L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Deux reliques - diocèse de Tarbes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Holy Office and Causes of the Saints - Saint-Office et Causes des Saints
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Anselme.de.chinon



Inscrit le: 30 Mar 2020
Messages: 352
Localisation: Tarbes

MessagePosté le: Ven Mar 10, 2023 6:48 pm    Sujet du message: Deux reliques - diocèse de Tarbes Répondre en citant

VERSION FRANCAISE
***

Cela faisait des mois que le jeune évêque tarbais songeait à faire reconnaître deux reliques qu'il avait trouvées dans la cathédrale et une église de son diocèse à son arrivée, près d'un an auparavant.

Ce beau jour, il se décida à aller déposer la demande au Saint Office :


Je souhaiterais déposer une demande de validation pour deux reliques qui se trouvent dans mon diocèse de Tarbes et qui suscitent de la dévotion de la part des fidèles. Leur reconnaissance officielle par le Saint Office serait une nouvelle occasion de glorifier le Très-Haut et de soutenir la Foi dans mon diocèse fort aimant de Dieu.

Citation:
Demande de validation d'une relique.

    Je, Anselme de Chinon,
    En tant qu'évêque suffragant de Tarbes
    A la suite des informations m'étant parvenues,
    Et grâce aux pouvoirs m'étant conférés par la Sainte Curie Romaine,

    Demande officiellement la reconnaissance par la Congrégation du Saint-Office des deux reliques suivantes :
    • La dépouille mortelle de Saint Bertrand de l'Isle, gisant en son sarcophage à l'église paroissiale de Saint-Bertrand-de-Comminges, tel qu'attesté par l'hagiographie du saint
    • Un morceau de la Très Sainte et Vraie Croix de Caravaca, en son reliquaire d'or et d'argent sis dans la cathédrale de Tarbes.
      Cette relique est un morceau de la Vraie Croix de Christos : elle a été offerte en présent par l'Aragon au Béarn en 1469 et l'installation du reliquaire à la cathédrale de Tarbes a donné lieu à cette époque, à de grandes réjouissances populaires, de grandes démonstrations de piété du peuple comme de la noblesse et à une cérémonie grandiose à la gloire du Très-Haut célébrée à l'époque par mon prédécesseur Monseigneur Merlin de Caelus. Le Béarn est une province très pieuse, sans doute très aimée de Dieu et de Christos, et je crois voir dans la présence de cette relique un signe de cet amour protecteur envers les tourments qu'ont connus bien d'autres provinces.
      Voici le témoignage de celui - un chevalier béarnais - qui la rapporta d'Aragon en Béarn :

    Citation:
    La sainte relique, que je présente ce jour devant vous, est un fragment de la Santísima y Vera Cruz de Caravaca, inséré dans ce reliquaire d'or & d'argent.

    La Très Sainte et Vraie Croix de Caravaca trouve son origine en Murcie, dans le sud de la péninsule ibérique, plusieurs siècles avant notre existence, lorsque les impies commandaient encore cette partie du monde. Un jour, alors qu'un prêtre prêchait notre Foi aux abords de Caravaca, un seigneur local, Abu Zeyt, ordonna l'arrestation du prêtre mais il était néanmoins curieux et demanda à l'homme de célébrer une messe en sa présence. Le prêtre accepta mais alors qu’il allait officier, il remarqua qu’il n’y avait pas de croix. Il ne pouvait donc pas pratiquer la messe sans la présence de cet objet. C’est à ce moment que se produisit le miracle : les nuées se déchirèrent et s'ouvrirent, deux anges descendaient des cieux, tenant chacun de son côté une haute croix en bois à double branche, la véritable croix de Christos. Alors, le prêtre remercia le ciel pour cette apparition miraculeuse et put achever son office. Éblouis, ravis par la puissance du miracle, le seigneur Abu Zeyt, ainsi que sa famille et la population locale se convertirent à notre juste Foi et durant plusieurs siècles, de nombreux miracles s'opérèrent par l'intercession de cette précieuse relique, soignant malades, protégeant les fidèles & assurant la victoire pendant la bataille. De nos jours encore, la Vraie Croix est l'une des principales et des plus précieuses reliques d'Aragon. Miracles, processions, pèlerinages, festivités en son honneur sont fréquents. C'est un immense privilège que l'Aragon fait au Béarn en cédant un fragment de cette Croix. J'escompte que les bienfaits & les miracles se manifesteront prochainement en notre comté. Je prie pour cela, tout comme je prie pour que Dieu garde le Béarn ! »




    Fait à Saint-Lizier le dixième jour de mars de l'an mil quatre cent soixante-et-onze.

    Anselme de Chinon,
    Evêque de Tarbes.




******************************************************************************************************************************************************
ENGLISH VERSION
***

For months the young bishop of Tarbes had been thinking of having two relics recognized that he had found in the cathedral and a church in his diocese when he arrived nearly a year earlier.

That day, he decided to go to the Holy Office to make the request:


I would like to submit a request for the validation of two relics which are in my diocese of Tarbes and which are the object of devotion on the part of the faithful. Their official recognition by the Holy Office would be a new opportunity to glorify the Most High and to support the Faith in my diocese, which is very loving of God.

Citation:
Request for validation of two relics.

    I, Anselme de Chinon,
    As suffragan bishop of Tarbes
    As a result of the information I have received,
    And thanks to the powers conferred upon me by the Holy Roman Curia,

    Formally request the recognition by the Congregation of the Holy Office of the following two relics:
    • The mortal remains of Saint Bertrand de l'Isle, lying in his sarcophagus in the parish church of Saint-Bertrand-de-Comminges, as attested by the hagiography of the saint
    • A piece of the Most Holy and True Cross of Caravaca, in its gold and silver reliquary located in the cathedral of Tarbes.
      This relic is a piece of the True Cross of Christos: it was offered as a present by Aragon to Bearn in 1469 and the installation of the reliquary in the cathedral of Tarbes gave rise at that time to great popular rejoicings, great demonstrations of piety of the people as well as of the nobility, and to a grandiose ceremony to the glory of the Most High celebrated at the time by my predecessor Monsignor Merlin de Caelus. Béarn is a very pious province, undoubtedly very much loved by God and Christos, and I believe to see in the presence of this relic a sign of this protective love towards the torments that many other provinces have known.
      This is the testimony of the man - a knight from Bearn - who brought it from Aragon to Béarn:

    Citation:
    The holy relic, which I present to you today, is a fragment of the Santísima y Vera Cruz de Caravaca, inserted in this gold & silver reliquary.

    The Most Holy and True Cross of Caravaca originated in Murcia, in the south of the Iberian Peninsula, several centuries before our existence, when the godless still ruled that part of the world. One day, while a priest was preaching our Faith on the outskirts of Caravaca, a local lord, Abu Zeyt, ordered the arrest of the priest but was nevertheless curious and asked the man to celebrate a mass in his presence. The priest agreed, but as he was about to officiate, he noticed that there was no cross. Therefore, he could not perform the mass without the presence of this object. The clouds were torn open and two angels descended from the heavens, each holding a high, double-branched wooden cross, the true cross of Christ. Then the priest thanked the heavens for this miraculous apparition and was able to finish his service. Dazzled by the power of the miracle, Lord Abu Zeyt, his family and the local population converted to our righteous faith and for several centuries many miracles were performed through the intercession of this precious relic, healing the sick, protecting the faithful & ensuring victory in battle. Even today, the True Cross is one of the main and most precious relics in Aragon. Miracles, processions, pilgrimages and festivities in its honor are frequent. It is an immense privilege that Aragon makes to Bearn by ceding a fragment of this Cross. I expect that the benefits & miracles will soon manifest themselves in our county. I pray for this, just as I pray that God will keep Bearn!"




    Done at Saint-Lizier on the tenth day of March of the year one thousand four hundred and seventy-one.

    Anselme de Chinon,
    Bishop of Tarbes.


_________________
Anselme de Chinon - évêque de Tarbes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Barlaam



Inscrit le: 03 Nov 2022
Messages: 128

MessagePosté le: Sam Juil 29, 2023 11:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Saint-Office et Causes de Saints

    Respectables membres du Saint-Office,

    Monseigneur Anselme, évêque de Tarbes, était venu à vous au début du mois de mars de cette année pour obtenir la reconnaissance de deux reliques qui dépendaient de son autorité. Il s'agissait, pour rappel, de a dépouille mortelle de Saint Bertrand de l'Isle, gisant en son sarcophage à l'église paroissiale de Saint-Bertrand-de-Comminges et d'un morceau de la Très Sainte et Vraie Croix de Caravaca, en son reliquaire d'or et d'argent sis dans la cathédrale de Tarbes. Deux reliques priées et adorées en Béarn et en Armagnac avec foi et piété.

    Ainsi, c'est avec beaucoup d'appréhension que je viens à vous pour connaître les aléas de votre enquête sur le sujet. Officiant sur les deux paroisses par choix des habitants, le sort de ces reliques m'importent au plus haut point. Qui plus est que l'évêque Anselme n'assure plus son rôle depuis son retrait dans un monastère.

      Recevez la grâce du Seigneur.

      Père Barlaam
      Curé de Tarbes & de Saint-Bertrand-de-Comminges


Rédigé à Tarbes, le 29 juillet 1471.
Scellé du sceau personnel pour preuve d'authenticité.


_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Barlaam



Inscrit le: 03 Nov 2022
Messages: 128

MessagePosté le: Sam Oct 28, 2023 8:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Saint-Office et Causes de Saints

    Respectables membres du Saint-Office,

    Les mois s'écoulent et le silence demeure. Prenant la succession de l'évêque Anselme sur ce dossier, auriez-vous l'amabilité de m'écrire sur la demande de notre diocèse ? Que votre service ne se soit point encore penché sur l'étude de nos cas, nous pouvons le comprendre ; nous souhaiterions tout du moins une confirmation de la réception de notre demande et la certitude que nous aurons une réponse tôt ou tard.

      Avec dévouement,

      Père Barlaam
      Curé de Tarbes




_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Francesco_maria
Cardinal
Cardinal


Inscrit le: 14 Jan 2013
Messages: 3072

MessagePosté le: Lun Oct 30, 2023 4:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cardinal Sforza went to the entrance of the Congregation Palace where he found a French cleric who had some documents in his hand. Having read these documents, the Prefect General said:

"Father, the Congregation of the Holy Office is undergoing restructuring. In the meantime I will personally take charge of the matter. Being this Congregation international I would ask you the courtesy in the future to present all requests both in the original language and in English so as to make them clear to everyone."

he gave the documentes a quick read then said:

"I don't see any difficulty in recognizing the relics of Saint Bertrand de l'Isle as he is a saint officially recognized by the Holy Aristotelian Church. However, the second request raises many doubts. Among other things, it can be seen from the documentation reported by Bishop Anselme that in the past there were already been public acts of veneration of this relic. Tell me who is the diocese of Tarbes currently led by?"
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Barlaam



Inscrit le: 03 Nov 2022
Messages: 128

MessagePosté le: Mer Nov 22, 2023 2:31 am    Sujet du message: Répondre en citant


    The parish priest of Tarbes shook his head at Cardinal Sforza's words.


    « Yes, that's right. These two relics are important for our diocese. At the moment, we don't have anyone as bishop of Tarbes. On the other hand, for the archdiocese of Auch, it's Mons. David »


_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Barlaam



Inscrit le: 03 Nov 2022
Messages: 128

MessagePosté le: Mar Fév 20, 2024 9:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Saint-Office et Causes de Saints

    Respectables membres du Saint-Office,

    L'attente est une qualité qu'il ne convient pas d'étendre davantage : le débat sur la demande du diocèse de Tarbes est-il tranché ?

      Qu'Il veille !
      Père Barlaam



Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Blazingwill



Inscrit le: 04 Avr 2016
Messages: 1443
Localisation: Salisbury, Devon (England)

MessagePosté le: Sam Fév 24, 2024 5:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Barlaam a écrit:
Citation:
Saint-Office et Causes de Saints

    Respectables membres du Saint-Office,

    L'attente est une qualité qu'il ne convient pas d'étendre davantage : le débat sur la demande du diocèse de Tarbes est-il tranché ?

      Qu'Il veille !
      Père Barlaam






Citation:


Cher Père Barlaam,

    Nous vous prions de bien vouloir accepter nos excuses les plus sincères pour le retard dans la réponse à votre message. Nous sommes reconnaissant de votre patience et de votre compréhension.

    Suite à notre nomination à la tête de l'office du saint Théodule, nous avons fait une priorité pour traiter votre dossier. Il a fallu du temps avant que le doissier nous soit remis. Après l'analyse, nous avons fait le déplacement pour le diocèse de Tarbes. Nous sommes actuellement sur place pour vous rencontrer.

    Nous vous invitons cordialement à nous rejoindre pour discuter de vive voix et plus en détail de cette demande et de ses implications. Votre présence et vos contributions seraient grandement appréciées.

    Encore une fois, veuillez accepter nos excuses pour le retard, et nous vous remercions de votre patience et de votre engagement envers cette importante question.

    Dans l'attente de notre réunion, nous vous adressons nos salutations respectueuses.


Paix et Bien,

Monseigneur William Blazing, OFM
Prefect de l'office de saint Théodule
Archevêque-Métropolitain de Cantorbéry



_________________

Metropolitan Archbishop of Canterbury | Marquess of Exminster | Earl of Bassetlaw | Viscount of Osney
Prefect of the office of Relics
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Holy Office and Causes of the Saints - Saint-Office et Causes des Saints Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com