainsi dans la communauté aristotélicienne ?
_________________

Père Tymothé de Nivellus | Cardinal Camerlingue de Rome et Chancelier de la Chambre Apostolique | Archevêque métropolitain d'Embrun | Préfet des presses | Vice préfet de l'Inquisition FR |
"La puissance de Dieu donne toute sa mesure dans la faiblesse"

Cabinet du Cardinal
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Pierre Augustin



Inscrit le: 18 Fév 2021
Messages: 2

MessagePosté le: Mar Avr 06, 2021 9:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je me suis rapproché de mon parrain et de ma marraine. Je les ai remerciés poliment d'être là pour moi.
J'avoue ne pas trop avoir compris l'histoire de la rose bleue offerte aux femmes de l'assemblée, mais bon à présent l'Aa cérémonie commence et c'est l'essentiel n'est-ce pas?

D'abord petit confiteor ça je maîtrise. Je suis très assidu au confessionnal, j'ai l'habitude

Je marmonne ensuite le credo comme je l'ai appris tandis que le cardinal le récite d'une voix de stentor entouré des parrains et marraines qui ressemblent en cet instant à une troupe d'enfants de choeur qui auraient redoublé trop souvent.

A présent le cardinal nous lit un passage du livre des Vertus . C'est long et ça manque de rythme. Heureusement j'ai bien dormi la nuit dernière et surtout je suis debout. Si j'avais été assis pas sur que mes paupières n'auraient pas opté pour une dévotion particulièrement profonde associée à une respiration posée et régulière.
Mais là j'ai pas trop le choix je reste bien éveillé et cela m'est bien utile car je ne rate pas la demande de Tymotee de me rapprocher du baptistère.



Je suis là mon père.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tokai
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 23 Jan 2009
Messages: 1881

MessagePosté le: Mar Avr 06, 2021 10:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Se promenant, dans Rome, elle tomba sur cette Basilique..

S'approchant de plus près, elle se rendit compte qu'il s'agissait d'un baptême..

Elle récita donc...



...le Crédo et regarda ce qui s'apparentait à un tir groupé..
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tokai
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 23 Jan 2009
Messages: 1881

MessagePosté le: Jeu Avr 08, 2021 5:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tokai s 'assit et chantonna dans sa tête..

De toujours ma seule vérité
Mais c'est fini le temps des rêves
Les souvenirs se fanent aussi quand on les oublie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> La place d'Aristote - Aristote's Square - Platz des Aristoteles - La Piazza di Aristotele -> Les faubourgs de Rome - The suburbs of Rome - Die Vororte von Rom - I Sobborghi di Roma Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com