L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church
Forum RP de l'Eglise Aristotelicienne du jeu en ligne RR
Forum RP for the Aristotelic Church of the RK online game
 
Lien fonctionnel : Le DogmeLien fonctionnel : Le Droit Canon
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Annonces diverses - 1463
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Chancellerie Pontificale – Pontificia Cancellariae – Papal Chancellery -> Textes et discours officiels – Official texts and speeches
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Eilinn Melani



Inscrit le: 13 Mai 2010
Messages: 507

MessagePosté le: Mer Juil 01, 2015 11:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:

    Candidacies for the Prefecture of Exorcists


    We, His Eminence Raniero Borgia, Cardinal-Archbishop In Partibus of Nazianze, Duke of Bologna, in our quality of Chancellor of the Congregation for Propagation of Faith, hereby announce:


      After the terrible announcement of the disappearance of His Excellency Marie Clarence, in consequence we have also lost the Archexorcist, we pray therefore for her soul and we thank her for the splendid work done in our congregation.
      Considering that, we announce by the same way the opening, for the next seven days, of the candidacies for the role of Prefect of the Offices of Exorcists.
      Anybody applying for this role will have to know the exorcisms procedures and applications, and will have to be able to manage the Office to give it an international vocation.
      Candidacies must be send through private message to the Cardinal Chancellor Quarion



    Made in Rome, this 26th day of June MCDLXIII.


Citation:

    Candidacies for the Prefecture of Aristotelian teaching


    We, His Eminence Raniero Borgia, Cardinal-Archbishop In Partibus of Nazianze, Duke of Bologna, in our quality of Chancellor of the Congregation for Propagation of Faith, hereby announce:


      After the nomination of Nono18 to Prefect, the charge of Deputy General Prefect of the Prefecture of the Aristotelian teaching is become vacant.
      Considering that, we announce by the same way the opening, for the next seven days, of the candidacies for the role of Deputy General Prefect of the Aristotelian teaching.
      Anybody applying for this role will have to know the seminars procedures and applications of the Prefecture, and will have to be able to manage the Office to give it an international vocation, preferably polyglot with knowledge of french and english.

      Candidacies must be send through private message to the Prefect Nono18 and subsequently discussed in the room of the Prefecture by the Prefect with the Chancellors



    Made in Rome, this 26th day of June MCDLXIII.


Citation:


    We, His Excellency Father Francesco Ivan Dragone Nero, Pastor of Mirandola, as Prefect of the Company of Aristotle, we do that ad:

    The word is your weapon?
    Are you an Aristotelian believer and do you desire serve the Church as a layman, in a way that will allow you to meet new people and discuss with them?
    Are you a priest with the dream of converting the heretics and to guide those who have lost the way to find the Aristotelian Friendship?
    Are you convinced that peace and dialogue need to be built each day for the good of humanity?

    Join the reborn Company of Aristotle as a preacher IG or by sending in a mission a Praedicator Nuntius Gratiae (png, minor character) with certified identity.

    To inquire about eligibility and the manner of preaching, please contact the Prefect of the Company, Father "Fuego2806" , with a message.
    You can find her office and the Statutes of the Company in Rome.



    Done at Rome this twenty-sixth day of June of the year of Grace MCDLXIII



    To the Congregation for the Propagation of the Faith,
    His Excellency Father Francesco Ivan Dragone Nero, Prefect of the Company of Aristotle.






Citation:




    Appeal to the candidates for the post of Deputy Prefect General of the Company of Aristotle


    We, His Excellency Father Francesco Ivan Dragone Nero, Pastor of Mirandola, as Prefect of the Company of Aristotle, we do that ad:


    We feel the deposition of candidatures for the post of Deputy Prefect General for the Company of Aristotle. Wanting to continue the reconstruction work of the Office began by His Eminence Fenice, we ask interested applicants to propose a comprehensive and detailed plan in a relevant missions over time, varied and innovative with the requirements relating to our time and the spread of the faith . Be imaginative!

    Interested applicants are asked to send in a week after the publication of the same a private message (PM) to the Father "Fuego2806", containing a letter and a cursus honorum complete the activities previously carried on. Recall that the offices attached to the Congregation for spreading the faith are accessible to all baptized Aristotelian and Diploma in Theology degree from one of the Monasteries recognized, regardless of its membership to the linguistic, provided they speak English.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Done at Rome on XXVII of June of the year of grace MCDLIX




    To the Congregation for the Propagation of the Faith,
    His Excellency Father Francesco Ivan Dragone Nero, Prefect of the Company of Aristotle.





_________________
“Il me reste qu'a mourir, et puisque je crois en Dieu, je dois essayer d'attendre en silence l'accomplissement de sa volonté.”
― Charlotte Brontë
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Eilinn Melani



Inscrit le: 13 Mai 2010
Messages: 507

MessagePosté le: Sam Juil 18, 2015 9:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:




Modification de l'organisation des appels à candidatures de l'Assemblée Épiscopale de France



Au nom de l'Assemblée Épiscopale de France, Nous, Monseigneur David de Sent-Bertran, Primat de France, Archevêque Métropolitain de Rouen ; Préfet de l'Inquisition francophone, Missus Inquisitionis ; Vice-préfet du Saint-Office, Scripteur du Saint-Office ; Recteur de l'Ordre Grégorien prenons la plume pour faire annonce de :



    La modification de l'organisation des appels à candidatures de l'Assemblée Épiscopale de France. Désormais, un premier appel à candidatures sera lancé pour une durée de 7 jours, comme nous le faisons actuellement, si aucun candidat de ne se présente, un nouvel appel à candidatures sans limite dans le temps est lancé. Une annonce mensuelle ou bimensuelle sera affichée rappelant la liste des sièges épiscopaux vacants pour lesquels il est possible de postuler. Ainsi toute candidature est recevable et peut être proposée à l'aef dès que l'équipe primatiale et le primat en donne l'accord.


Fait à Rouen, le 18ème jour de juillet de l'an de grâce 1463.





Citation:


    Élection de l'Ordenkreis Francophone


    Nous, Chevreux d'Entrelacs, Hochmeister de l'Ordre Teutonique, annonçons la composition du nouveau cercle des Hauts Dignitaires de l'Ordre.

    Les Hauts Dignitaires Francophones pour les mois de juillet et août 1463 sont les suivants :


      * Hochmeister : Ritter Chevreux d'Entrelacs (¤)

      * Gross Hospittler : Ordenskaplan Tokaï

      * Ordensmarschall : -- vacant --

      * Erster Botschafter : -- vacant --

      * Wärter der heiligen Reliquien : Ritter Hawgem

      * Seneschall : Bruder Amael

      * Verwalter: Schwester Ceronnie

    Annoncé en ce cinquième jour du septième mois de l'an de Grâce MCDLXIII,
    en la Commanderie Générale de l'Ordre Teutonique de Thorens.



    Hochmeiser Chevreux d'Entrelacs




    (¤) La charge de Hochmeister n'était pas en élection, le mandat se terminant à la fin d'août.


_________________
“Il me reste qu'a mourir, et puisque je crois en Dieu, je dois essayer d'attendre en silence l'accomplissement de sa volonté.”
― Charlotte Brontë
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Eilinn Melani



Inscrit le: 13 Mai 2010
Messages: 507

MessagePosté le: Sam Juil 18, 2015 9:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:




    Réaction au décès de la reine Angelyque



    À l'universalité des fidèles,
    Aux croyants et fidèles de France,



    La Sainte Église Aristotélicienne accueille avec tristesse la mort de la Reine de France sans que celle-ci n'ait eu l'occasion de se présenter par devant le Sacré-Collège des cardinaux comme elle semble en avoir exprimé le désir.

    Nous notons toutefois que la lettre annonçant l'arrivée de la souveraine à Rome contenait en son sein plusieurs éléments qui ne pouvaient être qu'une source de grande perplexité. En effet, les formules « par la Grâce de Dieu » et « sous la guidance du Très-Haut » étaient à nouveau employées, alors même qu'elles avaient fait l'objet d'une condamnation claire et ferme par la commission apostolique indépendante comme par le Sacré-Collège. Alors que la modestie et la contrition auraient dû transpirer des mots de la lettre, cette dernière semblait davantage empreinte d’orgueil et de jactance.

    Aussi, nous regrettons que le trépas brutal d'Angelyque ne lui ait pas laissé le temps de revenir sur certaines déclarations et certains actes contraire à la foi aristotélicienne. Une mort qui place l'âme de la défunte reine dans une situation précaire, car déclarée relaps et hérétique sans avoir pu répondre aux monitions qui lui avaient été adressées. Désormais, l'âme d'Angelyque, salie de nombreux péchés, a été remise à son Créateur à Qui il appartient de la juger. Placée
    ipso facto sous interdit à la publication de l'annonce cardinalice du XXVI juin de cette année, privée du sacrement des funérailles, nous ne pouvons que prier pour le salut de son âme.

    Si Angelyque n'est plus, l'ordonnance du mois de mars, source de la grave crise actuelle, demeure. La Sainte Église Aristotélicienne réitère son souhait de voir cette ordonnance abrogée dans sa rédaction actuelle, et qu'une négociation sereine et constructive soit ouverte afin qu'un nouveau texte - faisant cette fois-ci l'objet d'un consensus unanime - puisse voir le jour pour la remplacer. La Sainte Église se tiendra à la disponibilité du prochain souverain pour en discuter.



    Donné à Rome, le huitième jour du mois de juillet de l’an de grâce MCDLXIII de notre Seigneur.




    Pour le Sacré Collège des Cardinaux,
    Arnault d'Azayes, Cardinal-Camerlingue.



Citation:

    Candidacies for the Prefecture of Exorcists


    We, His Eminence Raniero Borgia, Cardinal-Archbishop In Partibus of Nazianze, Duke of Bologna, in our quality of Chancellor of the Congregation for Propagation of Faith, hereby announce:


      After the terrible announcement of the disappearance of His Excellency Marie Clarence, in consequence we have also lost the Archexorcist, we pray therefore for her soul and we thank her for the splendid work done in our congregation.
      Considering that, we announce by the same way the opening, for the next seven days, of the candidacies for the role of Prefect of the Offices of Exorcists.
      Anybody applying for this role will have to know the exorcisms procedures and applications, and will have to be able to manage the Office to give it an international vocation.
      Candidacies must be send through private message to the Cardinal Chancellor Quarion



    Made in Rome, this 07th day of July MCDLXIII.


Citation:


    We, His Excellency Father Francesco Ivan Dragone Nero, Pastor of Mirandola, as Prefect of the Company of Aristotle, we do that ad:

    The word is your weapon?
    Are you an Aristotelian believer and do you desire serve the Church as a layman, in a way that will allow you to meet new people and discuss with them?
    Are you a priest with the dream of converting the heretics and to guide those who have lost the way to find the Aristotelian Friendship?
    Are you convinced that peace and dialogue need to be built each day for the good of humanity?

    Join the reborn Company of Aristotle as a preacher IG or by sending in a mission a Praedicator Nuntius Gratiae (png, minor character) with certified identity.

    To inquire about eligibility and the manner of preaching, please contact the Prefect of the Company, Father "Fuego2806" , with a message.
    You can find her office and the Statutes of the Company in Rome.



    Done at Rome this twenty-sixth day of June of the year of Grace MCDLXIII



    To the Congregation for the Propagation of the Faith,
    His Excellency Father Francesco Ivan Dragone Nero, Prefect of the Company of Aristotle.





_________________
“Il me reste qu'a mourir, et puisque je crois en Dieu, je dois essayer d'attendre en silence l'accomplissement de sa volonté.”
― Charlotte Brontë
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Eilinn Melani



Inscrit le: 13 Mai 2010
Messages: 507

MessagePosté le: Sam Aoû 01, 2015 10:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:




De la Fondation Von Frayner



L'Assemblée Episcopale de France ayant eu connaissance de l'article de la KAP sur la Fondation Von Frayner, il nous apparait nécessaire d'apporter quelques précisions de grande importance, omises par son auteur.

Le prince de Clichy, Sancte von Frayner, n'est plus un membre de la communauté aristotélicienne romaine depuis qu'il a pris par les armes une cathédrale et usurpé des mois durant la cathèdre toulousaine.

Nous ne pouvons qu'inviter les fidèles aristotéliciens désireux de devenir théologiens et d'entreprendre des études à l'université dans la voie de l'Eglise, à se tourner vers les clercs de l'Eglise (Archevêques, Evêques, Curés, Diacres, etc...), car il existe, tant par le biais de provinces disposant d'un Concordat avec l'Eglise, que par celui des prélats, des aides financières permettant l'accession aux bancs de l'université et pour ceux désirant propager le message de nos prophètes, sans se détourner de la Vraie Foy et sans se placer, de facto, hors de la communauté aristotélicienne romaine.

Nous rappelons aussi que seules les médailles arborant les lettres "E.A.R" permettent l'assurance aux fidèles de s'adresser à des clercs romains.Que le sigle "E.A.F" appartient à l'Eglise Aristotélicienne de France, crée par Eusaias et n'est pas reconnu par Rome.

Nous ajoutons qu'il existe en sus des cours universitaires, divers cursus de séminaires théologiques dont la liste est disponible à la Préfecture de l'Enseignement Aristotélicien.

Cette annonce a pour but d'éclairer l'esprit des fidèles et d'éviter quelques amalgames et malentendus, hélas entretenus par une communication parfois trop imprécise, comme l'est l'article de la KAP concerné.


Enfin, l’Église Aristotélicienne Romaine étant toujours prête à pardonner à ceux qui se repentent sincèrement, comme cela fut fait d'innombrables fois par le passé, nous rappelons que tous ceux souhaitant réintégrer la communauté aristotélicienne seront accueillis fraternellement.

Puissent Aristote et Christos nous guider.

Rédigé en Rouen, le vingt neuvième jour de Juillet de l'An 1463,
Par nous, Monseigneur Onael d'Appérault,
Premier Vice Primat de France,
Archevêque d'Auch.





_________________
“Il me reste qu'a mourir, et puisque je crois en Dieu, je dois essayer d'attendre en silence l'accomplissement de sa volonté.”
― Charlotte Brontë
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Eilinn Melani



Inscrit le: 13 Mai 2010
Messages: 507

MessagePosté le: Lun Aoû 10, 2015 12:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:


    Appeal to the candidates for the seats of the Society Aristotle of Companion Aristotle


    We, His Excellency Father Francesco Ivan Dragone Nero, Pastor of Mirandola, as Prefect of the Company of Aristotle, we do that ad:

    The word is your weapon?
    Are you an Aristotelian believer and do you desire serve the Church as a layman, in a way that will allow you to meet new people and discuss with them?
    Are you a priest with the dream of converting the heretics and to guide those who have lost the way to find the Aristotelian Friendship?
    Are you convinced that peace and dialogue need to be built each day for the good of humanity?

    Join the reborn Company of Aristotle as a preacher IG or by sending in a mission a Praedicator Nuntius Gratiae (png, minor character) with certified identity.

    To inquire about eligibility and the manner of preaching, please contact the Prefect of the Company, Father "Fuego2806" , with a message.
    You can find her office and the Statutes of the Company in Rome.



    Done at Rome this twenty-sixth day of June of the year of Grace MCDLXIII



    To the Congregation for the Propagation of the Faith,
    His Excellency Father Francesco Ivan Dragone Nero, Prefect of the Company of Aristotle.






Citation:



        A une régnante


    Nous, Son Éminence David de Sent-Bertran, en notre qualité de Primat de France, prenons la plume au nom des évêques français afin de féliciter Votre Majesté pour son élection au trône de France.

      Madame,

      Nous joignons nos prières à celles des fidèles pour que votre règne soit marqué par la Foy et la Vertu. Nos cœurs s'emplissent d'espérance, car tout nouveau règne est un nouveau départ, chassant ainsi la souffrance et l'inquiétude des précédents.
      Nul régnant ne peut être parfait : seul le Tout-Puissant peut l'être, mais nous Lui adressons nos prières afin que votre règne s'enracine dans la tradition des rois aristotéliciens : puisse Saint Louis être votre modèle, vous qui souhaitez la paix, vous qui souhaitez un Royaume rayonnant.

      Nous ne pouvons que vous encourager à vous imprégner de « La gouvernance dans la foy et la vertu » : puissiez-vous faire appel aux clercs et fidèles aristotéliciens compétents dans tous les domaines concernant la gestion de l'État, afin qu'auprès de vous la parole aristotélicienne trouve sa place légitime.

      Nous prions également pour que la Vraie Foy soit enfin propagée sans entrave dans l'ensemble du Royaume : il est de la mission de l’Église de permettre le Salut des âmes françaises, or l'ordonnance du Mans demeure un obstacle indéniable à cette mission. L’Église aristotélicienne romaine vous tend la main, Votre Majesté, avec amitié et sans crainte : nous sommes ouverts aux discussions de tout ordre, après avoir été par trop condamnés par contumace : qu'il soit su que jamais l’Église n'a refusé le dialogue, et jamais elle ne le refusera.

      Nous vous invitons, ainsi que tous les fidèles du Royaume à ouvrir votre règne en priant le Très-Haut comme le faisait jadis le Saint Roy Louis. Puisse ainsi le Très-Haut vous insuffler Foy et Raison.


    A Rouen le 1er août 1463



Citation:




    Amendement : Statuts de l'Assemblée Épiscopale de France



    Dans le but de se doter d'un mode de décision favorisant le compromis et l'économie de temps lorsqu'un consensus apparait au sein de l'assemblée des évêques et archevêques français ; dans le but de mettre par écrit et de transformer en règle de droit la coutume appliquée par les Primats français successifs de s'entourer de conseillers avisés au sein de leur équipe primatiale ; Nous, Évêques et Archevêques réunis en Assemblée, avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, statuons et ordonnons l'amendement des Statuts régissant l'Assemblée Épiscopale de France, défini et cité ci-après. Les articles amendés prennent le pas sur les articles des Statuts de l'Assemblée Épiscopale de France antérieurs au présent édit.



    III. Fonctionnement

    Citation:
    Article 3.1 Les décisions sont prises lors de consultations des membres de l'AEF.

    Article 3.2 Tous les membres de l'AEF peuvent participer aux débats, mais seuls les archevêques et les évêques de France, ainsi que les évêques émérites ou in partibus ayant leur résidence principale en France, peuvent lancer une consultation et voter.

    Article 3.3 Le vote doit toujours être précédé d'une période de débat d'un minimum de trois jours. Il doit en outre être ouvert pendant une période de cinq jours.

    Article 3.4 Le vote peut être lancé immédiatement et le délai de vote raccourci à trois jours en accord avec le Primat, sur sa décision ou dans les cas prévus dans les procédures d'urgence.

    Article 3.5 Le vote devra toujours comporter une possibilité de voter blanc ainsi qu'une possibilité de voter contre.

    Article 3.6 La décision se prend à la majorité simple des voix exprimées. Les votes blancs ne comptent donc pas.

    Article 3.7 Les cas suivants autorisent la procédure d'urgence :

    • Absence non déclarée du Primat et de ses Vices-Primats pendant deux semaines
    • Conflit armé impliquant des paroisses françaises
    • Révocation d'un membre de l'AEF sur demande de l'Inquisition

    *par absence est entendu la non-participation aux débats de l'AEF ou la retraite spirituelle


      est révisé comme suit :


    Citation:
    Article 3.1 Les décisions sont prises lors de consultations des membres de l'AEF, soit par consensus soit par vote.

    Article 3.2 Tous les membres de l'AEF peuvent participer aux débats, mais seuls les archevêques et les évêques de France, ainsi que les évêques émérites ou In Partibus ayant leur résidence principale en France, peuvent lancer une consultation et voter.

    Article 3.3 Si 48 heures après le lancement d'un débat un consensus se dégage autour d'une décision, le primat annonce la possibilité de consensus et laisse 48 heures supplémentaires de débat.

      Article 3.3.1 Si pendant les 48 heures supplémentaires aucun évêque ou archevêque de France, In Partibus ou émérite ne s'y oppose alors la décision est adoptée.

      Article 3.3.2 Si pendant les 48 heures supplémentaires un ou plusieurs évêques ou archevêques de France, In Partibus ou émérites s'y opposent alors la décision doit suivre a procédure de vote.


    Article 3.4 Le vote doit toujours être précédé d'une période de débat d'un minimum de trois jours. Il doit en outre être ouvert pendant une période de cinq jours.

      Article 3.4.1 Le vote peut être lancé immédiatement et le délai de vote raccourci à trois jours en accord avec le Primat, sur sa décision ou dans les cas prévus dans les procédures d'urgence.

      Article 3.4.2 Le vote devra toujours comporter une possibilité de voter blanc ainsi qu'une possibilité de voter contre.

      Article 3.4.3 La décision se prend à la majorité simple des voix exprimées. Les votes blancs ne comptent donc pas.

      Article 3.4.4 Les cas suivants autorisent la procédure d'urgence :

      • Absence* non déclarée du Primat et de ses Vices-Primats pendant deux semaines ;
      • Conflit armé impliquant des paroisses françaises ;
      • Révocation d'un membre de l'AEF sur demande de l'Inquisition.

      *par absence est entendue la non-participation aux débats de l'AEF ou la retraite spirituelle



    ___________________________________________

    IV. La Primatie

    Citation:
      Article 4.4 Le Primat doit nommer de un à trois Vice(s)-Primat(s) en mentionnant leur ordre de priorité. Il peut les choisir et les révoquer comme bon lui semble. Ils forment l'équipe primatiale.


      est révisé comme suit :


    Citation:
      Article 4.4 Le Primat doit nommer de un à trois Vice(s)-Primat(s) en mentionnant leur ordre de priorité. Il peut les choisir et les révoquer comme bon lui semble. Ils forment l'équipe primatiale, au sein de laquelle il peut inclure discrétionnairement d'autres membres de l'AEF.


    ___________________________________________

    Amendement des Statuts de l'Assemblée Épiscopale de France,
    Donné et entériné à Rouen par l'Assemblée Épiscopale de France sous le pontificat du Très Saint Père Innocent VIII le XIII juillet, le lundi, de l'an de grâce MCDLXIII.

    Amendements rédigés par Son Éminence Endymion d'Abbadie, Cardinal, publiés par Son Éminence David de Sent-Bertran, Cardinal et Primat de France, le IVème jour du mois d'août, le mardi, de l'an de grâce MCDLXIII.





_________________
“Il me reste qu'a mourir, et puisque je crois en Dieu, je dois essayer d'attendre en silence l'accomplissement de sa volonté.”
― Charlotte Brontë
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Eilinn Melani



Inscrit le: 13 Mai 2010
Messages: 507

MessagePosté le: Lun Aoû 10, 2015 1:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:



    ........
    Révision du Droit Canon sur le Gouvernement suprême de l’Église
    - De Sanctae Sedis summo administratione -






    Souhaitant que le Droit Canon de notre Sainte Mère l’Église soit cohérent et s'adapte à la réalité, constatant l'évolution de l'activité de plusieurs dicastères romains et souhaitant que le droit sanctionne logiquement cette évolution concrète, Nous, Cardinaux réunis en Sacré Collège, avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, statuons et ordonnons l’adoption d'amendements relatifs au Livre 5 du Droit Canon de la Sainte Église Aristotélicienne, Universelle et Romaine portant le titre de De Sanctae Sedis summo administratione, définis et cités ci-après. Les articles amendés prennent le pas sur les articles du Droit Canon antérieurs au présent édit.


    Partie II : Du Saint-Siège

    Citation:
    - Article 3.4 : La Chancellerie Pontificale ou Chancellerie Romaine est considérée comme une congrégation à part entière. A sa tête se trouve un Cardinal Romain électeur. Elle n’entre cependant pas en compte dans la comptabilisation du nombre de Cardinaux Romains électeurs.


      est révisé comme suit :

    Citation:
    - Article 3.4 : La Chancellerie Pontificale ou Chancellerie Romaine est considérée comme une congrégation à part entière.


    _______________


    Partie II : Des charges et statuts au sein des Institutions Supérieures de l’Église

    Citation:
    - Article 6.2 : Le nombre de cardinaux congrégationnels est fixé au double du nombre de congrégations, plus deux.


      est révisé comme suit :

    Citation:
    - Article 6.2 : Le nombre de cardinaux congrégationnels est fixé à treize.


    _________________________________________

    Amendement du texte canonique « Du gouvernement suprême du Saint-Siège »,
    Donné et entériné à Rome par le Sacré-Collège sous le pontificat du Très Saint Père Innocent VIII le VI août, le jeudi, de l'an de grâce MCDLXIII.

    Amendements rédigés et publiés par Son Éminence Arnault d'Azayes, Cardinal-Camerlingue, le sixième jour du mois d'août, le jeudi, de l'an de grâce MCDLXIII, jour de la Saint Ariston de Ceos, quatrième scolarque.




Citation:



    ........
    Amendments of the Canon Law about the supreme government of the Holy See
    - De Sanctae Sedis summo administratione -






    Wishing the Canon Law of our Holy Mother the Church is coherent follow the realty, having token note of the evolution of several roman dicasteries and wishing the Canon Law to follow this evolution, We, Cardinals gathered in Sacred College, ruled and ordered, and by our present edict perpetual and definitive, we rule and order the adoption of amendments relative to the Book 5 of the Canon law of the Aristotelian and Roman Holy Church bearing the title of De Sanctae Sedis summo administratione, defined and listed below. The amended articles override the articles of the Canon Law prior to the current edict.


    Part I : The Holy See

    Citation:
    - Article 3.4 : The Pontifical Chancellery or Roman Chancellery is considered as a fully-fledged congregation. At its head is a Roman Cardinal elector. However, the Pontifical Chancellery is not included in the accounting of the number of Roman Cardinals elector.


      is revised as follows :

    Citation:
    - Article 3.4 : The Pontifical Chancellery or Roman Chancellery is considered as a fully-fledged congregation.


    _______________

    Part II : The charges and status within the Higher Institutions the Church

    Citation:
    -Article 6.2: The number of congregational cardinals is fixed at twice the number of congregations, plus two.


      is revised as follows :

    Citation:
    - Article 6.2: The number of congregational cardinals is fixed at thirteen.



    _________________________________________

    Amendment of the canonical text « The supreme government of the Holy See »,
    Given and confirmed at Rome by the Sacred College under the pontificate of the Holy Father Innocent VIII the VI of August, on Thursday, of the year of grace MCDLXIII.

    Amendments written and published by His Eminence Arnault d'Azayes, Cardinal-Camerlengo, the sixth day of the month of August, on Thursday, of the year of grace MCDLXIII, day of the Saint Ariston de Ceos, fourth scolarch.



_________________
“Il me reste qu'a mourir, et puisque je crois en Dieu, je dois essayer d'attendre en silence l'accomplissement de sa volonté.”
― Charlotte Brontë
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Eilinn Melani



Inscrit le: 13 Mai 2010
Messages: 507

MessagePosté le: Mar Aoû 18, 2015 10:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:





    Chancellerie Pontificale
    Création de la paroisse cardinalice de San Domenico della Pace




    Nous, Aaron de Nagan, Cardinal et Doyen du Sacré Collège, Archevêque de Césarée et Vicomte d'Ivry, devant le Très-Haut et sous le regard d'Aristote, en notre qualité d'Archichancelier du Siège Apostolique,


    Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, statuons et ordonnons, à la suite de l’Édit du VIII novembre MCDLIX portant la création des paroisses cardinalices et de l’Édit du VI août MCDLXIII portant modification du Livre 5 du Droit Canonique et la création d'un treizième siège cardinalice romain, la création de la paroisse et du titre cardinalice de San Domenico della Pace.


    Ad Majorem Dei Gloriam


    Fait à Rome le XIII du mois de Août, le jeudi, de l’an de grâce MCDLXIII, jour de la Sainte Radegonde de Poitiers.





    Aaron de Nagan,
    Cardinal.





Citation:




    Fiat justicia pereat mundus
    Rimozione di interdetto inquisitoriale



    Noi, Sua Eminenza Arnault d'Azaye, Marchese di Ancona, Cardinale romano elettore della parrocchia di Saint Ripolin des Anges, Camerlengo, Arcivescovo di Narbonne, giurista pontificio, segretario del cardinale Cyril Kad d'Azayes,
    In qualità di cancelliere della Congregazione dell'Inquisizione,



    su impulso del Cardinale inquisitore italico, S.Em.Rev.ma Monsignor Stefano de' Giustiniani Borgia,

    visto il rapporto dell'inquisizione redatto l'8 luglio MCDLXII da Marie-Clarence de la Rochefoucault-Mirandole segretaria della congregazione dell'inquisizione,

      Abbiamo deciso e ordinato e, con il nostro presente e perpetuo decreto finale, dichiariamo e annunciamo che l'interdetto inquisitoriale a carico di
      Cristina Cocca de' Giustiniani Pucci detta "Coccodema" è annullato e rimosso.


    In fede, affinché sia cosa stabile e ferma per sempre, mettiamo il nostro sigillo a questo documento, fatto e sigillato a Roma il XI giorno di agosto dell'anno MCDLXIII, sotto il pontificato di S.S. Innocenzo VIII.


---------------------------------

Citation:





    Reintegration of William "Pirathouse" De Montemayor


    We, the Cardinals of the Holy Aristotelian Church gathered in the Sacred College, in the name of Pope Innocent VIII and under the gaze of Aristotle,


    Have ruled and ordered, and by our present perpetual and definitive edict, declare, rule and order the reintegration of William "Pirathouse" De Montemayor to the community of the faithfuls. After studying his repentance, debating and voting, we decided that time was come for the Church to open its arms again to the penitent who will receive this final penance:

    - Confession with his archbishop
    - Donation to the Curch (by the Archbishop) of 500 ducati or food of this value, which will be used by the Italian Church for alms to the poor.


    Given in Rome on the XVIII day of August in the year of our Lord MCDLXIII




    For the Sacred College of Cardinals,
    Arnault d'Azayes,
    Cardinal Camerlengo




Citation:





    Reintegrazione di William "Pirathouse" De Montemayor


    Noi, cardinali della Santa Chiesa Aristotelica riuniti in sacro collegio, a nome del Papa Innocenzo VIII e sotto lo sguardo di Aristotele,


    Abbiamo deciso e ordinato, e attraverso questo editto perpetuo e definitivo, dichiariamo e ordiniamo la reintegrazione di William "Pirathouse" De Montemayor alla comunità dei fedeli. Dopo aver studiato il suo pentimento, dibattuto e votazione, abbiamo deciso che il tempo per la Chiesa era venuto di aprire i suoi armi al penitente che riceve questa penitenza:

    - Confessione al suo Arcivescovo
    - Donazione di 500 ducati (o cibo di questo valore) alla Chiesa (tra l'Arcivescovo) che serviranno ad aiutare i più poveri della provincia.


    Redatto a Roma il XVIII giorno del mese di agosto dell'anno di grazia MCDLXIII





    Per il Sacro-Collegio dei Cardinali,
    Arnault d'Azayes,
    Cardinal-Camerlengo.



_________________
“Il me reste qu'a mourir, et puisque je crois en Dieu, je dois essayer d'attendre en silence l'accomplissement de sa volonté.”
― Charlotte Brontë
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Eilinn Melani



Inscrit le: 13 Mai 2010
Messages: 507

MessagePosté le: Sam Aoû 29, 2015 8:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:




    Organisation des États Pontificaux
    Nomination des cardinaux-gouverneurs des provinces pontificales


    Données à Rome, le XIX août de l'an de grâce MCDLXIII.


    Suite à la création d’un treizième siège cardinalice au sein du Sacré-Collège des Cardinaux avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et ordonnons l’abrogation de notre précédent édit du XXVIII octobre MCDLXII portant modification des Constitutiones sancti Olcovidii et supprimant la province de Sabine, alors intégrée au duché de Spolète.

    Ladite province de Sabine recouvre ainsi son indépendance et sa souveraineté au sein de Nos États, dégagée de tout rapport de sujétion au duché de Spolète.

    L’article I-2 des Constitutiones sancti Olcovidii est donc modifié en conséquence.

    Le titre de « Duc de Rieti » est désormais attaché à la paroisse de San Domenico de la Pace. Le cardinal titulaire de cette paroisse devient donc le gouverneur de la province de Sabine, et duc de la cité chef-lieu.


    Innocentius PP.,
    Servus servorum Dei,
    Ad perpetuam rei memoriam




Citation:


      "Alors, l’homme et la femme frappèrent leurs frères et leurs soeurs. Ils avaient inventé la guerre." - Livre des Vertus, Pré-Histoire, IV.


    Nous, évêques de la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Réunis en Concile, ayant pris connaissance des récents événements qui secouent tant la France que l'Empire, faisons annonce que :


      Nous ne pouvons que déplorer l'escalade de violence qui de nouveau laisse dans son sillage des rigoles de sang : de tels actes ne sauraient être justifiés par les belligérants en invoquant le nom du Tout-Puissant. Nous ne pouvons que nous désoler d'une lutte fratricide qui oppose des aristotéliciens à d'autres aristotéliciens dans un conflit d'ordre temporel auquel elle ne saurait aucunement prendre part.

      Gardiens de la Foi et des Âmes humaines, nous appelons les forces en présence à respecter tant la paix de Dieu, respect des pauvres, des orphelins, des veuves, des paysans, marchands et gens d'Eglise, que la trêve dominicale, prescrite par le Dogme, Création, VII : "Ainsi, je divise le temps en sept parties, appelées "jours", afin qu’à chaque septième jour, toi et les tiens vous vous réunissiez pour honorer votre père : Moi."

      Or, le ce dimanche 16 août, des armées ont donné l'assaut contre Reims : nous sommes hautement affligés de voir que le Trêve de Dieu a été brisée et que le sang d'aristotéliciens a coulé le jour du Très-Haut. Nous appelons les Grands dont la foi est grande, à veiller à ce que cela n'arrive plus, sous peine d'interdit. Le dimanche est voué aux prières, et non au bruit des armes.

      Nous adressons au Tout-Puissant nos plus ferventes prières, afin que les souverains trouvent ensemble le chemin d'une Paix durable. Puissent les fidèles et croyants de France joindre leurs prières aux nôtres.



    Donné à Rome, le dix-huitième jour du mois d'août de l'an d'Horace MCDLXIII, sous le Pontificat d'Innocent.
    Pour le consistoire pontifical francophone, en charge de la zone géodogmatique regroupant la Bretagne, la France et le SRING francophone, Son Eminence Adso, cardinal national électeur, archevêque de Cambrai,




Citation:




    Fiat justicia pereat mundus
    Réponse à la Champagne





    De nous, Son Éminence Arnault d'Azayes, Marquis d'Ancône, Camerlingue, Chancelier de la congrégation de l'Inquisition,
    Au couple ducal champenois, à tous les Champenois et à tous ceux qui la présente liront ou se feront lire,
    Salut et Paix.



    Si les événements de cette semaine nous ont passablement attristés, ce sont surtout les déclarations les commentant qui nous ont fait prendre conscience de la misère dans laquelle ce monde réside aujourd'hui. Armé de bonne volonté et de pédagogie, nous souhaitons clarifier certains points ayant fait l'objet d'insinuations imprécises dans plusieurs communiqués.

    Le mot d'ordre de l'Inquisition depuis que nous la dirigeons en tant que Grand-Inquisiteur est de ne pas commettre les erreurs du passé. Nous avons reconnu publiquement et à de nombreuses reprises combien certaines excommunications massives et autres réactions impulsives sous le règne de l'anti-roi Eusaias ont mené au chaos ; et répétons aujourd'hui, par écrit, que ces réactions peu vertueuses ont émané de Paris comme de Rome.

    Aujourd'hui, l'Église se retrouve face à une guerre dans laquelle elle n'a aucune implication directe. Des rumeurs de rupture de la trêve dominicale enflèrent jusqu'à ce que des plaintes nous parviennent. Qu'attend-on de la justice de l'Église ? Qu'elle condamne sans enquêter, réfléchir ni effectuer des vérifications ? Le temps passé à rédiger des communiqués incisifs aurait été mieux employé à faire parvenir à notre dicastère des témoignages permettant de conclure avec certitude au sujet de cette supposée rupture de trêve.

    Les personnes qui reprochent aujourd'hui à l'Église de ne pas condamner sont les mêmes qui lui ont reproché d'avoir condamné trop rapidement. En cette période de repos, que peut-on attendre de l'Église dans l'immédiat, si ce n'est un très réactif appel à la paix, une proposition de médiation et le lancement d'une procédure d'enquête afin de statuer sur les plaintes reçues ? Reprocherait-on à des prêtres de prier avant toute chose, pour la paix et pour recevoir l'inspiration nécessaire afin de statuer ?

    La justice n'est pas affaire de communiqués ni de vitesse mais de réflexion et d'équité ; aussi en appelons-nous chacun à prier pour la paix et le succès des vérifications en cours au sein de l'Inquisition et de la curie.



    Donné à Rome le vingt-et-unième jour du mois d'août de l'an d'Horace MCDLXIII, sous le pontificat de SS Innocent VIII.
---------------------------------

Citation:




    Fiat justicia pereat mundus
    Renvois d'inquisiteurs inactifs





    Nous, Son Éminence Arnault d'Azaye, Marquis d'Ancône, Cardinal romain électeur de la paroisse de Saint Ripolin des Anges, Camerlingue, Archevêque de Narbonne, Légiste pontifical, Chancelier de Cyril Kad cardinal d'Azayes,
    En notre qualité de Chancelier de la congrégation de l'Inquisition,




      Car, aussi longtemps que nos confrères cardinaux nous jugeront digne d'être chancelier de l'inquisition, jamais il ne pourra être dit qu'être inquisiteur se résume à porter un titre digne d'une sinécure, avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et ordonnons la révocation des inquisiteurs suivants, visiblement peu enclins à honorer leurs engagements au sein de notre dicastère, et ce bien avant la période des retraites estivales :

      * Monseigneur Robert Etienne de la Rose Noire, archevêque d'Arles ;
      * Monseigneur Tadeus de Montfort-Vendôme, archevêque de Rennes ;
      * Frère Alboin de Valyria, recteur thomiste déchu.

      Espérons que les personnes susmentionnées, libérées d'un poids visiblement trop lourd à porter pour elles, mettront à profit le temps que nous venons de leur libérer pour s'investir avec constance et désintéressement dans d'autres dicastères.




    En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée à Rome le vingt-deuxième jour du mois de juillet de l'an d'Horace MCDLXIII, sous le pontificat de SS Innocent VIII.
---------------------------------

Citation:

    Candidacies for the Prefecture of the Villa San Loyats


    We, His Eminence Raniero Borgia, Cardinal-Archbishop In Partibus of Nazianze, Duke of Bologna, in our quality of Chancellor of the Congregation for Propagation of Faith, hereby announce:


      After the terrible announcement of the disappearance of His Eminence Nreis, in consequence we have also lost the Prefect of the Villa San Loyats, we pray therefore for his soul and we thank him for the splendid work done in our congregation.
      Considering that, we announce by the same way the opening, for the next seven days, of the candidacies for the role of Prefect of the Villa San Loyats.
      Anybody applying for this role will have to know the procedures of translation of the texts, at least two languages English or French and the proper one, and will have to be able to manage the Office to give it an international vocation.
      Candidacies must be send through private message to the Cardinal Chancellor Quarion



    Made in Rome, this 23th day of August MCDLXIII.


Citation:


      Au nom du Conseil Supérieur de la Congrégation des Affaires du Siècle,

      Nous, Son Eminence Aymé von Frayner-Embussy, Cardinal Romain Electeur de Saint Raphaëlle Archange, Vice-Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle, évêque in partibus d'Halicarnasse, légat primatial de Nevers, duc de Ferrare,



        Ayant pris connaissance des récents événements secouant la France et l'Empire, et considérant la neutralité de notre Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine dans les affaires temporelles,


        Proposons aux belligérants les services de la diplomatie romaine afin d'envisager une médiation dans ce conflit fratricide au cours duquel trop de sang aristotélicien a déjà été versé.



      Donné à Rome, le dix-neuvième jour du mois d'Août de l'an d'Horace MCDLXIII, sous le pontificat d'Innocent.

      Pour la CAS,




      Son Eminence Fenice Maria Helena Deversi-Aslan Borgia, Cardinal-Chancelière de la Congrégation,
      Son Eminence Aymé von Frayner-Embussy, Cardinal-Vice-Chancelier de la Congrégation,
      Son Excellence Monseigneur Robert-Etienne de la Rose-Noire, Archevêque métropolitain d'Arles, Secrétaire Apostolique de France,
      Son Excellence Alboin de Valyria, Sous-secrétaire apostolique d'Aix-la-Chapelle,








_________________
“Il me reste qu'a mourir, et puisque je crois en Dieu, je dois essayer d'attendre en silence l'accomplissement de sa volonté.”
― Charlotte Brontë
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Eilinn Melani



Inscrit le: 13 Mai 2010
Messages: 507

MessagePosté le: Dim Sep 13, 2015 3:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
[rp]

            Dei beni ecclesiastici e Siena


ll Concistoro Pontificio Italofono,
presa in considerazione la precedente bolla concistoriale
"Dei beni ecclesiastici",
in particolare il punto 5,
considerato che Antonio Barberini detto "Weston"
non è più disponibile al prelievo là prescritto,
stabilisce che il punto 5 sia così modificato.

<< Data la particolare situazione politica
e la criticità e stabilità della Repubblica di Siena
si dispone che monsignor Calogero Meridio Petrucci
detto "kalimero" sia autorizzato
e di fatto provveda quanto prima a ritirare il denaro
dell' ex Ufficio del Gran Cameriere ,
giacente presso le casse senesi e che lo custodisca,
con i vincoli del punto 4
presso il magazzino della sua proprietà,
fino a nuove disposizioni.>>

Ricordiamo ai Governanti ed ai Cittadini senesi che tale denaro,
detenuto su un conto presso l'autorità secolare,
è cosa ben diversa dalla Decima
e che è denaro della Santa Chiesa Aristotelica.

Chiunque, con danno, trattenga beni della Santa Chiesa Aristotelica,
senza averne titolo, sarà deferito alla Santa Inquisizione
che provvederà a prendere i provvedimenti del caso.


Scritto e ratificato a Roma,
il XXV giorno del mese di Agosto
dell'anno 1463


Per il Concistoro Pontificio Italofono
Il Cardinale nazionale elettore


[/rp]


[rp]

                    Della Chiesa e della politica II



    In relazione al documento Concistoriale dell'agosto 1462
    Della Chiesa e della politica
    la Santa Chiesa Aristotelica Italofona si vede costretta ad ampliare ed aggiornare lo stesso documento.

    Cio' e' dovuto ai cambiamenti che nei mesi si susseguono e determinano situazioni sempre nuove, a volte critiche, altre di consuetudine.
    Questo documento si rende necessario soprattutto in relazioni ai chierici che vivono in zone che presentano situazioni particolari
    e poiche' la chiesa e' la chiesa di ogni fedele come scrivevamo nello stesso documento citato


    Ribadiamo

      - La Chiesa si muove ed opera con l'intento di restar vicina ad ogni essere,
      di capire ogni sviluppo della vita, sia esso politico, religioso o squisitamente umano.
      Essa, quindi, sempre si è mossa, si muove e si muoverà tendendo alla meta finale, l'amore per le creature del Signore, per tutte le Sue creature -

    invitiamo pertanto ogni chierico, sia esso un semplice diacono od un cardinale, a rispettare il documento sulla politica ed applicarne le inderogabili
    Norme Comportamentali e nel contempo

    comunichiamo

    che esso si estende anche a quelle cariche non squisitamente politiche, ma di vita all'interno del proprio paese,
    quindi intendiamo incarichi secolari per l'impero o per i Regni,
    e nello specifico
    - quelle cariche di mandato secolare conferito dal Regnante
    o dal Consiglio quali ad esempio Rettore, Ambasciatori,
    Capo-Porto, Vice - Prefetti oltre che Regnanti, Consiglieri, e Sindaci
    Ed inoltre , in accordo col documento precedente


    decretiamo

    che viene estesa la sospensione per la durata del mandato, come disciplinata dalla sezione "Dei limiti comportamentali e morali",
    anche ai Consiglieri oltre che al Regnante.
    .

    Scritto a Roma il giorno sesto
    del mese di Settembre
    dell'anno di grazia MCDLXIII


    Per il Concistoro Pontificio Italofono

    S.E. Tacuma de' Giustiniani Borgia
    cardinale nazionale Elettore


    Sua Eminenza Attanasio Borgia
    cardinale nazionale Suffragante



    Sua Eminenza Profeta Pucci Guerra
    cardinale Emerito


    _________________
    “Il me reste qu'a mourir, et puisque je crois en Dieu, je dois essayer d'attendre en silence l'accomplissement de sa volonté.”
    ― Charlotte Brontë
    Revenir en haut de page
    Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
    Eilinn Melani



    Inscrit le: 13 Mai 2010
    Messages: 507

    MessagePosté le: Dim Sep 13, 2015 3:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    Citation:
    Annonce corrective

    Au nom de la Congrégation du Saint Office,
    Nous, Gregy,
    Chancelier du Saint Office
    Au nom de l'Office de Saint Théodule;


    Faisons savoir que ladite annonce corrige et remplace celle publiée le Vingt-huitième jour du mois de Fevrier de l’an de grâce MCDLX, publiée par Angelo de Montemayor, Préfet de l'Office Saint-Théodule. Nous annonçons

    La reconnaissance de plusieurs Reliques de première et deuxième classe sous la protection de l'Ordre Cistercien :

    o Le gisant, ainsi que la soutane, l'armure,la mitre et la crosse de Saint Bernard Sous la protection de l'Ordre Cistercien dans l'Abbaye de Noirlac

    o La mitre et la crosse de Saint Etienne de Harding Sous la protection de l'Ordre Cistercien dans l'Abbaye de Noirlac

    o Le gisant de Sainte Illinda Sous la protection de l'Ordre Cistercien dans l'Abbaye de Noirlac

    o Le gisant de Saint Arnvald Sous la protection de l'Ordre Cistercien dans l'Abbaye de Noirlac


    Pour mémoire; Reliques de première classe: objets directement associée aux évenements de la vie d'Aristote ou de Christos ( bouts de la Sainte Croix, les clous de la crucifixion, morceaux du berceaux, le Saint Suaire ) ou les restes mortels des Saints ( ossements, cheveux, sang, chaire, etc).
    Reliques de deuxième classe: Des objets que le saint portait (une tunique,des gants, etc) .. Il y a aussi des des objets qui furent utilisés dans la vie du Saint, comme un crucifix, des livres, des étoles et une fois de plus ,si le sujet est important dans la vie du saint, la possession des relique la plus précieuse.

    Fait à Rome le 30 Août de l'an de grâce MCDLXIII, sous le pontificat de Sa Sainteté le Pape Innocent VIII.

    Au nom de la Sainte Eglise Aristotélicienne,
    Son Eminence Gregy, Chancelier du Saint Office







    Citation:



    Au nom de la Congrégation du Saint Office,
    Nous, Gregy,
    Chancelier du Saint Office
    Au nom de l'Office de Saint Théodule;


    Annonçons ce qui suit:


    Le transfert d'une relique de première classe:

    le gisant de Sainte Illinda, conservé sous la protection de l'Ordre Cistercien dans l'Abbaye de Noirlac est transféré sous la protection de l'Ordre Cistercien au Prieuré Sainte Illinda du Rivet, suite à la demande de Mgr Mélisende après accord préalable de Soeur Ellya, Prieure du Prieuré Sainte Illinda du Rivet reçu en date du 15 Août 1463 et de l'accord préalable Eloin Bellecour, Evesque de Limoges & Rectrice de l'ordre Cistercien, dont l'abbaye-mère de Noirlac se trouvant dépositaire de ladite relique reçu en date du 17 Août 1463.


    Rappel: la première classe Reliques: des éléments directement liés à la vie de la plupart des saints et Aristote et Christos (parties de la Sainte-Croix, les clous de la crucifixion, des fragments de la crèche, le Saint-Suaire, etc.), ou des restes les corps des saints (cheveux, un os dans le corps, le sang, la viande, etc.).


    Fait à Rome le 30 Août de l'an de grâce MCDLXIII, sous le pontificat de Sa Sainteté le Pape Innocent VIII.

    Au nom de la Sainte Eglise Aristotélicienne,
    Son Eminence Gregy, Chancelier du Saint Office




    Citation:

      Congregazione della Santa Inquisizione
      Creazione del Registro degli Interdetti (Arci)Episcopali

      Noi, S.Em. Rev.ma Monsignor Stefano M.L. de' Giustiniani Borgia, Cardinale Nazionale Suffragante, Cavaliere di Toggenburg,
      Vescovo di Reggio di Lombardia, Monaco Capitolare dell'Ordine Domenicano e Grande Elettore CESE,
      In qualità di Cardinale Inquisitore Italico,


        disponiamo la creazione di un Registro contenente i nominativi delle persone o della comunità colpite da interdetto episcopale
        o arciepiscopale nonchè le relative revoche comminati nel territorio italofono;

        tale registro è affidato alla Santa Inquisizione Italofona e non è direttamente accessibile al pubblico, può esserne fornita visione
        per stralci su richiesta circostanziata;

        il registro è l'unico strumento che fa fede per l'Inquisizione che quindi agirà nelle questioni afferenti all'interdetto solo se vi sia
        l'evidenza della registrazione;

        ogni Vescovo ed Arcivescovo, o altra Autorità, è pertanto invitata a comunicare l'emissione o la revoca di un interdetto
        trasmettendo copia del documento alla Santa Inquisizione Italiana nell'apposita sala presente in Roma.

          > L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Forum Index
            > Sainte Inquisition - Holy Inquisition - Heiligen Inquisition
              > AULA JARKOV : Accueil - Welcome - Accetazione


      Ad Claram et Sanctam Veritatem

      In fede, affinché sia cosa stabile e ferma per sempre, apponiamo la nostra firma ed il nostro sigillo a questo documento
      fatto a Roma il III giorno di settembre dell'anno MCDLXIII, sotto il pontificato di S.S. Innocenzo VIII.


      Sua Eminenza Reverendissima Monsignor




    Citation:

      Congregazione della Santa Inquisizione
      Disciplina per la rimozione di Procuratori Episcopali e per l'invio di Missus in sostituzione

      Noi, S.Em. Rev.ma Monsignor Stefano M.L. de' Giustiniani Borgia, Cardinale Nazionale Suffragante, Cavaliere di Toggenburg,
      Vescovo di Reggio di Lombardia, Monaco Capitolare dell'Ordine Domenicano e Grande Elettore CESE,
      In qualità di Cardinale Inquisitore Italico,


        facciamo annuncio che l'unica Sede Ufficiale dove un Arcivescovo, può richiedere con lettera scritta, esplicitandone la motivazione,
        la rimozione di un Procuratore Ecclesiastico (a norma del diritto canonico)

        E

        un Arcivescovo deve richiedere l'invio di un Missus Inquisitionis
        facente funzioni di P.E. quanto questo non è presente presso il proprio tribunale

        è la specifica sala in Roma dedicata alle comunicazioni con l'Inquisizione Italofona.

          > L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Forum Index
            > Sainte Inquisition - Holy Inquisition - Heiligen Inquisition
              > AULA JARKOV : Accueil - Welcome - Accetazione


      Ad Claram et Sanctam Veritatem

      In fede, affinché sia cosa stabile e ferma per sempre, apponiamo la nostra firma ed il nostro sigillo a questo documento
      fatto a Roma il III giorno di settembre dell'anno MCDLXIII, sotto il pontificato di S.S. Innocenzo VIII.


      Sua Eminenza Reverendissima Monsignor




    Citation:





      Fiat justicia pereat mundus
      Avviso pubblico - Riconoscimento Ludovico III Aleramico dei Lancia (Darko1984)



      Noi, S.E.Rev.ma Monsignor Samuele Borgia detto "Samuele", Vice Primate Italofono, Arcivescovo di Pisa, Prefetto dell'Inquisizione Italofona, per la Grazia di Dio, davanti all'Altissimo, sotto lo sguardo di Aristotele ed a nome della nostra Santa Madre Chiesa, a nome della Santa Inquisizione,

      in seguito al

      COMMISSIONAMENTO

      sul procedimento per il riconoscimento di Darkoiii.


      Invitiamo chiunque abbia ulteriori prove e/o testimonianze, a supporto o a contrasto della tesi proposta dal richiedente a contattare Noi, S.E. Mons. Samuele Borgia, detto Samuele",
      che valuteremo se ammettere la prova e/o la testimonianza fornitaci al fine di far trionfare la Verità.

      Ricordiamo inoltre che il processo è pubblico e verrà svolto nell'apposita Aula del Tribunale Inquisitoriale Italofono ma, ricordiamo altresì che ogni iniziativa volta a nuocere, da vicino o da lontano, i lavori della Santa Inquisizione, si attirerebbe gli anatemi immediati di tale Congregazione.


      Ad Claram et Sanctam Veritatem

      Scritto e sigillato a Roma, il VI giorno del IX mese dell'Anno di Grazia MCDLXIII

      Sua Eccellenza Monsignor Samuele Borgia


      + Vice Primate Italofono
      + Arcivescovo di Pisa
      + Prefetto dell'Inquisizione Italofona
      + Abate dell'Abbazia Cistercense di Fornovo





    Citation:



      A l'Universalité des Fidèles,
      Aux régnants de France et d'Empire,

      Au nom du Conseil Supérieur de la Congrégation des Affaires du Siècle, Nous, Son Éminence Aymé von Frayner-Embussy, Cardinal Romain Électeur de Saint Raphaëlle Archange, Vice-Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle, évêque in partibus d'Halicarnasse, légat primatial de Nevers, duc de Ferrare, faisons annonce de ce qui suit :



        Nous ne pouvons, à la lecture des annonces respectives du Saint Empire et de la Couronne de France, que féliciter les régnants pour la sagesse dont ils ont fait preuve en acceptant la médiation proposée par la Congrégation des Affaires du Siècle : nous y voyons un pas réel vers la promesse de paix. Il nous semble désormais nécessaire d'établir les modalités de cette médiation.

        En l'état, il apparaît hautement complexe pour les belligérants d'avancer dans cette direction sans la signature d'une trêve hebdomadaire reconductible de facto : nul combat ni même incitation ne sauraient se produire durant les discussions. Dès lors, les armées de chaque camp se devraient de quitter le territoire de l'autre camp : tant les armées françaises en Empire que les armées impériales en France.

        Nous invitons ainsi les délégations à se faire connaître et les invitons à se rendre à Rome où, sous le regard neutre et bienveillant du Saint-Père, elles pourront exprimer leurs griefs et desiderata, afin de dessiner ensemble les contours d'une paix solide et durable.

        En outre, nombreuses ont été les lettres adressées à la Curie lors des semaines passées, ainsi qu'à la Congrégation des Affaires du Siècle : nous tenons à assurer leurs auteurs de la bonne réception de leurs missives, auxquelles la plus grande attention est accordée. En tant que détentrice de la Vérité Divine, la Sainte Église ne peut se répandre en jugements hâtifs : chaque cas est traité avec le plus grand soin, c'est pourquoi nous invitons chacun à la tempérance ainsi qu'à la patience, dans l'attente des réponses que la Sainte Église ne manquera pas de donner à chaque demande qui lui a été adressée.




      Donné à Rome, le quatrième jour du mois du mois de septembre de l'an d'Horace MCDLXIII, sous le pontificat d'Innocent.

      Pour la CAS,
      S.Ém.A.v.F.






    Citation:
      Concordat entre la Franche-Comté et l'Église Aristotélicienne


    Préambule

    Par la présente, la Franche-Comté officialise ses rapports avec l’Église et la reconnaît comme base de ses valeurs et de sa culture.
    Par la présente l’Église reconnaît la Franche-Comté comme Aristotélicienne.
    Ce concordat ne peut être modifié ou annulé que suite à l'acceptation des deux parties, quels que soient les changements au sein du conseil de la Franche-Comté ou de la Papauté.
    Cependant le présent concordat pourra être amendé, avec l’accord des deux parties.


    I - Du rôle de l’Église dans l'organisation spirituelle du Comté

    Article I.1 : Le présent Concordat fait de l'Aristotélisme Universel et Romain, la religion officielle de la Franche-Comté.
    La Franche-Comté reconnaît l’Église Aristotélicienne Universelle et Romaine comme seule, unique et légitime Institution du Tout Puissant, ainsi que seule détentrice de la Vraie Foi.
    La Franche-Comté reconnaît l'existence du Saint-Siège et de toutes ses institutions, dans leurs dimensions temporelles et spirituelles.
    L’Église Aristotélicienne Romaine reconnaît l'autorité de la Franche-Comté sur les affaires temporelles liées au territoire comtois.

    Article I.2 : Seul le culte Aristotélicien pourra être exercé en public, dans les gargotes, halles, tavernes et autres bâtiments et institutions de la Franche-Comté, ainsi que faire acte de prosélytisme en ces mêmes lieux.
    Elle sera la seule à pouvoir être prêchée en place publique.
    Les tavernes, quels qu'en soient leurs propriétaires, sont des lieux publics, soumis aux règles du présent Concordat.
    Il pourra cependant exister, dans les tavernes, des espaces privatifs, pour des bureaux ou des lieux de résidence, qui ne seront pas soumis aux règles du Concordat.

    Article I.3 : La Franche-Comté reconnaît la pleine autorité de l’Église Aristotélicienne et Romaine dans le domaine spirituel et sur les évêchés couvrant en tout ou en partie le comté et territoires franc-comtois.
    Elle s’engage à défendre tous les clercs et les lieux de culte de l’Église Aristotélicienne.
    Elle s’engage à ne jouer aucun rôle dans la nomination des clercs, à quelle que charge ecclésiastique que ce soit.

    Article I.4 : Toute violation des dispositions du présent concordat par les autorités de Franche-Comté sera considérée comme un acte d'hérésie.
    Tout clerc pourra être poursuivi par les autorités comtales en cas de violation des lois de Franche-Comté.


    II - Du rôle de l’Église dans l’organisation temporelle du Comté

    Article II.1 : L'archevêque de Besançon siège de plein droit au Parlement de Franche-Comté, comme un autre Parlementaire.
    Il a le droit et le devoir de participer aux débats et de voter.
    L’Archevêque a un droit de veto permanent au Parlement, uniquement sur tous les textes portant sur :
    - la négation ou la remise en cause de l’absolue nature aristotélicienne de la Franche-Comté
    - la négation ou la remise en cause d’une nomination ecclésiastique légale aux yeux de l’Église Aristotélicienne Romaine, de la sécurité, le statut et les droits des clercs comtois
    - la négation ou la remise en cause de la possession pleine et entière des édifices religieux par l’Église Aristotélicienne Romaine et leur sécurité
    - la négation ou la remise en cause des statuts et des compétences d’une institution ecclésiastique

    Article II.2 : En cas de vacance du siège épiscopal de plus d’un mois, le Concile Épiscopal du St Empire (CESE) pourra nommer un clerc comtois, citoyen vivant depuis plus de 4 mois dans une ville comtoise, qui aura les mêmes droits et prérogatives parlementaires que l’Archevêque durant la vacance.
    La nomination légale d’un nouvel Archevêque fait perdre tous les droits et prérogatives au remplaçant.

    Article II.3 : L’Archevêque de Besançon, dans son rôle de parlementaire, s’engage à ne pas révéler publiquement d’informations pouvant compromettre la sûreté civile.
    Tout écart à cette règle pourra être porté, en accord avec la Sainte Curie, devant un tribunal local pour haute trahison.
    Cependant si les informations détenues par l’ecclésiastique sont de nature à mettre en danger le Saint-Siège, l’ecclésiastique est autorisé à communiquer, par la voix du secret de l'Eglise, les informations qui pourraient mettre en danger la Papauté.

    Article II.4 : Un membre du clergé aristotélicien qui se voit confiée une mission d'ordre temporel ne pourra être obligé de s'en acquitter si cette tâche heurte les principes de la Vraie Foi, dont l’Église aristotélicienne est unique dépositaire.
    Il devrait néanmoins s'en défaire ou démissionner du poste si tel est le cas.

    Article II.5 : Le poste de Franc-Comte ne pourra être tenu par un hétérodoxe. Il devra être baptisé au moment du dépôt de la liste comtal ou avoir programmé le dit baptême avant l’élection.
    La cérémonie de baptême devra obligatoirement être réalisée dans les 5 jours après l'élection du Comte.
    Tout conseiller comtal ou maire se doit de se comporter en public en aristotélicien, même s'il est d'une autre confession ou athée.
    Tout propos ou comportement discriminatoire envers le dogme aristotélicien de la part d'un membre du parlement sera jugé par le comté comme trouble à l'ordre public.

    Article II.6 : Tout nouveau Franc-Comte pourra demander à être couronné par l'archevêque de Besançon.
    Il pourra nommer un confesseur parmi les clercs de l'archidiocèse.

    Article II.7 : Les membres du clergé aristotélicien sont admissibles à toutes charges temporelles.
    Il ne peut exister aucune discrimination envers un clerc quant à l’accès à une charge temporelle.


    III - Du rôle de l’Église dans la vie civile

    Article III.1 : Les mariages et funérailles célébrés par l’Église produisent des effets civils.

    Article III.2 : Conformément au décret Matrimonium Prohibitem, le « mariage civil », ou toute autre forme d’union de ce genre ayant vocation à lier l’homme à la femme et la femme à l’homme est strictement interdit pour les fidèles de la Sainte Église.
    L'officier en charge des unions civiles a l'obligation d'en avertir les demandeurs.

    Article III.3 : L’Église se donne pour mission d’aider les plus démunis.
    Dans ce cadre, ses représentants devront de manière active participer aux actions de charité et, autant que possible, coordonner leurs efforts avec les autorités municipales et comtales.

    Article III.4 : Un clerc n’a de compte à rendre, sur ses actes spirituels, qu’à son supérieur hiérarchique.

    Article III.5 : Le comté fournira l'aide logistique nécessaire à la réalisation de toute manifestation ou collecte de fond organisée par l’Église Aristotélicienne : moyens de communication des maires et du porte-parole du comté, personnel logistique, mandats...
    En particulier, le comté ouvrira un compte au diocèse dans sa banque comtale, et ce, sans restriction ni frais administratifs.


    IV - La Justice d’Église et les Officialités Épiscopales

    Article IV.1 : La Très Sainte Inquisition et le tribunal inquisitorial (ou Officialité Épiscopales) de Besançon sont institués sur le territoire de la Franche-Comté.
    Les attributs de la Très Sainte Inquisition et des Officialités sont ceux définis par le droit canonique de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine.
    Les juridictions ecclésiastiques (Officialité et Inquisition) sont reconnues en matière spirituelle et disciplinaire interne au clergé, non soumise à l’article IV.6.

    Article IV.2 : Les tribunaux inquisitoriaux et la Justice d’Église sont compétents dans les cas d’hérésie, de schisme, d’apostasie, d’insulte, de blasphème ou de diffamation envers l’Église, ses institutions, ses membres ou ses enseignements, de prévarication et de rupture de serment fait sur les Saintes Écritures.

    Article IV.3 : Les tribunaux religieux feront appliquer les différentes punitions qui leur sont propres et prévues par le Droit Canon à tout prévenu présent en terre de Franche-Comté, via les services de la vidamie de Besançon.
    Lorsque les tribunaux ecclésiastiques ne sont pas en mesure de faire appliquer la sentence, et en cas de peine d'emprisonnement ou de mort seulement, le condamné sera déféré devant le tribunal temporel local, et devra se conformer à la sentence prononcée par le juge laïc, elle-même conforme à la demande du tribunal ecclésiastique.
    Les sanctions lourdes, conformes à la charte du juge, tels que les bûchers en place publique, seront soumises à l’autorisation comtale.

    Article IV.4 : Les tribunaux ecclésiastiques ont préséance sur les tribunaux temporels, les premiers pouvant dessaisir les seconds pour les cas jugés de leur ressort où ils sont compétents.
    L’action temporelle In Gratibus s'éteint alors ou, si nécessaire, sert de support à l’application de la sentence prononcée par le tribunal religieux.

    Article IV.5 : Les prévenus peuvent faire appel des décisions des tribunaux inquisitoriaux auprès du Tribunal de la Rote Apostolique et de la Cassation à Rome.

    Article IV.6 : En cas de désaccord sur l'application d'une peine ou d'un appel ou sur le dessaisissement, une commission quadripartite comprenant un juge d’appel de la Sainte Inquisition, l’Archevêque de Besançon, le juge de Franche-Comté et le Franc-Comte, se réunira, devant chercher la solution juridique respectant au mieux la forme et les droits de la défense.
    Le Franc-Comte a le dernier mot, droit de veto, en cas de désaccord.

    Article IV.7 : Les jugements de l'Église en matière matrimoniale prennent effet civil.


    V - Des privilèges de clergie.

    Article V.1 : L'Archevêque de Besançon peut lever une garde épiscopale au sein du comté, avec l’accord du Parlement.
    Cette dernière ne doit pas porter atteinte aux intérêts des Comtois.
    Les modalités de levée de cette Garde peuvent faire l’objet d’un traité spécifique.

    Article V.2 : Les modalités de déplacements des corps d’armés, lances et armées de cette garde font l'objet d'un traité séparé avec la Congrégation des Sanctes Armées.

    Article V.3 : L’Église Aristotélicienne est seule propriétaire des édifices religieux.
    L’Archevêque de Besançon se voit reconnaître le titre de Prince-Archevêque de Besançon.
    La Franche-Comté reconnait les titres de la noblesse pontificale.

    Article V.4 : Sauf dérogation, il est interdit de pénétrer en armes dans les bâtiments qui sont propriété de l’Église aristotélicienne, tels que les lieux de culte et le palais épiscopal.

    Article V.5 : Tout individu est admis à trouver refuge dans les lieux de culte aristotéliciens, selon le droit coutumier d'asile.

    Article V.6 : Tout artisan sur le point d'entrer dans la Voie de l’Église pourra demander au comté un prêt sans intérêt d'un minimum de 500 écus.
    Il sera de la responsabilité du Parlement de l’accepter, si les finances comtales le permettent.
    Le refus pour absence de finances devra être justifié par le Franc-Comte.


    Voté sous la Franc-Comtesse Enora de Réaumont-Kado'ch, le 1er septembre 1463.

      Pour la Congrégation des Affaires du Siècle,
      Son Eminence Aymé von Frayner-Embussy, Cardinal-Vice-Chancelier de la Congrégation



        - Ambassadeur Apostolique de Rome de Franche-Comté -






      Pour la Franche-Comté, Sa Grandeur





      Archevêque Métropolitain de Besançon, Monseigneur Alexandre Farnèse






    Citation:




    On behalf of the Congregation for the External Affairs and the Superior Council of the Apostolic Nunciature,
    We, Her Eminence Fenice Maria Helena Deversi-Aslan Borgia,
    Cardinal Chancellor of the Congregation for the External Affairs

    hereby


    we authorize Mgr Tallon to teach the course of Diplomacy in the German-speaking seminars, following the lessons approved by the Congregation of the Affairs of the Century.


    Done and Sealed in Rome on XIII day of the ninth month of the Year of Grace MCDLXIII.





    Citation:



    In Vertretung der Kongregation für externe Angelegenheiten und dem Obersten Rat der Apostolischen Nuntiatur,
    Wir, Ihre Eminence Fenice Maria Helena Deversi-Aslan Borgia,
    Kardinal Kanzlerin der Kongregation für externe Angelegenheiten,


    kraft unseres Amtes



    autorisieren wir Mgr Tallon den Kurs "Diplomatie" im deutschsprachigen Seminar zu lehren unter Beachtung der Lektionen, die von der Kongregation für externe Angelegenheiten freigegeben sind.



    Gegeben und gesiegelt in Rom am XIII Tag des neunten Monats des Jahres der Gnaden MCDLXIII.




    _________________
    “Il me reste qu'a mourir, et puisque je crois en Dieu, je dois essayer d'attendre en silence l'accomplissement de sa volonté.”
    ― Charlotte Brontë
    Revenir en haut de page
    Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
    Eilinn Melani



    Inscrit le: 13 Mai 2010
    Messages: 507

    MessagePosté le: Sam Sep 26, 2015 9:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

    Citation:



    An appeal to the candidates for the seats of a Fellow of the Society of Aristotle Aristotle


    We, His Excellency Monsignor Francesco Ivan Dragone Nero, Suffragan Bishop of Modena, Pastor of Mirandola, as Prefect of the Society of Aristotle, we announce that:

    The word is your weapon?
    Are you a believer Aristotelian and want to serve the Church as a lay person, in a way that allows you to meet new people and to confront them?
    You're a priest with the dream of converting the heretics and to guide those who have lost their way to find the Aristotelian Friendship?
    Are you convinced that peace and dialogue they need to be built every day for the good of humanity?

    Become part of the reborn company of Aristotle as a preacher IG or by sending in a mission praedicator Nuntius Gratiae (PNG) from ?? certified identity.

    To inquire about eligibility and the manner of preaching, talk to the Prefect of the Society, Bishop "Fuego2806", with a message.
    You can find her office and the Statute of the Company Rome.


    Done in Rome, the eighteenth day of September of the year of Grace MCDLXIII

    For the Congregation for the Propagation of the Faith,



    Citation:




      Recognition of a new abbey for the Thomist Order



      We, His Wonderful Eminence Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau, Cardinal-Archbishop of Lyon, in our quality of Vice-Chancellor of the Congregation for Propagation of Faith, before the Almighty, hereby announce



        The recognition of the Abbey of Kornelimünster, with its buildings & its lands, as properties of the Thomist Order, monastery which will be put under the authority of an Abbot representing this Order.
        We have all confidence that this abbey will help the Thomist Order, to spread the faith all over the world and allow it to greatly expand.



      Made in Rome, this 22th day of september MCDXLIII.





    Citation:

      Candidacies for the Prefecture of the Pilgrimage


      We, His Eminence Raniero Borgia, Cardinal-Bishop of Arezzo, Duke of Bologna and of Camerino, in our quality of Chancellor of the Congregation for Propagation of Faith, hereby announce:


        after the great flow of clergymen in the Prefecture and the request of collaborators that can help the Prefect in his job.
        Considering that, we announce by the same way the opening, for the next seven days, of the candidacies for the role of Deputy-Prefect of the Pilgrimage.
        Anybody applying for this role will have to know the procedures of pilgrimages and to know the greatest sanctuaries where the most important Aristotelian relics are guarded, at least two languages English or French and the proper one, and will have to be able to manage the Office to give it an international vocation.
        Candidacies must be send through private message to the Cardinal Chancellor Quarion



      Made in Rome, this 23th day of September MCDLXIII.


    Citation:



    Fiat justicia pereat mundus
    Commission of Missus Inquisitionis




    We, His Eminence Stefano M.L. de'Giustiniani Borgia, Duke of Perugia, Roman Elector cardinal from the parish of Saint Origène on via Appia,
    imperial Knight of Toggenburg, Bishop of Reggio di Lombardia, Chapter Monk of the Dominican Order,
    In our quality of vice-chancellor of the congregation of the Holy Inquisition,


      assign H.E. Nicolas Borgia Nicolino as Missus Inquisitionis to the case of the marriage between Mathildis de Mérode and Ariana di Saronno
      with the specific task pursuing those who have blessed that union.


    Extra Ecclesiam Nulla Salus

      Signed and sealed XVI of the month of September in Rome, year of grace MCDLXIII under the pontificate of HH Innocent VIII.


    His Eminence



    Citation:




      Fiat justicia pereat mundus
      Nomina di un inquisitore





      Noi, S. Em. Arnault d'Azayes, marchese d'Ancona, cardinale elettore romano, parroco di Saint Ripolin des Anges, camerlengo, arcivescovo di Narbonne, giurista pontificio, segretario del cardinale Cyril Kad d'Azayes,
      In qualità di cancelliere della Congregazione dell'Inquisizione,




        Abbiamo deciso e ordinato e, con il nostro presente e perpetuo decreto finale, dichiariamo e annunciamo la nomina di Madre Shalama Corinne Dei Rossi Del Drago a inquisitore.



      In fede, affinché sia cosa stabile e ferma per sempre, mettiamo il nostro sigillo a questo documento, fatto e sigillato a Roma il XXII giorno di settembre dell'anno MCDLXIII, sotto il pontificato di S.S. Innocenzo VIII.
    ---------------------------------

    Citation:

      Nicolás Borja
      Regente del Reino de Valencia
      Cardenal de la Santa Iglesia Aristotélica
      Primado Hispánico
      Duque de Gandía
      Arzobispo de Valencia
      Inquisidor de la Fe


      INQUISITORIAL EDICT ABOUT ARIANA AND MATHILDIS' CASE

      We, Nicolás Borgia, as Missus Inquisitionis in charge of the investigation regarding the marriage of Mathildis de Mérode and Ariana di Saronno, decide, decree and proclaim, with the agree and under the order of the Chancellor and Vice-Chancellor of our Most Sacred Congregation:

        1.- That Karanda is suspended from her priest status, until we clarify the reasons she had to celebrate an anti-canonical marriage in a formal trial. We convoke her to our rooms as soon as she is aviable, and we consider the grace period the Canon Law states starts as soon as we publish this announcement.

        2.- That any blessing to a marriage not recognised to the Canon Law, is a mistake, and we grant the local Bishop to warn the priest that commits this kind of mistake.

        3.- That Ariana di Saronno isn't a heretic, and that she is able to be coronated, if she still keeps the Count status. If she doesn't, we guarantee our ex post blessing.

      All of this, we decree according to the Canon Law and our Dogma, for the souls' salvation.

      Ad maiorem Dei gloriam,

      Rome, XXII Septembris Anni, Anno Horatii MCDLXIII.



    Citation:





      Onbevoegd verklaring huwelijk


      Wij, de kardinalen van de Heilige Aristotelische Kerk, in opdracht van paus Innocentius VIII en onder toezicht van Aristoteles,



      Onder de pauselijke akte Ad mundi salutem per sanctificationem, deel II, afdeling A, artikel 1:

        De materiële oorzaak = Een man en een vrouw gelovigen van de Kerk van Aristoteles.


      en Het leven van Christos , hoofdstuk 13 :

        Wanneer twee mensen zich door de zuivere liefde met elkaar willen verbinden en zij willen onze soort in stand houden door middel van de voortplanting, laat God hen in zijn liefde wonen door het heilige sacrament van het huwelijk.



      We maken bekend dat de verbinding aangegaan tussen Mathildis en Ariana nooit wettig geweest is en zal nooit wettig, geldig of productief zijn.


      Opgemaakt in Rome XXV dag van september in het jaar van genade MCDLXIII






      Namens het Heilige College van Kardinalen,
      Arnault Azayes,
      Kardinaal Camerlengo


    Citation:





      Constatation d'invalidité de mariage


      Nous, cardinaux de la sainte Église aristotélicienne, au nom du pape Innocent VIII et sous le regard d’Aristote,


      En vertu de la Bulle pontificale Ad mundi salutem per sanctificationem, Partie II, section A, article 1 :

        La cause matérielle = Un homme et une femme fidèles de l’Eglise Aristotélicienne.


      et de la vita de Christos, chapitre 13 :

        Lorsque deux êtres s’aiment d’un amour pur et qu’ils souhaitent perpétuer notre espèce par la procréation, Dieu leur permet, par le sacrement du mariage, de vivre leur amour.



      Savoir faisons que l'union contractée entre Mathildis et Ariana, toutes deux de sexe féminin, n'a jamais été et ne sera jamais licite, valide ni fructueuse.


      Donné à Rome le XXV jour du mois de septembre de l’an de grâce MCDLXIII





      Pour le sacré-collège des cardinaux,
      Arnault d'Azayes,
      Cardinal-Camerlingue




    Citation:





      Veredicto de Nicolás Borgia


      Nos, Cardenales de la Santa Iglesia Aristotélica reunidos en tribunal pontificio, en nombre del Papa Inocencio VIII y bajo la mirada de Aristóteles,

      Tras la audiencia y deliberación, reconocemos al Cardenal Nicolás Borgia culpable de usurpación de la autoridad del Sacro Colegio de Cardenales y lo condenamos a modo de penitencia a una suspensión de catorce semanas como cardenal, el doble del número de los arcángeles, contando desde la fecha de su suspensión preliminar, así como a disculpas públicas validadas por el Cardenal-Camarlengo.

      Hecho en Roma el XXVI día del mes de Junio Año de Gracia MCDLXIII





      En nombre del Tribunal Pontificio,
      Arnault d'Azayes,
      Cardenal Camarlengo




    Citation:





      Verdict de Nicolas Borgia


      Nous, cardinaux de la sainte Église aristotélicienne réunis en tribunal pontifical, au nom du pape Innocent VIII et sous le regard d’Aristote,


      Après audience et délibération, reconnaissons le cardinal Nicolas Borgia coupable d'usurpation de l'autorité du sacré-collège des cardinaux et lui infligeons comme pénitence une suspension de quatorze semaines, soit le double du nombre des archanges, à compter de la date de sa suspension préliminaire, ainsi qu'à des excuses publiques validées par le cardinal-camerlingue.


      Donné à Rome le vingt-cinquième jour du mois de juin de l’an de grâce MCDLXIII





      Pour le tribunal pontifical,
      Arnault d'Azayes,
      Cardinal-Camerlingue




    Citation:





      Verdict of Nicolàs Borgia


      We, the Cardinals of the Holy Aristotelian Church gathered in the Pontifical tribunal, in the name of Pope Innocent VIII and under the gaze of Aristotle,


      After hearing and deliberation, we recognize Cardinal Nicolas Borgia guilty of usurpation of the authority of the Sacred College of Cardinals and inflict him as penance a suspension of fourteen weeks, i.e. twice the number of the archangels, from the date of his preliminary suspension, as well public apologies validated by the Cardinal Camerlengo.


      Given in Rome on the XXVI day of September in the year of our Lord MCDLXIII




      For the Pontifical Court,
      Arnault d'Azayes,
      Cardinal-Camerlengo



    _________________
    “Il me reste qu'a mourir, et puisque je crois en Dieu, je dois essayer d'attendre en silence l'accomplissement de sa volonté.”
    ― Charlotte Brontë
    Revenir en haut de page
    Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
    Eilinn Melani



    Inscrit le: 13 Mai 2010
    Messages: 507

    MessagePosté le: Sam Oct 10, 2015 12:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    Citation:


    De l’attaque d’un prélat

      «La guerre est une activité qui ne convient qu’aux bêtes sauvages, et qui n’est pratiqué par aucune bête avec autant de constance que par l’homme.»


    À Monseigneur Huon, Évêque in partibus de Cyrène,
    À Dame Aziliz, Conseillère Comtale de Franche-Comté,
    À Confucius, LXVIIème Franc-Comte,
    À Namaycush de Salmo Salar, Général de France en charge du corps expéditionnaire,
    À Coleen de Colmarker, Chef de l'Armée *Memento Mori*,


    Nous, Sa Merveilleuse Éminence Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau, Cardinal-Archevêque de Lyon, Vice-Chancelier de la Congrégation pour la Diffusion de la Foy, en notre qualité de Primat du Saint-Empire Romain Germanique et au nom de tous les évêques que nous représentons,

      Prenons la plume en ce jour le cœur lourd de tristesse et de dépit suite aux événements sanguinaires qui continuent d’endeuiller autant France qu'Empire en cette guerre qui a duré beaucoup trop longtemps, et qui se poursuit avec les récentes attaques en Franche-Comté de la part du Général Namaycush Salmo Salar et de ses armées.

      Avec ces nouveaux combats, menés par rien d'autre que haine, vengeance et colère, la guerre prend des proportions dans lesquelles la violence exacerbée est devenue si grande que les armées n'ont plus aucune honte, ni aucun scrupule, de s'en prendre à des innocents. Aussi, dans la nuit du vingt-huit au vingt-neuf septembre dernier, sur les routes entre Poligny et Dole, deux innocents, n'ayant rien à voir avec les combats qui font rages, ont été, dans la plus barbare ignominie, attaqués par les soldats des armées Memento Mori.

      Parmi ceux-ci, Monseigneur Huon, Évêque in partibus de Cyrène, fut sauvagement agressé par quinze personnes, qui le transpercèrent de leurs épées, le laissant gisant sur la route. Dame Aziliz, alors Prévôt de Franche-Comté, pour laquelle nous prions, a également été victime de ces actes dont la folie n'a d'égal que l'animosité. Celle-ci a par ailleurs dû quitter temporairement ses fonctions pour soigner ses blessures. Nous ne pouvons qu'espérer que les deux victimes de ces actes brutaux recouvriront promptement.

      En le nom de tous les évêques impériaux, nous condamnons avec la plus grande fermeté et la plus rigide détermination les attaques vicieuses et bestiales qui ont été perpétrées contre un Évêque de la Très Sainte et Universelle Église Aristotélicienne Romaine, Successeur des Apôtres de Christos. Un tel crime ne saurait rester impuni aux yeux de Dieu, et c’est pourquoi, par la présente, nous plaçons sous interdit Coleen de Colmarker [Coleen_de_colmarker], Chef d’Armée ayant commandé l’attaque contre Monseigneur Huon et Dame Aziliz.

      Nous déplorons également l’attitude hautement insultante du Général Namaycush de Salmo Salar, homme qui ce matin encore, dans une missive toute sauf aristotélicienne, faisait l'apogée du sang, de l’assassinat et du mal, et qui, dans une lettre publiée le vingt-neuvième de septembre dernier, osait avoir l’effronterie de dire, quelques heures à peine après que ses armées eurent agressées deux innocents dont un prélat, qu’il recommandait «aux braves gens, voyageurs et hommes d’Eglise de ne point prendre la route afin d’éviter tout danger de se retrouver sur un champ de bataille». Telle impudence, telle outrecuidance des plus malignes, est une injure pour laquelle nous ne pouvons qu’espérer que le Général s’excusera publiquement.

      En accord avec la voix de Monseigneur l’Archevêque de Besançon, nous demandons expressément à la Congrégation de la Sainte Inquisition de faire enquête sur l’agression armée d’un prélat par quinze personnes, afin que lumière soit faite sur cette infamie des plus odieuses.


    Fait à Rome, ce troisième d’octobre quatorze cent soixante trois.


    Pour les Évêques du Saint Empire Romain Germanique,


    Sa Merveilleuse Éminence.




    Citation:


    De l’attaque d’un prélat

      «La guerre est un tout, un bloc de haine et d’horreur qui ne comporte aucune faille par où puisse pénétrer le moindre sentiment d’humanité. »


    De Sa Merveilleuse Éminence Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau, Primat du Saint Empire Romain Germanique,

    À Coleen de Colmarker, Capitaine de l'Armée *Memento Mori*,

      Autant avions nous eu un regain d'espoir lorsque nous reçûmes votre missive, autant la lecture de celle-ci nous rend bien mitigé quant à vos réelles intentions. Nous crûmes, peut-être fusse-là bien naïf, mais nous en avions confiance, que vous réaliseriez à quel point il est abject que de laisser un prélat pour mort sur les routes, en le transperçant de multitudes de coups d'épée.

      Mais pis encore que de ne pas vous excuser, vous répliquez en portant le reproche sur Monseigneur Huon lui-même, comme si celui-ci était responsable de quelconque façon de la lâche agression dont il était victime. Nous considérons tout de même vos mots, et sommes d'accord avec vous sur le fait que vous êtes assurément le premier responsable de ces actes de barbarie sans nom.

      Nous vous rappelons également que non, la Prévôt en question ne s'en est pas sortie sans blessure, elle fut elle aussi attaquée par de nombreuses personnes. Et il n'était ni de la responsabilité de l'Évêque de Cyrène ni de celle de la Prévôt que de savoir que vos hommes sont des hommes d'une cruauté telle qu'ils abattent sur les routes tous les voyageurs qu'ils voient.

      Aussi, pour avoir commandé l'attaque hautement inqualifiable d'un prélat de la Très Sainte et Universelle Église Aristotélicienne Romaine, nous vous recommandons le plus vivement de faire acte de contrition et rédiger une lettre publique de repentir, afin que Dieu puisse pardonner vos écarts qui ont menés à votre mise sous interdit.

    Puisse le Très-Haut vous aider à revenir sur le chemin de la seule et véritable foy,


    Fait à Rome, ce quatrième d’octobre quatorze cent soixante trois.


    Pour les Évêques du Saint Empire Romain Germanique,


    Sa Merveilleuse Éminence.




    Citation:


    De l'insulte à la foy aristotélicienne

      «Là où l’homme ne prend plus appui sur une grandeur qui le transcende, il risque de se livrer au pouvoir sans frein de l’arbitraire et des pseudo-absolus qui le détruisent.»


    De Sa Merveilleuse Éminence Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau, Primat du Saint Empire Romain Germanique,

    À Namaycush Salmo Salar, Général de France en charge du corps expéditionnaire,
    À Coleen de Colmarker, Capitaine de l'Armée *Memento Mori*,
    À l'ensemble des fidèles aristotéliciens,
    À quiconque se fera lire ou lira,


      Nous tenons à rappeler d'abord au Capitaine qu'il n'a pas été mis sous interdit pour sa participation à la guerre, sinon nous eussions du élargir ledit interdit, comme il l'a mentionné, à l'ensemble des armées engagées dans le conflit actuel qui n'a que trop duré. Coleen de Colmaker a été placé sous interdit parce que, de la manière la plus ignominieuse qui soit, il a commandé à ses troupes de s'en prendre à un homme seul, sans défense, plus faible que lui et qui de surcroît est un homme ordonné et consacré. Qu'importe l’appartenance, l’obédience, le titre et la qualité de l'homme fautif, nous lui rappelons que s'attaquer à un homme de Dieu, à un représentant de Dieu, c'est s'attaquer à Dieu lui-même. Et nous ne pouvons que déplorer sa constante négation de ses fautes qui le mène à refuser une réalité pourtant bien claire.

      Que son maître sache ensuite que sa déclaration a bien été reçue, qu'après examen minutieux de celle-ci et après avoir tenté de chercher le sens de ses mots derrière son flot d'injures, nous constatons qu'en plus de renier avec une force brute et scandaleuse sa Sainte Mère l’Église, il l'insulte avec un vocabulaire des plus imagés. S'il nous fait là, la preuve de sa créativité en matière de propos hargneux, ceci nous permet surtout d'apprécier son total manque de contrôle et sa bien regrettable carence argumentaire. Il n'est pas inutile de préciser que derrière ses paroles se cache l'action de Léviathan et de Bélial qui se sont conjugués pour embrouiller son esprit afin de renvoyer malgré lui l'image d'un enfant turbulent et au comportement tout à fait incontrôlable.

      Qu'il sache de même que l'étalage de bestialité et d'insanités dont il fait preuve ne fait que souligner la direction du chemin qu'il a choisi de suivre, celle de la Créature sans-nom qui prône le règne de la violence la plus atroce et de la colère la plus vicieuse. En s'engageant sur cette voie, il prouve qu'il cautionne l'enseignement du perfide qui recommande que l'homme doit haïr au lieu d'aimer, ce qui est là décidément une bien singulière façon de professer sa foy. Ses paroles mêmes remettent en cause celles du prophète, nous portant à nous questionner sur son adhésion pleine et entière à la Vérité divine révélée par Aristote et confirmée par Christos. Fort est à remarquer qu'il nie publiquement l'engagement qu'il a pris lors de son baptême.

      Ceci rajouté au fait qu'il a non seulement appelé au meurtre de sang froid d'un homme de Dieu, mais aussi cautionné la vile action de son laquais, et protégé les assassins qui se sont damnés eux-même par leur geste tout aussi abject que contre-nature.

      Ce turbulent enfant, par ses parole et ses acttes, force donc sa Mère à le placer immédiatement sous interdit conservatoire le temps de se rendre à Rome afin d'en répondre devant la Sainte Inquisition qui devra prendre les mesures graves mais nécessaires pour le bien de son âme.


    Puisse le Très-Haut aider à ramener ces deux hommes égarés sur le chemin de la vertu,


    Fait à Rome, ce neuvième d’octobre quatorze cent soixante trois.


    Pour les Évêques du Saint Empire Romain Germanique,


    Sa Merveilleuse Éminence.




    Napoleone87 a écrit:


          S.E mons. Napoleone Barberini
          Vescovo di Sora
          Missus Inquisitionis
          Senatore del Senato Reale
          Membro dell'Ordine di San Domenico
          Cappellano della Compagnia Mercantile AMA
          Segretario italico della Prefettura dei Pellegrinaggi


          PELLEGRINAGGIO DI SAN MARTINO
          dal 20 al 24 Settembre 1463
          ***ATTESTATO DI MERITO***


          Con la presente si attesta il merito alla

          GUARDIA EPISCOPALE ITALIANA

          per aver contribuito a rendere possibile tramite la difesa armata del
          1° PELLEGRINAGGIO DI SAN. MARTINO dal 20 al 24 Settembre 1463

          Il percorso ha interessato città di Sora, Pontecorvo, Gaeta e Sessa Aurunca, per giungere alla Cripta di Capua.

          Possa Aristotele e Christos benedire la Guardia Episcopale che protegge e difende quanti cercano la santità attraverso la pietà.




    Ad maiorem Dei gloriam



    Roma, XXVI / IX Anno Domini MCDLXIII.




    Citation:



      Au nom de la Congrégation du Saint-Office romain,
      Nous, Son Eminence Gregy,
      Chancelier du Saint Office romain, Gardien du Saint Dogme,


      Faisons annonce de la publication des traductions d'un nouveau texte mineur de référence dogmatique :




      Fait à Rome le cinquiéme jour du mois d'Octobre de l’an MCDLXIII.


      Gregy
      Chancelier du Saint-Office




    _________________
    “Il me reste qu'a mourir, et puisque je crois en Dieu, je dois essayer d'attendre en silence l'accomplissement de sa volonté.”
    ― Charlotte Brontë
    Revenir en haut de page
    Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
    Eilinn Melani



    Inscrit le: 13 Mai 2010
    Messages: 507

    MessagePosté le: Lun Oct 26, 2015 11:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    Citation:


    Amendements aux Statuts de l'Assemblée Épiscopale de France

    Nous, Évêques et Archevêques réunis en Assemblée, avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, statuons et ordonnons l'amendement des Statuts régissant l'Assemblée Épiscopale de France comme suit. Les articles amendés prennent le pas sur les articles des Statuts de l'Assemblée Épiscopale de France antérieurs au présent édit.

    Citation:
    II. Composition

    Article 2.1 L'AEF est composée de membres de droit et de membres cooptés.

    Article 2.2 Les membres de droit sont :
    (...)

    Les Recteurs d'Ordres Religieux Romains
    Les Grands Maîtres d'Ordres Militaires Religieux
    Les cardinaux
    Les évêques In Partibus et émérites résidant dans la zone sous autorité de l'assemblée épiscopale française.


    est révisé comme suit

    Citation:
    II. Composition

    Article 2.1 L'AEF est composée de membres de droit et de membres cooptés.

    Article 2.2 Les membres de droit sont :
    (...)

    . Les évêques In Partibus et émérites résidant dans la zone sous autorité de l'assemblée épiscopale française
    . Les cardinaux résidant IG en France
    . Les Recteurs d'Ordres Religieux Romains résidant IG en France
    . Les Grands Maîtres d'Ordres Militaires Religieux résidant IG en France
    . Un représentant de la Congrégation des Affaires du Siècle
    . Le chevalier-consul des Saintes-Armées


    De même

    Citation:
    Article 5.1.8 Le Primat collecte les candidatures et lance le vote aussi vite que possible pour que l'élection se déroule dans de bonnes conditions.


    est révisé comme suit

    Citation:
    Article 5.1.8 Le Primat collecte les candidatures et lance le vote aussi vite que possible pour que l'élection se déroule dans de bonnes conditions.
    Article 5.1.8.1 S'il n'y a qu'une seule candidature, la procédure de consensus peut être appliquée.


    Pour l'amour de Dieu et le Salut commun,
    Fait à Nevers, le 13 octobre 1463




    Monseigneur Pie II de Valence,
    Primat de France


    Citation:


    MESSE SOLENNELLE DU PRIMAT DE FRANCE A NOTRE-DAME DE PARIS


    Nous, Pie II de Valence, Primat de France,

    avons la joie et l'honneur de vous convier à la messe solennelle pour la paix et pour la prospérité du royaume qui sera dite en la cathédrale Notre-Dame de Paris [forum 2] en ce dimanche 18 octobre 1463


    Pour l'amour de Dieu et le Salut commun,
    Fait à Paris, le 17 octobre 1463




    Monseigneur Pie de Valence


    Citation:



    Condoléances de l'Assemblée Episcopale de France

    C'est avec une profonde tristesse que l'Assemblée Épiscopale de France a appris la disparition de la souveraine de France, trop tôt ravie à l'affection des siens.
    Elle s'associe à la douleur de ses proches, de ses amis et de l'ensemble de ses sujets, frappés par cette nouvelle épreuve.
    Personne, homme, paysan ou souverain, n'est hélas à l'abri d’une soudaine disparition, de quoi rappeler à chacun que seul le chemin de la vertu aristotélicienne peut nous préparer au jugement de Dieu.

    Cette disparition nous fait plus cruellement sentir combien il est encore indispensable en ces temps difficiles, d'unir le trône et l'autel, afin de travailler de concert à la restauration de la France dans sa richesse, sa puissance, sa prospérité et dans la paix dont nous souhaitons tous la prochaine arrivée afin de soulager le peuple de France de la misère qui l'accable.



    Pour l'amour de Dieu et le Salut commun,
    Fait à Nevers, le 26 octobre 1463




    Monseigneur Pie II de Valence,
    Primat de France


    Citation:





      Mise à l'Index de plusieurs textes


      Nous, cardinaux de la sainte Église aristotélicienne, au nom du pape Innocent VIII et sous le regard d’Aristote,


      Ayant appris la diffusion des textes suivants :

        Charte druidique
        Commentaire du Tanna Monjourat
        Livre de la Puissance
        Pensum spinoziste
        Vie et Mort d'un(e) spinoziste
        Livre Premier : Du suicide
        Livre Deuxième : De la méditation
        Livre Troisième : La leçon dans le désert, ou la liberté annoncée
        Leila Khylamany ou d'une femme est venue la lumière
        Tymba ou de la recherche intérieure
        Les royaumes de l'Est
        La vie de Hevel



      Faisons part à la communauté des croyants de notre profonde douleur de voir les ravages que ce texte peut faire auprès de nos fidèles ;

      Sommes conscients de notre devoir de protéger les enfants de Dieu de toute interprétation erronée de son message et du Sans-Nom ;

      Frappons donc d’interdit ces textes et toutes leurs copies et traductions publiques ou cachées et ordonnons leur inscription à l’Index librorum prohibitorum ;

      Rappelons également que le druidisme est une religion intolérable pour son rejet de Dieu et de Son message divin;

      Mettons en garde les fidèles de tout pays : le salut de leurs âmes implique un combat quotidien contre les pièges du Sans-Nom. Au surplus, tout aristotélicien adhérant à la foi druidique ou spinoziste sera frappé d’excommunication latæ sententiæ, autrement dit du simple fait de leur reniement et sans autre forme de procédure;

      Prions pour que notre message d'amour et d'amitié touche le cœur de tous les hommes afin que l'œuvre de Dieu perdure éternellement.


      Donné à Rome le vingtième jour du mois d'octobre de l’an de grâce MCDLXIII





      Pour le sacré-collège des cardinaux,
      Arnault d'Azayes,
      Cardinal-Camerlingue.





    Citation:





      New additions to the Index



      We, Cardinals of the Holy Aristotelian Church, in the name of the pope Innocent VIII and under Aristotle’s eye,


      Have been informed of the diffusion of the following texts:

        Charte druidique
        Commentaire du Tanna Monjourat
        Livre de la Puissance
        Pensum spinoziste
        Vie et Mort d'un(e) spinoziste
        Livre Premier : Du suicide
        Livre Deuxième : De la méditation
        Livre Troisième : La leçon dans le désert, ou la liberté annoncée
        Leila Khylamany ou d'une femme est venue la lumière
        Tymba ou de la recherche intérieure
        Les royaumes de l'Est
        La vie de Hevel


      Want to communicate to the community of believers our deep sorrow to see the devastation that this text can make to our faithful;

      Are aware of our duty to protect the children of God of the misinterpretations of his message and of the Creature Without Name;

      Put then that texts, in all their public or hidden copies or translations, under interdict and order their inclusion to the Index librorum prohibitorum;

      Recall that druidismism is an intolerable religion for his reject of God and his divine message;

      Warn the faithfuls of any country against the snares of the Without Name, for the salvation of their souls. In addition, any aristotelician adhering to the spinozist or druidic faith will be put under a latae sententiae excommunication, i.e. an excommunication due to the denial of their faith and without further proceedings;

      We pray that our message of love and friendship touch the heart of all men and that the work of God exist forever.


      Given in Rome the XX day of October, year of grace MCDLXIII





      For the Sacred College of Cardinals,
      Arnault d'Azayes,
      Cardinal-Camerlengo.



    _________________
    “Il me reste qu'a mourir, et puisque je crois en Dieu, je dois essayer d'attendre en silence l'accomplissement de sa volonté.”
    ― Charlotte Brontë
    Revenir en haut de page
    Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
    Eilinn Melani



    Inscrit le: 13 Mai 2010
    Messages: 507

    MessagePosté le: Lun Nov 16, 2015 12:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

    Citation:




      Fiat justicia pereat mundus
      Veto cardinalice sur la décision du clerc Yut





      Nous, Son Éminence Arnault d'Azaye, Marquis d'Ancône, Camerlingue, Archevêque de Narbonne, Légiste pontifical, Chancelier de Cyril Kad cardinal d'Azayes,
      En notre qualité de Cardinal romain électeur de la paroisse de Saint Ripolin des Anges et de Chancelier de la congrégation de l'Inquisition,




        En vertu de l'article 2.6 de la partie II de la bulle pontifical De Sanctae Sedis summo administratione, avons statué et décrété, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et décrétons notre veto de cardinal romain électeur sur la décision prise par le clerc Yut le quatorze novembre dernier. La révocation de l'archevêque de Besançon par la volonté du clerc Yut est dès lors nulle et non avenue, de même que l'appel à candidatures en cours.




      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée à Rome le quinzième jour du mois de novembre de l'an d'Horace MCDLXII, sous le pontificat de SS Innocent VIII.
    ---------------------------------[img]http://img11.hostingpics.net/pics/217370LdSor.png[/img

    Citation:




      Chancellerie Pontificale
      Noblesse sénatoriale de Saint-Jean-de-Latran




      Nous, Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau, par la grâce de Dieu, Gouverneur & Comte d'Orvieto, Cardinal Romain Électeur, Archevêque de Lyon, Vice-Chancelier de la Congrégation pour la Diffusion de la Foy, Primat du Saint Empire Romain Germanique, Légiste Pontifical, en notre qualité de vicaire de la paroisse de Saint Jean des Martyrs ;

      A tous les Princes, Marquis, Ducs, Comtes, Vicomtes, Barons & Seigneurs des Ordres Équestre & Sénatorial des États Pontificaux ; aux Prélats, Clercs & Ecclésiastiques ; aux Villes, Hameaux & Communautés ; & à tout autre, tant sujets & vassaux du Souverain Pontife que fidèles de toutes les nations ; de quelque dignité, qualité & condition qu’ils soient ;

      Faisons savoir, voulons & nous plait, par ces présentes lettres patentes, après que Dieu Tout-Puissant, par Sa sagesse & Son inépuisable source d’inspiration nous ait guidé dans le choix que nous faisons aujourd’hui, solennellement, accompagné de la justice & avec toute la légitimité que nous avons à le faire, nous nommons, & de notre grâce spéciale, & par la puissance pontificale déléguée, avons nommé & anobli & par ces présentes signées de notre main, anoblissons & décorons du titre & qualité de Baron palatin de Saint-Jean de Latran le très-haut, très-honorable & très-réputé Reki de Grimaud, Archidiacre de Toul et Diacre de Nancy, pour les bons, louables & estimables services qu’il a rendu à la Sainte Église Aristotélicienne & Romaine, pour la foi sincère & zélé dont il a fait preuve & témoigné au cours des dernières années & qui s’est révélé à nous.

      Qu’il soit désormais & aussitôt censé & réputé noble & puisse jouir de tous les honneurs, autorités, prérogatives, prééminences, privilèges, franchises, exemptions & immunités dont jouissent & ont coutume de jouir les autres nobles de l’Ordre Sénatorial.

      Sous couvert du respect des règles & lois héraldiques en la matière, Nous requerrons donc serment, à Nous & Nos futurs successeurs au vicariat de la paroisse de Saint Jean des Martyrs, comme il est de coutume & de droit lorsque l’on confère un titre palatin.


      Donné à Rome le second jour de novembre de l'an de grâce MCDLXIII de Notre Seigneur.


      Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau,
      Cardinal Romain Électeur





      Pour approbation et authentification,
      Aaron de Nagan,
      Archichancelier du Siège Apostolique






    Citation:






    Recruiting Office Chapels




    We, His Excellency. Msgr. Francis Ivan Drago Black, Vice-Prefect of the Cappelle, suffragan bishop of Modena, pastor of Mirandola, Judicial Officer for the Archdiocese of Ravenna, Professor and Monaco Cistercian Cistercian Abbey of Fornovo, open, today, the recruitment for the position of Inspector for the area Italian, English, Spanish, German, Dutch, Portuguese and French.


    The inspector is a person who can be appointed by the Prefect to assist.
    The prefect can appoint as many inspectors as it needs.

    In practice, the inspector is required to:

    - To inform the faithful of the area that is allocated on the procedure for the consecration of a chapel
    - Check that chapels, in his area of ​​expertise, to comply fully with the procedure.
    - Do report to the Prefect every three months on the situation of the Chapels in his area of ​​expertise.



    In addition to these tasks, the Prefect may decide from time to time to entrust special missions to inspectors.
    Inspectors shall have access to the room of the Prefecture coordination.

    Note that all the faithful of our Holy Church can stand as an inspector.

    Nominations should be sent directly to the message private.

    Aristotle and Christos can guide us.


    Written and sealed in Rome,
    On 22 October of the year 1463
    from us,



    _________________
    “Il me reste qu'a mourir, et puisque je crois en Dieu, je dois essayer d'attendre en silence l'accomplissement de sa volonté.”
    ― Charlotte Brontë
    Revenir en haut de page
    Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
    Eilinn Melani



    Inscrit le: 13 Mai 2010
    Messages: 507

    MessagePosté le: Lun Nov 16, 2015 12:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

    Citation:





    Recrutement à l'Office des Chapelles




    Nous, Son Excellence Monseigneur Francesco Ivan Dragone Nero, Préfet de la Chapelle, évêque Suffragant de Modena, Pasteur de Mirandola, Monaco Cistercienne de l'Abbaye Cistercienne de Fornovo, ouvrons, ce jour, le recrutement aux charges de Vice Préfet des Chapelles et Inspecteurs.


    Les Vice-préfets sont nommés à la discrétion du Préfet et selon les nécessités, ils aident et ils collaborent avec le Préfet dans la gestion de la Préfecture, ils sont les intermédiaire des Inspecteurs et ils remplacent le Préfet dans les actions ordinaires en cas d'absence.



    L'inspecteur est une personne qui peut être nommée à la discrétion du Préfet pour l'assister.
    Le préfet peut en nommer autant que nécessaire.

    En l'état, l'inspecteur est tenu :

    D'informer les fidèles de la zone qui lui est confiée sur la procédure de consécration d'une Chapelle
    De contrôler que les Chapelles, dans leur zone de compétence, respectent l'intégralité des procédures.
    De faire rapport au Préfet avec échéance trimestrielle sur la situation des Chapelles dans sa zone de compétence.




    En outre de telles obligations, le Préfet peut décider de temps en temps de confier des missions spéciales aux inspecteurs.
    Les Inspecteurs auront accès à la salle de coordination de la Préfecture.


    Il est à noter que tout Fidèle de Notre Sainte Eglise peut être candidat au poste d'Inspecteur.

    Les candidatures devront nous être envoyées directement par Missive Privées.

    Puisse Aristote et CHristos nous guider.



    Rédigée et scellée en Rome,
    le 14 Novembre de l'An 1463,
    par nous,






    Citation:





    Reclutamento dell'Ufficio per le Cappelle




    Noi, Sua Eccellenza Monsignor Francesco Ivan Dragone Nero, Prefetto delle Cappelle, Vescovo Suffragante di Modena, Parroco di Mirandola, Monaco Cistercense dell'Abbazia Cistercense di Fornovo, apriamo, oggi, il reclutamento per le posizioni di Vice Prefetto delle Cappelle e Ispettore.


    I Vice-prefetti sono nominati a discrezione del Prefetto secondo necessità, aiutano il e collaborano con il Prefetto nella gestione della Prefettura, sono gli intermediari degli Ispettori e sostituiscono il Prefetto nelle sue mansioni ordinarie in caso di assenza.


    L'ispettore è una persona che può essere nominata dal Prefetto per assisterlo.
    Il prefetto può nominare tanti ispettori quanti ne sono necessari.

    In pratica, l'ispettore è tenuto a:

    Informare i fedeli della zona che gli è assegnata sulla procedura per la consacrazione di una Cappella
    Controllare che le Cappelle, nella sua zona di competenza, rispettino integralmente le procedura.
    Fare rapporto al Prefetto con cadenza trimestrale sulla situazione delle Cappelle nella sua zona di competenza.



    Oltre a questi compiti, il Prefetto può decidere di tanto in tanto di affidare delle missioni speciali agli ispettori.
    Gli ispettori avranno accesso alla sala di coordinamento della Prefettura.

    Si noti che ogni fedele della Nostra Santa Chiesa può candidarsi come ispettore.

    Le candidature dovranno esserCi inviate direttamente per missiva privata.

    Possano Aristotele e Christos guidarci.



    Scritto e sigillato a Roma,
    il 14 Novembre dell'anno 1463,
    da noi,






    Citation:





    Recruitment for the Office of Chapels


    We, His Excellency Monsignor Francesco Ivan Dragone Nero, Prefect of the Chapels, Suffragan Bishop of Modena, Pastor of Mirandola, Monaco Cistercian of Cistercian Abbey of Fornovo, open this day, the recruitment for the positions of Vice Prefect of Chapels and Inspectors.


    The Vice-Prefects are appointed at the discretion of the Prefect, they help and work with the Prefect in the management of the Prefecture, they are the intermediaries of the inspectors and they replace the Prefect for common activities in the event of absence.

    The inspector is a person who can be appointed at the discretion of the Prefect for their assistance. The prefect may appoint as many as necessary.


    The duties of the inspector are:

    To inform the faithful of the area entrusted to him on the procedures for the consecration of a Chapel
    To check that Chapels in their area of competence, respect all the procedures.
    To report to the Prefect with quarterly installments on the situation of chapels in their area of competence.


    Besides these obligations, the Prefect may decide from time to time to entrust inspectors with special missions.


    Inspectors will have access to the coordination room of the Prefecture.

    Please note that all faithful of the Holy Church can be a candidate for post of Inspector.

    Applications must be sent to us by Private Mail.

    May Aristotle and Christos guide us.




    Written and sealed in Rome,
    14th November in the Year 1463
    by us,






    Citation:



      Fiat justicia pereat mundus
      Affaire Memento Mori contre Milites



      De : Yrh Grialaltro, Seigneur de Chastelard-d'Hauterives, Vicaire général de la province d'Embrun, Vice Préfet de l'inquisition francophone,
      A ceux qui liront ou se feront lire




      Citation:
      Des plaintes


      Notre Congrégation a été saisie de plusieurs plaintes émanant de Namay de Salmo Salar et Maître Louise, au nom de ce dernier et de la Memento Mori et concernant des faits reprochés dans le cadre des affrontements entre les armées françaises et impériales.

      Une plainte à l'endroit de Mgr Alexandre Farnese a été traitée de manière séparée et fait l'objet d'une décision antérieure, compte tenu du statut de l'intéressé qui n'est pas miles, contrairement à toutes les autres personnes incriminées.


      Ainsi, il est notamment reproché à Alex.., Angellica, Arthur_dulac, Chevreux, Eden*, Eleanor, Haeven, Hellvyra, Jubileerosedeyoren, Quentin, Metalpark, Naellys, Prince.Chris.Duval, Salomee, Sauron45, Stella.vv d'avoir violé le Droit Canon en faisant partie d'armées temporelles.





      Citation:
      De l'instruction


      Ces plaintes ont été regroupées et une enquête a été menée par Yrh Grialaltro [IG : Yrh], Vicaire général d'Embrun et Vice Préfet de l'inquisition francophone, commissionné par SE Arnault d'Azayes, Grand Inquisiteur et Chancelier de la Congrégation de la Sainte-Inquisition. Conformément au Droit Canon, le Cardinal Connétable a pu avoir accès à toutes les pièces du dossier et a été consulté et informé des différentes étapes de l'instruction.

      Les plaignants ont été interrogés à plusieurs reprises ainsi que chaque accusé pour lesquels les pièces portées à la connaissance de l'inquisition étaient probantes.



      Citation:
      Des faits reprochés

      Les faits reprochés englobent les combats devant les murs de Dole, en avril 1463, mais aussi des échauffourées à Chalon puis en Savoie, en juin 1463. Les accusés sont suspectés d'avoir combattu au sein d'armées temporelles impériales. En effet, sur ce point, le Droit Canon des Saintes Armées est formel :

      Citation:
      Droit Canon - Saintes-Armées - Chapitre VIII

      Article IV - A


      [...]

      §10. Les Ordres militaro-religieux ou leurs membres ne pourront appartenir à aucune autre formation armée que celle de la Congrégation des Sanctes Armées. Ils ne pourront non plus agir sous bannière d’une armée temporelle quelle qu'elle soit. Toutefois, de façon exceptionnelle, le Haut Conseil ou le Cardinal Connétable pourront accorder une dérogation.





      Citation:
      De la qualité de milites et du périmètre de la plainte

      Il convient au préalable d'écarter de la procédure Prince.Chris.Duval et Salomee qui ne sont pas milites. Bien que rattachés à leur Ordre respectif, ils n'ont pas prêté serment. Par conséquent, ils ne peuvent être poursuivis. Il en est de même pour Stella.vv qui n'est ni membre d'un OMR ni aspirante.




      Citation:
      De la dérogation du Cardinal Connétable


      Après enquête, il est établi que les tensions à Dole et la possible participation de milites à des combats ont été rapportées près le Haut-Conseil de la Congrégation des Saintes Armées, ce qui a abouti à la publication d'une dérogation du Cardinal Connétable en date du 24 avril 1463.

      Les milites ont ainsi été autorisés à participer à des combats à compter du 24 avril 1463 et cela uniquement dans un cadre défensif. Cette dérogation vaut pour toute la durée du conflit. Elle a été traduite en une annonce publique portée en place d'Aristote le 1er mai 1463, bien qu'une dérogation ne se qualifie pas, en droit et canoniquement, par son caractère public.

      Ainsi, pour chaque plainte, il conviendra de regarder si l'appartenance à une armée temporelle est établie, et, si tel est le cas, depuis quelle date et si des combats ont eu lieu. Si les milites ont été mêlés aux combats après le 24 avril, il faudra déterminer si cela est dans le cadre d'une opération offensive ou défensive.




      Citation:
      Des combats ayant eu lieu avant le 24 avril 1463


      Le seul cas répertorié concerne Mgr Chevreux. Ce dernier, comme les différents témoins, confirme avoir participé à des combats à Dole le 3 avril 1463, au sein d'une armée temporelle.
      Les raisons invoquées sont la défense de la ville face aux assaillants français. Si le motif est parfaitement entendable il apparaît cependant que Mgr Chevreux a participé aux combats bien avant l'établissement de la dérogation. 21 jours, pour être exact. Ainsi, la violation du Droit Canon ne fait aucun doute. Un Grand Maistre se doit de connaître le Droit Canon et de le respecter. Le rôle de la Justice d'Eglise en de pareilles circonstances est de rappeler la Règle tout en s'inscrivant dans une démarche pédagogique. Ainsi, nous pourrions considérer que si le Droit Canon n'a pas été respecté, il revient aux soldats de Dieu de protéger les fidèles lorsque la communauté est mise en danger. Il est établi qu'il s'agissait d'actions strictement défensives. Ainsi, la Sainte Inquisition entend donc fixer une pénitence symbolique – pour l'exemple – afin de prendre en compte la particularité de la situation.




      Citation:
      Des combats ayant eu lieu après le 24 avril 1463, devant les murs de Dole

      Cela concerne les plaintes contre Alex.., Arthur_dulac et Eleanor

      La situation à Dole est connue de tous. Les armées impériales ont été en position défensive durant tous les affrontements de Dole, ainsi, l'ensemble des milites ayant participé à ces combats rentrent dans le cadre de la dérogation et sont donc libérés de toutes charges à leur endroit.




      Citation:
      Des combats ayant eu lieu après le 24 avril 1463, à Chalon et en Savoie


      Cela concerne les plaintes contre Sauron45 et Mgr Haeven. Le Grand Maistre des Templiers a reconnu sa participation aux combats de Dole après le 24 avril 1463 et témoigne de son implication - malgré elle - dans les combats près d'Annecy, en juin 1463. Elle explique avoir intégré, après quelques temps de convalescence et avoir rejoint sa famille, une armée temporelle impériale se dirigeant de Dole vers la Savoie afin de bénéficier de leur protection pour rentrer chez elle à Annecy. L'intention est louable mais l'Inquisition estime que le contexte appelait à plus de prudence. Les armées impériales allemandes ont, contrairement à Dole, adopté une attitude offensive afin de se rendre en Savoie pour déloger des armées françaises. Cette attitude était prévisible. De ce fait, le Grand Maistre et ses gardes auraient dû reporter leur retour ou se tenir à distance afin d'éviter toute confusion sur leur implication dans ces évènements à caractère offensif.


      Les témoins ont vu Sauron et Haeven le 4 juin à Chalon et le 12 juin en Savoie, non loin d'Annecy. Dans les 2 cas il y a eu combat. Si la dimension offensive du combat en Savoie, le 12 juin, est difficile à établir, compte tenu de la mêlée générale entre armées françaises, genevoises et impériales, pour Chalon il n'y a aucun doute, les armées allemandes impériales ayant forcé le passage à Chalon, entrainant des combats avec les armées françaises.


      Ainsi, nous estimons que la dérogation n'a pas été respectée. L'Inquisition tient cependant compte du témoignage de Mgr Haeven, de sa volonté de protéger en premier lieu sa famille, et fixera donc une pénitence symbolique.

      Sauron ne saurait être tenu responsable de ses actes, compte tenu du serment qui le lie à son Grand Maistre, ce dernier étant le garde personnel de Mgr Haeven.






      Citation:
      De l'absence de preuves suffisantes

      L'inquisition a estimé que les preuves réunies à l'endroit de Angellica, Eden*, Hellvyra, Jubileerosedeyoren, Quentin, Metalpark, Naellys n'étaient pas suffisantes. Malgré plusieurs relances, l'accusation n'a pu fournir de témoignages probants. En effet, il n'a été fait état d'aucun rapport de combat. Ceci étant, il leur était reproché d'avoir potentiellement participé aux évènements de Dole après le 24 avril 1463, auquel cas, même si leur présence au combat avait été confirmée, ils seraient rentrés dans le cadre de la dérogation du Cardinal Connétable.

      Nous faisons savoir que si d'autres pièces venaient à être communiquées à la Sainte-Inquisition, nous serions amenés à rouvrir une enquête. Pour autant, le présent verdict fait jurisprudence pour tous les combats survenus à Dole après le 24 avril 1463 et que les milites y ayant participé ne sauraient être inquiétés.



      Citation:
      Des Jugements


      En foi de quoi, nous rendons les Jugements suivants avec les pénitences correspondantes :

      Chef d'inculpation : violation du Droit Canon des Saintes-Armées, participation à une armée temporelle hors dérogation.


        Chevreux : coupable. Participation à une armée temporelle sans attendre la dérogation du Cardinal Connétable. L'urgence et la mise en danger des paroissiens est une circonstance atténuante. Le fait que l'accusé soit un Grand Maistre est une circonstance aggravante. Il devra se mettre à disposition de la Sainte-Inquisition pendant un mois et se confesser auprès du clerc de son choix.

        Haeven : coupable. Participation à une armée temporelle au delà des évènements de Dole. Participation à un combat "offensif" malgré elle. Le Grand Maistre a reconnu avoir été dans les armées temporelles impériales de Dole à Annecy, notamment afin de rentrer chez elle. L'inquisition estime qu'elle aurait dû faire preuve de plus de prudence et se tenir à l'écart des combats, compte tenu de la grande probabilité de combats à caractère offensif de la part des armées impériales faisant alors route vers Annecy via la Bourgogne. Mgr Haeven aura toutefois une pénitence symbolique, tenant compte du contexte exceptionnel. Elle devra se mettre à disposition de la Sainte-Inquisition pendant un mois et se confesser auprès du clerc de son choix.

        Sauron45 : non coupable. Etant le garde personnel de Mgr Haeven et étant lié par serment au Grand Maistre, nous ne pouvons le tenir pleinement responsable de ses actes. Nous l'invitons toutefois à aller se confesser auprès du clerc de son choix.

        Alex.. : non coupable, ses actions ayant été entreprises dans le cadre de la dérogation du Cardinal-Connétable.

        Arthur du Lac : non coupable, ses actions ayant été entreprises dans le cadre de la dérogation du Cardinal-Connétable.

        Eleanor : non coupable, ses actions ayant été entreprises dans le cadre de la dérogation du Cardinal-Connétable.

        Angellica : non coupable. Absence de preuves et actions entreprises dans le cadre de la dérogation du Cardinal-Connétable.

        Eden* : non coupable. Absence de preuves et actions entreprises dans le cadre de la dérogation du Cardinal-Connétable.

        Hellvyra : non coupable. Absence de preuves et actions entreprises dans le cadre de la dérogation du Cardinal-Connétable.

        Jubileerosedeyoren : non coupable. Absence de preuves et actions entreprises dans le cadre de la dérogation du Cardinal-Connétable.

        Quentin : non coupable. Absence de preuves et actions entreprises dans le cadre de la dérogation du Cardinal-Connétable.

        Metalpark : non coupable. Absence de preuves et actions entreprises dans le cadre de la dérogation du Cardinal-Connétable.

        Naellys : non coupable. Absence de preuves et actions entreprises dans le cadre de la dérogation du Cardinal-Connétable.

        Salomee : non lieu. L'intéressée n'a pas prêté serment.

        Prince.Chris.duval : non lieu. L'intéressé n'a pas prêté serment.

        Stella.vv : non lieu. L'intéressée n'est pas membre d'un Ordre Militaro-Religieux.




      L'Eglise a rappelé à plusieurs reprises sa neutralité dans le conflit qui oppose la France et l'Empire. Toutefois, et c'est le sens de la dérogation du Cardinal-Connétable, elle ne pourrait contraindre ses enfants à l'inaction lorsque leurs terres sont attaquées et leurs propres familles sont mises en danger. En reconnaissant la culpabilité de 2 hauts dignitaires, la Sainte-Inquisition entend rappeler que le Droit Canon se doit d'être respecté, d'autant plus lorsqu'on occupe de hautes responsabilités. Pour autant, les violations restent mineures et l'Église a pu juger de la bonne foi de Mgr Chevreux et Mgr Haeven. En fixant des pénitences symboliques, elle prend donc en compte la situation exceptionnelle sans pour autant faire preuve d'une quelconque impunité.


      La Justice d'Église n'a pas pour but de punir pour punir ou de modifier le cours d'une guerre temporelle mais de permettre aux fidèles de retrouver le chemin de la Vertu lorsqu'ils s'en éloignent. La Justice d'Eglise ne saurait être confondue avec la Justice temporelle et ce jugement ne saurait être utilisé politiquement dans un conflit temporel sur laquelle l'Église n'a aucune prise. Il ne remet en cause la qualité et la foi des milites car nul être humain ne saurait être parfait et il arrive à chacun de pécher. L'Eglise invite ainsi ses enfants à se confesser, à prier et renouvelle son appel à la Paix.



      Donné et scellé à Rome, le 27 octobre 1463



      Yrh Grialaltro, Vicaire-général d'Embrun, Vice-préfet de l'inquisition francophone





    Citation:



      Fiat justicia pereat mundus
      Affaire dite de la Grande Hermine



      De : Yrh Grialaltro, Seigneur de Chastelard-d'Hauterives, Vicaire général de la province d'Embrun, Vice Préfet de l'inquisition francophone,
      A ceux qui liront ou se feront lire




      Citation:
      De la plainte et de la qualification de l'infraction

      Notre Congrégation a réceptionné une plainte de Monseigneur Cathelineau de Botherel, alors évêque de Nantes, concernant l'attaque, puis le naufrage, de son bateau, la "Grande Hermine", à quai dans le port de Saint-Brieuc, la nuit du 24 au 25 juillet 1463. Le plaignant a mis en avant qu'il s'agissait d'une attaque d'un navire battant pavillon pontifical ce qui équivaut à l'attaque d'une armée Sainte.


      De l'instruction

      Monseigneur Yrh Grialaltro fut commissionné par SE Endymion d'Abbadie afin d'enquêter sur l'affaire. Les témoignages du plaignant, de représentants de l'amirauté bretonne au moment des faits et de la Congrégation des Saintes Armées ont été recueillis. Pit de Guérande est toujours introuvable ce jour et on le dit mort. Pour autant, les éléments à disposition de l'inquisition ont été suffisants pour établir un jugement.


      Du contexte

      Il est apparu que l'attaque avait été commanditée par Pit de Guérande, notamment dans un contexte de tensions permanentes entre les partisans du Grand Duc de Bretagne et ses opposants, dont la famille Guérande.


      Du statut de la Grande Hermine

      L'enquête a révélé que le statut du bateau n'était pas évident pour tout le monde. Aucune annonce officielle n'a pu établir que le bateau battait pavillon pontifical et, Monseigneur Cathelineau n'étant pas présent sur les lieux au moment de l'attaque ainsi qu'aucun de ses matelots, nous ne pouvons avoir la certitude que le pavillon était dressé en bonne et due forme. Après enquête auprès de la Congrégation des Saintes-Armées, s'il a été confirmé que le bateau était bien répertorié dans les registres de la marine pontificale il a été établi que l'attribution de ce pavillon n'avait fait l'objet d'aucune annonce officielle ni aucune communication auprès de l'Amirauté de Bretagne. Si nous entendons les affirmations de Mgr Cathelineau de Botherel, les témoins de l'amirauté bretonne alors en exercice affirment au contraire que le statut de la Grande Hermine leur était alors inconnu.


      De la qualification de l'attaque

      Monseigneur Cathelineau de Botherel n'étant pas sur les lieux au moment de l'attaque, nous ne pouvons qualifier cette dernière "d'attaque contre un Prélat". De plus, il apparaît dans l'enquête que le bateau n'a pas été ciblé particulièrement. Tous les bateaux à quai ont été coulés et la flotte sous les ordres de Pit de Guérande a tiré à vue, en représailles à une décision du Grand Duc de Bretagne. Ainsi, si nous regrettons la perte de ce bateau et nous associons à l'amertume de Mgr Cathelineau de Botherel, nous ne pouvons que constater qu'il s'agit là d'un dommage collatéral d'un conflit temporel et non d'une attaque ciblée contre l'Eglise.


      Du jugement


      Considérant le contexte conflictuel latent en Bretagne.
      Considérant le statut du bateau "la Grande Hermine" n'ayant fait à notre connaissance l'objet d'aucune publicité officielle, en dehors de la plainte de Mgr Cathelineau de Botherel
      Considérant que Monseigneur Cathelineau de Botherel n'était pas sur les lieux au moment des faits, ni aucun de ses matelots

      Attendu que tous les bateaux à quai dans le port de Saint-Brieuc ont été coulés dans la nuit du 24 au 25 juillet 1463
      Attendu le doute permis quant à la connaissance du statut du bateau par les assaillants

      Estimons que la Grande Hermine a été une victime collatérale et malheureuse d'un conflit temporel. Qu'il nous est impossible de qualifier l'infraction au regard du Droit Canon.



      Par conséquent, nous prononçons le non-lieu à l'endroit de Pit de Guérande et toutes personnes ayant agi sous ses ordres lors de cette attaque.


      Donné et scellé à Rome, le 9 novembre 1463



      Yrh Grialaltro, Vicaire-général d'Embrun, Vice-préfet de l'inquisition francophone



    Citation:



      Fiat justicia pereat mundus
      De l'attaque contre un Prélat par une armée temporelle



      De : Sœur Constance Elyse Del Casalièr, missa inquisitionis
      De : Yrh Grialaltro, Seigneur de Chastelard-d'Hauterives, Vicaire général de la province d'Embrun, Vice Préfet de l'inquisition francophone,
      A ceux qui liront ou se feront lire



      Citation:
      De la plainte :

      Monseigneur Alexandre Farnèse, Archevêque Métropolitain de Besançon, a porté plainte contre quinze soldats ayant, dans la nuit du 28 au 29 septembre 1463, portés une attaque contre un groupe de voyageurs dont Monseigneur Huon faisait partie. Les soldats ont fait l'objet d'une mise sous interdit à titre conservatoire, prononcée par Mgr Alexandre Farnèse le 2 octobre 1463.

      Son Éminence Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau dit Yut, Primat du Saint Empire, a porté plainte contre le chef d’armée, Mestre Coleen de Colmaker pour les mêmes faits.



      De l'instruction :

      Les plaintes ont été regroupées et l'enquête a été menée conjointement par Monseigneur Yrh Grialaltro et Sœur Constance Elyse Del Casalièr; commissionnés par SE Endymion d'Abbadie. Mgr Alexandre Farnese et Mgr Huon ont été sollicités, bien que ce dernier soit toujours en retraite spirituelle. Messire Coleen de Colmarker a été interrogé et le dossier a pris en compte les différentes annonces publiées en place d'Aristote et relatant les faits.


      De la qualification de l'infraction :

      L’attaque contre un prélat de l’Église représente une faute grave. Ceux-ci étant les successeurs des apôtres ayant fondé notre Église, il est du devoir de chacun de ne pas porter atteinte à l’un d’eux dans son intégrité physique ou morale.



      Des faits constatés, après enquête :

      Il est important de reconstituer les événements comme ils se sont produits.

      En effet, dans un premier temps, un ordre d’évacuation daté du 26 septembre 1463, ordonnait à tous les habitants de Poligny de rejoindre Dôle.

      Ainsi, Mgr Huon, suivant l’ordre, s’engage sur les routes le 28 au soir accompagné de Dame Aziliz, Prévôt de Franche-Comté. De fait, c’est ce même soir qu’est arrivée l’armée “Memento Mori” sur la route, croisant celle de Mgr Huon.

      Les soldats ayant visiblement eu ordre d’attaquer tout ceux se trouvant sur leur route ont porté l’épée contre Mgr Huon, le laissant ensuite pour mort sur le bord du chemin.

      Le lendemain, un couvre-feu était prononcé par la “Memento Mori” pour éviter que des déplacements malheureux ne se produisent.



      Des conclusions et des Jugements :

      L’enquête a révélé la non responsabilité de quatorze soldats nommés dans la plainte. Ceux-ci n’ayant que suivi les ordres donnés. Nous ne saurions condamner sévèrement des soldats ayant répondu à leur supérieur hiérarchique. De plus, l'ordre n'était pas d'attaquer un Prélat mais d'attaquer toute personne inconnue.

      L’enquête révèle aussi que l’ordre fut donné par Mestre Coleen de Colmarker. En tant que chef d'armée il aurait du faire preuve de plus de prudence. Toutefois, il assume la responsabilité du coup porté par ses hommes au Prélat et a fait part de sa volonté de se repentir auprès d'un Clerc.

      Qu’ainsi les soldats Louison.k, Balsouche, Aanabelle, Amory, Tchibill27, Sincyalle, Lo_dacieuse, Misslutine, Lisa_d_arrilou, Lillouth, Kaal, Letor, Tutia, Oceane_ktf et Cecylia_dellabosia sont déclarés non couplable. Concernant les mises sous interdit prononcées contre eux, nous enjoignons Mgr Alexandre Farnese à les lever au plus vite et sans conditions. Nous estimons que la privation de sacrements de confession et potentiellement de funérailles en plein temps de guerre constitue déjà une pénitence en soi. Nous suggérons toutefois aux soldats de contacter le prêtre de leur choix pour les entendre en confession et ainsi soulager leur âme. S’il n’en ont pas dans leurs connaissances, Mgr Yrh Grialaltro pourra les entendre.


      Qu’ainsi, Mestre Coleen de Colmarker est reconnu coupable car responsable de l’attaque envers le Prélat. Malgré tout, les faits démontrant le malheureux concours de circonstances, nous ne saurions le condamner sévèrement. L’Interdit prononcé contre lui reste effectif. Pour le lever, il devra être obligatoirement entendu et formuler des repentances auprès de Mgr Yrh Grialaltro et Mgr Huon qu'il pourra rencontrer conjointement. Il devra par ailleurs faire un don, en écus ou en nature, à la hauteur de ses moyens auprès de la paroisse de son choix qui contribuera au bien-être du plus grand nombre possible. Ainsi, la faute commise sera pardonné par le Très-Haut. Car en plus de son repentir, il offrira alors un repas décent à quelques-uns de ses frères devant Lui.



      Nous désirons aussi rappeler qu’il est de la responsabilité de chacun qui voyage de s’assurer de sa propre sécurité. Une négligence peut avoir de graves répercussions. Qu’ainsi, cette situation n’aurait peut-être pas eu lieue d’être si Mgr Huon avait mieux préparé son déplacement. Nous l’invitons fortement à confesser cette négligence auprès du prêtre de son choix.


      Donné et scellé à Rome, le 14 novembre 1463



      Constance Elyse Del Casalièr, Missa inquisitionnis

      Yrh Grialaltro, Vicaire-général d'Embrun, Vice-préfet de l'inquisition francophone



    _________________
    “Il me reste qu'a mourir, et puisque je crois en Dieu, je dois essayer d'attendre en silence l'accomplissement de sa volonté.”
    ― Charlotte Brontë
    Revenir en haut de page
    Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'Eglise Aristotelicienne Romaine The Roman and Aristotelic Church Index du Forum -> Chancellerie Pontificale – Pontificia Cancellariae – Papal Chancellery -> Textes et discours officiels – Official texts and speeches Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
    Page 3 sur 4

     
    Sauter vers:  
    Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


    Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
    Traduction par : phpBB-fr.com